MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Enième retombée dépressive, je sature

56 ans calvados 16079
Et voilà, ce matin ma première pensée au réveil était "ça serait bien que je ne me réveille pas un jour" :?
Fatiguée, je suis fatiguée de ces retombées  
en dépression.
De toutes façons, je n'en sors pas en fait, malgré un semblant de mieux de temps à autre c'est toujours latent, "chronique" comme indique le psy sur ses documents.

J'avais enfin réussi à arrêter les antidépresseurs en juillet, je ne me suis sentie ni mieux ni pire mais j'avais vaincu le côté médicalisé de la chose, vu que je deviens de plus en plus plus anti chimie et autres choses pas naturelles.

Les soucis de santé sont de plus en plus invalidants, je sature à ce niveau, alors avec cette saleté de dépression qui revient en force, c'est la joie.

Rien de nouveau à vous raconter depuis mes anciens posts, rien ne bouge, tout est figé. Je ne pense pas avoir de vie mais juste laisser passer le temps.
Sympa les troubles du sommeil qui empirent la chose en me faisant dormir très longtemps donc me décalent encore plus du monde normal.

Plus de séances avec la psychologue car elle avait tenté des réunions de groupe mais je n'ai pas du tout adhéré au concept et ai stoppé. Il n'y a pour le moment aucune alternative, elle ne pourrait pas reprendre de suivi individuel ... de toutes façons à part vider mon sac et tourner en rond ça ne donnait pas grand-chose.

Des idées de "vie" j'en ai parfois mais c'est comme si c'était une vie rêvée, des choses que je ne mets pas en pratique car je n'en ai pas la force mentale pour. Un peu le concept de la théorie et de la pratique en fait !

Je ne parviens pas à agir ou à ressentir du plaisir pour moi.
Juste un peu quand j'ai mon petit-fils de bientôt 4 ans et que je vois le petit de 9 mois. Et encore je me considère comme une grand-mère médiocre : incapacité à les recevoir tous les deux à cause du manque de place (si je m'étais bougé les fesses j'aurais un boulot et un logement plus fonctionnel)

Oui mais je n'y parviens pas, je ne trouve pas l'énergie pour entreprendre quoi que ce soit, je survis au minimum (je n'emploie pas le mot vivre car il est inadapté)

Bref, c'est reparti pour un tour je suis bonne à reprendre cette saleté de Prozac, pour éviter les tentations du geste ultime.

Désolée de vous rabâcher les mêmes choses encore et ça n'est pas gai. :oops:
44 ans région parisienne 5831
C'est tellement dur, la dépression... Je ne pense pas que tu sois "une grand-mère médiocre" comme tu dis, déjà, tu te bats contre la dépression, et c'est loin d'être facile.

L'impossibilité de "se bouger", elle est inhérente à la dépression elle-même, malheureusement...

Bref, tu essayes de te battre contre une maladie qui n'est pas simple du tout, il te faut bien du courage pour cela. De gros bisous.
56 ans calvados 16079
Merci Mamyko , belle soirée à toi.
89 ans 9582
je ne sais vraiment pas quoi te dire, mais je suis tellement désolée de te voir replonger :? :(
53 ans paris 80
La dépression est une maladie sournoise qui se glisse tellement doucement que l'on ne s'en rend pas compte et comme plein de maladie mentale il y a les préjugés et les "non dit" qui l'entoure elle peut paraitre invisible pour l'entourage ce qui fait que les gens qui en souffre sont souvent mal compris et il faut énormément de patience pour se soigner et surtout beaucoup de courage et d'abnégation pour s'en sortir , je souffre de dépression avec des épisodes maniaques de puis plus de 20 ans l'entourage m'aide énormément mon nouveau conjoint est d'une compréhension et une patience d'ange , il ne faut pas baisser les bras j'ai un nouveau psychiatre depuis 5 ans il est vraiment bien mais pour le trouver j'en ai tester je ne sais plus combien. Ne baisse pas les bras et surtout ne te dénigre pas ( les autres (cons) le fond tellement mieux que nous ) comme pour les alcooliques anonymes j'essaye d'applique la devise suivante un jour à la fois et même parfois c'est une heure à la fois ..... Ne baisse pas les bras je suis sur qu'il y a quelqu'un autour de toi qui peut t'aider à trouvé une étincelle pour t'aider ...
56 ans calvados 16079
souris-filo a écrit:
La dépression est une maladie sournoise qui se glisse tellement doucement que l'on ne s'en rend pas compte et comme plein de maladie mentale il y a les préjugés et les "non dit" qui l'entoure elle peut paraitre invisible pour l'entourage ce qui fait que les gens qui en souffre sont souvent mal compris et il faut énormément de patience pour se soigner et surtout beaucoup de courage et d'abnégation pour s'en sortir , je souffre de dépression avec des épisodes maniaques de puis plus de 20 ans l'entourage m'aide énormément mon nouveau conjoint est d'une compréhension et une patience d'ange , il ne faut pas baisser les bras j'ai un nouveau psychiatre depuis 5 ans il est vraiment bien mais pour le trouver j'en ai tester je ne sais plus combien. Ne baisse pas les bras et surtout ne te dénigre pas ( les autres (cons) le fond tellement mieux que nous ) comme pour les alcooliques anonymes j'essaye d'applique la devise suivante un jour à la fois et même parfois c'est une heure à la fois ..... Ne baisse pas les bras je suis sur qu'il y a quelqu'un autour de toi qui peut t'aider à trouvé une étincelle pour t'aider ...


Merci pour ton message. C'est vrai que les autres peuvent dénigrer mais aussi aider parfois.
Je vis en complète solitude mis à part mes enfants et c'est un sujet "tabou" qu'ils refusent d'aborder.
Et je ne souhaite pas être une charge pour eux, déjà que j'ai du mal à être "celle qui ne travaille pas" ,je sais que mes plus jeunes ne comprennent pas cela.
56 ans calvados 16079
a-nonyme a écrit:
je ne sais vraiment pas quoi te dire, mais je suis tellement désolée de te voir replonger :? :(


:kiss:
47 ans Lorraine 4326
Tu peux envisager une activité sportive ? J'ai vu pas mal d'études sur l'activité et la dépression , tu secrètes plein de bons trucs avec le sport ( 30 mn suffisent ) , comme des endorphines ...
56 ans calvados 16079
ladybugette a écrit:
Tu peux envisager une activité sportive ? J'ai vu pas mal d'études sur l'activité et la dépression , tu secrètes plein de bons trucs avec le sport ( 30 mn suffisent ) , comme des endorphines ...


Certaines peut-être, ça serait je pense limité au vu des soucis chroniques d'articulations aux épaules et d'arthrose lombaire.
Conjugué à mon désamour pour le sport depuis le collège et à une intolérance à l'eau chlorée :?
Mais seule je sais que je ne ferai rien, sinon ça reste de l'ordre d'1 h la semaine en assoc en dehors des vacances scolaires. En club pas question car je ne tolère plus mon corps (prise de poids sur l'estomac) alors le montrer :oops:

Je recommence des cours de pilates la semaine prochaine c'est mieux que rien.
46 ans loin et si près ... 9194
Coucou Claudia

Absente pour raisons familiales, je prends connaissance de tes messages :(

Ou en es-tu ? Qu'as-tu entrepris depuis la dernière fois ou tu as posté ? ;)

N'hésite pas à venir parler de ce que tu ressens ... nous serons là pour t'écouter

En attendant d'avoir de tes nouvelles :kiss:
56 ans calvados 16079
Coucou tchiquita, j'espère que tout va bien pour toi :?:

Je n'ai rien entrepris de concret,c'est difficile de le faire encore :oops:
J'espère avoir un déclic.

Bon week-end
A
36 ans 3124
Coucou Clau, comment vas tu?

As tu essayer des activités douces comme la méditation, le yoga, la sophrologie ou du Pilate( c'est doux comme sport mais je ne sais pas si c'est compatible avec tes soucis d'articulation).

Une amie qui n'était pas bien du tout a une période de sa vie m'a offert un livre sur la méditation ( méditer pour ne pas déprimer de Christophe André), que j'ai mis 2 ans a commencer a lire, j'avoue que j'étais sceptique, mais il y a quelques exercices qui m'aident beaucoup quand je suis en " crise" et que je vais profondément mal, c'est un outil qui m'a donner envie de continuer la méditation car ça m'apaise pas mal, c'est un vrai lien entre le corps et l'esprit.

Je te souhaite une bonne journée
56 ans calvados 16079
Ego-Brain a écrit:
Coucou Clau, comment vas tu?

As tu essayer des activités douces comme la méditation, le yoga, la sophrologie ou du Pilate( c'est doux comme sport mais je ne sais pas si c'est compatible avec tes soucis d'articulation).

Une amie qui n'était pas bien du tout a une période de sa vie m'a offert un livre sur la méditation ( méditer pour ne pas déprimer de Christophe André), que j'ai mis 2 ans a commencer a lire, j'avoue que j'étais sceptique, mais il y a quelques exercices qui m'aident beaucoup quand je suis en " crise" et que je vais profondément mal, c'est un outil qui m'a donner envie de continuer la méditation car ça m'apaise pas mal, c'est un vrai lien entre le corps et l'esprit.

Je te souhaite une bonne journée


Ca va un peu mieux merci, j'ai évité la retombée en enfer (c'est le mot), certainement grâce à un recentrage personnel.

En fait je pratique déjà la sopho et la méditation. Ca fait quelques mois que j'ai changé beaucoup de choses dans mon fonctionnement psychique avec ces pratiques + des lectures sur le bien-être de l'esprit.
J'ai déjà réussi à supprimer le stress qui a été mon compagnon durant toute ma vie, c'est énorme.

Il y a encore du chemin pour être en harmonie avec moi-même mais j'y travaille.

Bonne soirée Ego-Brain
A
36 ans 3124
C'est super Clau si déjà tu as éradiquer le stress qui est un bien grand mal...comment as tu procéder, avec quelles méthodes, si ce n'est pas indiscret ? Étant une grosse stressée depuis gamine, ça m'intéresse :)

Je suis contente de lire que tu vas mieux aussi

Gros bisous et bonne soirée
56 ans calvados 16079
Acide-Lyrique : comme toi c'était ancré en moi depuis l'enfance.

J'ai commencé par un "nettoyage cellulaire" là il faut être en phase avec les thérapies du bien-être et autres non reconnues par notre médecine traditionnelle ;).
Puis fouillé sur le net au sujet des techniques qui pouvaient contribuer à garder un équilibre correct, c'est selon chacun en fait.
J'aime beaucoup la sophrologie, la méditation et le reiki.
Récemment j'ai stoppé mes douleurs d'arthrose avec l'aide d'un magnétiseur ;) et je n'ai plus mal depuis des mois !

Essaies de voir déjà si tu es réceptive à certaines techniques : il y a pas mal de vidéos sur youtube dont de très bien.
Le tout c'est de tenter, je t'assure que quand le stress n'est plus là on se sent vraiment libéré d'un poids.

Ah oui, point important, j'ai stoppé l'antidépresseur que je prenais depuis des années.

Par contre, je sais que ça n'est pas sans changer certaines choses, si je veux que ça aille bien il me faut travailler mentalement en ce sens.
En fait c'est se reconditionner son mental, énorme boulot quand il a eu de mauvaises bases.

Je te souhaite de trouver ce qui te fera aller mieux, bises.
B I U


Discussions liées