MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mes problèmes psys m'empêchent de travailler

G
33 ans 119
Bonjour,

En ce moment, je souffre de problèmes psychologiques (timidité extrême, émotivité, tocs...), ce qui m'empêchent de travailler actuellement. Le problème est que ne pouvant pas travailler, je m'ennuie terriblement  
chez moi, seule. Je déprime et doute de mes capacités professionnelles... J'essaye de me dire que ma situation est temporaire, mais c'est dur, j'ai peur que cela dure durant des années... Surtout que j'ai 28 ans :( Y en a t-il ici qui vivent une situation similaire à la mienne ? Que faites-vous pour vous occuper au quotidien ?

Merci
34 ans 1547
Des conseils pour s'occuper vont être orientés par ce que tu aimes et qui peut t'intéresser en général. Peut être que ça t'intéresse moins en ce moment si tu vis une mauvaise période, mais peut-être que ça aura plus de chance de t'intéresser qu'un truc qui ne t'a jamais plu.
Quels sont/étaient tes centre d'intérêt ?
qu'est-ce qui te fait plaisir ?

Passes-tu beaucoup de temps chez toi ou peux-tu sortir dehors (ville, campagne?) ?

Es-tu prête à rencontrer des nouvelles personnes dans un cadre non pro ?

Sinon j'espère que tu bénéficies d'un bon suivi sur le plan psy car ça a l'air difficile ce que tu vis. J'attends tes réponses pour trouver des idées d'occupation ;)
30 ans La Ville Rose 2323
En ce moment je suis un peu dans une période basse aussi, plus soft que toi, j'ai juste l'angoisse de sortir de chez moi, j'évite au maximum de voir des gens physiquement ( ça doit faire presque 2 mois en gros que je n'ai pas parlé à une personne que je connais face à face ), je ne réponds qu'à 2 ou 3 personnes au téléphone ( je ne " crains " rien puisqu'elles sont trop loin pour qu'on se voit ); en gros ma phobie sociale, que je gère d'habitude reprend le dessus. La raison c'est que je ne trouve pas de taf et ça ralentit mes projets, je le vis très très mal.

Du coup, je passe énormément de temps chez moi, je ne sors que pour les courses ( je ne fais pas confiance à d'autres personnes pour choisir mes fruits, sinon je me ferais livrer ).

Pour éviter de déprimer à mort, j'essaie de me dire qu'il ne faut pas blâmer une contrariété et je me crée des petits objectifs, ça permet de se projeter, se dire qu'il y a un but à atteindre et qu'on doit persister. Je me suis procuré les cours que j'aurai à la rentrée prochaine, je m'entraîne pour passer le C2i, j'essaie de me remettre à l'espagnol, je bosse mon anglais pour passer un test dans l'année ... ça me servira peut-être un jour au niveau pro, sinon de façon un peu moins utile dans ma vie personnelle. Je ne sais pas ce que tu fais au niveau professionnel mais il y a peut-être des choses que tu aimerais améliorer ou découvrir ... Tu pourrais profiter de cette période pour t'y mettre éventuellement ?
Je me renseigne sur mes possibles problèmes de santé ( causes, comment y remédier naturellement, ce qui me sera demandé si je consulte ... ), sans diagnostic c'est chiant mais j'ai beaucoup progressé et parfois ce qu'on comprend mieux devient plus simple à gérer. Si tu sais de quoi découlent ta timidité, ton émotivités, tes tocs ... Tu pourrais par exemple lire des bouquins/blogs à ce sujet ( de professionnel ou des gens qui connaissent ta situation et partagent leurs expériences, conseils ... ).
Bon, j'espère que ça t'aidera un chouïa, sinon dis-en nous plus sur toi, ce sera sûrement plus simple.

Tu es suivi par quelqu'un ?

Bon courage en tout cas !
G
33 ans 119
Merci pour vos conseils ! Si je creuse un peu, je me rend compte que j'aime bien marcher, faire de la photo... J'aimerais bien aussi apprendre l'anglais. C'est vrai que ce que je vis est très difficile, surtout moralement, j'ai parfois l'impression que c'est un problème sans solutions... J'essaye de garder confiance mais c'est dur. En ce moment, je passes du temps chez moi car je suis solitaire, je n'ai pas d'amis, mais je peux aussi sortir dehors. Sinon, lire des bouquins, etc... sur le sujet est effectivement une bonne idée ! Tout comme se créer des objectifs. Il faut dire qu'en ce moment, j'ai perdu goût à pleins de choses... :( Je suis suivie par un psychiatre mais je tourne en rond, je pense aller voir en plus un psychologue.
43 ans Ile de France 556
Si tes problèmes sont vraiment pathologiques, tu aurais peut-être intérêt à te faire reconnaître travailleuse handicapée à la MDPH. Tu aurais alors droit à des bilans de compétences qui te donneraient confiance en toi, et si vraiment le retour au travail est impossible en structure normale, même aménagée, tu pourrais demander une orientation en ESAT. Je fais de l'anxiété généralisée (bon, j'ai aussi des hallus, mais in-fréquentes depuis que je suis traitée, le problème c'est vraiment l'anxiété)et je suis entrée en ESAT il y a trois mois après cinq ans d'inactivité après qu'on m'ait déclarée inapte pour le boulot que j'occupais alors; c'est très dur, car m^me si on a l'impression de s'ennuyer à la maison, le retour au travail c'est le retour à une vie plus structurée, mais c'est gratifiant.

Sinon pour t'occuper, tu as essayé le dessin, l'écriture, le chant? ce sont des bons compléments à une thérapie car ça encourage à s'exprimer.
G
33 ans 119
Justement, j'ai fais une demande à la MDPH pour être reconnue travailleuse handicapée, mais ils ne m'ont pas reconnu sous ce statut :( J'ai été vraiment très déçue de cette décision, je compte d'ailleurs faire un recours. Du coup, je ne sais plus quoi faire, si je dois chercher du boulot actuellement ou bien me concentrer sur mon suivi psychologique uniquement :cry: Mais pour moi, l'envie de travailler est trop forte, je veux vraiment gagner ma vie pour être aussi autonome vis à vis de mes parents. J'envisage donc de continuer à être suivie psychologiquement, tout en cherchant un travail qui serait plutôt à l'arrière, où il n'y aurait pas d'accueil, de clientèle, etc... Sinon, oui, j'ai pensé au chant (j'adore chanter d'ailleurs) et à l'écriture.
34 ans 1547
Ça paraît bien de compléter ton suivi si celui actuel ne semble pas suffire à ce dont tu as besoin.
Je trouve que c'est une chouette idée que celle d'investir une activité d'expression.

Sinon je me disais par rapport à la perte de confiance que tu pouvais transformer des petites choses en mini-projets.
Prendre du temps pour chaque étape d'un mini projet qui te donnera envie et te fera te mobiliser et créer/produire quelque chose qui pourra te faire ressentir cette surprise de "purée c'est chouette ce que j'ai fait!" tout en ayant du plaisir et de l'intérêt à chaque étape. En fait on peut un peu faire de tout et n'importe quoi des mini-projets ;)

Par exemple:
- créer un parcours de balade locale, avec un repérage des lieux, des points clefs du parcours, photos à l'appui des jolies choses à observer, nombre de kilomètres estimés, etc.
- le traduire en anglais :D
- tu peux aussi juste aller marcher c'est déjà fort agréable !!
- choisir une recette un peu hors de TON commun en parcourant des sites de cuisine avec plein de jolies photos; organiser une sortie dans un marché avec plein d'odeurs, de couleurs, de gens différents à qui tu t'entremêles un instant; préparer ta cuisine pour être la plus pratique à réaliser la recette ; tu peux même prendre des photos les produits, les étapes de ta recette ; tu choisis un moment, une musique, voire un prétexte (ce jour là quelqu'un pourra profiter de ma recette par exemple) et tu te lances. Et tout ça, photographié et raconté, le plaisir de préparer, la difficulté à choisir une recette parmi mille, la perplexité face à des ingrédients jamais utilisés, la beauté de certains aliments, la beauté visuelle du rendu, etc.
- trouver une routine quotidienne peu coûteuse qui te fasse plaisir: apprendre un nouveau mot en anglais ; découvrir un nouvel étirement et essayer de sentir ce que ça fait dans ton corps; lire une page d'un livre; chanter une chanson (pas forcément une différente chaque jour); etc. Ça aide à créer une sorte de rythme dans des moments de vie où on perd un peu le côté "structuré" dont parle cyalume. D'ailleurs tout ce qui peut t'aider à rythmer tes journées peut être chouette.

Si tu aimes le sport ça peut être l'occasion d'aller voir les entraînements de certains clubs pour voir si une activité te plairait, ou d'aller aux portes ouvertes des associations (les contacter, les choisir, tout ça peut se préparer avant qu'elles aient lieu) de ta région.

Et bien sûr, tu peux créer un blog sur VLR et raconter tes découvertes/plaisirs du jour :D
G
33 ans 119
Super idées !! :) Merci. Je vais essayer d'appliquer tous vos conseils et reprendre surtout confiance en moi...
B I U