MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Entourage raciste

P
52 ans 3688
Je complète.

Le_Chat_Du_Cheshire a écrit:
L'emprise que peut avoir Facebook sur vos existences a quelque chose d'aussi fascinant qu'effrayant...

Malheureusement, oui.

psychobunny a écrit:
De toute façon, on ne peut pas  
raisonner des gens qui ne sont pas prêts à revoir leurs idées, et encore moins à accepter les idées des autres comme "hypothétiquement vraies".

Et toi, tu es prête à revoir les tiennes ? Parce que ça marche dans les 2 sens.
105 ans 774
dis, prax, je les ai revues à une époque, je l'ai écrit (sans doute pour signifier à l'auteur du sujet que réviser ses opinions, ce n'est pas toujours à force de lire les avis divergents, justement, et certainement pas pour me targuer d'avoir changé blablabla, parce que de toute façon j'étais pas d'un extrême ou de l'autre à la base)... quoi qu'il en soit, mes opinions sur les sujets "chauds" ne se retrouvent jamais sur facebook, alors si changement il devrait y avoir, ça ne regardera quand même que moi sur ce réseau. Le militantisme je ne pratique pas à titre personnel, si ce n'est de m'opposer à la grossophobie à l'occasion.
P
52 ans 3688
Tu auras peut-être un jour affaire avec des contacts qui voient une opinion (contraire à la leur, il va sans dire) dans une absence d'opinion. A partir de là tout peut déraper très vite.
C
42 ans 22
Prax a écrit:
Je complète.

Le_Chat_Du_Cheshire a écrit:
L'emprise que peut avoir Facebook sur vos existences a quelque chose d'aussi fascinant qu'effrayant...

Malheureusement, oui.



Je ne veux pas être désagréable mais je ne vous demande pas votre avis sur le pourquoi du comment facebook a une "emprise" sur ma vie. Parce que vous n'êtes pas dans ma tête. Et même si j'y passe parfois du temps, ça ne veut pas dire que je suis une écervelée et/ou une droguée. Et de toutes façons, c'est un autre débat, que vous pouvez lancer si vous le souhaitez, mais ce n'était pas ma question à la base.


Citation:
Constatation simple et sans appel : si sur FB chacun dégageait tout contact déviant par rapport à ses propres idéaux, personne n'aurait plus aucun ami.


Sauf que le racisme est puni par la loi, jusqu'à preuve du contraire.
Quand on lit, sur les réseaux, que certains se réjouissent de la mort d'autres hommes parce qu'ils sont étrangers, ça me dérange. Et ça aussi, c'est puni par la loi.

Désolée d'être aussi virulente, mais je sais ce que ça fait d'être exclue, et c'est peut être aussi pour ça que ça me pose autant de problèmes.

Le plus ironique de l'histoire c'est que la seule personne à me suivre partage des contenus racistes et me traite de moralisatrice :roll:



Citation:
Je n'ai pas d'ultras ni de radicaux dans mes contacts et je ne vais pas jouer les vierges effarouchées à chaque photo-montage humoristique, photo détournée, demande de démission de Valls pour incompétence, etc, choses auxquelles j'adhère parfois. D'un autre côté, je supprimerais de ma liste (ainsi que de la vie réelle) sans aucun état d'âme tout moraliste ou autre très à gauche (c'est stupide de dire ça puisque je ne fréquente pas de gens très à gauche, mais c'est pour souligner) qui me reprocherait de ne pas avoir liké, partagé ou commenté une publication propagandiste


Est ce que pour toi faire passer des messages de tolérance est moralisateur ? Ou bien écouter des arguments qui ne vont pas dans ton sens t'horripile ? Ou c'est le reproche qui te pose problème ? Tu n'es pas tout à fait clair. Je demande ça sans aucune méchanceté, c'est de la curiosité.

En tout cas, au vu de ce que je lis, je pense que je me suis totalement fourvoyée ;)
P
52 ans 3688
Ce que je déteste plus que tout ce sont les gens qui sont persuadés d'avoir raison, d'être meilleurs que les autres, de faire les meilleurs choix politiques, sociaux, de savoir ce qui est bon pour tout le monde. Que quelqu'un ait une opinion différente de la mienne est une chose. Qu'il vienne me harceler, me juger ou tenter de me culpabiliser parce que je ne pense pas comme lui en est une autre. Sur FB ou ailleurs, je laisse chacun libre de ses idées ou de sa conscience. J'attends juste la réciprocité, surtout quand je n'ai rien demandé ni fait aucun commentaire. Un petit repetitas : occupez-vous de ce qu'il y a dans votre assiette, dans votre lit, et pas dans ceux des autres.

Le racisme n'est pas puni par la loi, pas plus que l'homophobie. Ce sont les insultes et la discrimination, pour ne citer qu'elles, qui le sont. Tout le monde a le droit de dire qu'il n'aime pas untels ou untels, la virulence des propos variant d'un individu à l'autre. On peut clamer tout haut qu'on voudrait voir telle ou telle population dégager du pays, qu'il y a trop d'étrangers en France (ou dans une équipe sportive), qu'il faut fermer la porte aux réfugiés, etc. Ce n'est pas un délit mais une opinion. Le délit intervient dès lors qu'on utilise certains adjectifs, qu'on insulte les gens, qu'on profère un appel à la haine. Se réjouir de la mort d'autres hommes n'est même pas répréhensible (pas plus que lorsque les politiciens européens se sont réjouis intérieurement, croyant que le dictateur turc allait être renversé par la junte militaire ou qu'une personne dise publiquement que ça fera ça de moins chez nous quand un bateau de réfugiés passe par le fond) ni considéré comme un appel à la haine puisqu'il s'agit d'un fait accompli sur lequel ce fiel n'aura aucune influence. Mais aller dire qu'il faut tuer des gens, là ça tombe sous le coup de la loi.

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas ce genre d'amis dans FB ni ailleurs (tous mes contacts FB, et je n'en ai finalement pas des masses comparé à d'autres) le sont dans la vie réelle. Je les côtoie régulièrement et je ne supporterais pas des gens qui tournent en boucle sur des saloperies. Dans ces conditions, me séparer virtuellement et physiquement d'un "ami" ne me poserait aucun problème particulier. Je ne suis pas blanc-bleu mais je ne suis pas sans cesse dans des discussions de comptoir stériles.

Alors dans ta famille, je ne te donne pas de conseil, mais à ta place je ferais le ménage si je jugeais que leur mode de pensée était très largement à l'opposé du mien. Seulement, c'est très délicat de fréquenter quelqu'un tout en lui faisant comprendre qu'il est indésirable sur un réseau social. Mais je le répète une fois : je ne vais pas virer une personne avec qui j'ai des liens forts pour une boutade ou une image partagée.
P
52 ans 3688
J'ajoute qu'à propos de l'emprise de FB soulignée par Le Chat, j'ai fait cette remarque vis-à-vis de certaines personnes que je connais, FB n'ayant aucune emprise sur moi. ;)
C
42 ans 22
Merci pour ta réponse en tout cas ;)
46 ans Sur un gros arbre perché 7658
Le plus cocasse est que ce sont les détracteurs qui font encore le plus de pub'.
30 ans La Ville Rose 2311
reinette81 a écrit:
ZouZou-X3Again a écrit:
Moi je supprime. Ça ne m'est arrivé qu'une fois ceci dit.
J'ai eu droit au " oui non mais je parlais des noirs en général pas toi, t'es pas noire d'Afrique, t'es française tu comprends ? ". Bah non j'ai pas compris.

Et je suis bien contente d'avoir cet outil pour accéder à leurs idéaux.

Le racisme et la xénophobie se libèrent, il va falloir apprendre à faire avec je crois.


j'ai jamais compris ce genre de phrase, les gens réalisent ils qu'en disant cela ils insultent une seconde fois? C'est comme s'ils te disaient "t'es pas une vraie noire" et ils croient que c'est un compliment :roll:
Donc t'es clairement pas blanche, mais t'es pas une noire non plus, mais tout va bien hein... :evil:


LOL j'te jure ! M'enfin ça m'a permis de faire un petit tri, c'est toujours ça de positif !
40 ans Dans un arbre à Tecolotlan 962
Mais oui, un petit nettoyage de printemps, faut pas en avoir peur ! Cetoumoa, il ne faut pas t'en faire et te remettre en cause parce que les gens qui n'ont pas tes idées te zappent. Des relations peuvent se rompre mais aussi des nouvelles se créer, sur internet, comme ailleurs. Et puis ça sert à quoi d'avoir des "amis" qui méprisent tes idées et se fichent de ta vie ? Mieux vaut rien que du médiocre.

Je suis absente des réseaux sociaux (VLR étant le seul endroit où je dialogue par internet), mais c'est la même chose IRL : il y a des moments où tu te retrouves à discuter avec des gens qui ne partagent pas tes idées, et bien soit on se tolère quand même, soit on arrête de se voir et on passe à autre chose.

J'ai déjà zappé des personnes pour incompatibilité d'idées et de valeurs, j'ai aussi été zappée pour cette raison, tant mieux, on y gagne en sérénité. Mon boulot consiste déjà à écouter, dialoguer, user de sang-froid et de pédagogie, même face aux idées les plus débiles, donc en dehors, j'ai zéro patience pour ça. C'est pour ça que je n'ai pas de profil Facebook ou autre : je m'en tape complètement des photos de vacances de Tartempion à la mer, de l'indignation de Trucmuche face aux poussins broyés ou des solutions de Machin qui mettraient efficacement fin au terrorisme (mais je ne me fiche pas du tout des poussins broyés et du terrorisme).

Et si c'est la famille, on peut mettre poliment ses distances sans un clash violent. Ma mamie, que j'adore par ailleurs, est à la fois méprisante et moqueuse vis-à-vis de mon neveu et de mon mec ("trop foncés"). Elle a des problèmes psy bien trop avancés pour essayer de discuter, mais du coup, je la vois moins, je fais en sorte qu'elle ne voit plus mon mec et je ne lui parle plus trop de choses personnelles. Elle passe également totalement à côté de son arrière petit-fils, et de ma soeur du coup. C'est elle-même qu'elle pénalise. Tant pis.
B I U