MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Profils paradoxaux (pour moi)

44 ans Barcelona (Espagne) 25390
ZouZou-X3Again a écrit:
Coucou !

Bon je me pose une question et mes raisonnements débouchent toujours sur la même " réponse " ... J'aimerais d'autres avis pour mieux comprendre.

Sur Twitter  
(je prends ce réseau social pour exemple mais ce n'est pas propre à ce réseau) je suis tombée sur le compte d'une femme qui publie des photos dénudées et fait des vidéos à caractères érotiques. Elle y a posté une photo de sa poitrine avec une légende du style " afin d'égayer votre journée ".
En parcourant son profil je suis tombée sur un publication dans laquelle elle énumère les agressions sexuelles dont elle a été victime et je crois qu'elle y mentionne un viol aussi.
Je suis tombée sur d'autres profils similaires (photos dénudées, récit d'agressions/viol, possibilité de payer pour visionner leurs vidéos érotiques/porno ...).

Et là je bloque.
Je comprends le fait qu'elles vivent leurs sexualités comme elles le souhaitent, on ne discute pas ça.
Mais bon, les commentaires (majoritairement masculins, logique) bien qu'étant pour la plupart très polis ou subtils, sont à caractère sexuels (logique aussi), exemple "magnifique poitrine, de quoi imaginer pas mal de choses", c'est pas grossier ni méchant. Mais on comprend bien que le projet du gars n'est pas de boire un café avec elle.
Et j'ai du mal à comprendre comment quelqu'un qui a vécu des choses de ce genre puisse pratiquer cela. J'ai l'impression qu'elles se jettent en pâture parfois (je ne vois pas comment formuler mon ressenti autrement).
Est-ce une façon de vivre sa sensualité/sexualité à l'abri ? (Bien qu'elles ne soient pas anonymes pour la plupart, on voit leurs visages). Quand je dis " à l'abri " c'est parce que personne ne peut les toucher, si elles en ont marre elles se déconnectent tout simplement (pas vraiment possible IRL).
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une recherche de compliments, elles sont toutes très avantagées physiquement et je pense qu'elles ne savent déjà, sinon elles ne feraient sans doute pas cela.
Est-ce une manière de dire " on ne peut utiliser contre moi quelque chose que j'affiche ouvertement " ?

Il est évident qu'il n'y a pas de corrélation entre ce type de publication et les risques d'agressions. Je fais surtout allusion aux commentaires, à la façon d'être perçu(e).

Enfin voilà, c'est un sujet délicat et même si ce ne sont pas mes affaires, j'aimerais comprendre la logique. Parce que je m'en veux un peu d'avoir une logique très binaire et penser " faut pas te plaindre de recevoir des photos d'hommes ou des demandes particulières quand tu t'affiches dénudée avec un vibro entre les cuisses " ( car elles affichent ce genre de demandes et bloquent les profils dont elles émanent ).
Je pense, du moins j'imagine, que ça va plus loin que ça ??

(Avant de répondre, surtout pour ceux qui n'ont pas l'habitude de me lire, je précise que ce sujet n'est pas là pour se moquer ou juger, je souhaite réellement comprendre, rien de plus. Donc évitons les propos désobligeants, nous pouvons discuter de ça calmement ).


C'est peut-être aussi une façon de reprendre le contrôle.

Bon après même une actrice porno a le droit de ne pas subit d'agression.
On peut très bien vivre la sexualité que l'on veut et qu'on a choisit, faire de son corps un outil, mais c'est le choix de la personne avec son corps.

Un viol, une agression, ce n'est pas un choix, c'est une autre personne qui nous impose son envie et nous retire le droit de respect et de choix des êtres humains.
Une dick pick non sollicité, c'est pareil, c'est un truc qu'on t'impose, c'est un manque de respect, c'est une volonté de prendre de force l'intimité de l'autre.
45 ans 1641
c'est chouette que ce sujet remonte c'était très intéressant.

j'avais oublié que j'avais déjà répondu et en relisant le 1er post de zouzou, je commençais à formuler dans ma tête une réponse et j'ai vu que j'avais déjà répondu.
je suis toujours d'accord avec ce que j'ai écrit mais du coup, j'ai d'autres choses à dire aussi ^^

je voulais ajouter, en fait comme anne au dessus, que s'exhiber sur un site c'est un choix, qu'elle ait ou non subi une agression, un viol, elle choisit de montrer son corps et ce qu'elle veut d'elle

alors qu'un viol, non, recevoir une dickpick non

et ce n'est pas parce que tu t'exhibes sensuellement, érotiquement ou sexuellement, que tu dois être maltraitée verbalement, ou recevoir des dickpicks.

tu t'exhibes, tu acceptes qu'on regarde ton corps, donc les voyeurs devraient être reconnaissants et honorés que tu le fasses et rester polis si ils veulent que tu continues.

et il y a cette phrase aussi
ZouZou-X3Again a écrit:
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une recherche de compliments, elles sont toutes très avantagées physiquement et je pense qu'elles le savent déjà, sinon elles ne feraient sans doute pas cela.


je crois qu'on est bien placé sur VLR pour savoir que les complexes ce n'est pas une question de taille, qu'une femme qui rentre dans les standards de beauté peut aussi complexer, donc oui, elles peuvent rechercher des compliments et même si elles le savent déjà, elles peuvent apprécier de recevoir ces compliments.

et puis, tu n'as peut être pas bien cherché sur twitter ou d'autres réseaux sociaux mais il n'y a pas que des femmes qui rentrent dans le moule sociétal qui s'exhibent ;)
C
34 ans Pas de tchat mariée 1 enfant heureuse, dragueurs s'abstenir, en plus je suis un mauvais coup. 2065
Salut. Je vais passer pour quelqu'un qui manque d'ouverture d'esprit, mais j'aimerais parler d'un profil que moi je trouve paradoxal : les transexuels hommes (personnes qui se sentent hommes et anciennement avec des caractères sexuels secondaires féminins), qui gardent leurs organes reproducteurs féminins et tombent enceints. S'il y a bien un truc qui définit la masculinité, c'est que les hommes savent qu'ils ne porteront pas d'enfant dans leur giron. Donc ça me fait tiquer quand quelqu'un dit qu'il se sent homme mais ne partage pas cela avec les autres hommes. Stratégiquement ces transexuels ont raison, ça leur simplifie bien des choses s'ils veulent un enfant, quelle que soit leur sexualité, et ils se fichent probablement de mon avis, mais je ne vois pas comment on peut dire que ce sont des hommes. Ou alors ils se définissent avant tout comme transexuels.
M
74 ans 327
Biologiquement, les hommes ne possèdent pas les organes pour porter des enfants. Est-ce que cela signifie que leur "masculinité", enfin, tout ce qui fait qu'ils se reconnaissent dans un corps d'homme plutôt que dans un corps de femme, est incompatible avec le fait de vouloir porter des enfants s'ils le pouvaient ? Je n'ai pas la réponse. Mais selon moi, ce n'est pas antinomique. J'ai eu l'occasion de discuter avec un homme qui avait un grand désir d'enfant, et qui n'avait pas encore trouvé une femme pour en avoir. Et justement, il regrettait de ne pas pouvoir en faire un "tout seul", biologiquement parlant.

Et pour en revenir au sujet posé par ZouZou, selon moi, c'est une question de consentement. Ces femmes choisissent de poster des photos. Quels que soient le contenu des photos, les raisons pour lesquelles elles les postent ou les éventuelles réactions de ceux qui regardent les photos, elles n'ont pas consenti à autre chose que de mettre leurs photos à disposition sur un médium public, et cette réponse doit suffire à arrêter le débat.
Leur histoire personnelle, qu'elles peuvent partager par ailleurs, n'a pas à entrer en ligne de compte.

Et paradoxalement, de mon point de vue, c'est parce qu'il se trouve des femmes pour faire ce choix contradictoire en apparence que l'éducation au consentement avancera dans la société. Non, une femme qui choisit de publier des photos de sa poitrine ne consent pas automatiquement à être agressée verbalement. A force, ça finira peut-être par rentrer dans la tête de certains et de certaines (les commentaires insultants peuvent aussi venir de femmes malheureusement :-( ).
44 ans Barcelona (Espagne) 25390
chapinette a écrit:
Salut. Je vais passer pour quelqu'un qui manque d'ouverture d'esprit, mais j'aimerais parler d'un profil que moi je trouve paradoxal : les transexuels hommes (personnes qui se sentent hommes et anciennement avec des caractères sexuels secondaires féminins), qui gardent leurs organes reproducteurs féminins et tombent enceints. S'il y a bien un truc qui définit la masculinité, c'est que les hommes savent qu'ils ne porteront pas d'enfant dans leur giron. Donc ça me fait tiquer quand quelqu'un dit qu'il se sent homme mais ne partage pas cela avec les autres hommes. Stratégiquement ces transexuels ont raison, ça leur simplifie bien des choses s'ils veulent un enfant, quelle que soit leur sexualité, et ils se fichent probablement de mon avis, mais je ne vois pas comment on peut dire que ce sont des hommes. Ou alors ils se définissent avant tout comme transexuels.


J'ai récemment lu une histoire d'un couple de transsexuels (femmes devenues hommes) qui ont eu un enfant.
Je ne me souvient plus où j'ai lu ce témoignage et c'est bien dommage.
Bref, la personne qui a porté le bébé a eu d'énorme doute sur le fait de le faire ou non, normal quand on sait le parcours du combattant pour passer d'un corps de femme à celui d'homme, l'impact des hormones et aussi cette image de l'homme et donc pas de la mère.
Seulement voilà, là encore c'est un choix personnel, un chance que ce couple a eu de pouvoir avoir un enfant et enfin le choix de l'amour.

Le désir d'enfant existe aussi chez les hommes (du moins certains, j'en ai connu), alors être trans ne change rien à ce désir sinon qu'ils ont la possibilité de le faire au lieu d'adopter ou de passer par une mère porteuse.
C
34 ans Pas de tchat mariée 1 enfant heureuse, dragueurs s'abstenir, en plus je suis un mauvais coup. 2065
Oui, il existe des hommes qui auraient aimé porter un fœtus. Mais ils comprennent quand même très jeunes qu'ils ne peuvent pas, et leur identité d'homme se fait en fonction de cet état de fait. Et oui, stratégiquement, ils ont bien raison de conserver leurs organes féminins pour faire un enfant.
Je repense à ce transexuel homme ayant été enceinte, invité dans l'émission de Thierry Ardisson, il s'est offusqué car Ardisson a dit qu'il était la mère. Je suis plutôt d'accord avec Ardisson pour le coup, car dans cette histoire d'enfantement, il a été une mère, même si socialement il renvoie une image d'homme.
B I U