MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

(Ré)éducation préventive du périnée et obésité

33 ans 1547
Bonjour,

Je m'intéresse à la rééducation périnéale en dehors d'une situation de grossesse/accouchement, et plus précisément sur les voies de prévention et les facteurs de risque.

Je voudrais faire un bilan, poser  
mes questions et avoir des conseils voire des séances de rééducation. Je pense m'orienter vers une méthode manuelle dans un premier temps, probablement plutôt auprès d'un(e) sage-femme.

J'aimerais avoir des retours sur vos expériences:
- quel parcours médical ? consultation urologue avant ? médecin traitant ? est-il possible de consulter directement le/la sage-femme sans ordonnance ?
- quelle méthode avez-vous choisi et quels effets perçus ?
- avez vous eu des difficulté à trouver un professionnel qui vous correspondait ?
- de façon autonome, avez-vous adopté certains comportements/activités/matériel dans votre quotidien ?

Si vous avez aussi des infos concernant les activités physiques complémentaires à une (ré)éducation périnéale sans pression abdominale à risque, ça m'intéresse.

Merci d'avance pour toutes suggestions/conseils/retours ;)
33 ans 1547
Je précise que je suis preneuse d'expériences même dans le cadre d'une rééducation post-accouchement. Dans ce cas là seule la première question est peut-être moins pertinente. ;)
36 ans dans ma chambre 663
Hello Papille

Un kiné pourrait t'aiguiller..peut-être en discuter avec ton toubib au préalable qui saura mieux te diriger. Si tu souhaites faire un bilan c'est que tu as des soucis urniaires, non?

Je n'ai fait aucune rééduc du périnée, mais je me retiens d'uriner, parfois pour m'entraîner un peu. J'ai peur de devenir incontinente un jour. ( va savoir pourquoi!)


J'ai des petits soucis de vulvodynie liés au stress,qui me provoquent des brûlures vaginales, et donc urinaires.. depuis que je vais voir un sexologue, ça va mieux. j'apprends à respirer et à me détendre à ce niveau là.
Oui, oui, je suis stressée de la vessie! Je te rassure, je ne me fais pas pipi dessus. C'est qu'en grande période de stress, mon vagin me brûle tellement que je me surprends à aller uriner une vingtaine de fois pour essayer de me soulager. je dois même aller consulter un neurologue et non un urologue!

La relaxation est avant tout le traitement clé chez moi.

Mon témoignage ne va pas t'apporter grand chose..
34 ans 3196
Personnellement, la rééducation périnéale post-accouchement m'a beaucoup appris. Sur l'importance de cette zone notamment, et l'intérêt d'en prendre soin (indépendamment de toute grossesse d'ailleurs).

La sage-femme qui s'occupait de moi était très bien. J'ai eu plusieurs exercices à faire, pour me faire prendre conscience de plusieurs endroits et de la manière de les faire travailler. Les résultats sont bluffants !

Cette sage-femme insistait sur une vision du périnée comme "plancher" des organes. Il faut donc apprendre à le muscler, voire à soulager la pression quotidienne qui s'exerce dessus. Elle m'a appris à tousser et à éternuer "vers le haut" (c'est-à-dire à rejeter le souffle vers le haut du corps, je ne sais pas trop comment expliquer ça alors qu'en fait c'est assez simple). Elle m'a aussi expliqué l'importance du gainage des abdos et du dos pour porter un truc (un bébé, en l'occurrence :D ) et soulager le périnée. Tu vas porter un truc : tu gaines les abdos, tu bloques, et hop ! tu fais l'effort en question. Il paraît que ça devient un réflexe à force.

Bref, je pense que tu fais bien de t'intéresser à tout ça !
33 ans 1547
Merci pour vos réponses à toutes les deux.
Je ne connaissais pas ce type de difficultés ptitedoudoune.

ptitedoudoune a écrit:
Un kiné pourrait t'aiguiller..peut-être en discuter avec ton toubib au préalable qui saura mieux te diriger. Si tu souhaites faire un bilan c'est que tu as des soucis urniaires, non?

Je n'ai pas de souci d'incontinence. Mon ventre assez important exerce une pression sur ma vessie et je peux avoir des gouttes qui s'échappent quand je suis malade et que je tousse beaucoup par exemple. C'est ponctuel et conditionné à des contextes particuliers. J'ai eu l'occasion de me pencher sur ce sujet à propos d'une autre personne, j'ai fait des recherches et j'ai réalisé qu'il s'agissait d'un élément qui à long terme pourrait me gêner dans ma qualité de vie. On parle beaucoup de l'obésité comme d'une pathologie, mais finalement ce dont on parle c'est surtout des comorbidités qui peuvent se déclarer. C'est important pour moi de voir s'il y a des choses en prévention que je peux faire.

_Aphasie_ a écrit:
Elle m'a aussi expliqué l'importance du gainage des abdos et du dos pour porter un truc (un bébé, en l'occurrence :D ) et soulager le périnée. Tu vas porter un truc : tu gaines les abdos, tu bloques, et hop ! tu fais l'effort en question. Il paraît que ça devient un réflexe à force.

Je le crois volontiers car j'ai remarqué que je me mets spontanément à gainer ma sangle abdominale dans des contextes où ce n'était pas un automatisme du tout (des mouvements du quotidien). Pas parce qu'on m'a dit de le faire mais juste parce que c'est plus facile ainsi et qu'en ayant expérimenté un peu de gainage/différentes sortes de contraction mon cerveau a dû faire la "connexion", un peu "endormie" avant, avec cette zone du corps.

_Aphasie_ a écrit:
Bref, je pense que tu fais bien de t'intéresser à tout ça !

La sage-femme que j'ai eu au téléphone m'a aussi dit cela et a été très encourageante par rapport à ma démarche.
44 ans région parisienne 5831
papille a écrit:
- quel parcours médical ? consultation urologue avant ? médecin traitant ? est-il possible de consulter directement le/la sage-femme sans ordonnance ?


Je n'ai fait des ré-éducations périnéales que post-accouchement, donc je ne sais pas trop ce que l'on peut faire en dehors du cadre d'une grossesse, mais je pense que tu peux consulter une sage-femme de ton propre chef, sans passer par le médecin traitant.

papille a écrit:
- quelle méthode avez-vous choisi et quels effets perçus ?


Pour ma première grossesse, la sage-femme était pour le "tout électrique", elle disait que c'était bien plus efficace. Pour ma seconde grossesse, la sage-femme était pour le "tout manuel", elle disait qu'à long terme, les études montrent que les femmes qui ont fait une ré-éducation manuelle gardent plus souvent l'habitude de faire leurs exercices et ont donc moins de problèmes urinaires.

Pour ma part, il m'a semblé que le "tout-électrique" était plus efficace, mais bon, j'avais 7 ans de moins que pour la seconde ré-éducation, ça a peut-être joué aussi.

papille a écrit:
- avez vous eu des difficulté à trouver un professionnel qui vous correspondait ?


Non, aucun soucis: à chaque fois, j'ai pris le nom d'une sage-femme dans l'annuaire, et à chaque fois, cela s'est bien passé avec elle.

papille a écrit:
- de façon autonome, avez-vous adopté certains comportements/activités/matériel dans votre quotidien


Ca dépend des périodes: des fois, je m'y remets, mais sûrement pas autant que je le devrais. C'est vrai que c'est important pour ne pas avoir de soucis plus tard, du coup, quand j'y pense (par exemple quand un topic comme le tien m'y fait penser), je fais quelques exercices, ou quand je m'ennuie dans les embouteillage, par exemple.
33 ans 1547
Finalement je n'ai pas consulté avant le rendez vous avec mon médecin traitant qui m'a prescrit des séances en me préconisant un kiné (je n'ai pas demandé si c'était une préférence ou non par rapport à une sage femme).

D'après ce que je comprends, la technique électrique va avoir une meilleure action ciblée sur le muscle, mais au final, comme pour moi il s'agit moins d'intervenir que de prévenir, je ne sais pas si je verrais une différence avant-après. Mon médecin m'a dit en tout cas que les techniques n'étaient pas exclusives. Personnellement je suis plus intéressée par une approche manuelle et des exos à faire en autonomie car ça me semble plutôt logique qu'il faille refaire régulièrement certaines mobilisations pour prévenir une instabilité plus tard.
S
48 ans suisse 993
Ja'i fait une rééducation post opératoire. Une opération zone vessie-vagin-utérus qui a duré 12h . dans les mois qui ont suivi j'avais l'impression de ne plus sentir quand j'avais besoin de faire pipi par ex.

C'est mon gynécologue qui m'a prescrit des séances chez une physio (kiné en france) spécialisée de la question. Elle travaillait uniquement de manière manuelle. Avec l'opératin des terminaisons nerveuses avaient été sectionnées.

Ma peur c'tait que j'avais l'impression que "tout avait lâché" à l'intérieur. Mais dès le premier examen il est apparu que j'étais hyper contractée, que je n'arrvais plus à me détendre. Donc dans mon cas j'ai du apprendre à détendre mon périnée;)

Elle m'a aussi recommandé du gainage. Mais surtout elle m'a dit de ne jamais faire l'exercice "stop pipi" qui consiste à faire une pause quand on urine. POur elle c'est une hérésie moyenâgeuse.
34 ans 3196
papille a écrit:
Finalement je n'ai pas consulté avant le rendez vous avec mon médecin traitant qui m'a prescrit des séances en me préconisant un kiné (je n'ai pas demandé si c'était une préférence ou non par rapport à une sage femme).

D'après ce que je comprends, la technique électrique va avoir une meilleure action ciblée sur le muscle, mais au final, comme pour moi il s'agit moins d'intervenir que de prévenir, je ne sais pas si je verrais une différence avant-après. Mon médecin m'a dit en tout cas que les techniques n'étaient pas exclusives. Personnellement je suis plus intéressée par une approche manuelle et des exos à faire en autonomie car ça me semble plutôt logique qu'il faille refaire régulièrement certaines mobilisations pour prévenir une instabilité plus tard.


Vu ce que tu décris en termes d'attente et ce que je connais de toi, je pense que c'est la méthode manuelle qui te conviendra le mieux... Car la technique électrique, quoique efficace, se fait un peu "malgré toi" à ce que j'ai compris ; tu obtiens des résultats rapidement, mais sans décortiquer les mécanismes de fonctionnement de ton périnée. Je pense vraiment que la méthode manuelle est celle qui te plaira le plus !
33 ans 1547
Un petit retour d'expérience.
J'ai réalisé quelques séances déjà et je trouve ça assez intéressant. Mon périnée a l'air de très bien aller, ce qui ne m'étonne pas mais me rassure (j'aime qu'on me dise que mon corps va bien :D ), et je réponds plutôt bien à la technique de visualisation.
Ça me permettra d'être plus attentive au quotidien sur la façon dont je me mobilise pendant certains efforts. En tout cas c'est vraiment très spécifique je trouve comme mobilisation, hyper subtil dans les différentes parties qui constituent le périnée. Je n'aurais jamais imaginé tout ça ! Mon plaisir de découvrir, discriminer, apprendre, du coup est dans le jeu, tu as raison Aphasie, ça me va bien.
44 ans 701
Bonjour,
j'ai fait la rééducation après chaque grossesse, deux fois en manuel et une fois en technique électrique. A chaque fois chez une sage femme.
J'avais cru comprendre que les Kiné ne faisaient que l'électrique.
Personnellement j'ai largement préféré la méthode manuelle car elle m'a permis de prendre réellement conscience des différents muscles de cette zone anatomique que ne connaissais pas bien (on contracte tout sans forcément avoir conscience des muscles sollicités indépendamment les uns des autres). et de les faire vraiment travailler. C'est le souvenir de ces expériences qui m'a permis d'affiner la dernière rééducation.
Pour la 3è grossesse, la sage femme ne m'a proposé que la méthode électrique que je n'ai pas du tout aimé : j'ai trouvé qu'il était assez facile de "berner" la machine (au lieu de contracter progressivement, contracter fort d'un coup puis presque pas la fois suivante, comme ensuite le résultat dépend d'une moyenne...).
33 ans 1547
Ce que la sage femme m'a expliqué, c'est qu'avec la machine il y a une mobilisation inégale des muscles, souvent les plus "forts" vont venir en renfort aux plus "faibles" et répondre un peu pour tout le monde, ce qui compensera mais ne ciblera pas le renforcement là où il y en aurait le plus besoin. Personnellement je n'ai pas testé la technique électrique, mais si l'on ne parvient pas à visualiser ou à mobiliser cette partie du corps, pour x raisons, peut être que la technique électrique reste plus accessible.
En tout cas je te rejoins vraiment sur cette découverte de toutes ces petites zones qu'on (ou du moins je) ne soupçonne pas forcément.
B I U