MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ponchita se présente

18
Bonjour à tous.

Je suis Ponchita, j'ai 25 ans, et j'habite la ville rose, toulouse.

J'ai toujours été un peu enrobée, et cette fois, mon poids a franchi une barrière:  
celle ou j'ai l'impression de ne plus être comme les autres. Je me sens donc seule, dans mon entourage ou tout le monde a une corpulence normale.

Je ressens le besoin d'échanger avec des personnes un peu comme moi, qui me comprennent et que je comprends. J'aimerai aussi partager ce que j'ai appris avec toutes les erreurs liées a mon poids que j'ai faites. Je suis ronde que depuis quelques années et je ne m'y fais pas, c'est allé tellement vite. Je ne sais pas comment on fait pour s'accepter, mais, j'espere trouver des éléments de réponse ici.

Ce site est assez nouveau pour moi, mais j’espère passer de bons moment ici avec vous pendant longtemps :D

Ponchita
S
85 ans 4906
157890 a écrit:
Bonjour à tous.

Je suis Ponchita, j'ai 25 ans, et j'habite la ville rose, toulouse.

J'ai toujours été un peu enrobée, et cette fois, mon poids a franchi une barrière: celle ou j'ai l'impression de ne plus être comme les autres. Je me sens donc seule, dans mon entourage ou tout le monde a une corpulence normale.

Je ressens le besoin d'échanger avec des personnes un peu comme moi, qui me comprennent et que je comprends. J'aimerai aussi partager ce que j'ai appris avec toutes les erreurs liées a mon poids que j'ai faites. Je suis ronde que depuis quelques années et je ne m'y fais pas, c'est allé tellement vite. Je ne sais pas comment on fait pour s'accepter, mais, j'espere trouver des éléments de réponse ici.

Ce site est assez nouveau pour moi, mais j’espère passer de bons moment ici avec vous pendant longtemps :D

Ponchita



Bienvenue ponchita !


Je me suis acceptee sur le tard et j ai perdu pas mal d années a me gacher la vie, j étais toujours dans le regret et la mélancolie d 'avant.

Cette attitude ne m a jamais fait maigrir et m a empeche de profiter plus tot de la vie par contre.

Je te souhaite de trouver ton chemin.
18
J'espere m'accepter comme toi un jour, (le plus tot sera le mieux, hein :p). Je suis fatiguée de vivre dans un blocage permanent.

En tout cas, merci pour ton accueil Saralou, :D
53 ans 2653
Je voulais revenir sur le "blocage permanent".

Oups je dois avoir la palme de l'humour.. J'avais compris
"J'ai toujours été un peu enrobée, et cette fois, mon poids a franchi une barrière: celle ou " j'ai posé le 2ème pied sur la balance??... que j'imaginais...

Ok elle est pas drôle...
Mais significative que ce qui bloque, ce n'est pas la balance proprement dite, mais la manière de s'en servir.

Par extension : ce qui bloque, ce n'est pas la corpulence ou le chiffre indiqué (en résultat et qui n'est donc pas un résultat final, comme une note) dont n'a que faire la balance qui est une machine non-pensante, c'est la manière dont on se "pèse" soi-même, la manière que l'on s'accepte, et (évidemment) que l'on s'envoie des fleurs en se trouvant la ou le + beau, tant qu'à faire...

C'est bien de se poser des questions sur soi-même... J'ai passé une partie non négligeable de le la mienne à me poser des questions... (et ça continue lol)
Et la 1ère des questions, pour moi le point de départ pour une vie équilibrée :
c'est de "bien se traiter", d'avoir assez d'amour-propre, pour se trouver digne, correct, fréquentable, pour s'accepter, pour s'aimer soi-même.
Evidemment c'est bien plus facile à formuler qu'à faire... Et à conseiller!

Voilà :
c'était pour rebondir sur ton :
"des personnes un peu comme moi, qui me comprennent et que je comprends."

Mais en fait il convient déjà de SE comprendre soi-même...

Je viens de faire une expérience personnelle, où j'avais des doléances à formuler (à ma femme pour ne pas la nommer...) mais j'ai eu l'idée de retourner les questions contre moi-même :
soit que je m'interroge moi-même,
soit que je me fasse interrogé par autrui..

2 versions donc. Il s'agissait de communication (ou plutôt d'une absence de communication... Or la communication, plus ça va et plus je pense que c'est primordial, essentiel.

Bien communiquer avec soi-même...
18
Merci pour ta réponse Poirier.

C'est vrai que ça donne a réfléchir.

Je sors d'une relation de trois ans, ou j'ai pris pas mal de kilos, et ou je me sentais déja un peu en difficulté face à tout ça. Aujourd'hui, peu après cette rupture, je me pose des questions sur l'avenir: comment trouver a nouveau quelqu'un si je me déteste autant ? Je n'aurai pas envie d'être touchée, pas envie, voire pas capable de faire certaines activités. Et il y a les autres peurs, hors relations, qui persistent.

Je suis complètement perdue, car avant je me sentais en sécurité en couple, et maintenant, je ne sais pas vraiment comment aborder la vie avec mon corps. C'est comme si je m'étais réveillée obèse.

Aujourd'hui, c'est inenvisageable de trouver quelqu'un dans cet état d'esprit. Alors je m'accorde du temps pour m'occuper de mon corps et de mon esprit. Actuellement, la seule solution que j'ai trouvée, c'est le sport. Me vider la tête de toutes mes pensées négatives, me sentir plus forte spirituellement, physiquement, améliorer l'aspect de mon corps.

Pour ce qui est de me comprendre, je n'y arrive pas pour l'instant, et je ne vois pas comment faire. Avant d'etre aussi ronde, il y avait des moments ou je me trouvais bien, d'autres non. Mais, je trouvais toujours quelque chose a aimer chez moi, des petits détails, comme mes levres, je les trouvais bien dessinées. Mais, cette fois, il ne reste plus rien que je trouve beau, tout est abimé, mes levres sont gercées depuis des années, à cause d'un tic honteux qui s'est développé. Peut être qu'au final, le problème, c'est le laissé aller qui s'est installé quand je me suis mise en couple. Alors, je commence a prendre soin de moi de nouveau. Mais je ne pense pas que ça puisse résoudre la façon dont je me traite: toujours dure avec moi même, toujours insultante...

Bref. Merci pour ta réponse ^^
B I U