MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Entourage raciste

C
42 ans 22
Bonjour

J'ai un compte facebook et mes contacts sont famille et amis. Dans ma famille, certains postent des articles fondamentalement racistes sur leur page.

Evidemment, j'ai arrêté de suivre ces personnes, ne  
pouvant décemment pas les supprimer (famille).

J'avoue avoir du mal à supporter les horreurs que nos "élites" propagent et les propos ignobles que je peux lire.
Par réaction, je poste beaucoup d'articles prônant la tolérance et/ou critiquant certains comportements de nos "élites".

C'est certainement mal vu par mon entourage, puisque plus personne ne me suit, mais je n'arrive pas à passer outre. Je trouve ces propos et ce qui se passe aujourd'hui trop grave pour qu'on s'en foute. Et ce qui m'énerve le plus, c'est cette paresse intellectuelle. De gober la frange la plus odieuse juste parce qu'ils sont du "du bon parti", sans chercher à réfléchir et à savoir si c'est vrai ou pas.

D'où ma question : comment réagiriez vous si un membre de votre famille attisait le racisme ? Ou, à l'inverse, si vous êtes de droite et qu'un membre de votre famille faisait passer des messages "gauchistes" ? Ca vous choquerait ?
53 ans 472
Nous sommes nombreux à être confrontés à ce problème. En ce moment c'est horreur pour moi, je suis niçoise ! Il y a un tel déferlement de haine sur les réseaux que je suis découragée.

La plupart des choses sont des hoax. A chaque fois, je colle l'information qui explique que c'est un hoax. Aucun effet. Les commentaires qui suivent continuent à distiller la haine.

Supprimer les gens ou ne plus les suivre est la solution de facilité. Je préfère continuer à me battre contre les moulins pour donner d'autres arguments.
Je suis quand même très pessimiste sur l'avenir de notre humanité.
C
42 ans 22
Je ne renonce pas à diffuser la "bonne parole" autant que je le peux. Je ne veux juste pas voir la haine en permanence sur mon mur, ou la mauvaise foi.

L'inconvénient, c'est qu'on m'a reproché ça justement. D'être moralisatrice.

Du coup, je me demandais si j'étais dans le vrai en faisant ça.

Probablement que non, puisqu'on ne me suis plus. Merci pour ta réponse. ;)
47 ans Sur un gros arbre perché 7658
L'emprise que peut avoir Facebook sur vos existences a quelque chose d'aussi fascinant qu'effrayant...
38 ans très au sud 7863
Du coup les autres ont décidé pour toi en ne te suivant plus non...?

Perso j'ai de la chance d'avoir beaucoup d'amis plutôt ouverts d'esprit sur Facebook et une famille plutôt vieux jeu qui ne va pas sur le net, du coup ça limite ^^
Après j'ai quelques personnes comme ça mais elles me font plus rire qu'autre chose. Non parce que quand tu lis des propos racistes sur la base de "moi le bon français" de la part de personnes dont les noms de famille composés à grand renfort de "os" et de "ez", moi ça me fait tordre de rire. Les pas de souche français hors de France? Ok, tu pars quand donc?
Un peu comme quand Sarkozy veut que tous les gens suspects d'infractions soient direct en prison, Ok donc toi avec tes 16 affaires aux fesses, tu comptes y aller quand? :lol:
C
42 ans 22
Le_Chat_Du_Cheshire a écrit:
L'emprise que peut avoir Facebook sur vos existences a quelque chose d'aussi fascinant qu'effrayant...


Je m'en sers de manière utilitaire en fait, comme fil d'actu.
Et voir passer des messages qui ne correspondent pas du tout à mes valeurs me dérange un chouilla, je me demandais comment vous gériez, pour celles/ceux qui y seraient confronté(e)s.
Parce que lorsque je vais sur n'importe quel autre site, je ne le subis pas. Je ne suis pas maso au point d'aller sur "la gauche m'a tuer" ou "fdesouche". ^^

Sinon, le net de manière général a une certaine "emprise" sur moi puisqu'étant PS, je ne parle pas beaucoup. ;)

Citation:
Du coup les autres ont décidé pour toi en ne te suivant plus non...?


Je suppose que oui, mais du coup, je me pose la question de savoir si j'en ai pas trop fait finalement. ;)
47 ans Out of nowhere 3814
Le_Chat_Du_Cheshire a écrit:
L'emprise que peut avoir Facebook sur vos existences a quelque chose d'aussi fascinant qu'effrayant...

+1
S
85 ans 4901
cetoumoua a écrit:


Je suppose que oui, mais du coup, je me pose la question de savoir si j'en ai pas trop fait finalement. ;)


quand tu affiches et défends tes idées que ce soit sur facebook, dans un repas de famille ou autre, tu prends toujours le risque de déplaire et que certaines personnes te zappent, pour moi, cela n'est pas un souci, dans le sens ou je suis tolérante pour certaines choses qui ne heurtent pas mon système de valeur et pour moi c'est pas un souci d'avoir un système de valeur qui m'est propre, tout le monde en a un. je ne peux pas laisser passer des propos racistes ou sexistes par exemple sans réagir, j'ai tendance par contre à le faire d'une manière non agressive, du coup, les gens soupirent, je les soule, mais en fait personne ne me zappe vraiment, mais je suis tout à fait prête à cela.

Par contre, j'ai deux comptes facebook, un sous mon vrai nom avec qui j'ai la famille et les amis proches que je connais et un autre avec mon pseudo ou j'ai les contacts que je peux me faire sur le net. Sur le compte du net, je n'ai pas de personnes racistes dans mes contacts, donc je n'ai pas de souci, sur l'autre compte, j'ai parfois remis des liens car ils partageaient des hoax racistes, meme si dans le fond cela ne change rien au racisme de ces personnes, je rétablis au moins les faits, si trop de récidives, je les supprime des mes contacts, ou alors je mets que je ne désire plus suivre leurs publications.

j'ai croisé récemment une connaissance du village qui me disait qu'elle ne supportait pas les roms et les réfugiés qui venaient aux urgences de l'hopital, qu ils n'avaient pas d'éducation, se comportaient mal (a part cela je suis convaincue que tous ne se comportent pas mal) et elle a rajouté "cela me fait pour tous nos petits vieux, dont ils prennent la place et en plus c'est pour ma pomme puisqu ils ne paient pas et que c'est mes impots".

Bon, là, je lui dis "je comprends ton sentiment, est-ce que c'est vraiment tous les roms et réfugiés qui viennent qui se comportent mal ? ou y a t il eu au moins une fois, ou peut etre quand tu n'étais pas là, un étranger qui s'était bien comporté ? n'y aurait il pas aussi un manque de personnel dans le personnel soignant qui accentue aussi le problème ? elle me dit, oui mais bon, c'est quand meme la majorité" Sachant que de toute façon quelqu un de raciste ne va retenir que les cas ou cela c'est mal passé, je sais que je vais pas la convaincre, je pose juste un questionnement qui lui signifie que je ne pense pas comme elle.

C'est comme une femme qui pense que tous les hommes sont des salauds et ne pensent qu'à "çà" par exemple, elle ne va retenir que les histoires qui valident sa pensée, les autres retiennent toutes les jolies histoires qui valident leur pensée comme quoi il y a autant d'hommes différents que de femmes différentes, il y a des humains qui se conduisent mal oui, cela ne veut pas dire pour moi que tous les humains sont pourris.

Enfin bref, tout cela pour dire que pour moi c'est pas un souci d'etre zappée, mais c'est toi qui doit savoir ce qui te touche dans cette histoire.

En conclusion, souffres-tu du fait que certaines personnes te zappent ? En faire trop par rapport à quoi ?
30 ans La Ville Rose 2320
Moi je supprime. Ça ne m'est arrivé qu'une fois ceci dit.
J'ai eu droit au " oui non mais je parlais des noirs en général pas toi, t'es pas noire d'Afrique, t'es française tu comprends ? ". Bah non j'ai pas compris.

Et je suis bien contente d'avoir cet outil pour accéder à leurs idéaux.

Le racisme et la xénophobie se libèrent, il va falloir apprendre à faire avec je crois.
105 ans 774
J'ai la chance d'avoir une famille hyper réduite, et dans cette famille réduite, le racisme n'a jamais été légion, et ma mère continue parfois de m'épater d'ailleurs. Elle n'a jamais vraiment bougé de son trou, mais elle a une ouverture d'esprit assez étonnante, même si elle reste plutôt basique dans ses réflexions.

Bon, ça n'empêche pas que j'aie à subir les réflexions racistes de proches (pas de la famille) sur FB, mais je n'ai jamais utilisé les réseaux sociaux en tant que militante à ce niveau. Alors oui, j'ai parfois envie de les secouer, de leur dire que leurs liens nauséabonds sont que de la connerie, mais je la boucle.

En parlant de militantisme antiraciste... jusqu'à l'année dernière, j'intervenais régulièrement sur les commentaires d'articles de presse, jusqu'au jour où un connard a dénoncé mon pseudo sur un groupe à la rien à voir, parce que "ce n'est pas sa vraie identité, et on sait que les racistes utilisent ce genre de procédé blablabla". J'ai été complètement estomaquée (parce que la dénonciation, c'est un procédé de petit nazillon frustré, on est d'accord ?)! Depuis, je ne dis plus rien "publiquement :? (parce que l'anonymat sur internet était un principe à l'époque où j'ai connu cet outil, et j'y tiens :lol: )

De toute façon, on ne peut pas raisonner des gens qui ne sont pas prêts à revoir leurs idées, et encore moins à accepter les idées des autres comme "hypothétiquement vraies". Dans mes proches, un pote black lors d'une soirée avait passer énormément de temps à essayer d'expliquer simplement certaines choses sur les réfugiés... ils n'ont pas démordu "non mais je changerai pas d'avis, j'ai mon idée et je la changerai pas". Soit, hein... Heureusement, je suis pas envahie de posts à la con, car ils ne prennent pas facebook pour une tribune publique où crier ses pensées à tout le monde. Et je me fais du bien en m'entourant d'autres gens, sans doute moins proches, mais qui me donnent de l'espoir. Parce que dans le fond, je reste convaincue que la majorité silencieuse est dans le bon. La plupart de mes contacts en font partie (vous me direz, la boucler c'est le genre "pantoufles", ouais ouais...), et je sais que parmi eux beaucoup ont un esprit qui pense comme le mien à ce niveau. Et puis je reste optimiste malgré tout, parce que même si j'ai grandi dans un milieu assez ouvert, j'étais une abrutie assez xénophobe il y a quelques années... jusqu'au jour où j'ai ouvert les yeux, et ce ne sont pas des "militants antiracisme" qui m'ont fait changer. C'est bêtement le jour où je me suis rendue compte que... ha ha ha, ouais, y'a de gros racistes qui se font passer pour étrangers sur les réseaux et dans les commentaires de presse et diffusent des paroles qui ne font que faire grossir la haine des gens pour l'étranger (les faux mohammed qui jouent à l'antiblanc sont légion sur les réseaux, franchement). Je peux vous garantir que depuis ce jour-là, j'ai changé radicalement de point de vue. Si j'ai pu saturer (même si j'ai jamais partagé mes convictions sur les réseaux), je me dis que d'autres peuvent aussi saturer, et un peu se secouer les neurones 2 secondes.


De toute façon, globalement, les réseaux sociaux ça se résume à peu de choses: ceux qui en font leur petite vitrine perso, un peu narcissiques, qui cherchent juste à garder un contact avec les autres gens, et puis ceux qui passent apparemment leurs journées dessus, et qui passent un temps dingue à relayer des articles de presse et des couillonnades genre photos pseudo-humoristiques (tant du "bien" que du racisme). Le gros problème, c'est l'impunité qui y règne...
C
42 ans 22
Bonjour et merci pour vos avis.

A titre personnel, moi j'aime bien voir des articles qui m'incitent à réfléchir.
Je ne partage pas des "contenus volontairement clivant" du style "il faut éradiquer les riches".
Je partage soit du contenu humoristique mais orienté, soit des articles qui essayent d'éclairer le monde qui nous entoure. Jamais de trucs faux.
Je sais très bien que je ne changerais pas les racistes, mais je partage en public ce genre de chose parce que je me dis que si quelqu'un clique sur mon profil, il tombera sur quelque chose qui peut l'éclairer/intéresser.

Après, moi ce qui me dérange, c'est quand un membre de mon cercle poste une photo de famille, "tout le monde" se précipite dessus pour commenter/liker. Quand c'est moi qui donne des nouvelles de ma petite famille, plus rien à foutre.

Je devrais m'en foutre, ça me touche. J'ai l'impression d'avoir perdu le peu de relations que j'ai. C'est difficile pour l'estime de soi, et pourtant, je ne tague pas les gens pour leur dire tu as tort de penser ce que tu penses.

Inévitablement, je me dis que quoi que je fasse, j'ai toujours tout faux dans mes relations aux autres. :?
M
75 ans 327
Ta vie, tes opinions, ta famille, ton estime de toi, la qualité de tes relations avec les autres, rien de tout ça ne peut être défini par un "réseau social" qui est et restera toujours quelque chose de virtuel.

Si tu croises 100 personnes dans la rue, que tu peux avoir déjà rencontrées ou non, de combien partageras-tu les opinions ? Combien refuseront de se laisser convaincre par ce que tu dis ? Combien seront indifférents à des nouvelles de ta famille ? Pourquoi, sous prétexte que ces personnes sont sur un réseau social cela serait-il différent ?

Concentre-toi plutôt sur les relations que tu as dans ta vie, sur les personnes qui comptent pour toi, et pour lesquelles tu comptes. Vois comment tu peux améliorer la qualité de vos échanges et vous enrichir les uns les autres. La quantité n'est qu'un piètre substitut à la qualité, et les réseaux sociaux n'offrent que ça, l'illusion de la quantité.
C
42 ans 22
Parce que ces personnes ne sont pas des gens que je ne connais pas, mais bien des gens de ma propre famille que je vois en chair et en os, que je connais pas des inconnus sur la rue ou sur le net.

Et c'est ça qui me dérange en fait. Je n'en aurais rien à faire si ce n'était que du virtuel.

Et c'est justement parce que ce n'est pas que virtuel que ça me touche. Parce que le net ne fais que confirmer ce que je vis déjà dans la vraie vie ...
:?
38 ans très au sud 7863
ZouZou-X3Again a écrit:
Moi je supprime. Ça ne m'est arrivé qu'une fois ceci dit.
J'ai eu droit au " oui non mais je parlais des noirs en général pas toi, t'es pas noire d'Afrique, t'es française tu comprends ? ". Bah non j'ai pas compris.

Et je suis bien contente d'avoir cet outil pour accéder à leurs idéaux.

Le racisme et la xénophobie se libèrent, il va falloir apprendre à faire avec je crois.


j'ai jamais compris ce genre de phrase, les gens réalisent ils qu'en disant cela ils insultent une seconde fois? C'est comme s'ils te disaient "t'es pas une vraie noire" et ils croient que c'est un compliment :roll:
Donc t'es clairement pas blanche, mais t'es pas une noire non plus, mais tout va bien hein... :evil:
P
52 ans 3716
Constatation simple et sans appel : si sur FB chacun dégageait tout contact déviant par rapport à ses propres idéaux, personne n'aurait plus aucun ami.

Je n'ai pas d'ultras ni de radicaux dans mes contacts et je ne vais pas jouer les vierges effarouchées à chaque photo-montage humoristique, photo détournée, demande de démission de Valls pour incompétence, etc, choses auxquelles j'adhère parfois. D'un autre côté, je supprimerais de ma liste (ainsi que de la vie réelle) sans aucun état d'âme tout moraliste ou autre très à gauche (c'est stupide de dire ça puisque je ne fréquente pas de gens très à gauche, mais c'est pour souligner) qui me reprocherait de ne pas avoir liké, partagé ou commenté une publication propagandiste. Par exemple, ça a failli chauffer ces dernières semaines suite aux manifs anti loi du travail et comme il était hors de question que je soutienne tout tract syndicaliste (surtout pas de la CGT !), j'ai dû mettre les choses au clair fermement et ça n'a pas été plus loin. Je ne fais ni politique, ni propagande, ni engagement, ni rien de tout ça dans la vie réelle, ce n'est pas pour m'y adonner sur les réseaux sociaux.
B I U