MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je ne m'en sors pas

40 ans Lyon 1372
Voilà, ça fait un petit moment que je n'ai pas posté sur ce forum. C'est que je pensais avoir quitté le cercle viscieux dans lequel j'étais tombée en rencontrant mon  
copain actuel.
Pour vous resituer, je suis dépressive, anorexique et je fais de grosses crises d'angoisse qui me poussent à m'automutiler.
Tableau alléchant, n'est-ce pas? Quand j'écris tout ça je me fais l'effet d'être un monstre...

Il y a quelques mois, j'ai rencontré un homme dont je suis tombée éperdument amoureuse. Le problème majeur pour moi, c'est la distance (il ne vit pas en France). Mais pour lui, c'est ma maladie. En effet, je ne suis certainement pas la petite-amie idéale avec toutes mes tares bienque je fasse des efforts monstrueux pour lui cacher mes facettes les plus sombres (quand je lui dis que je vais mal, il le prend pour lui, il croit que j'essaye de le faire culpabiliser alors que ça n'a rien à voir... du coup je ne dis plus rien).
Avant hier soir, il m'a envoyé des reproches à la figure, me disant que j'étais toujours sur lui, que je m'inquiétais pour un rien, que je ne le laissais pas vivre, qu'il en avait marre, que je l'énervais et qu'il fallait que je lui fiche la paix en gros. Mais que malgré tout il m'aimait (logique, non???) C'est là que je décroche un peu, j'avoue.

Tout ça pour en venir au fait que je croyais en avoir terminé avec l'anorexie et que depuis avant hier, j'ai replongé. Ca fait 48h que je n'ai rien avalé, je pleure tout le temps et mon bras ressemble à de la viande hachée. Hier j'ai fais un malaise : hypotension (7/3...). Mais je ne peux pas le lui dire, sinon il va croire que je lui fais du chantage affectif. Je ne peux même pas dire à mon petit-ami quand j'ai des ennuis de santé!
Je ne sais plus quoi faire. J'ai vu 2 psys qui n'ont rien pu faire pour moi. Je pensais pouvoir m'en sortir toute seule mais visiblement je n'y arrive pas. Et le fait de ne pas pouvoir compter sur celui que j'aime me déçoit au plus haut point et m'entraîne vers le fond.
Je suis désespérée, mes idées suicidaires reviennent et ma boîte de Lexomil m'appelle.

Voilà. J'avais juste besoin de sortir tout ça et malheureusement, c'est tombé sur vous. C'est que je n'ai personne d'autre à qui en parler vraiment sans être jugée ou traitée d'hystérique, de folle etc...
Merci de m'avoir lue, et si vous avez traversé des épreuves similaires, j'aimerais bien savoir comment vous gérez le truc...
39 ans somewhere over the rainbow 1376
hop popo !!

Déjà, la boite de lexomil, tu le prends et tu lui fous un grand coup de pieds en visant la poubelle ou la fenêtre !!
C'est fait ? bien.

Bon, alors ... l'anorexie et les mutilations, y a des filles qui en souffrent ici, elles pourront te comprendre mieux que moi. Moi, c'est plutôt boulimie et arrachage de la peau autour des doigts. Pas la même catégorie.

Par contre la souffrance et le gros ras le bol de la vie, je connais. Ta maladis te rend fragile. Tu rencontres un gars, tu en tombes amoureuse, tu penses t'en sortir. Tu es euphorique pendant un moment, tu oublies ta maladie. Ok. Mais à un moment, tu y retombes. Pourquoi ? Y a plein de trucs, parfois insignifiants. Et lui, il te prends pas au serieux, c'est une façon de le manipuler, de lui mettre le grappin dessus .... sauf que non, tu voudrais qu'il t'épaule, qu'il t'aide, qu'il te sauve. On demande beaucoup aux gens qu'on aime, parfois trop.

Lucyinthesky, tu traverse une crise d'ano en ce moment, tu es faible physiquement, et tes nerfs lachent, c'est normal. Il faut que tu la surmontes. Sort, appelle des amies (il y a bien quelqu'un qui connait ton problème). Une fois que cette crise sera passée, ben, faut s'atteler au problème avec ton copain. Il ne se rend peut-être pas compte du fait que c'est une maladie dont tu souffres, que c'est pas de la comédie.

Tu as besoin de lui pour t'appuyer dessus, mais dis lui bien que tu veux pas l'écraser. Juste qu'il soit là. Il ne peut pas résoudre ton problème, tu le sais, mais fait lui comprendre que le fait de pouvoir compter sur l'affection et sur le soutien de quelqu'un peut t'aider dans ta lutte contre la maladie. Et cette maladie, faut que tu essaies de la soigner,a evc l'aide d'un psy.

Oh mon dieu, que c'est long !! Si tu t'es pas endormie à ce stade de mon roman, je peux te dire que je pense très fort à toi, que je te fais de gros bisous et prends surtout soin de toi, dans tes precedents messages, j'ai pu découvrir combien tu es une fille formidable.
64 ans nice 3117
lucyinthesky
j'ai souffert longtemps d'un trouble psychiatrique qui m'a amené loin,
pas l'anorexie, l'agoraphobie avec , disons complications :?

on voudrait tellement que les personnes que l'on aime comprennent notre souffrance
maintenant avec le recul , je crois que déja , que sans la comprendre , au moins qu'ils la respecte ..... , ne doute pas de nous

je suis guerie, disons presque, et des rechutes,il y en a eu !!
c'est la route obligée malheureusement

vois un psy, ne t'enfonce pas dans cette crise, tu as déja réussi a t'en sortir, alors rapelle toi le "chemin" ..........

si ton psy ne te convient pas, change en , jusqu'a ce que tu trouve la bonne personne pour toi,

et suis les conseils de Wizou, ;)

quelle que soit la pathologie, la souffrance est toujours la souffrance ...

mais ne la laisse pas détruire ton corps, plus tu affaiblit ton corps, plus c'est dur de se battre !!
je ne veux pas juger ta relation, mais lorsque on aime, on prends tout les forces et les faiblesses de la personne ...
tu as une faiblesse, mais tu as surement plein de qualités et de force (déja pour t"en etre sorti déja , bravo !!) et de plus tu es une tres jolie jeune femme !! vraiment .......
si tu as besoin de parler , n'hesite pas , envoie moi un MP

la souffrance morale est la moins respectée :?
ne lache pas, surtout , écris moi, écris nous ...

méga bizz
40 ans Lyon 1372
Merci de vos réponse, ça me touche énormément. Et ça me fait aussi beaucoup réfléchir...
Je ferais tout pour m'en sortir, je le ferai pour lui. Parce que quand je le fais pour moi, j'y arrive pas. Je ne m'aime pas beaucoup...
64 ans nice 3117
lucyinthesky a écrit:
Merci de vos réponse, ça me touche énormément. Et ça me fait aussi beaucoup réfléchir...
Je ferais tout pour m'en sortir, je le ferai pour lui. Parce que quand je le fais pour moi, j'y arrive pas. Je ne m'aime pas beaucoup...


lucy, fais tout pour t'en sortir mais surtout pour toi, apprends a t'aimer, trouve un professionnel qui t'aide a t'aimer , a t'apprécier, parce que comme dans le sens ancien du mot, tu es surement une personne "aimable", digne d'etre aimé
des personnes t'ont surement aimé, trouvée digne d'etre aimé, alors pourquoi pas toi ? si tu te revalorise a tes yeux, ta relation avec une autre personne ne pourras qu'etre mieux

bizzzz
B I U