MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Voilà: comme je fais du diabète => pas de sucre rapide Aujourd

46 ans 295
Voilà: comme je fais du diabète => pas de sucre rapide
Aujourd'hui, décision de le réintroduire à petites doses :
- sous la forme du vrai sucre
- pour retrouver la saveur  
du sucré à 100%
- et par là: limiter mes boulimies de sucre lent et rapide!!! (pâtisseries, gâteaux, pain, ...)

Impression que ça me convient!
Je me sens moins frustrée!

Mais je n'ai pas encore assez de recul !

J'attends votre point de vue!

Caro
74 ans 2425
Je n'ai pas bien compris ton programme. Qu'est-ce que le vrai sucre ? Les sucres lents ? Il vaut mieux arrêter les sucres rapides progressivement dans le cadre d'un sevrage mais je ne sais pas si ton diabète te le permet.

En tout, je ne suis pas diabétique mais je peux témoigner de l'envie de sucré. Peut-être que cela ne te conviendra pas, ce n'est qu'un témoignage.

1/ La vision des aliments
En 2014 j'ai entamé une perte de poids, je suis passée d'IMC 39 et des cacahuètes à 23. Lors de cette expérience, j'ai réussi à freiner mes grignotages et envies de sucré en n'achetant rien et faisant tout moi-même (les biscuits, les pâtisseries, j'en ai mangé plein, mais uniquement faits maison), et en apprenant à aimer l'amertume (chocolats et cafés de plus en plus forts...), et en considérant tous les aliments autrement (tout est facile d'accès aujourd'hui, j'ai repensé à mon enfance où les mets avaient encore un semblant de valeur et étaient uniquement consommés pour les fêtes ou uniquement les dimanches). J'ai également écarté tous les sodas, jus de fruits, alcools pour n'en consommer que très très rarement. Je ne bois plus que de l'eau, café et thé sans sucre ni édulcorant. J'ai réfléchi aux aliments que j'aimais vraiment et ceux que je n'aimais finalement pas tant que ça, et j'ai priorisé comme cela.

2/ Le stress
Se débarrasser d'un maximum de sources de stress évite de grignoter. Réguler son sommeil y participe. Moi j'ai carrément changé de cap en démissionnant et déménageant.

2/ Les hormones
Ensuite, j'ai eu une grossesse....et les fringales de sucré sont revenues. Mon fils a maintenant près de 5 mois et ce n'est que cette semaine que mes fringales de sucré ont disparu. Je dirais que si je devais mesurer mes hormones, je ne suis -enfin !- plus sous l'influence des hormones de grossesse. Je le ressens également dans mes sentiments et comportements (mes humeurs sont moins fluctuantes). J'ai plusieurs problèmes de santé dont un (problème dermato qui intervient par poussées) qui me donne de gros indices de mon état hormonal et je peux dire de façon sûre qu'un changement a eu lieu cette semaine. Je ne prends pas de contraception hormonale. La semaine dernière je pouvais engloutir une tablette de chocolat (peu importe le pourcentage), aujourd'hui, mon carré de chocolat très fort en cacao me suffit à nouveau. Je pense qu'il est intéressant d'observer ses cycles, l'influence des hormones sur soi, et si sous contraception hormonale, essayer d'évaluer l'on prend la meilleure pour soi (réflexion avec son médecin).
38 ans très au sud 7759
J'ai fait du diabète gestationnel et j'ai du suivre un régime hypoglucidique stricte pendant quasi tout le dernier trimestre de ma grossesse.
Pas de sucres rapides, limiter les glucides et des tests de glycémie régulier.
J'ai appris surtout à lire les étiquettes et à voir que mieux vaut sucrer les aliments soi même.
Par exemple un yaourt nature au lait entier = 5G de glucides, soit très peu, version sucrée de base= entre 12 et 14 g on peut passer au triple! et je ne parle même pas de la version aux fruits... là en effet je dosais le sucre moi même et ça passait très bien, j'aimais sucrer avec une compote sans sucres ajoutés aussi.
Bref j'ai du éliminer les sucres rapides et ça a été dur. Mais au final j'ai réussi et quand j'ai repris ma vie sans diabète après l'accouchement (il y a 2 semaines) et bien le gout du sucré n'est pas revenu au contraire, le trop sucré m'écoeure vite. Tout au plus un shoot avec une crêpe au nutella en ville ou une pâtisserie, mais là aussi je sature très vite.
Je compte bien garder cette relation au sucre et ne pas tomber dans le panneau du tout industriel qui a tendance à en coller partout.

Au passage petite expérience. On a quand même droit à des exceptions et ma préférée est hot dog frite ou burger d poulet maison frites, au four de préférence les frites je les digère bien mieux. Version maison glycémie après à 118, dans les clous. Version fast food local 125, on est en dehors mais ça reste gentil. Version Picard promo USA, 135, là ça dérape. Et c'est les mêmes quantités et le même type de menu hein, la qualité de la nourriture compte aussi beaucoup! Et niveau gout comme pour la santé le home made, c'est bien mieux!
B I U


Discussions liées