MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Insultes liés à votre poids. Quelle est la plus fréquente ?

P
54 ans 3726
Endosser le rôle d'un homme charmant, idéal, patienter des mois pour en arriver là, ce sale type semble être un sacré pervers narcissique qui avait prévu son coup depuis le  
début. Une expérience, qui je l'espère pour toi te laissera juste le souvenir d'une déception plutôt qu'un traumatisme. Juste une petite consolation : comme l'ont dit les intervenantes, ton poids était hors de propos. Il a appuyé dessus parce que tu es ronde, mais si tu avais été mince et rousse, c'est sur cette "particularité" qu'il aurait cherché à te faire du mal.
53 ans L'île imaginaire 1906
Saralou a écrit:
Franchement c est pas facile d avoir confiance c est clair !

Je pense d ailleurs que si je devais me retrouver seule je choisirais de ne pas retrouver de partenaire.

Mon amie très chère à mon coeur a aussi la cinquantaine et s étant retrouvee seule à la quarantaine a eu que des expériences malheureuses (et c est une très belle femme qui est mince comme quoi c est pas lié au physique).

La dernière fois que je l ai vue elle m a dit que c était fini pour le moment elle en avait marre elle préférait être seule que tomber sur des tarés. (Elle a aussi du menacer de porter plainte le dernier car il l a harcelait).

C est triste d en arriver là et je compatis.

Courage pour cette période en tout cas hermione.


Merci Saralou, je suis effectivement dans le même état d'esprit que ton amie. Je suis d'ailleurs restée sciemment célibataire des mois durant, trop écoeurée par mes précédentes histoires.
J'ai moi aussi des amies dans le même cas. J'ai pensé aussi me résoudre au célibat et cette lamentable histoire m'y attire aussi mais, malgré tout, seule, c'est pesant, le vide affectif est là, le manque d'amour, d'aimer, d'être aimée, considérée, partager, être complice avec l'autre. Mes enfants grandissent, ils n'ont plus besoin de moi autant qu'avant, quand je me retrouve certains soirs et/ou week end seule devant ma coupe de champ, avec mon chat et Netflix.... ça peut paraître idyllique pour certains mais il y a quand même un manque. J'ai du mal à me projeter dans l'avenir en me disant que je vais rester ainsi sans amour, vieille et aigrie lol.
J'espère toujours un miracle, j'ai cru que ce type en était un, il me semblait différent des autres, mais voilà, les miracles, il parait que ça n'existe pas... zut alors.
53 ans L'île imaginaire 1906
reinette81 a écrit:
Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Tu pouvais dire non autant que tu voulais, il entendait "non mais oui en fait" et était capable de toute la mauvaise foi du monde. Tu as été claire et il n'a pas voulu respecter ton "non", tu n'as rien à te reprocher et surtout pas ta jupe ou tes mots ou autre.

Quant à ses mots humiliants, dis toi juste qu'ils sont à la hauteur de sa déception. Ça n'excuse pas du tout, rien ne peut excuser ce comportement! Mais il a voulu te blesser car il c'est senti lui même blessé, ne vas pas chercher plus loin.
Après il a de gros soucis psy c'est clair! Déjà pour agresser quelqu'un comme il l'a fait (je rejoins tout ce qui a été dit sur l'agression), il est carrément à côté de ses pompes dans son rapport avec les femmes et croit imposer la séduction. Il s'impose physiquement et mentalement car ce que tu décris de ses messages "insultants et pleunichards" plus qu'insistants, ça s'appelle du harcèlement. Tu as largement matière à porter plainte!
Je n'ose imaginer ce qui aurait pu se passer avec ce genre d'individu si tu n'avais pas ta force de caractère. Déjà le jour du RDV ça aurait pu finir en viol. Ensuite si tu avais été impressionnée par son insistance il aurait pu te harceler, si ce genre de personne sent qu'il a l'ascendant sur une autre il n'a pas de limite!

Tu peux être fière de toi, de tes réactions et de lui avoir tenu tête. Il t'a fallu du courage et de la suite dans les idées, bravo.
Les insultes ne sont que les paroles d'une personne tordue que tu n'as pas laissé avoir le pouvoir, c'est tout!


C'est gentil Reinette, merci à toi. Je sais que tu as absolument raison et oui, je pense qu'il a de gros soucis pour penser et agir ainsi. C'est d'ailleurs ce que je lui ai répondu.
53 ans L'île imaginaire 1906
Prax a écrit:
Endosser le rôle d'un homme charmant, idéal, patienter des mois pour en arriver là, ce sale type semble être un sacré pervers narcissique qui avait prévu son coup depuis le début. Une expérience, qui je l'espère pour toi te laissera juste le souvenir d'une déception plutôt qu'un traumatisme. Juste une petite consolation : comme l'ont dit les intervenantes, ton poids était hors de propos. Il a appuyé dessus parce que tu es ronde, mais si tu avais été mince et rousse, c'est sur cette "particularité" qu'il aurait cherché à te faire du mal.


J'y ai pensé également Prax, un pervers narcissique. J'ai ressenti intuitivement qu'il pouvait jouer le rôle du faux humble en me faisant la liste de ses diplômes avec "légèreté", de sa culture littéraire et cinématographique, ses sports, ses voyages and co mais je n'ai pas voulu le condamner par anticipation, et puis on espère toujours se tromper, on pense que nos anciennes histoires nous ont trop conditionnés au pire.... mais parfois l'intuition est la bonne et il faut lui faire confiance.

Par contre son "tu es à vomir" reste gravé en moi et je pense que c'est important que je travaille là dessus maintenant.
P
54 ans 3726
Faut pas t'arrêter à ça. Dis-toi que c'était là le mot de la fin, un coup bas venant d'un pauvre type complètement frustré (et donc potentiellement très dangereux) qui n'est pas parvenu à ce qu'il espérait. Le plus important est qu'il ne te sois rien arrivé. Imagine un peu qu'il ait réussi à se contrôler jusqu'au bout et qu'il se soit déchaîné sur toi une fois au lit ?

Reste qu'on ne peut se fier à personne. Qu'on découvre qu'un type (ou une femme) est complètement con quelques heures après l'avoir rencontré dans une boîte, au moment de passer à l'acte n'est pas très grave (du moment où la rencontre ne tourne pas mal, bien entendu). Mais là, après quelques mois de contacts, ça donne à réfléchir. Il est vrai qu'il est plus facile de dissimuler sa vraie nature derrière un écran.

Je te souhaite de remettre vite et d'oublier vite cette histoire.
40 ans très au sud 7914
" tu es à vomir"... mais à qui adressait il ces mots au final sinon à lui même?
Admettons qu'il te trouve "à vomir", ben il est pire et à ses propres yeux puisque -excuse moi d'aller au bout de la logique mais bon- il est capable de coucher avec une personne qui l'écoeure physiquement, quelle estime a t il de lui même alors?
Tu te vois toi coucher avec une personne qui provoque en toi un dégout? Tu préfèrerai pas te faire plaisir toute seule que de le faire avec une personne qui provoque cela en toi? Ou même juste coucher avec quelqu'un qui te laisse indifférent à la limite, mais une personne qui dégoute sérieusement? Qui est le plus détestable, qui a la pire estime de soi dans l'histoire? Lui. Et au final à qui s'adresse ces mots? Lui. Lui qui n'a d'autres choix que la force physique et la manipulation mentale pour au final ne pas réussir à avoir des relations avec les femmes.
Ce sont les mots d'une personne qui a peut être simplement entrevu à quel point il est malsain et ne pouvant le supporter préfère te les envoyer à toi, ne supportant pas que tu t'en sortes et pas lui, le dernier coup pour blesser quand on est à terre.
Ne le laisse pas t'atteindre il ne le mérite pas. Le seul à vomir c'est lui et c'est bien le dégout qu'il a provoqué chez toi. Et tu as réagis comment? tu l'as repoussé, logique... encore une fois: qui est à vomir? Pas toi mais lui et il le sait.
53 ans L'île imaginaire 1906
Oui Prax, j'ai pu m'en débarrasser à temps fort heureusement avec "l'intervention" de mon fils (amusant d'ailleurs et pathétique qu'il se soit sauver comme un voleur si vite mais tant mieux !!!) et je pense oui que c'est un frustré qui ne peut avoir les femmes que par la manipulation (l'image de l'homme parfait, belles paroles, culture etc... ) et la force.

Quelque part, je me sens insultée deux fois, par son "tu me fais vomir" et par l'agression elle même.

Enfin je vais mieux et je sais que je n'ai rien à me reprocher, que ce type était un malade et que... non, je ne suis pas à vomir lol
53 ans L'île imaginaire 1906
Reinette, j'ai suivi le même développement que le tien en retournant les faits et propos dans tous les sens. Je me suis basée aussi sur le peu de passé dont il m'a fait part : un père violent, psychorigide, une mère qui s'est sauvée avec ses 2 soeurs et lui, une compagne avec laquelle il a vécu 8 ans et qui l'a quitté pour un autre sans explication (m'a-t'il dit) etc... il m'avait parlé de son ex, mince, grande, brune dont il était fou amoureux : est il resté sur cette image de l'Idéal pour détester toutes les autres femmes qui ne lui ressemblaient pas ? C'était difficile d'entamer le sujet, il fuyait la conversation estimant mes questions "inintéressantes", peut être n'avait il connu qu'elle et avait il honte de l'avouer, ou peut être n'étais-je pas la seule avec laquelle il avait agis ainsi.

Bien sûr que non je ne pourrais jamais coucher avec quelqu'un si celui-ci m'inspire que dégoût, c'est même plus psychologique que physique (j'ai aimé des hommes pas forcément beaux mais qui m'ont séduite par leurs personnalité et âme) mais tu as raison, ce n'est pas faisable. Forcément je revis en boucle ce qui s'est passé et j'en viens à la même conclusion. Ses propos faisaient écho à sa propre image.

Après, malgré ses (faux ?) nombreux compliments, soit je ne lui plaisais vraiment pas mais peut être pensait il "conclure" avec moi en se disant que les rondes n'étaient pas "difficiles" et que j'accepterais facilement de soulager "Monsieur" ? Grrrr ! ça aussi c'est une insultant pfff.

En tout cas je garde la tête haute moi, lui, ça m'étonnerait fort qu'il puisse.
P
54 ans 3726
Pour t'avoir sauté dessus comme il l'a fait, je dirai que oui, tu lui plaisais vraiment. Ce n'était peut-être qu'une attirance sexuelle mais la bête n'aurait pas été déchaînée de la sorte si il n'avait eu aucune excitation. Ca devait bouillir là dedans !

Essaie de ne pas rester sur cette insulte, venant d'un type comme lui, parce que ses mots ne veulent rien dire. Aux abois, il en aurait proféré d'autres quelle que soit la situation, la femme ou son physique. Un jour une fille voulait sortir avec moi. Je ne voulais pas. Elle a insisté et m'a demandé pourquoi. En ayant marre, je lui ai dit sèchement que je n'avais pas de justification à lui donner (non ça veut dire non, on en revient toujours là). Elle s'est mise en colère et m'a traité de pauvre con. Etrange qu'une fille ait envie de sortir avec un pauvre con, non ? C'est comme en boîte. Hier comme aujourd'hui, on ne compte plus les pauvres mecs qui se font rembarrer par des filles qui refusent de danser avec eux et qui se font traiter (par devant ou par derrière) de salopes ou de sales putes. Tout aussi étrange qu'un type veuille avoir dans ses bras (en espérant dans son lit) une fille pour qui il a un tel mépris.

Courage à toi..........
53 ans L'île imaginaire 1906
C'est très vrai Prax ! C'est fou quand même ce genre d'attitude, je ne me souviens pas avoir insulté ni même méprisé quelqu'un à qui je ne plaisais pas, enfin, encore eut il fallut que ce soit moi qui "entreprenne" l'approche" mdrrrrr ! Mais ça c'est un autre sujet lol ! Ahhh manque de confiance quand tu nous tiens !
D
30 ans Nice 281
J'ai jamais vraiment eu d'insultes à proprement parler, mais je me rappelle (très bien) d'une fois où un garçon qui me plaisait beaucoup et dont j'étais proche a fini par se retourner contre moi pour une histoire de désaccord sur je ne sais plus quel sujet (on était ados, les ados c'est susceptible comme bestioles) et j'ai eu droit à un (mot pour mot, comme quoi je m'en souviens bien) "non mais sérieusement, t'as cru que j'aurais envie de faire quoi que ce soit avec ton "corps" ?"
La précision du "avec ton "corps"" et les guillemets m'ont mis une sacrée rouste sur le moment, du coup c'est pas une insulte mais c'est tout comme pour moi
43 ans seine et marne 17
Bonjour, ce qui fait le plus mal pour moi, c'est le sous entendu. Car autant les insultes ou les remarques directes je peux gérer, autant les sous entendus, les regards ... c'est plus compliqué. J'avais fais un régime, -20 kgs, je sentais de la jalousie certains me demandait même comment je faisais. J'ai repris ces 20kgs et même 5 de plus, ces mêmes personnes ne m'ont jamais demandés pourquoi.
B I U