MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Que pensez vous des relations extra conjugale,???

P
41 ans 4
Perso, meme pas en rêve. Fleurter pour se faire plaisir mais pas passer à l'acte
H
52 ans Paris 718
Je vais être crue mais si mon mec va mettre sa queue dans d'autres vagins, j'ai pas du tout envie qu'il revienne mettre sa queue dans mon vagin, je ne partage pas les vagins.
44 ans 8
allegorie a écrit:
Contre personnellement et absolument. Je n'aime plus, je pars.
Je sais que certaines personnes justifient cela en disant qu'ils ne partent pas pour "protéger les enfants" (ou leur conjoint) mais c'est surtout par peur de se retrouver seul à se démerder avec le quotidien. Le pire c'est que de tous les hommes infidèles qui m'ont approché disaient qu'ils étaient malheureux en couple mais qu'ils ne pouvaient quitter leur pauvre femme. Pas étonnant que toutes les études démontrent que les femmes sont celles qui ont le plus le courage de partir lorsque l'amour n'est plus dans le couple... et après on a des hommes séparés déboussolés qui ont été infidèles mais qui ne comprennent pas pourquoi madame est partie.
Un jour un homme m'a dit "mais c'était rien, je l'aimais pas l'autre, c'était juste un coup comme ça"... ou un autre qui avait été copieusement infidèle (car madame enceinte ou après l'accouchement n'était pas hyper disponible pour répondre à ses avances) et qui 3 ans après ne comprenait pas pourquoi elle avait réagi ainsi. Ou le type qui voulait quitter sa compagne mais testait d'éventuelles remplaçantes avant de la quitter. ??

L'infidélité peut aussi découler d'un besoin constant voire pathologique de séduire encore et toujours pour se rassurer sur sa valeur et son ramage. Je ne suis même pas sûre qu'un psy puisse aider ces gens-là... et ils sont très doués pour mentir et manipuler.

Le seul cas où je peux comprendre l'infidélité c'est lorsque l'autre conjoint est malade et que de le ou la quitter serait doublement terrible.

Je suis contre... Si accord dans le couple il y a c est un couple dit libre voir libertin... Si 100% OK et non pas accepté pour ne pas perdre celui où celle que l on aime...
Ensuite effectivement certains/certaines disent aimer leur partenaire de vie et ne peuvent s empêcher d aller voir ailleurs et ça commence par des discussions virtuelles de nos jours. C est un manque de respect total... Si tu es addict... Et que tu aimes sincèrement tu communiques.. Tu lui en parles... Certes a va blesser mais le tout étant de reconnaître Qu il y a un problème.... Puis soit on a envie de finir sa vie avec cette personne et on fait une thérapie de couplé et une thérapie personnelle pour guérir cette addiction... Soit on se sépare car celui où. Elle avec qui l on vit mérite mieux que ça car on ne veut pas changer et on continuera...
Bien triste tout ça... Mais c'est un choix non ?
50 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1214
Justmoi69 a écrit:
allegorie a écrit:
Contre personnellement et absolument. Je n'aime plus, je pars.
Je sais que certaines personnes justifient cela en disant qu'ils ne partent pas pour "protéger les enfants" (ou leur conjoint) mais c'est surtout par peur de se retrouver seul à se démerder avec le quotidien. Le pire c'est que de tous les hommes infidèles qui m'ont approché disaient qu'ils étaient malheureux en couple mais qu'ils ne pouvaient quitter leur pauvre femme. Pas étonnant que toutes les études démontrent que les femmes sont celles qui ont le plus le courage de partir lorsque l'amour n'est plus dans le couple... et après on a des hommes séparés déboussolés qui ont été infidèles mais qui ne comprennent pas pourquoi madame est partie.
Un jour un homme m'a dit "mais c'était rien, je l'aimais pas l'autre, c'était juste un coup comme ça"... ou un autre qui avait été copieusement infidèle (car madame enceinte ou après l'accouchement n'était pas hyper disponible pour répondre à ses avances) et qui 3 ans après ne comprenait pas pourquoi elle avait réagi ainsi. Ou le type qui voulait quitter sa compagne mais testait d'éventuelles remplaçantes avant de la quitter. ??

L'infidélité peut aussi découler d'un besoin constant voire pathologique de séduire encore et toujours pour se rassurer sur sa valeur et son ramage. Je ne suis même pas sûre qu'un psy puisse aider ces gens-là... et ils sont très doués pour mentir et manipuler.

Le seul cas où je peux comprendre l'infidélité c'est lorsque l'autre conjoint est malade et que de le ou la quitter serait doublement terrible.

Je suis contre... Si accord dans le couple il y a c est un couple dit libre voir libertin... Si 100% OK et non pas accepté pour ne pas perdre celui où celle que l on aime...
Ensuite effectivement certains/certaines disent aimer leur partenaire de vie et ne peuvent s empêcher d aller voir ailleurs et ça commence par des discussions virtuelles de nos jours. C est un manque de respect total... Si tu es addict... Et que tu aimes sincèrement tu communiques.. Tu lui en parles... Certes a va blesser mais le tout étant de reconnaître Qu il y a un problème.... Puis soit on a envie de finir sa vie avec cette personne et on fait une thérapie de couplé et une thérapie personnelle pour guérir cette addiction... Soit on se sépare car celui où. Elle avec qui l on vit mérite mieux que ça car on ne veut pas changer et on continuera...
Bien triste tout ça... Mais c'est un choix non ?


Tout est un choix dans la vie mais rares sont ceux qui font le choix de l'infidélité et l'avoue (1) à la personne avec qui ils ou elles vivent pour ne pas perdre leur confort ou (2) à la personne en face d'eux car beaucoup de personnes ne veulent pas de relation avec un/une infidèle.
Les infidèles sont plus souvent menteurs/ses qu'honnêtes.
44 ans 8
Et oui malheureusement pour celui/celle avec qui ils/elles sont...
42 ans Lyon 33
Pour moi vive les relations extra. La question serait plutot, que pensez vous du mensonge dans le couple? car certaines personnes vivent des relation libre en couple et d'autres trompent leur partenaire.
Je ne les condamne pas car les motifs peuvent être variés.
Jadis j'ai trompé ma partenaire lors de notre très longue relation, je ne regrette rien. C'etait revigorant, je me sentais plus vivant. La relation s'est fletrie, car nous avions du mal a passer le cap de la routine, des habitudes, de la lassitude
Puis j'ai eu une relation de 3 ans sans anicroches, la personne me "nourissait" pleinement et aucun besoin d'aller voir ailleurs. Là javais compris que c'est aussi en fonction de son partenaire si on peut ressentir (ou pas )des fourmis au bas ventre.
Dorenavant je prefere dire à mes nouvelles partenaires que je privilegie la relation libre. Cela fonctionne très bien.
31 ans Cahors 41
Nous n’avons pas était hypocrite et avons écouté nos envies. Faire l’amour à la même femme ou au même homme toutes notre vie ? impossible pour nous. Nous avons fait le choix de vivre une sexualité libéré mais nous ne coquinon jamais l’un sans l’autre
B I U