MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

À partir de quand peut-on parler de "harcèlement de rue"

43 ans essonne 1390
Prax a écrit:
(pour Yayie)
Effectivement, j'ai jamais eu droit à ce genre d'approche, c'est un exemple que j'ai pris au hasard. Mais si à la place de "pas mon  
genre" j'avais écrit "au physique vraiment repoussant", tu crois que ça serait valorisant, que j'aurais considéré ses manières comme une tentative de séduction ? Parce que si dans l'exemple d'Anne le vieux monsieur avait été remplacé par un bel Apollon quadra, le ressenti serait différent pour beaucoup de femmes (peut-être pas pour Anne mais c'est pour dire).

Naturellement, des femmes lourdingues qui se comportent comme des mecs dans la rue je n'en ai jamais vues. A y bien réfléchir, je n'ai jamais été témoin non plus de mecs bien lourds, si ce n'est un jour 4 types bien comme il faut affalés à la terrasse d'un bar siffler de concert une jeune femme à vélo dont la jupe ne tenait pas bien en place, si vous voyez ce que je veux dire. Ce qui m'a interpellé ce jour là c'est surtout que les gars avaient l'air de cadres et je ne pensais pas que des personnes instruites pouvaient tomber dans le vulgaire, et en plus devant tout le monde (il ne devait pas y avoir que moi qui a remarqué leurs vocalises).


ce n'est pas une question de physique repoussant ou non, c'est une question d'attitude, tu sens que la personne est insistante et pas bienveillante à ton égard.
plaisant ou non physiquement, et comme tout est relatif, je dirais plutôt à ton goût ou non, quand tu as un regard qui te détaille de la tête aux pieds, que tu as l'impression d'être nue devant cette personne, c'est à vomir.

je ne sais pas si il existe des femmes lourdingues, je n'en ai jamais croisé.
et la connerie touche toutes les classes sociales, et quand certains hommes sont en groupe, ça redonne "du pouvoir", il faut faire rire ses potes, se montrer important.
43 ans essonne 1390
Prax a écrit:
Anne a écrit:
Mais le lieu pour moi change beaucoup.

Avis partagé : pour moi la rue n'est pas un lieu de drague, point.


je valide
P
50 ans 2964
Alors si on commence à se demander si tel genre de femme est plus accostable qu'une autre dans la rue sans qu'elle le ressente comme du harcèlement, on n'a pas fini. Mais je me demande quand même comment un homme qui interpelle une femme en lui disant qu'elle est bonne peut imaginer une seule seconde qu'il a la moindre chance d'obtenir son 06 ! Soit le mec est un dangereux crève-la-faim, soit il est complètement débile.

(pour Yayie)
Relatif quand on parle de physique, peut-être mais jusqu'à un certain point, parce qu'après on est carrément dans le déni.

(pour Saralou)
Une femme qui accepte de danser ce que tu appelles une "danse de couple" n'est pas obligatoirement une femme facile. Quant à faire disparaître le terme..........
43 ans essonne 1390
je vais vous donner 2 exemples qui me sont arrivés.

le premier :
je prends le RER, quai chargé mais pas bondé. je vais sur paris, retrouver des copines, je suis en robe, des talons, je pars m'amuser.
je regarde sans regarder les personnes sur le quai et un homme est insistant dans son regard tout en essayant d'être discret. je le surveille du coin de l’œil. le RER arrive, je me dirige vers la porte la plus près de moi, je vois l'homme qui hésite à aller vers celle d'à côté, plus près pour lui et toujours du coin de l’œil, je vois qu'il vient vers moi.
il y a du monde, on attend que les gens descendent pour monter, il est derrière moi et là, je sens un doigt m'effleurer les fesses.
et non, ce n'est pas dans la bousculade et non, je n'ai pas inventé.
ce mec je ne l'ai pas senti dès le départ. je me suis retournée et très fort pour que tout le monde entende, je l'ai incendié. j'ai vu l'étonnement dans son regard, étonnement de ma réaction pas du fait qu'il n'avait rien fait. il m'a sorti un "moi pas comprendre", j'ai continué à le pourrir, tout le monde le regardait, il est allé s’asseoir loin de moi. moi, j'étais furax et aussi fière de moi, de ne pas avoir douté de ce que j'avais senti, d'avoir osé l’affronter (et bien contente de ne pas être seule).

le second :
je fais des courses dans un supermarché accompagnée de mes fils, robe, talons, un homme s'approche : "bonjour. excusez-moi de vous déranger mais je vous trouve très belle et j'avais besoin de vous le dire". moi, étonnée : "merci" et il a pris l'allée suivante, il n'a pas insisté et je ne me suis pas sentie en danger

il y a une part d'instinct, de 6ème sens, de lecture du langage corporel qui intervient dans le fait de se sentir mal, salie, en danger ou non.
43 ans essonne 1390
Prax a écrit:
Alors si on commence à se demander si tel genre de femme est plus accostable qu'une autre dans la rue sans qu'elle le ressente comme du harcèlement, on n'a pas fini. Mais je me demande quand même comment un homme qui interpelle une femme en lui disant qu'elle est bonne peut imaginer une seule seconde qu'il a la moindre chance d'obtenir son 06 ! Soit le mec est un dangereux crève-la-faim, soit il est complètement débile.

(pour Yayie)
Relatif quand on parle de physique, peut-être mais jusqu'à un certain point, parce qu'après on est carrément dans le déni.

(pour Saralou)
Une femme qui accepte de danser ce que tu appelles une "danse de couple" n'est pas obligatoirement une femme facile. Quant à faire disparaître le terme..........


il n'y a pas de genre de femme à accoster ou pas, toutes les femmes sont différentes, soit tu as une préférence physique (puisque tu ne la connait pas, tu ne peux juger que par son physique) qui te donne envie de lui parler, soit tu n'en as pas.
en général les mecs qui accostent avec un "t'es bonne" "file ton 06", ne sont pas bien regardant.

ensuite il y a un moment pour le faire.
n'importe quelle femme qui marche dans la rue va quelque part : va au travail, va faire des courses, va chercher ses enfants, va chez le coiffeur, va à l'hopital, a un rdv .... bref, elle va quelque part, elle n'est pas en mode : j'ai envie de me faire draguer, accoster. elle n'est pas disponible dans sa tête donc il n'y a pas à l'accoster tout simplement (tu peux lui demander l'heure si c'est vraiment ce que tu veux ou lui demander ton chemin ou du feu, si vraiment c'est la seule chose que tu veux)

pour approfondir mon propos, excellent article de maïa mazaurette
http://www.lemonde.fr/...ns-la-rue_5026189_4497916.html

l'histoire ne dit pas si un homme a déjà eu le vrai numéro de tel d'une femme en l'accostant dans la rue, certains ont eu le numéro du commissariat le plus proche.

pour en revenir au physique, tu sais que ce qui plait à une personne ne plaira pas à une autre et tout ça c'est valable à divers degrés, même les extrêmes.
43 ans essonne 1390
ah, tiens, est-ce que je dois considérer comme du harcèlement, une fenêtre de chat qui s'ouvre quand je me connecte sur VLR avec un homme qui me dit bonjour, alors qu'on ne s'est jamais parlé et que je ne me rappelle pas avoir croisé son pseudo sur le forum ?
bon, je fais comme sur fb, j'ignore, mais là, on appelle ça comment ?
P
50 ans 2964
L'insistance par messages privés est également une forme de harcèlement.
43 ans essonne 1390
Prax a écrit:
L'insistance par messages privés est également une forme de harcèlement.

on ne peut pas dire que c'est une insistance, ce n'est arrivé qu'une fois et il n'a pas insisté mais ce n'est pas un contact désiré en tout cas.
P
50 ans 2964
Dans ce cas là ce n'est pas du harcèlement. Le mec tente sa chance et puis se tire au premier refus.
36 ans très au sud 7201
david a écrit:
@reinette : oh ça y est le "pas d'amalgame" est lancé.
Ok le bourge peut harceler aussi, et bien pire que le pauvre gars de cités (ou fraichement débarqué sur ce continent), de qui c'est pas la faute car on l'a délaissé le pauvre.
Pas non plus sa faute si dans son esprit toute femme un peu sexy qui se balade est une prostituée. (La faute à un choc des cultures ?!) Et pour certains pas leur faute si il devraient être en prison mais se balladent en liberté. (Qui les a relaché ??) Et je les ai pas mal cotoyé pour dire ça. Mais c'est un autre débat.

Alors pour parler des points communs oui moi aussi tout comme ce gars il y a un animal en moi, et il est prêt à se lever, mais il a aussi appris à rester tranquille, et il est d'une certaine façon adapté à son contexte. Il faut aussi dire aussi que moi contrairement à lui, le moindre PV je dois le payer.
Et pour les différences (qui nous enrichissent, forcément, lol), par exemple moi je ne pense pas que toutes les femmes court vétues sont des putes, je ne fixe pas les nanas, ne les mets pas mal à l'aise, je ne les suis pas, je suis attentif à leur communication verbale et non verbale, et n'insiste pas...
Tout comme d'ailleurs je ne vais pas insister dans cette discussion très glissante.
Inculpez moi si vous voulez mais Vous n'aurez pas ma culpabilité ! 😂


fraichement débarqué sur le continent, la culture, mec= animal, la solvabilité (le cas social quoi) et ben on a tous les clichés sur le harceleur de rue dans l'ordre 😂
C'est rassurant de se dire que c'est les autres, les pas comme nous, les vilains étrangers. Mais surtout ça permet de ne pas se poser les vraies questions:
Pourquoi en 2017 c'est encore aux hommes d'aborder les femmes?
Pourquoi le qualificatif fille facile existe encore et a autant de poids?
Pourquoi certaines personnes considèrent la rue comme un espace de drague et de chasse, l'autre comme une proie?
Pourquoi certaines personnes pensent que par leur position sociale il est flatteur pour les autres d'être convoités par eux?
Pourquoi pour un mec être viril c'est être un séducteur avec tableau de chasse?
C'est pas la faute des immigrés et des autres ça, c'est bien le résultat de notre société à nous et de nos modes de vie à nous et personne d'autre.
Et le pire c'est que derrière ce "c'est les autres" il y a "et à cause d'eux on ne peut même plus aborder nos femmes tranquillement".
Non c'est sur qu'aucune femme n'a rencontré de gros lourd avec signes extérieurs de richesse et de pouvoirs l'aborder grassement et ne pas comprendre le mot "non"... c'est quoi déjà l'affaire qui secoue Hollywood ces derniers temps? Ah oui un certain Harvey Weinstein qui harcelait même pas des petites mains hein...
Oui de nos jours encore beaucoup croient qu'avoir la voiture c'est avoir la femme (en gros pour le cliché puisque nous sommes dedans). Et c'est pas des gars de cité ça! Je dois aussi rappeler le comportement de certains députés en pleine assemblée nationale française? Ils font quoi ces messieurs dans la rue de différent que dans le lieu de l'exercice de la République?
J'ajouterai aussi qu'il est bien plus difficile de se plaindre d'une personne validée socialement voir puissante socialement (culture, argent, milieu etc...) que d'un inconnu visiblement en échec social. Une loi contre le harcèlement si elle est utilisée intelligemment et sans discrimination permettra de dénoncer tous les harceleurs et de ne plus se cacher derrières certains.
P
50 ans 2964
Un homme qui croit que parce qu'il a une belle voiture il va emballer une minette n'est pas nécessairement un harceleur. Si on reste sur cet exemple et qu'on veuille, comme tu le fais, se poser les bonnes questions, faut également se demander si ce genre d'individu n'existe pas encore parce que certaines femmes sont toujours sensibles à la grosse voiture ?

Puisque tu insistes également là-dessus, le qualificatif de fille facile perdurera tant qu'il y en aura. Es-tu une clubeuse, as-tu une grande "expérience" des boîtes de nuit et des différents comportements des clients ? Moi oui. Alors je vais te dire ce qu'est une femme facile. C'est une femme qui couche avec n'importe qui, qu'on emballe facilement, qui n'est pas très regardante, une femme qui est parfaite pour passer un bon moment sans prise de tête, sans souci une fois la nuit terminée d'un "harcèlement" pour savoir si elle va nous revoir. Bref, le genre de femme que j'apprécie énormément, et qui quand bien même je qualifie de facile, ça n'a jamais été avec une arrière-pensée péjorative. Et bien entendu, quand une de ces femmes se tape un gros lourd qui va aller ensuite claironner sur son dos, sa réputation est faite. Mais ça j'y suis pour rien.

Pour tout ce que tu as écrit, eh bien je partage, dans une certaine mesure. Des harceleurs, des prédateurs en tout genre, on en trouve dans tous les milieux et je serai beaucoup plus sévère avec les hommes de pouvoir, instruits et cultivés. Mais la Justice ne va pas souvent dans ce sens..........
36 ans très au sud 7201
Oh et pour le profil qui harponne sur le chat alors qu'on a rien demandé je compatis! Ça m'est arrivé aussi sauf que le profil avait déjà posté sur le forum et... uniquement dans la rubrique sexo 😂
J'ai même pas répondu mais j'ai trouvé ça relou et je me suis mise en invisible pour être tranquille. Mais c'est dommage car je me dis que pour éviter ce genre d'individu je me ferme à d'autres et ce quelque soit leur genre/ sexe, comme quand je mets des écouteurs dans la rue pour ne pas entendre de gros lourds et montrer que je ne suis pas dispo (bon maintenant avec le bidon de femme enceinte c'est encore plus clair ^^)
36 ans très au sud 7201
Mais tout à fait Prax, c'est notre société dans son entier que l'on doit questionner si on veut changer les choses! Pas juste sa moitié masculine, ça serait un contresens que de vouloir évoluer vers une plus grande parité en excluant l'un des deux genre du débat et de lui faire porter toute la faute. Les femmes aussi peuvent être ultra sexistes entre elles!

Le mec à signe de richesse dont je parle ne se contente pas d'agiter son appât et de voir qui mord à l'hameçon, il considère le poisson comme dû et ce dernier doit se pâmer d'extase qu'il daigne avoir éveillé son intérêt. Et quand il entend "non" il ne comprend pas et insiste. On est donc dans le harcèlement et dans la rue. Et ce genre d'individu j'en croise plein le centre ville!

Pour fille facile que tu le veuilles ou non il y a un jugement moral. Il n'y a pas d'équivalent masculin. Une femme fait ce qu'elle veut avec sa sexualité tant que cela reste entre adultes consentants. La fille dont tu parles Prax c'est une partenaire sexuelle point. Une femme sexuellement active voir très active, OK. Une personne ayant de multiples partenaires sexuels Ok. Une femme qui ne souhaite pas se fixer/ s'attacher sexuellement, Ok. Une femme qui assume sa sexualité et ses désirs OK... ils ne manquent donc pas les qualificatifs!
40 ans barcelona 5833
@Reinette, je te vois avec un point de vue constructiviste que personnellement je ne partage pas.
Par ex, je crois à la polarité dans un couple, qu'il y a des traits plus masculins et d'autres plus féminins, et que les progrès qu'on impose sont assez rarement des progrès (= si vos idées sont si géniales, pourquoi avoir à les imposer ?)
Mais bref comme je l'ai écrit précédemment, je préfère en rester là sur ce débat. Au final tu ne vas pas me convaincre ni l'inverse : dialogue de sourds.

Saches quand même que je ne suis tout à fait le cliché vivant du type qui parle de l'étranger inconnu tel que tu le décris : ayant grandi en parti dans un foyer, puis travaillé comme ouvrier dans une entreprise de nettoyage pendant 2 ans, j'ai eu l'occasion de fréquenter et de me faire copain avec pas mal de ces loustiques.
Par ailleurs, mon quartier est rempli, de nords africains ou pakistanais "fraichement débarqués". (une expression que tu voudrais peut être éradiquer aussi ?!) Du coup, à force de devoir dire au moins 5 fois "non merci je ne ne veux pas de shit" chaque fois que je descends, on a sympathisé.
Voilà voilà, chacun ses idées, et mon expérience "de première main" a contribué à forger les miennes.

Amicalement

Dernière modif par le 281j; modifié 1 fois
P
50 ans 2964
(pour Reinette)
Il n'y a pas de jugement moral (de ma part en tout cas) mais une différence entre la partenaire sexuelle d'un soir, comme tu la nommes, et une autre femme, qui va également passer la nuit avec un homme ce jour-là, mais qui sera beaucoup plus regardante, qui aura une attirance affective (voire amoureuse) avec cet homme qui lui plaira particulièrement et qui, éventuellement, cherchera plus que ces quelques heures de plaisir passées ensemble.

Et les femmes aussi couchent avec des hommes dont elles ne voudraient pas ensuite pour autre chose et ce pour plein de raisons qui ne regardent qu'elles et qui n'ont pas à être jugées par autrui. Alors l'équivalence, quand même..........
B I U


Discussions liées