MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Image Description

Simplifiez votre shopping grande taille !

Trouvez vos vêtements rapidement parmi plus de 30 boutiques, sur plusAZ.shop

Coup de gueule ... ou une inconnue qui va se plaindre (au choix)

P
23 ans 1
Coup de gueule.

Bonjour bonjour !

Je ne sais pas à quoi je m’attends suite à la publication de ce post. J’avais besoin d’écrire et de crier ‘fuck, j’en ai  
marre’ ! J’ai du racheter des pantalons hier car je les ai tous troués ! Et dans la cabine d’essayage je me suis vu de face et de profil et j’avais envie de pleurer. J’ai 23 ans, je pèse plus de 110kg pour 1m67. Et plus le temps passe plus je grossis. Et c’est là tout le problème. Déjà en terminale je pesais 84kg, j’ai fais une dépression donc je suis descendu à 68kg et à 20 ans j’ai repris progressivement le poids que j’avais perdu. Et à 68kg on me disait toujours que j'étais belle, et là plus personne (si ce n'est la madre mais ça ne compte pas :P)... Et j'avais tellement confiance en moi, je me défendais quand il le fallait, mais là ... on peut me voler mon téléphone que je réagirais pas...

Mais alors si je me plains pourquoi je ne prends pas les choses en main ? Et bah parce que j’en ai marre ! Marre des régimes qui me frustrent car je me prive de ce que j’aime… et là j’entends souvent ‘mais rééquilibre ton alimentation’ ! Sauf qu’un rééquilibrage, pour moi c’est un régime. Je n’aime plus du tout manger des légumes, ça me gonfle de surveiller ce que je mange. Et si toute fois je surveille (ou pas), je ne pense qu’à la nourriture. Même quand je n’ai pas faim, je ne pense qu’à ça ! Je dois me faire violence et c’est un combat… Je suis fatiguée donc je ne lutte plus.

Et pourquoi je ne fais pas de sport ? J’ai eu la fierté d’avoir commencé la course à pied quand je pesais 82kg, je courais comme un escargot mais j’y suis arrivée. Mais plus on grossit, plus les problèmes de santé pointent le bout de leur nez ! Donc j’ai eu mal aux genoux, donc j’ai fait une pause jusqu’à arrêter. Et je continuais à reprendre du poids. Maintenant je me sens handicapé par mon poids, qui me ralentit quand je marche à peine 10 minutes, qui m’essouffle, qui me donne des courbatures pour un effort qui n’en était pas un avant (j’ai eu des courbatures en marchant au centre-ville de ma ville pendant 20 Minutes seulement …). Avec ce poids je ne bouge plus comme avant, le sport est devenu un fardeau. Donc pas de sport.

Et j’en ai marre d’entendre les gens dire ‘il faut accepter son corps, il faut s’aimer, bla bal bla…’. Comment peut-on aimer un corps qui nous empêche de faire ce que tout être-humain à poids moyen fait naturellement ?
Je suis en thérapie, mais ça ne m’aide pas. Apparemment je campe trop sur mes positions… Ok, mais j’estime que c’est normal car j’ai vécue ces rééquilibrages, ces régimes, ces privations… à quoi bon se battre et s’opposer à ses envies si c’est pour retomber ensuite.
Une psychiatre m’avait conseillé une TCC mais de 1) pas d’argent (je suis suivi en CMP), de 2) tenir un journal en écrivant l’heure, la quantité du repas et l’émotion ressentit ce n’est pas pour moi. Je ne ressens aucune émotion si ce n’est l’ennui quand je mange. Et là la psychiatre m’avait dit ‘oui mais tout le monde s’ennuie’… bah voilà.
Je sais qu’il y a un mal-être interne, tout ça tout ça …

Je dépense mon argent essentiellement dans la bouffe. Je me cache pour manger, et à la fac je vois que je suis la seule à manger énormément le midi alors que mon entourage se contentent de manger la moitié de leur plat…
Bref, je ne sais pas à quoi m’attendre en postant ça, mais je tente. C’est anonyme et je me dis que derrière un écran ça passe crème.

Faites attention à vous ! :)
F
44 ans Alfortville (94) 432
Bonjour pyjama rose, je voulais réagir sur cette partie : pyjamarose a écrit:
Et pourquoi je ne fais pas de sport ? J’ai eu la fierté d’avoir commencé la course à pied quand je pesais 82kg, je courais comme un escargot mais j’y suis arrivée. Mais plus on grossit, plus les problèmes de santé pointent le bout de leur nez ! Donc j’ai eu mal aux genoux, donc j’ai fait une pause jusqu’à arrêter. Et je continuais à reprendre du poids. Maintenant je me sens handicapé par mon poids, qui me ralentit quand je marche à peine 10 minutes, qui m’essouffle, qui me donne des courbatures pour un effort qui n’en était pas un avant (j’ai eu des courbatures en marchant au centre-ville de ma ville pendant 20 Minutes seulement …). Avec ce poids je ne bouge plus comme avant, le sport est devenu un fardeau. Donc pas de sport.

Nous faisons le même poids. Je fais de la course à pieds sans restriction (entraînements, compétitions). Il existe du matériel adapté aux beaux bébés, notamment des chaussures avec un amorti approprié. Je t'encourage à essayer de reprendre le sport (marche, marche nordique, course à pieds) avec du matériel prévu pour nos gabarits.
Pour le reste de ton post, d'autres membres seront te renseigner bien mieux que moi.
28 ans 5
Salut, accepter son corps et l'aimer tel qu'il est n'est pas incompatible avec la volonté de l'améliorer tu sais.
Oui il faut aimer et respecter son corps, parce qu'il te porte tous les jours envers et contre tout, et parce que de toute façon tu seras avec lui toute ta vie, donc autant essayer de cohabiter amicalement plutôt que de le détester tu ne trouves pas ? =)
M
36 ans 11
Bonsoir pyjamarose, je viens de lire ton message et je trouve que tu exagères ton cas . Non non ne me crie pas dessus stauplai laisse moi t’expliquer le miens :

L’année dernière je pesais 187 kg je mesure 180 ... j’avais 107 kg en plus pour rien . Je vais pas te raconter mes difficultés à 187 kg parce que sérieux je vais choquer beaucoup de monde .
J’ai atteints des limites que tu peux même pas imaginer même dans le pire de tes cauchemars .
Et un beau jour j’en ai eu marre comme toi . Mais marre de moi et de mes habitudes , marre de mon corps , marre de ma vie , marre de tous ... je savais même pas par où commencer . Je suis tomber sur un dicton chinois qui m’a transformer car j’en ai pleinement pris conscience. Je cite : un voyage de mille lieue commence par un pas .

Alors j’ai commencer par une chose banal pour beaucoup d’entre vous , j’ai commencer par me coiffer et m’aimer, me brosser les dents , me parfumer , me faire beau même si j’étais horrible à voir je m’en foutais .
Puis je me suis inscrit à une salle de sport et je te passe les details sur les regards des autres sur moi quand je rentrais . Puis j’ai commencer à peser ce que je mange et petit à petit j’ai fait un énorme travail sur moi même pour compenser mon manque de nourriture . Je me disais j’ai besoin de 1900 calories pour vivre je ne vais pas en mourir, patience . Aujourd’hui je pèse 130 kg , c’est pas l’apothéose mais c’est pas mon état dans lequel j’étais et je suis très fier davoir perdu 57 kg seul par la seul force de ma volonté . Du coup je commence vraiment à m’aimer , et j’ai repris confiance en moi et en mes capacités , je me dit que de temps perdu a me plaindre si seulement j’avais fait ça plus jeune ...

J’ai naturellement chercher du plaisir ailleurs , dans le sport , mais aussi intellectuellement . J’ai lu que tu étais à la fac éprouves tu du plaisir intellectuelle dans ce que tu fait ?

Il y a beaucoup de plaisir à explorer et à savourer que celui de bouffer devant sa télé j’en ai pris conscience bien tardivement .

Tu es jeune tu as 23 ans et ne pèse que 110 kg tu peux y arriver . Je suis parfaitement d’accord avec toi difficile de s’accepter et d’accepter son corps quand il est comme ça , mais finalement ce corps nous appartient à toi d’en faire ce que tu veux personne ne le fera à ta place .

Cesse de te lamenter et agis , n’écoute pas ceux qui te dise il faut s’accepter comme on est , car on est malade , c’est Triste à dire mais l’obésité est une maladie il faut se soigner .

Commence donc par un pas , mais ne reviens pas en arrière .

Courage à toi
38 ans Angers 1729
Beau message MJ45, plein de courage et de force !

Et courage Pyjama, la réconciliation avec son corps et son alimentation est un long chemin, semé d'embuches. Ton psy a l'air d'avoir raison sur un point : Tu restes campée sur tes positions. Peut-être n'es-tu pas prête à avancer pour le moment ?
L
25 ans 2
Coucou Pyjamarose,

Ca me fait mal de lire ce que tu écris, mais je dois avouer que d'un certains côté ça me fait du bien lol. Au moins je me sens moins seule.
Je ressens à peu près la même chose du fait que j'en ai marre de ce corps et quand je lis toutes les procédures pour une perte de poids durable ça me donne la flemme!!

Je crois que ce qui nous joue autant de tour (à toi comme à moi) c'est ce manque de patience. Je m'explique: je suis quasiment certaines que si tu fais une semaine de "régime" et que tu vois en une semaine les effets, moins de fatigue, meilleure endurance, et en prime nager dans tes fringues... Bizarrement ça semble beaucoup mieux, meilleur et même plus facile de manger des légumes et courir etc...
Sauf que voilà, pour ce genre de résultat il faut compter environ un mois... Bien chiant en plus!!
Le pire truc qui m'a totalement fait craqué aussi il y a quelques temps c'est quand un tocard m'a dit "le temps que tu as mis pour prendre ce poids, il te faudra le double pour le perdre" le jour où j'ai entendue cette connerie j'ai littéralement péter les plombs!!! Puis je me suis renseignée, et j'ai avant tout trouvé que son affirmation est une belle connerie! Mais j'ai aussi trouvé une astuce qui m'a aidé.. Cette astuce est simple et facile il suffit de "NE PAS RESTER CHEZ SOI". Et en fait ça marche plutôt bien ma foi!

Je me lève le matin, prépare ma tronche de façon à ressembler le moins possible à un zombie, et je me casse!! Alors tu fais ta journée de boulot ou de fac etc mais il n'empêche que en sortant que tu es comme tout le monde "seule face à toi même"..
C'est justement à ce moment là que tu ne dois pas lâcher! Ne rentre pas tout de suite chez toi, va faire un tour, essais de faire tes devoirs dans une bibliothèque ou dans un parc...
Dans les premiers temps, ta maison ou ton appartement ne doit être qu'un lieu de ressources (là où tu manges le matin et le soir, là où tu te lave et te repose) BASTA!!
Et au fil de temps, les habitudes s’intégreront toutes seules dans ta vie.

Perso ça fait 6 mois maintenant que j'ai commencer ça, et je n'ai absolument de frustration, ni de sentiment de me priver, et niveau résultats je suis à -28kg...

Si jamais tu veux du soutiens ou autre même en discuter comme ça en privé n’hésite pas!
Z
28 ans 21
Coucou,

Je ne vais pas commenter tout ton post, mais je voulais juste te dire que tu semblais avoir des idées très arrêtées sur tout et je crois que c'est ça qui finit par te mettre en colère et qui te pousse au coup de gueule.
Par exemple, le sport... Ok, tu as du mal à marcher mais peut-être que tu aimerais nager ? Dans l'eau on ne sent pas la transpiration et on est plus légère ^^
Ou les TTC, tu sembles croire que faire une TTC c'est exactement comme voir une diététicienne. C'est faux ^^ Un bon thérapeute ne te dira pas quoi faire mais essayera de trouver avec toi les outils qui t'aideront à aller mieux. Imaginons (oui oui, juste une minute) que tu trouves un bon thérapeute (pas trop cher) qui te prenne en charge pour une TTC... Peut-être qu'il te proposera de tenir un journal de ce que tu manges, auquel cas il te suffira de lui dire que tu ne te sens pas prête à faire ça, que l'idée te paraît insupportable et il suffira de lui demander un autre moyen d'action ! Et peut-être que dès le début il verra que le souci ne vient pas tant de la nourriture mais de l'esprit.

Je ne peux pas dire que je comprenne ta situation à 100% car je n'ai pas du tout le même profil. Moi j'adore manger, je prends vraiment un plaisir fou dans le goût des choses (d'ailleurs j'adore les légumes ;) )... Mais du coup je trouve ça étrange que tu t'accroches tant à cette idée que tu aimes manger, pour finalement terminer en disant que tu t'ennuies quand tu manges. Tu as beaucoup de tiraillement en toi (et c'est normal) mais il faut que tu trouves des zones de compromis efficace parce que c'est épuisant d'être toujours en guerre contre une partie de soi-même. Je te souhaite beaucoup de courage en tout cas :)
32 ans Île-de-France 14
Ces sujets où pleins de gens s'appliquent à répondre pour aider, alors que la personne en question a complètement oublié entretemps ? ?
B I U