MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le retour des crises!

39 ans chalon sur Saone 579
Pensant m'être installée confortablement dans la RA depuis plus d'un an, sûre que j'allais y arriver, je me sens totalement désemparée devant le retour de mes crises d'hyperphagies. Elles sont  
revenues insidieusement, par de petites crises que je trouvais sans conséquences ( je crois que je me persuadais qu'elles étaient sans conséquences) et cette aprem, en rentrant du travail, la méga crise a pointé son nez, au moment ou je vous écrit j'ai la nausée et un énorme sentiment de culpabilité! Ce qui m'énerve c'est que je n'arrive pas à identifier le pourquoi de ces crises, avant c'était l'ennui, le retour pas facile chez mes parents mais depuis ca va mieux, j'ai depuis presque un mois un travail à temps plein et pas seulement le mercredi, j'ai enfin pris des décisions concernant le devenir de mes études et là craquage , je ne comprends pas pourquoi! J'aurais besoin de quelques conseils des anciennes ou nouvelles adeptes de la RA, comment gérer ce retour des crises? j'ai repris mon carnet alimentaire laissé de côté depuis un moment juste après la crise , histoire de voir plus clair dans mon comportement alimentaire mais quoi d'autre?
40 ans 78 3901
coucou Liliom,

ça fait plaisir de te revoir même si c'est pour un sujet moins plaisant :)
le retour de tes crises est peut être dû justement à tous ces changements qui sont parvenus ces derniers temps.. comme tu le dis, tu as un travail à plein temps, de nouveaux projets, peut être qu'inconsciemment tu appréhendes un peu ?
comment les gérer ? comme tu le faisais au début, en les laissant passer et en essayant de trouver les raisons. La reprise de ton carnet alimentaire va déjà t'aider sur ce chemin... Le tout c'est de déculpabiliser un maximum, parce que ces crises ont une raison et tu vas la trouver :)
Le fait aussi de vouloir croire que tes précédentes crises étaient sans conséquences, alors que c'était sûrement des petites alertes... ça a sûrement aidé à avoir cette grosse crise d'aujourd'hui. Te souviens tu des moments où sont arrivées les petites crises ? Il y a peut être des choses à voir de ce côté là...
Bon courage à toi :)
430
bonsoir ,
j'ai pas de solution mais une visite chez un psy pourrai t'aider il y a peut etre une cause que tu n'as pas déceler par toi même et puis parler un peu ça vide et ça fait du bien
bisous
L
71 ans 7508
Parfois la raison est incosciente ou alors c'est une réaction automatique que tu as acquis avant.

Par exemple dans mon cas j'angoisse inconsciement sur certaines choses car avant ça me faisait angoissé même si aujourd'hui ce n'est plus sensé être le cas.

Comme ce qu'à dit précedement nani_nounette il faut accepter tes crises, les laisser passer, tout en sondant qu'est ce qui a bien pu les déclencher par à tes habitudes et ton passif.
39 ans chalon sur Saone 579
En lisant vos réponses je repense à une chose qui a pu ces derniers temps me désorienter, ma soeur et son obsession de maigrir, elle est en pleine crise de je suis trop grosse et trop moche et ne veut rien entendre de la RA, c'est bien mais pas pour elle (sous-entendu jsuis pas aussi grosse et desespérée que toi, moi je peux arriver mon régime) alors elle me gave avec ses "non ce soir pas de fromage j'en ai mangé à midi" ou " non pas de pain j'ai mangé des féculents" et tout ces principes à la noix que je ne supporte plus. Je crois qu'insconciemment je suis en totale réaction contre elle, et comme je n'arrive pas à lutter contre son fort caractère je prouve par la nourriture que moi je suis pas comme elle. c'est dur à expliquer mais j'ai une relation bizarre avec ma soeur, toujours en opposition, comme si on était toujours en concurrence, tout celà depuis sa naissance avec prise de poids à la clef.....j'ai souvent pensé à aller voir un psy Kinound, mais j'ai tjs pas franchi le pas!

je vais suivre vos conseils les filles, accepter que je ne suis pas infaillible, que les crises peuvent toujours survenir et enlever cette peur de reprendre quelques kilos, qui malgré plus un an de RA reste quelque part dans le coin de ma tête, et merci naninounette, en écrivant tout à l'heure j'étais à peu près sur que tu allais être parmis celles qui allaient me répondre et me réconforter! ;)
35 ans Belgique 867
Je compatis, liliom.
Moi aussi ça m'arrive parfois d'avoir encore des crises. Même si elles sont bien moins fréquentes qu'avant, c'est un coup au moral...
Tu sais, tout ne peut pas se régler en un coup et parfois certains évènements, certaines situations ou angoisses font que les crises recommencent... C'est la vie... mais (je ne sais pas si c'est ton cas mais je l'espère) j'arrive à mieux les gérer, à moins dramatiser et culpabiliser. Par rapport à avant, c'est quand même un progrès. ;)

Bisous et courage!
25680
Et puis même après un an de RA quand on croit justement être bien installée dedans, sans s'en rendre compte recommence, au juste un peu "à faire attention", c'est léger on s'en rend à peine compte jusqu'à ce qu'on mange une plaquette de chocolat entière et là parfois on se dit y a un truc qui déconne.

Déménagement, changement, stress surtout avec la famille, vacances lointaines etc ... sont autant de choses qui peuvent stresser et qu'il n'est pas toujours si évident d'évacuer.

La bonne nouvelle c'est que tu as vu qu'il y a un problème et que tu as des pistes :D
A toi maintenant de te donner les armes pour lutter contre ces démons, et trouver aussi du temps pour te détendre et prendre un peu de recul avec ta soeur (même si c'est pas facile).

Bon courage, et n'hésites pas à te tourner vers une personne neutre et extérieur pour parler de tout ça (psy ou autre) parce que ça aide beaucoup :)
44 ans Salon de Provence (13) 617
Je crois que tu as donné la réponse toi même, liliom. (entre parenthèse, comme nani-nounette, ça fait plaisir de te revoir, meme pour un coup de blues)
Il faut accepter le fait que même après un an de RA, il y a encore des ituations que tu ne sais pas gérer sans recours à la nourriture. Quand tu te dis, c'est des crises sans conséquences, c'est que tu refuses de l'admettre. Et du coup, tu ne vois pas les données du problème et tu te prives des possibilités de le résoudre.

Maintenant que tu es prete à accepter de ne pas etre infaillible, tu vas pouvoir envisager les choses sereinement, comme tu as déja commencé à le faire en réfléchissant à ta relation avec ta soeur.

Pourquoi être dans l'opposition pour t'affirmer face à elle ? Pourquoi te faire du mal en sabotant ta RA, en te donnant la nausée pour lui dire que tu ne veux pas de son obsession du poids et de ses méthodes ? Tu lui as expliqué ta façon de faire, elle n'en veux pas. Tant pis pour elle. Elle y viendra peut etre un jour, ou pas, mais c'est son problème.
Toi tu sais que c'est bon pour toi, alors fais ton bonhomme de chemin, et ne te laisses pas impressionner par sa désapprobation.

Bises et bonnes continuation.
46 ans Var 202
bonjour et j'aimerai te soutenir aussi, ........
c'est bien d'avoir "mis le doigt " sur la relation avec ta soeur et si vraiment elle se comporte comme tu le décrits , qu'elle s'en rende compte ou non, moi je te donne un petit conseil .....prends un peu le large , sans bien sur trop le montrer qu' elle réfléchisse elle aussi....
par ex quand elle te demande quelque chose tu lui réponds pas vraiment , genre "je sais pas" "peut être" ...... installe un peu de distance puisque elle ne veut pas de tes conseils, ne lui en donne plus et change de pièce quand elle abordde le sujet des régimes!!!! voilà...
39 ans chalon sur Saone 579
Tu as tout à fait raison Anne, j'ai cru que je maitrisais totalement, et j'ai laissé se réinstaller des comportements contraire à ma RA , c'est pas dramatique mais ca m'alerte sur mon "état psychologique" du moment! La différence par rapport à un an en arrière c'est que je ne suis pas affolée non plus, juste désorientée et ca me prouve que j'ai quand même fait du chemin et qu'avec du temps j'y arriverai! Mon aide extérieure c'est vous pour l'instant, d'ailleurs éloignée du site depuis un moment je n'ai pas hésitée à venir vous parlez ici car je sais que vous êtes en mesure de m'écouter et de m'aider, le psy j'ai encore un blocage et surtt je n'ai pas du tt les moyens et les listes d'attentes sont géantes pour les centres gratuits. Je vais tenter de suivre vos conseils, me distancer par rapport à ma soeur et ses propres problèmes et arreter de faire l'éponge des problèmes des autres! Problème vicieux chez moi, car tout le monde croit que je me fous de ce qui leur arrive alors qu'interieurement c'est bien le contraire mais je sais pas montrer ce que je ressens, alors pour extérioriser je mange :roll:
25680
Et pour en parler de vive voix, quitte à pleurer un coup et sans forcement attendre de réponse ?

Depuis que je ne laisse plus les choses "qui me bouffent" s'installer en moi et que j'en parle, j'arrive plus facilement à m'en défaire :)
D'ailleurs zom m'a été d'une grande aide (MERCI) :)

Tu peux peut-être l'écrire dans un premier temps.
Et pour ta soeur, quand tu auras pris de la distance tente de trouver des petits trucs pour casser ne serait-ce qu'un peu ce fonctionnement dans vos relations.
Parfois un truc bête comme une sortie entre filles si vous n'en faites pas peu déclencher des choses.

A toi de voir et bon courage :D
39 ans chalon sur Saone 579
Anne a écrit:
Et pour en parler de vive voix, quitte à pleurer un coup et sans forcement attendre de réponse ?


là j'ai ma meilleure amie, on se dit bcp de choses et j'ai besoin de cette présence "réelle".
et avec ma soeur ce n'est pas crise sur crise non plus entre nous, on fait pas mal de trucs ensemble et j'ai mon autre soeur pour temporiser, je suis peut etre parfois trop susceptible et j'ai surement une tendance paranoiaque :lol:

pas de crises en vue depuis, mais le plaisir de manger 2 petits écoliers et pas tt le paquet sans y réfléchir, juste par envie , par faim et pas plus!

merci pour les encouragements ;)
B I U