MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Examen des seins

C
45 ans 10
Hello,

Me suis inscrite sous un autre pseudo pour une question qui me taraude. :)

Mon généraliste et ses collègues étant en congé, j'ai vu un remplaçant pour un  
souci de douleur cervicale.

Du coup j'en ai profité pour me faire marquer une mammo, examen que je fais tous les 18 mois environ.
Il me demande s'il y a des antécédents familiaux et je lui explique que je veux juste un exam de contrôle.

Le toubib a commencé par parcourir mon dossier, a balancé "mais vous n'êtes jamais malade vous !" genre surpris ou déçu je sais pas trop (!) puis à commenté ma Pds.

Ensuite vient le moment de l'exmen de mes cervicales.
Là il enchaîne en me disant sans diplomatie aucune qu'il faut que je passe une radio (pas faux sur le fond, n'en ayant jamais passé malgré des douleurs qui reviennent) car il pourrait y avoir un rétrécissement du canal rachidien et des conséquences.

Puis il me fait coucher sur le dos, me place un bras en arrière. Là je me dis qu'il poursuit l'examen des cervicales pour voir comment irradie la douleur par exemple.
Mais nan, il lève mon teeshirt. La je pense qu'il va palper l'abdomen, ce qu'ils font tous.
Mais en une fraction de seconde il avait la main dans mon soutif, sans même me prévenir d'ailleurs, à palper mes seins.
Et idem de l'autre côté.

D'où ma question, que vous devinez je pense : vos toubibs font-ils pareil quand vous ne signalez pas de douleur mais que vous voulez juste une prescription ?

Vous l'aurez compris, vu le contexte, médecin remplaçant, j'ai du mal à faire la part des choses entre l'examen clinique classique et un geste déplacé. :roll:

Merci de vos témoignages.
61 ans ile de france 7912
perso, je le ressens pas comme un geste déplacé

il en a profité pour examiner tes seins , la palpation des seins , ça n'a rien à voir avec des caresses

y a tellement de médecins qui n examinent plus , prennent pas la tension , examen zero que finalement , un médecin qui examine avec sérieux ça me parait très positif
C
45 ans 10
Merci Schnauzer de ton message.

Pour préciser, j'ai été surprise par son geste car pas prévenue alors que mes autres toubibs, mon référent que je connais depuis 30 ans et ses collègues me font cette ordo sans broncher et/ou préviennent du type d'examen avant de procéder (bon quand ils prennent l'abaisse-langue ou le stétho y'a pas besoin d'un dessin non plus hein).
En fait pour le peu que je vais chez le toubib (espérons que ça dure 8), croisage de doigts et touchage de bois), j'aime bien tomber de temps en temps sur un remplaçant, justement parce qu'il ne nous connait pas hormis notre fiche informatique si bien qu'il consulte quasiment en partant avec un historique à zéro.

Sauf que par remplaçant jusque là j'avais l'habitude de petits jeunes tout frais émoulus de la fac et manifestement pas tous formés de la même façon que ceux qui en ont maintenant 60 ou 65.
Je ne généralise pas mais ayant subit également des chirurgies dont celle de des seins, j'ai vu des bataillons de "jeunes" toubibs quadra et bien senti des différences dans la façon d'aborder la patientèle .

Et ce remplaçant là affichait des heures de vol au compteur, une allure totalement négligée, et une diplomatie digne de la mienne. Clairement il te donnait juste envie de prendre tes jambes à ton coup. Sauf que je n'ai pas pour habitude de m'arrêter aux apparences.

Juste que je me dis que de toute façon l'examen de mes seins par le médecin remplaçant n'avait pas lieu d'être dans mon cas car de toute façon la mammo est indispensable. Et que s'il avait découvert un truc il était bien le dernier par qui j'aurais eu envie d'entendre l'info vu qu'il n'est pas MON médecin. Tout ce qu'il aurait obtenu, pendant son transit de 15 jours chez nous, c'est de faire flipper le patient et c'est tout.

Au passage, pas de prise de tension (et heureusement parce que je devais afficher 18) ni autres examens de sa part.
61 ans ile de france 7912
ok

tu as l'impression que la palpation des seins n'étaient pas justifiée mais te semble t elle "classique" ?

tu es tombée sur un praticien zélé , trop zélé ?

ce qui est certain , c est qu il ne te convient pas donc tu l'oublies
C
45 ans 10
Je pense qu'elle était "classique" (encore que juste position couchée et pas assise).
Il ne m'a pas fait enlever le soutif.

Je me dis juste peut-être à tort, que suis tombée sur un praticien de 65 balais qui ne semble faire que des remplacements et à qui clairement peu ou pas de femmes doivent demander une mammo, et que oui, peut-être en a-t-il profité.

Et que dans mon cas l'examen ne me parait pas justifié.
Sauf que la frontière est trop mince entre ce qui utile et ce qui ne l'ai pas dans ce domaine d'examen pour que je puisse extrapoler.

Pour ce qui est de le revoir, s'agissant d'un remplaçant, en principe je vais y échapper et au pire je conserve son nom des fois qu'il reviendrait pour d'autres congés.
En revanche si j'ai l'occasion de voir mon toubib, je vais lui en glisser 2 mots.
40 ans Angers 1764
La moindre des choses c'est d'annoncer/expliquer ce qu'on va faire. Le geste n'était peut-être pas déplacé dans le cadre de la consultation mais il l'était dans la manière de faire. Si il t'avait fait un touché vaginal surprise, je crois que tu ne te poserais pas la question :p

Mon médecin prend toujours la peine de me demander si il peut faire si ou ça, c'est d'ailleurs pour que ça que je vais chez lui, il prend le temps, est à l'écoute et s'adapte si besoin.
C
45 ans 10
Merci -Celia-

Tu rejoins aussi ce que je pense de sa façon de faire. Comme je disais, la pédagogie, la diplomatie n'a pas vraiment fait partie du cursus de plusieurs générations de médecins...
Au delà de la palpation surprise de mes seins, la façon dont il m'a dit "mais vous n'êtes jamais malade vous" valait le détour.
Et sa façon de m'annoncer un autre truc aussi.

Dans mon esprit, un remplaçant qui est là pour 15 jours vient pour exécuter le tout-venant, renouveler une ordo oubliée par exemple.
Ce qui va potentiellement relever du long terme et qui sera donc suivi par le praticien dit référent devrait être abordé avec moult précautions.
40 ans Dans un arbre à Tecolotlan 962
Dans le contexte de la demande d'ordonnance de mammo, une palpation des seins pouvait effectivement s'envisager, mais
- d'une part, il aurait dû te prévenir. On ne passe pas des cervicales aux nichons sans prévenir la patiente, c'est une zone intime à toucher et le médecin doit en tenir compte
- je ne vois pas du tout l'intérêt médical d'une palpation des seins sous un t-shirt et avec un soutif....déjà que la palpation en elle-même est un moyen de dépistage plus qu'insuffisant, comment faire correctement cet examen avec les seins coincés dans le soutif ?

Il n'y a pas assez d'éléments pour accuser ce médecin d'abus, mais le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'a pas agi de manière pro !
C
45 ans 10
Tecolote a écrit:
Il n'y a pas assez d'éléments pour accuser ce médecin d'abus, mais le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'a pas agi de manière pro !


Sans généraliser, il a agit à la manière des toubibs de sa "génération" qui ne se sont jamais préoccupés outre mesure des évolution pédagogiques...

(A titre personnel, et connaissant bien ma ville, ses habitants etc... je crois que mes toubibs ont fait une erreur de casting monumentale en recrutant ce remplaçant mais qu'ils se sont sans doute retrouvés face à un manque de candidats.)
C
45 ans 10
Arf, mauvais coupé-collé et il manque le début :lol:

Donc j'avais commencé par :

"Merci Tecolote,

En effet concernant la fiabilité d'une palpation, à plus forte raison sous mon soutif, on est bien d'accord, d'où mes questionnements."

;)
34 ans Paris 232
La mammo c'est des rayons X, donc cancérigène. Elle est indiquée pour toutes les femmes à partir de 50 ans ou avant si antécédent de cancer du sein familial. Une femme de 40 ans qui me demande une mammo ? C'est non. Par contre je me dis que si elle demande une mammographie c'est qu'elle est inquiète et je palpe les seins. Ça me parait logique.
Dans ce contexte, garder le sous tif ou le t-shirt, ne me choque pas non.

Par contre oui, avant de palper des seins, je préviens toujours... ça me parait la moindre des choses.
C
45 ans 10
Hello Perilipine, et merci de ton intervention.
Tu es médecin ? Ca m'intéresse justement l'avis d'autres médecins.

Le fait que que concernant l'âge, la mammo est préconisé à partir de 50 ans certes.
Sauf que dans mon entourage (au sens large), 90 % des femmes atteintes d'un cancer du sein l'ont été avant 50 ans. Voire avant 40 ans. Et sur ce nombre, la plus grande partie n'a jamais vu ses 50 ans. Ni ses 45 ans non plus d'ailleurs.
La dernière, j'ai été à son enterrement il y a 15 jours.

Je ne viens évidemment pas faire du rabattage "pro-dépistage précoce" ni un débat sur l'âge du capitaine, mais le fait est que lors de la palpation, si on sent quelque chose, c'est que soit on se trompe, soit le problème est déjà bien installé.

Donc il se trouve que ayant dû avoir une mammo vers 36 ans en prévision de ma chirurgie, puis une autre 18 mois plus tard suite douleur et "truc chelou" (qui était cicatriciel au final) j'ai choisi de continuer à en faire une tous les 18 mois environ.

Après, on est donc bien d'accord que avant de mettre ses mains dans mon soutif le minimum était de prévenir (surtout que j'étais au 1er jour de mes règles donc la palpation...).
34 ans Paris 232
Oui, je suis médecin (mais pas généraliste). Le problème de faire des mammo très tôt / très régulièrement c'est qu'il y a quand même un risque que toute ses mammo engendrent le cancer du sein :?

Les mammos sont recommandées à partir de 50 ans et tous les 2 ans, donc je ne pense pas que réduire ce délai soit utiles.
Après le cancer du sein est malheureusement très répandu donc je pense qu'on connait tous des femmes qui ont eu un cancer du sein. Heureusement le pronostic est général pas trop mauvais.
Pour savoir si tu dois faire des mammo ou non avant 50 ans tout dépend de ce que tu entends par "entourage au sens large" : si ce sont des amies ou des cousines éloignées ça ne doit pas modifier ta prise en charge (donc mammo à partir de 50 ans), si c'est ta soeur on conseille de commencer les mammo 5 ans avant l'âge où le cancer a été diagnostiqué.
Si c'est ta cousine germaine... ça me dépasse, c'est pas dans les recos mais bon, je pense qu'il faut en discuter avec un gynéco.
Et j'ajouterai que pour les poitrines jeunes et généreuses la mammo seule n'est pas suffisante, si on veut un vrai dépistage il faut coupler ça à une échographie des seins.

Mais je pense que le mieux que tu puisses faire c'est de te palper les seins toi même régulièrement. Assez rapidement tu te "ferras la main", comme si un jour tu sens quelque de chose de "pas comme d'habitude" ça pourra être pris à temps.
C
45 ans 10
Je sais que les mammo, les radio en général, sont source de radiation et donc potentiellement sujettes à mettre elles mêmes le vers dans la pomme.
Je ne suis pas hypocondriaque. Mais je vois aussi ce que j'appelle mon entourage au sens large, donc en effet beaucoup de connaissances, collègues et ex collègues, touchées avant 50 ans et même bien avant 40 parfois.
Tu dis que en général le pronostic est pas trop mauvais, ben dans mon "entourage" donc, c'est une hécatombe.

Je fais aussi mes palpations comme recommandé, 2 ou 3 jours après mes règles, certes pas tous les mois je le reconnais...(alors que le doc, il avait les mains dans mon soutif sans se préoccuper de la date).

J'ajoute que toutes mes mammo ont toujours été couplées à une écho.

Tiens, d'ailleurs, je sais pas pour vous, mais moi depuis mes 40 ans (ou 45 je sais plus), je reçois le papier de la sécu pour la mammo.

En tout cas je vois mon généraliste à son retour et je compte bien lui dire 2 mots de l'individu qui sert de médecin remplaçant.
M
44 ans Ici et là... 2050
Apparemment les recommandations changent si on n'a pas eu d'enfants car moi une gynéco remplaçante était étonnée que je n'en ai jamais fait, à 35 ans, sans enfants ...
B I U


Discussions liées