MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Vous et la rancune

J
41 ans Paris 1842
Moi je suis rancunière intériorisée.

Bon, déjà, j'ai l'engueulade assez facile.

En revanche, je peux laisser à nouveau une chance aux gens qui m'ont déçue. Seulement, je ne garantis pas que 5  
ans après un acte d'un tiers qui m'a déplu, je ne lui rebalance pas à la figure, dans un moment d'énervement. Plus que de la rancune, je crois que j'ai du mal à oublier et que je reste blessée très longtemps.
M
78 ans 327
Alors, moi, je suis dans la catégorie de ceux qui n'oublient pas. Je fais tellement attention à bien me comporter avec les gens (genre, ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent), que j'admets difficilement (pas du tout en fait) qu'on se comporte mal avec moi.

Et selon le dicton "Tu m'as eu une fois, honte à toi, tu m'as eu deux fois, honte à moi", je ne me remets jamais dans la même situation, sauf si vraiment j'ai épuisé toutes les possibilités que j'avais de faire autrement. Si ça vient de quelqu'un de proche, ça ne remettra pas en cause mes sentiments pour la personne, mais mon comportement, assurément.

Et je ne suis pas non plus de ceux qui passent l'éponge après des excuses, ou une bonne dispute. Déjà, je me mets en colère exceptionnellement, et je me dispute avec les gens encore moins souvent. Et je ne pense jamais à me venger, je considère que le mal est fait, il ne m'est pas possible de le rendre. Alors c'est fuite et indifférence.

Je suis très imparfaite, comme tout le monde, je fais comme je peux. Mais nuire à quelqu'un est toujours un choix, et je n'ai pas à le subir.
47 ans 701
Ma grand mère disais "je ne suis pas rancunière mais je n'oublie rien".
Je crois que je fonctionne aussi comme ça : si on me fais sciemment une crasse (la maladresse je peux la pardonner), je ne cherche pas à tirer vengeance mais je n'oublie pas et la conséquence c'est que coupe les relations au minimum (si c'est quelqu'un que je suis amenée à cotoyer régulièrement, je dis bonjour, et c'est tout).
Je me suis faite avoir 2 fois dans ma vie. J'ai ignoré les signaux d'alerte ou j'ai joué le jeux pour ne pas faire de vagues. Maintenant c'est terminé.

le fait de "couper les ponts" avec le responsable me permet justement de ne pas trop ruminer une colère qui fait, à mon avis, autant de dégats que la crasse en elle même.
P
55 ans 3727
Patty a écrit:
Faut-il être rancunier ?

Il ne faut rien, c'est toi qui vois. ;)

Moi je n'oublie jamais rien. J'amalgame justice, vengeance et rancune dans un tout pour que mon existence soit équilibrée. Quand il y a de la monnaie à rendre, je ne la mets pas dans ma poche et tôt ou tard, la balance retrouve son équilibre. Ma nature est faite ainsi et ceux qui me connaissent savent très bien que je ne laisse jamais rien passer.
49 ans Sur un gros arbre perché 7658
N'est-ce pas accorder trop d'importance à des gens qui ne le méritent plus ?...
P
55 ans 3727
Le_Chat_Du_Cheshire a écrit:
N'est-ce pas accorder trop d'importance à des gens qui ne le méritent plus ?...

Pas spécialement. La rancune n'est pas de mise uniquement avec des personnes qui sont sorties de ma vie. D'ailleurs si elles n'en font plus partie, c'est que la rancune est consommée.
33 ans La Ville Rose 2324
Bah du coup comme pour moi ce sont des gens qui n'existent plus, non, puisqu'il n'y a aucune attention accordée.
58 ans 91 25732
Eh bien si c'est à moi de voir, je pense que sans aller jusqu'à la rancune tenace dont je ne me sens pas vraiment capable, je devrais au moins mettre des limites moins éloignées aux personnes qui abusent. Sauf que j'ai du mal à faire ça ! :lol:

Pourtant je dois bien avoir un fond de rancune, parce que je suis quand même capable de ressortir quelque chose qui m'est resté en travers même des années plus tard. Sauf que pendant la période intermédiaire, je n'ai quasiment rien laissé paraître.

Par exemple, 2 personnes dans le domaine professionnel ont volontairement tenté de me porter préjudice il y a quelques temps. Je suis toujours obligée de les côtoyer. Je restreins donc nos relations aux strictes obligations professionnelles (hors de question d'aller déjeuner avec, ou de les voir en dehors du boulot), mais il peut m'arriver de m'enquérir de leur santé si elles ont été malades, ou de choses dont j'ai pu avoir connaissance. Pour moi c'est de la simple politesse. Mon compagnon lui trouve que c'est déjà trop et que je ne devrais aborder que les sujets strictement professionnels, voire ne pas être aimable.

Pour ceux qui disent qu'ils ne laissent rien passer, ça veut dire que vous ne pardonnez jamais rien ? Même si la personne en cause exprime des regrets sincères ?
33 ans La Ville Rose 2324
J'aurais tellement aimé être naturellement comme toi, c'est cette politesse qui me manque :? Et du coup je corresponds plutôt à ce qu'a suggéré ton compagnon ( et c'est sur ça que je travaille )

Dans la mesure où je garde rancune quand je sais que la personne a agit sciemment, non je ne pardonne jamais. Si elle l'a fait une fois elle peut le refaire. Je ne peux pas être cool ( enfin faire semblant ) ET me méfier d'une personne en même temps, autant en rester là. Je ne crois pas à ses excuses, elle n'avait qu'à faire de meilleurs choix avant.
P
55 ans 3727
Patty a écrit:
Même si la personne en cause exprime des regrets sincères ?

Les regrets sincères n'engagent que ceux qui les croient. Ca existe, mais quand c'est surtout des regrets du genre "serrez-vous la main" (après vous êtes foutu sur la tronche) demandé par un instit et qui ne riment à rien.......... :roll:

Ce que ton compagnon te conseille, c'est le minimum. Mais si tu te sens d'attaque à monter un plan pour leur renvoyer l’ascenseur, n'hésite pas. Si tu te laisses faire, pourquoi ces collègues indélicats hésiteraient-ils à recommencer ?
58 ans 91 25732
Je ne sais pas si j'irais jusqu'à dire que je pardonne (en tout cas ce que m'ont fait les deux personnes dont j'ai parlé, je ne le pardonnerai pas.

Je ne chercherai pas à leur nuire (je précise que j'en aurais la possibilité si je voulais) parce que ce n'est pas dans ma nature et parce que ça ne serait pas professionnel.

Mais je ne les aiderai pas non plus. Si un jour elles ont besoin d'un appui ou d'un service, il vaudra mieux ne pas compter sur moi.

Par contre, si on me demande un avis professionnel sur ces personnes, je dis carrément les choses et sans entrer dans le détail je précise que ce sont des personnes à qui on ne peut pas faire confiance et que j'en détiens les preuves.

Mais là, c'est de la rancune, parce que je m'appuie sur quelque chose qui m'est arrivé, ou c'est professionnel parce que si on me demande mon avis, je dois le donner en prenant tout ce que je connais en compte ?
58 ans 91 25732
Prax a écrit:

Ce que ton compagnon te conseille, c'est le minimum. Mais si tu te sens d'attaque à monter un plan pour leur renvoyer l’ascenseur, n'hésite pas. Si tu te laisses faire, pourquoi ces collègues indélicats hésiteraient-ils à recommencer ?


Je ne le fais pas parce que je ne veux pas me mettre à un niveau aussi bas que le leur, ça serait leur accorder trop d'importance. Et puis je suis obligée de travailler avec elles, de maintenir aussi une cohésion de service (je fais partie de l'équipe de direction), si je m'en prends à elles, je risque de mettre les services en difficulté et ce n'est pas le but recherché.

Cela étant, je pense que l'erreur a été de ne pas les sanctionner au moment des faits (ma hiérarchie a été prévenue, m'a donné raison mais n'a rien fait à part un léger tirage d'oreilles), parce qu'effectivement, qu'est ce qui empêcherait qu'elles recommencent... :?
M
46 ans Ici et là... 2051
Oula, très mauvaise élève je suis !! Pas rancunière pour un sou, aucune limite à ma gentillesse, non seulement je pardonne facilement mais en plus je trouve souvent des excuses à la personne qui m'a blessée avant qu'elle même ne s'excuse... Bref une vraie bonne poire, ou co... je sais pas trop. Apparemment y'en a qui l'ont compris et qui en profitent :roll:

Par contre, je n'oublie pas, ça doit être une espèce de défense, même si pas très utile vu que quand je me remémore l'évènement je repense aussi à l'excuse que j'avais trouvé...
58 ans 91 25732
Mathilde, on fait un club de poires ? Je suis exactement comme ça ! :lol: Mais j'essaie de me soigner !
P
55 ans 3727
C'est toi qui sais Patty, dans le milieu professionnel on n'a pas toujours les mains libres. ;)

Par contre, si tu n'as voulu (ou pu) leur rendre la monnaie, sois maintenant sur tes gardes et prépare ta défense. Essaie d'accumuler tout ce qui pourrait être compromettant pour eux qui pourrait servir plus tard, au cas où.
B I U