MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Est ce un péché ou un délit de découvrir le plaisir sexuel ?

E
43 ans 10
A la base je suis un black. Je sais qu'il y a trop des discours figés sur nous. Mais je pense que ce que je vis est une situation générale  
chez beaucoup d'hommes. Je suis un divorcé et je ne sais plus définir l'amour. Je me dis que le vrai amour est synonyme de l’égoïsme, c'est à dire empêcher l'autre de découvrir autre chose.

Depuis mon divorce, j'ai appris à mieux comprendre la femme et l'admirer, surtout à découvrir l'immensité de plaisir que regorgent les "femmes", ces êtres qui nous attirent et qui sont anges et démons à la fois.

J'ai aussi découvert une multitude de bien que chaque femme peut produire en acte sexuel différent les unes des autres. Mon célibat m'a fait découvrir les femmes fontaines que je n'avais jamais connu dans ma vie, elles me troublent lorsqu'elles atteignent l'orgasme. Bref, j'aime la femme et je ne sais pas resté "fidèle" selon l'expression, mais je pense être fidèle à mes pulsions.

Actuellement je suis avec quelqu'un depuis 6 ans; Elle est mince ce qui ne me déplais pas, mais je suis toujours attiré par les rondes et je ne m’empêche pas de me donne ce plaisir. Je prends beaucoup plus de plaisir avec celles qui n'ont pas d'attaches sentimentales. Surtout j'ai un faible pour les mariées.

Ma question est de savoir si mon comportement est un péché ou encore un délit.





Bonne lecture


Dernière modif par le 424j; modifié 2 fois
43 ans Barcelona (Espagne) 24122
Bonjour Elombe,

Je suis pas certaine de comprendre quel est ta question ?
28 ans La Ville Rose 2108
J'ai pas compris non plus.
E
43 ans 10
Anne et ZouZou, vous avez raison, j'avais écris sous l'effet du sommeil, voilà que j'ai fignolé mon texte en posant ma question
28 ans La Ville Rose 2108
Bah tu trompes ta compagne.

Ce n'est pas un délit, tu ne risques pas la prison pour ça

Moralement ça peut être mal perçu et tu le sais sinon tu ne poserais pas la question.

A toi de voir avec ta compagne ce qui vous convient.

C'est ta relation après tout.

Mais pourquoi être en couple dans ce cas ? Enchaîne les partenaires librement, si tu sais que tu ne peux pas te contenter d'une personne.
E
43 ans 10
Il y a une chose, je ne la trompe pas, mais je me trompe d'elle. Je serai peut être troublant, ce que je n'ai pas peur qu'elle me quitte, et une chose est vraie, ce que je suis fidèle à mes envies, à chaque nouvelle expérience, je découvre des nouvelles sensations qui me rendent joyeux et content. Est ce anormal, si oui pourquoi?
28 ans La Ville Rose 2108
Écoute à moins que tu sois en couple ouvert ou libertin, tu trompes ta compagne. Faut appeler un chat un chat.

Tu as vraiment 42 ans ? Parce que ta question est un peu bidon.

Quand tu baises avec quelqu'un pour la première fois c'est grisant, C'est pour ça que tu trouves ça different d'avec ta compagne.

En quoi ça te semble étrange, anormal ou je ne sais quoi d'autre ?
E
43 ans 10
Je me sens agressé par ta réponse. Je te félicite pour ta fidélité si c'est ça le trophée. J'ai posé ma question sans hupocrisie. Si tu m'as bien lu tu verras que je ne suis pas en couple. Et le fait d'être en couple ne tue pas mes envies. On peut avoir 60 ans ou plus et expérimenter d'autres envies, en quoi cela doit donner droit à l'agression que tu me fais ZouZou? Bravo pour ta fidélité, mais en réalité les gens comme toi sont plus infidèles que moi, en moins que je me trompes.
43 ans Barcelona (Espagne) 24122
Ces questions de péché et de délit ce n'est jamais blanc ou noir.
Pour le délit c'est purement et froidement une question de loi, selon le pays ou tu habites certaines choses sont autorisés ou acceptés ou non, pas vraiment de subjectivité là dedans.

Pour le péché, c'est une question de foi et de valeur personnel et l'important n'est pas tant ce que les autres pensent mais ce que tu toi ressent, et si tu te sent coupable alors ce n'est pas bon.

Pour ma part je ne vois aucun souci à apprécier les désirs charnels pour ceux qu'ils sont tant que toutes les personnes concernés sont au courant et d'accord.

Je ne jetterais pas à la pierre à une personne qui trompe son conjoint même si ce n'est pas quelque chose que je ferais. Dans ce cas j'aurais tendance à te dire qu'il est peut-être temps de revoir les choses avec ton partenaire quitte à changer pas mal de choses ou même à rompre si une solution n'est pas possible.

Concernant le plaisir, j'ai eu mes périodes où j'étais en couple et fidèle, j'ai eu mes périodes où j'étais célibataire et j'avais envie de m'amuser, de découvrir, de liberté ... mais j'en suis revenue.

Aujourd'hui je trouve que ces relations où juste le plaisir compte sans plus sont vide, elle ne m'apporte plus de satisfaction et j'ai besoin d'une connection plus mentale que juste physique.

Donc la vraie question pour moi c'est qu'est-ce qui gêne toi, pourquoi as-tu peur que ce soit anormal ?
28 ans La Ville Rose 2108
Bah tu as dit être avec quelqu'un depuis 6 ans, en toute logique j'ai compris que tu étais en couple. Il fallait préciser.

Je ne suis pas en couple et ne crois pas au concept de fidélité. Donc tu peux conserver ton ironie.

Si tu te sens agressé par mes réponses c'est sans doute le reflet de ta propre culpabilité car je ne t'ai rien dit de méchant. Je suis juste directe.

Tu m'as l'air un peu fragile donc je te laisse avec ton sujet.

Bon papillonage.
E
43 ans 10
Peur que quoi soit anormal Anne? Je n'ai pas parler de peur dans mon récit. J'ai bien lu ton analyse, mais une chose est vraie nous ne fonctionnons pas tous de la même manière. J'ai des anecdotes au sujet des différentes femmes que j'ai eu à partager des beaux moments, leurs cas sont différents. Une grande partie de celle qui sont en couple ont des raisons personnelles qui leur poussent à l'extra conjugal sans pour autant dire qu'elles n'aiment plus leurs partenaires.

Quand à mon cas, si vous m'aviez bien lu, c'est depuis mon divorce que je ne sais plus c'est quoi l'amour. Je ne pense agresser dans mon récit en couchant mes ressentis publiquement, mais j'ai voulu échanger pour comprendre. Je ne sais plus définir ce que c'est l'amour au vrai terme du mot. Je vais même à dire que lorsqu'une femme te dis "je t'aime", j'ai l'impression qu'elle me dit qu'elle aimerait me voir faire ce qu'elle désire elle, basta, bref on devient son sujet où on doit tout raconter de A à Z de sa journée, de ses pensées et être à sa disposition morale, psychologique et physique. Je pourrai donner l'impression d’exagérer, mais je vous conseille de me lire à froid, si ce que j'ai dit est faux.
E
43 ans 10
Houlà des gros mots ZouZou, culpabilité???? mais alors relis moi il n y a en moi aucune ombre de variation dans mes désires de découvrir pour que je me sente coupable. Mon récit est de comprendre justement mon cas. Mais en réalité, homme que tu es, tu n'es pas plus blanc que neige dans les envies que tout homme normale peut avoir, la seule chose est que tu as peur d'oser, or moi non, c'est la différence. Crois moi, sans caricature, un black n'est jamais fragile, surtout que l'entourage des femmes fait partie de ses moeurs, alors pitié utilise des mots qui peuvent permettre les échanges même si tu te sens toi même interpellé dans ta conscience ou par ton champs d'actions réduites pour t'exprimer en âme et conscience
28 ans La Ville Rose 2108
Je ne suis pas un homme et je suis bien placée pour savoir que des hommes noirs peuvent parfaitement être fragiles. Tu ne me connais pas donc évité de calquer ton mode de vie à tous les êtres humains. Tu n'es pas plus une référence que moi ou les autres membres de ce forum.

Être noir n'est pas une " barrière anti fragilité ". Déjà qu'est-ce ta couleur de peau vient faire dans le sujet ?!

J'échangeais avec toi mais tu t'es senti agressé. Je mets fin à l'échange, logique.

Si ta situation te convient, quel est l'intérêt du sujet ?!? Annonce déguisée ??
E
43 ans 10
Je suis désolé si mes propos t'ont fait mal premièrement, deuxièmement j'ai cru échangé avec un homme et je n'ai apprécié les termes utilisés pour me parler, troisièmement, évoquer ma couleur était une façon d'évoquer aussi ma culture ce qui ne doit pas te choquer puisque nous échangeons, je n'oblige personne à calquer mon mode vie, tu vois que c'est toi qui es choquée et énervée, pas moi du tout ZouZou. Maintenant que je sais que tu es une femme, je te demande de m'excuser de t'avoir choqué, à présent c'est à toi de continuer ou d’arrêter d'échanger. J'estime sans vouloir faire calquer mon mode de vie, que les bonnes échanges lorsqu'une personne expose son cas serait de procéder par une série des questions pour appréhender son problème et pas le juger en mal sans connaître son passé. C'est mon point de vue, je reste ouvert au débat contradictoire.
43 ans Barcelona (Espagne) 24122
Elombe a écrit:
Peur que quoi soit anormal Anne? Je n'ai pas parler de peur dans mon récit. J'ai bien lu ton analyse, mais une chose est vraie nous ne fonctionnons pas tous de la même manière. J'ai des anecdotes au sujet des différentes femmes que j'ai eu à partager des beaux moments, leurs cas sont différents. Une grande partie de celle qui sont en couple ont des raisons personnelles qui leur poussent à l'extra conjugal sans pour autant dire qu'elles n'aiment plus leurs partenaires.



Elombe a écrit:
Est ce anormal, si oui pourquoi?

J'ai juste repris le mot "arnomal" car c'est celui que tu as choisi

Pour ma part je ne pourrais avoir une intimité avec un homme en couple si je sais que celui-ci aime encore sa compagne et qu'elle n'est pas au courant qu'il va voir ailleurs, pour moi ce serait un non si il reste de l'amour entre eux. Mais chacun voit midi à sa porte.



Elombe a écrit:
Je ne sais plus définir ce que c'est l'amour au vrai terme du mot. Je vais même à dire que lorsqu'une femme te dis "je t'aime", j'ai l'impression qu'elle me dit qu'elle aimerait me voir faire ce qu'elle désire elle, basta, bref on devient son sujet où on doit tout raconter de A à Z de sa journée, de ses pensées et être à sa disposition morale, psychologique et physique. .


Tous les êtres humains ne disent pas "je t'aime" pour les mêmes raisons.
Pour moi aimer l'autre cela veut dire qu'il a touché mon âme, que je veux le voir heureux, que lorsqu'il est là je me sent comme si j'étais là où je devrais être peu importe le lieu, que je ressent une connection spéciale avec lui, que le voir sourire et là plus belle chose au monde, que je me sent à l'aise et en confiance avec lui et que l'on peut parler des heures et communiquer sur tous les sujets, que nous avons des valeurs communes et que lorsque je suis seule je pense à lui, que quand quelque chose de cool m'arrive j'aimerais le partager avec lui, que quand il est triste ou mal cela m'inquiète, que ce qui lui arrive m'importe.
En tant que partenaire j'attends de lui un minimum de soutien et d'écoutes et cela va dans les deux sens.
Quand j'aime, j'aime la personne telle qu'elle est, avec ses qualités et ses défauts, je n'attends pas de lui qu'il change, qu'il fasse ce que je veux ou qu'il soit là pour écouter toute ma vie ou porter mes courses.
Mais ça c'est moi.

Alors tu parles de l'impression que tu as de celles qui te disent "je t'aime", mais as-tu déjà eu envie de le dire à quelqu'un (avant et après ton divorce) ?
B I U


Discussions liées