MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Crise de la quarantaine

40 ans Lille 4847
Bonjour tout le monde !

Je crée un post à ce sujet car ça me pèse et j'ai besoin de vider mon sac, n'ayant pas d'ami ou de famille à qui  
en parler.
Monsieur est en pleine crise de la quarantaine, ou un truc du genre...

Je ne sais pas par où commencer, mais je vais tenter de ne pas être trop confuse.

Déjà, je suis en pleine reconversion professionnelle, très difficile car je dois faire en un an l'équivalent de 5 ans d'études dans un domaine qui m'était complètement inconnu.
Autant dire que je comptais sur le soutien de monsieur, juste retour (je pense) car il a fait lui aussi une reconversion pro il y a 3 ans et je l'ai soutenu pour qu'il se consacre entièrement à sa formation.
Même si je trouve ça nul de comparer, à l'époque, j'ai géré la maison, l'administratif, je ne sortais pas pour tout gérer (par choix), le cancer du chien et ma maladie (opération de la vésicule biliaire) pour qu'il ne fasse rien d'autre qu'étudier.
Aujourd'hui, je lui demande la même chose, vu que la formation est super difficile (5 ans à résumer en 1 an, c'est costaud quand on n'a pas au moins les bases), mais ça l'emmerde...
Il ne veut pas gérer la maison, résultat, personne ne fait le ménage donc je m'y colle quand ça m'insupporte de vivre dans une porcherie dégueu.

Je lui ai demandé de me laisser bosser tranquillement quelques week-ends, donc de s'occuper du chien. Résultat, non.
D'une part, il ne supporte plus mon chien (mon chien vu que pour lui, je suis responsable de son caractère). Cet été, il refuse tout net de partir en vacances avec lui (et avec moi aussi...). Sympa...
Il passe son temps à crier dessus, je l'ai même déjà vu le frapper et le jeter dans le canapé. Mais il "aime les animaux", il ne ferai jamais ça. Et quand je l'engueule après l'avoir surpris, il s'offusque parce que pour lui, il ne le frappe pas, et de toute façon c'est de ma faute s'il est devenu comme ça.
D'autre part, comme il s'ennuie avec moi, il sort très souvent. Pour faire du sport ou pour voir ses potes. Enfin, très souvent, plutôt 2 soirs par semaine et au moins le samedi jour + soirée et quelquefois le dimanche quand il a une compétition de sport.

Côté boulot, il en a marre de son job, il a envie de tout plaquer pour faire du déplacement et bien gagner sa vie.
Ok, sauf qu'il faut que je l'aide à mettre à jour son CV et sa lettre de motivation et que je fasse toutes les démarches pour l'aider. J'ai envie de lui répondre et moi, qui m'aide à étudier ?! Je le laisse se débrouiller vu qu'il se moque bien de moi.

J'ai appris récemment qu'il racontait à ses potes qu'il voulait qu'on se sépare rapidement, qu'il avait fait la pire connerie de sa vie à l'époque, qu'il serait bien mieux seul, que s'il pouvait se trouver une gonzesse qui couche facilement tout de suite ça serait bien mais qu'il est trop timide et que j'ai les pires défauts, sauf lui évidemment, qui se retrouve le pauvre petit malheureux de l'histoire.
Je ne dis pas que je suis parfaite, mais avant de critiquer, il ferait mieux de balayer devant sa porte comme dit l'expression...

Aujourd'hui, le stress accumulé par la formation + sa "crise", c'est ma santé qui en pâti.
Je fais de la colopathie fonctionnelle depuis près de 20 ans, donc tout ce stress me donne la nausée, des douleurs aux intestins, des difficultés à digérer, et pour en rajouter, je dors mal donc j'ai du mal à me concentrer, je ne bosse pas chez moi, j'ai du mal à suivre les cours donc je doute fortement réussir l'examen.
La seule chose à laquelle je pense, c'est réussir à mettre assez d'argent de côté pour ne pas me retrouver au pied du mur et pouvoir me loger rapidement quand sa crise lui poussera à vendre la maison.

Je me doute bien ne pas être la seule à qui c'est arrivé mais comment avez-vous réussi à gérer cette situation ?

Désolée pour le pavé un peu décousu et pas très représentatif de ce que je vis, mais c'est assez difficile d'être objective dans ce cas là.
P
52 ans 3667
Je ne pense pas que son comportement ait quelque chose à voir avec une crise de la quarantaine. Il en a marre de toi, il en a marre de tout, alors comme tu dois t'attendre à ce que tôt ou tard, ça casse, même si je ne suis pas à ta place dans ton existence qui ne doit vraiment pas être rose, tu devrais songer à devancer cette rupture pour entrer dans une vie plus sereine. Je ne sais pas quoi dire d'autre ni te conseiller.
38 ans Qqpart en France 676
peux tu en dire plus sur ta formations stp ? cela m'intrigue bcp
30 ans La Ville Rose 2301
En fait je ne vois pas trop quoi te dire, tu as déjà pris une excellente décision concernant tes finances. A partir de là tu seras libre de faire relativement ce que tu veux.

Sentiment et psychologiquement je te souhaite bon courage. J'espère que tu auras l'opportunité de te refaire une vie sociale par la suite.
40 ans Lille 4847
Merci pour vos messages :)
Selune07, tu veux savoir quoi exactement ?
35 ans 886
Au-delà d'une crise de la quarantaine cela ressemble à une vraie crise de couple... Si tu en as la possibilité, ce serait peut-être bien de pouvoir mettre en place rapidement une séparation, même temporaire, pour voir si finalement vous vous manquez ou si la séparation est la bonne issue.
Vu ce que tu décris, ce sera peut-être un mal pour un bien finalement? Bon courage
M
75 ans 327
Déjà, je pense que tu le sais mais ça vaut le coup de le dire quand même, tu n'es pas responsable de son insatisfaction : il n'aime pas son job, il n'aime pas sa maison (sinon il ferait un effort pour en prendre soin), il n'aime pas son chien, il n'aime pas votre vie de couple, bref, il n'aime pas sa vie et cherche à s'en échapper dès qu'il peut avec ses potes. Et qu'est-ce qu'il fait pour changer cet état de fait ? Rien, à part se plaindre et lancer des idées en l'air de conversion professionnelle, de séparation ... Est-il conscient de cette situation ? En avez-vous déjà parlé sur le fond ?

Je n'ai jamais vécu cette situation, donc j'ai conscience que c'est un peu facile de donner mon avis ... De ce que tu dis, j'ai l'impression que tu te mets dans une position où tu subis la situation (même si j'imagine que les disputes sont très fréquentes). Par exemple, tu mets de l'argent de côté au cas où il décide de vendre la maison (lui appartient-elle à 100% ?). Tu ne parles pas vraiment de ce que tu veux, toi, la personne la plus importante de ta vie, sinon en creux : être en bonne santé, réussir ta formation et ensuite ta reconversion professionnelle, vivre une vie équilibrée et sans conflit, partager ce projet de vie avec quelqu'un ... Si c'est ce que tu veux, il n'appartient qu'à toi de prendre les décisions et de faire ce qui est nécessaire pour y parvenir.

Et puis, autre question importante, où en es-tu, toi, par rapport à lui ? A votre relation ?

Bon courage à toi.
38 ans très au sud 7729
C'est facile de se plaindre... beaucoup moins d'agir! Surtout quand le comble c'est qu'il attend que tu agisses pour lui pour son nouveau boulot, là j'avoue que ça me scotche! Il ne doute de rien quand même oO

Heureusement tu as la bonne attitude: tu penses à toi. C'est plus facile parce que tu as beaucoup donné avant et que légitimement tu attendais la pareille.
Visiblement il ne veut rien faire pour toi, mais toi tu peux aussi refuser de faire pour lui ce que tu as visiblement commencé à faire. Au moins tu n'as que toi à t'occuper.
Tu ne peux pas vivre sous le même toit en ayant des pièces séparées? Par ex t'aménager comme un studio dans la maison où tu te gère (cuisine pièce à vivre et pièces d'hygiène)?

Comme cela a été déjà dit, tu n'es pas responsable. Il est grand, il est adulte c'est à lui de mener sa vie. Et encore une fois je le trouve sacrément gonfler à 40 piges de demander aux autres à faire sa paperasse pour trouver un boulot!
40 ans Lille 4847
Merci pour vos réponses.
Je vais essayer de répondre dans l'ordre.
Je n'ai pas "envie" de me séparer temporairement, uniquement parce que là, je n'ai envie que de penser formation et rien d'autre, ne pas gérer les soucis quotidiens, etc... C'est vraiment costaud à suivre et mon unique but aujourd'hui, c'est de réussir l'examen, de un pour avoir un meilleur job, et de deux pour avoir une petite augmentation de salaire, surtout si je dois vivre seule par la suite.

On a essayé d'en discuter à une époque, mais à part me dire tu + reproche, rien n'en est sorti. Je laisse tomber, ça ne m'intéresse pas en ce moment, comme je le dis, priorité formation, c'est malheureusement maintenant ou jamais. :cry:
Pour la maison, elle nous appartient à 50/50, mais comme on a claqué tout notre fric dans les travaux, je n'ai quasiment pas d'argent de côté et pour le moment, on n'a remboursé quasiment que des intérêts sur le prêt. J'ai fait racheter le crédit immobilier il y a à peine un an, en gros si on la revendait maintenant pour à peu près le prix qu'on l'a acheté (soyons réaliste pour commencer), on devrait se partager à peine 25 000€.
Vu mon salaire et le peu d'apport, dans mon coin (si je ne veux pas vivre dans le social), je ne peux m'acheter qu'un taudis avec 50000€ de travaux en + que je ne pourrais pas financer (les petites surfaces bien entretenues sont chères et rares) et la location me couterait plus chère qu'un achat immo sur 20 ans.

On fait déjà à peu près "pièces séparées". Quand il est là, il passe la grande majorité de son temps enfermé dans sa pièce sur son ordi.

Comme monsieur ne veut plus partir en vacances avec nous, je me suis décidée à réserver une semaine avec mon chien en bord de mer, pas trop loin, pour cet été, au moins on aura la paix... et surtout, après un an de formation, j'aurai vraiment besoin d'une coupure.
M
75 ans 327
C'est déjà plus clair. De ce que tu dis, il n'y a plus de vie commune, juste une cohabitation forcée. Donc en fait, il n'y a plus besoin de gérer "sa crise de la quarantaine" pour préserver un couple qui n'existe plus. Il ne peut pas prendre la décision unilatérale de vendre la maison, donc tu peux évacuer ce problème jusqu'à ton retour de vacances.

Comme ta priorité est de réussir ta formation (comme je te comprends !), et que tu ne peux pas attendre de soutien de sa part, le mieux à mon avis est sans doute de t'organiser, sans lui. C'est injuste certes, cependant il est à mon avis inutile d'attendre qu'il soit aussi présent pour toi que tu l'as été pour lui, et encore plus stérile de lui en faire le reproche. Donc t'organiser pour que les actions du quotidien (ménage, courses, papiers, chien ...) te prennent le moins de temps possible, et arrêter de t'imposer le stress dû à une situation à laquelle tu ne peux rien.
46 ans à la maison ! 10072
Pas moyen de te t'installer quelques temps chez tes parents, en attendant d'avoir fini ta formation ?
40 ans Lille 4847
trashrap a écrit:
Pas moyen de te t'installer quelques temps chez tes parents, en attendant d'avoir fini ta formation ?


Non, ça va faire 7 ans que j'ai coupé tout contact avec eux après en avoir eu marre de me faire insulter de grosse vache par mes parents et ma soeur à chaque visite (d'après eux, je n'ai pas le sens de l'humour, effectivement...).
46 ans à la maison ! 10072
Ketai a écrit:
trashrap a écrit:
Pas moyen de te t'installer quelques temps chez tes parents, en attendant d'avoir fini ta formation ?


Non, ça va faire 7 ans que j'ai coupé tout contact avec eux après en avoir eu marre de me faire insulter de grosse vache par mes parents et ma soeur à chaque visite (d'après eux, je n'ai pas le sens de l'humour, effectivement...).


Et tu as sans doute bien fait. Ce genre de relation est néfaste donc inutile.
S
48 ans suisse 993
J'ai vécu un ce genre de situation il y a plus de 15ans maintenant. Je soutenais alors +++++ mon conjoint de l'époque qui a prolongé ses études, moi je bossais à fond je m'occupais de la maison remplissais le frigo etc.....quand ca a été mon tour de me convertir la distance s'est installée. C'est lui qui a parlé le premier de divorce alors que je commancais les cours. Je n'avais pas les moyens de rester dans l'appartement loué trop cher vu ma paie et je passais toutes mes soirées à réviser.

Du moment ou j'ai été claire avec moi à l'époque sur le fait que oui nous nous étions aimés et NON ce n'était plus de l'amour, tout s'est débloqué. Le fait de cocnrètement voir qu'il n'y avait pas de partage, pas de réciprocité, que à l'époque je m'étais faite opérée et monsieur n'avait pas daigné venir me chercher à la sortie......tout ca mis bout à bout tout a été clair. J'ai mis ce que je pouvais de côté. Je suis partie avec en gros mes fringues, livres et cds. Dans l'iurgence j'ai passé quelques semaines à gauche à droite, c'était l'été donc facile. J'ai demandé à tout le monde, collègues, voisins, connaissances etc...de l'aide pour me loger.

J'ai pris le premier studio venu, bruyant, petit mais pas trop cher . J'ai fini ma formation et dans la foulée je suis sortie j'ai fait la fête, j'ai rencontré chéri, je suis tombée enceinte (après 15 ans d'infertilité traitée quand même).

Donc en 18 mois j'ai complètement changé de vie.

J'y ai perdu des sous (pas possible de récupérer certains trucs Avec mon ex vu que même mariés je ne m'occupais pas de ce qu'il gagnait dépensait etc.....) et j'ai du laisser derrière moi quasiment tout de nos achats communs.

Mais au final j'ai rencontré quelqu'un d'adorable qui sait ce que partager veut dire, on se soutient mutuellement, on n'est pas riche mais on s'en fout on s'aime et on élève notre fils dans l'amour.

Du moment que tu seras claire les choses peuvent se débloquer. Regarde aussi peut être côté colocation s'il y en a dans ta région ca peut être une solution pas trop coûteuse le temps de reconstruire quelquechose de ton côté.
41 ans 4
lol a force de manger de la confiture on fini par croire que c est du caca.
C est vrai pour pas mal d homme et de femme un beau jour a force de mater les gonzesse dans la rue et les vie "fantasmées" des gens sur le net on fini par penser qu on est un loser... y a pas mal de mec qui craquent en pensant qu une fois la femme de leurs vie abandonnée les minette de 20ans vont se jeté sur eux... je suis celib j ai 38ans je fais du sport je voyage je suis pas moche... et croyez moi les quadra ont pas la cote... un conseil garder celle qui arrive a vous supporter :)
B I U