MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

BILAN PRE-OP BY-PASS/LE CHOC : JE N'Y AI PAS DROIT!!!

C
56 ans villejuif 26
Bonjour,
Me revoilà, après mon bilan pré-op, effectué à l'Hopital Hotel Dieu à Paris dans le Service de Nutrition! "Un coup de coup dans le dos", je suis rentrée hier soir  
démoralisée, anéantie! Après 2 ans d'investigations, proche de l'échéance, je devais être opérée en septembre prochain!
Je ne peux plus prétendre à cette intervention car j'ai une pathologie Rhumatologique, dont les traitements anti-inflammatoires et corticoïdes sont contre indiqués pour le by-pass! Ce qui m'a fait le plus mal, c'est que le chirurgien qui devait m'opéré a toujous su, que j'avais cette pathologie (entre autre), et qu'il a fallut être en fin de parcours, pour le découvrir! De plus, ça n'a pas été fait ni avec tacte, et franchise, le Staff a beaucoup "tourné autour du pôt". Sachez que j'ai fini par le comprendre seule, et c'est en posant, directement, moi-même la question que j'ai obtenu la réponse! Au regard de mon effondrement, personne n'a songé à me faire rencontrer le Psy pour accuser le coup!
"Pour sauver la face", le dernier jour de mon hospitalisation, ils ont fait venir un Rhumato de l'Hopital, qui devant eux, avait l'air de confirmer qu'il y a pas peu d'espoir de contourner ces traitements, ainsi que me proposer de voir également un Gastro, qui en parallèle avec le Rhumato pourraient tenter de trouvr une solution pour l'absorbortion d'autres médicaments! Je n'ai obtenu q'un rdv en externe avec eux, pour le 22 juin. Mais le Rhumato, ne m'a laissé entrevoir quasi aucun espoir!
C'est déconcertant, voir scandaleux, j'étais litéralement consternée, surtout par apport à leur manque de tacte et le plus dur, c'est qu'ils m'ont renvoyé chez moi, sans aucune prise en charge!

Voilà, vous comprendrez ma déception et immense tristesse!

Il semblerait faute de pouvoir remettre un anneau, comme je vous l'avais expliqué dans "by-pass la solution finale", qu'il me faudrait trouver une chirurgie moins agressive et lourde comme l'aggrafage de l'estomac ou "sleeve".

Votre aide serait la bien venue si vs pouviez m'indiquer, un chirugien sur Paris ou la Région Parisienne, qui pratique ce genre d'intervention, ou d'autres techniques, dont je pourrais bénéficier!

En tout cas, j'étais parvenue à vaincre mes peurs pour l'intervention à cause du risque de mortalité et des complications post-op.

Car vous l'avez compris, je fais, malheureusemen,t partie de ceux qui ont besoin d'une chirurgie pour en finir avec son obésité!

D'avance, merci de tout coeur à tous, vos réponses quelques qu'elles soient me réconforteront, et m'aideront surtout à m'orienter vers d'autres voix.

Cathy
K
39 ans 95
je ne sais quoi te dire
apart que je peut comprendre ta deception qui doit etre bien grande
je ne comprend pas non plus comment cela c'est dérouler
car j'ai etait opérer la bas et je les trouve tous super
tu as bien du voir une spy pendant ce temp la
pourquoi n'envisagerais tu pas de la revoir et d'en parler avec elle et lui parler de tout ca
meme si cela ne changeras rien cela pourrais te faire du bien et essayer de comprendre le pourquoi ect
et ce que tu pourrais faire maintenant
bon aller tout n'es pas perdu
tu parle de sleeve alors il y a une autre solution encore pour toi
qui j'espere seras la bonne
alors j'espere de tout coeur que tu trouveras un autre chirurgien qui pratique cette opération
tiens nosu au courant
en tout les cas je te souhaite bonne chance dans tes démarches et courage
ne baisse pas les bras
C
56 ans villejuif 26
Bonjour Kitounette,
Tout d'abord, je t'envoie un chaleureux et amical merci pour ta réponse.

J'ai effectivement vu et eu un entretien avec la Psy du Service durant mon hospitalisation, mais elle même, n'était absolument pas au courant qu'il existait pour moi une contre indication. Donc, nous avons passé l'entretien en vue de la chirurgie prévue!!! Comme depuis 2 ans, j'avais eus également un suivi Psy, durant tous les autres investigations de santé faites pour le by-pass, jamais, strictement jamais, on ne m'avait fait part que ce soit à Bichat ou après à l'Hotel Dieu, même à titre préventif, d'une éventuelle contre indication en raison de ma polyarthrite (maladie rhumatologique dont je parle), qui nescessite la prise en dose massive d'anti-inflammatoires! Tu imagines bien, que sinon, ça n'aurait pas été pour moi un tel choc! On a découvert cette pathologie en 2003, alors que je souffrais de paralysies des mains et des menbres....
Bref, je souhaiterais également souligné que mis à part ce qui s'est passé làbas me concernant, j'ai trouvé le Service ainsi que tous les médecins, personnel (infirmiers, aides soignants, ménages...) Excellents, rien à redire! La détiéticienne, adorable efficace! Les repas en salle, dont on doit dire qu'on y mange très bien et sont excellents! Bien que vétuste, la propreté règne, chambre individuelle... Franchement, sincèrement, rien à redire! Dommage, qu'il m'est fallu mon passage dans ce Service, pour que tombe sur moi, cette dur-dur "nouvelle"! Parmis plusieurs hypothèses, mais la plus valable, il s'agit sûrement d'une négligence sur laquelle personne n'avait vraiment posé son nez, et qu'elle fut remis en cause, justement, par le sérieux du Chef de Clinique, qui elle, a du se rendre à l'évidence de ce problème dont justement, malheureusement, personne n'avait fait cas, ou mentionné haut et fort, comme une contre indication! C'est après leur réunion en Staff, d'ailleurs, qu'elle venue me voir pour en parler! Finalement, ça fait froid dans le dos, car on peux imaginer, ce qu'ils ont bien pu se dire durant cette réunion à mon sujet! Entre autre, évidemment, le risque de mortalité encore plus probable, si tu vois ce que je veux dire! Donc, en relativisant tout cela, j'ai positivé mon séjour en pensant que je dois beaucoup à ce médecin qui pour moi, sans doute me sauve la vie!

Je voudrai ajouter en ce qui concerne la déception dont je parle par apport au fait que j'attendais cette intervention comme la solution finale à mon obésité! C'est que même avec mon régime de sortie bien élaboré par la super détiéticienne, et compte-tenu, de mes divers pathologies, de mon parcours, bref, perdre du poid, même sur du très long terme, cela ne va pas être facile, ni même, pour moi en tous cas, avec la meilleure volonté et toutes mes motivations, et mon immense détermination, que ce soit une réussite! La hantise, de perdre quelques kilos pour reprendre le double, triple ect ect, ce fameux symdrome yo-yo, et je pense que si on se tourne vers une chirurgie de l'obésité en y misant tous nos espoirs, c'est justement cette raison et motivation fondamentale qui nous y encourage!

D'autre part, je retourne à l'Hotel Dieu, le vendredi 19 mai où se déroulera de 18 à 20h, la fameuse réunion information by-pass!, ainsi que le 9 juin pour faire le point avec tous mes résultats avec l'attaché du Chirurgie, la Nutritionniste endochrino-diabéto. Ainsi, que la détiéticienne! J'ai aussi encore d'autres examens à y faire. Mais, je vais les appeler et voir si j'ai une possibilité d'avoir une prise en charge psy, même si je ne subirais pas de chirurgie.

Entre temps, j'espère que j'aurais sur ce site, des adresses pour pouvoir m'orienter faire la "sleeve".

A bientôt Kitounnette, ton site est super!

Cordialement, Cathy
K
39 ans 95
c'est vrais que nous (les personnes by-passé)nous n'avons plus le droit au anti-inflammatoires
cela nous es interdit
mais je trouve qu'il aurais pu s'en rendre compte bien avant
car ca ta fait perdre du temp
je me doute que tu miser touts tes espoir vers cette chirurgie
comme nous tous d'ailleur qui l'avons subit
mais bon aller reléve la tete
et tu vas trouver un autre chirurgien pour te faire une sleeve
je te souhaite de trouver un bon chirugien et que tout s'arrange pour toi
tiens nous au courant de tes démarches ect
pleins de bisous et de courage
de tout coeur avec toi
56 ans 91 25732
Je comprends tout à fait ta déception copycatt. Elle est bien naturelle surtout après le parcours que tu as eu.

Toutefois, il est indéniable que certains traitements médicamenteux sont contre indiqués avec un by pass et imagine ce qui se passerait si on ne pouvait plus te soigner...

D'ailleurs j'avoue que plus je vous lis, plus je projette dans l'avenir et je me dis que tous ceux qui sont opérés maintenant pourront, hélas, développer des pathologies sérieuses dans les années à venir. Comment fera-t-on si on se rend compte que leur intervention est incompatible avec le traitement qui pourra les soigner ou les soulager ?
67 ans Charente Maritime 3080
Noemalement, dans le bypass comme de le switch duodénal on peut défaire la mal absorption. Des exemple de conversion de bypass en switch duodénal (donc avec reprise de l'estomac pour rabouter les 2 parties et lui donner la forme de chaussette caractéristique du switch et de la sleeve) existent.

Je ne dis surtout pas que ces opérations sont courantes, elle sont même rarissement en France. De plus, il est évident qu'il s'agit d'opération encore plus complexes donc grave que les opérations directes. Mais on peut donc toujours remettre le tout à l'état de sleeve. Evidemment pas pour s'amuser avec la chirurgie, mais pour fes raisons graves de santé.

Maintenant, mon questionnement a toujours été quid d'une telle opération au dela de soixante, soixante cinq ans. Les stat américaines de la sécu pour les retraités et les handicapés l'ont clairement dit à l'autommne, les risques sont 4 fois plus élevés sur des personnes qui en'ont pas en plus de complications spécifiques de leurt santé.

C'est d'ailleurs le motif essentiel qui m'a fait opté pour l'anneau et la ferme intention de l'enlever avant 60 ans.

Pour ta question, opycatt, un réponse par MP.
B I U


Discussions liées