MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le déclic pour s'assumer ! Qui l'a eu ?

35 ans 5932
Je pensais avoir eu le déclic. Ca a duré quelques années. Et plusieurs évènements traumatisants me l'ont fait "perdre". Tout le travail est à refaire. Je suis au plus bas  
et très fragile, il me faudra remonter
84 ans 4747
Lalwende je suis désolée que tu sois au plus bas et que tu te sentes si fragile.

Je suis heureuse de te relire par contre.

Quand je suis arrivée ici il y a 10 ans en tant que "princessezelda" tes écrits m avaient beaucoup aidé.
M
38 ans 6
J ai eu ce déclic à 33 ans je suis tombée amoureuse de moi meme à travers les yeux d'un homme qui me regardais comme la plus belle chose au monde et vénérait toutes les parties de ce corps que je me devais de détester, la société était pourtant bien claire la dessu mon corps était répugnant j'étais dégoutante,laide, un poids pour la sécurité sociale,un sous homme . Certes il aura fallu un homme pour arriver a cette réalisation mais je pense aussi que j'étais mentalement mure pour l'accepter "comment ça je suis belle?", C'était la claque en pleine figure, tout ce temps, toutes ces années à me réduire à une chose " la chose se meut disgracieusement " "la chose s'empiffre mais ne se nourri pas" "la chose est insulter dans la rue, dans les journaux dans les films" "la chose ne réussira jamais dans la vie" et pourtant malgré tout cette haine propre et sociétal, j'avais reussi, j'étais accomplie. C'était limpide je me focusais sur un corps et pas sur la femme. Cette femme forte qui malgré tout est partie à l'aventure, à décroché ses diplômes décroché le boulot de ses rêves qui aime sa famille aime ses amis et supporte sa communauté. Wow,Je ne suis pas qu'un corps et aujourd'hui je dirai même et quel corp ;)

Femme de 37ans 1m81 147kg que trépasse si je faiblis!
S
48 ans suisse 980
Ca se déroule sur la vie entière .

Il y a 15 ans le gros déclic c’était en allaitant mon fils, comment ce miracle ce produisait d’une enfant qui tête à la demande selon son appétit sans rien calculer et grandit en pleine santé? Et moi alors je compterai des points à vie ou je me condamnerai au sport à outrance et au yoyo?

Ensuite 10 ans de découvertes, merci ce site bien sur. De lectures, la rééducation alimentaire. Redécouverte aussi des activités plaisante corporelles sans la dimension « challenge poids ». Donc danse, randonnées plaisir etc.

La phase des soucis de santé aussi. Les apnées du sommeil, la maladie inflammatoire dont je souffre depuis ado, les problèmes articulaires en cascade. Je suis passée par une phase de révolution alimentaire pour ma santé en tentant de concilier avec le non/régime, pas toujours évident.

La méditation et le développement personnel pour accepter le tout au fil du temps.

Il y a eu des haut et des bas. Je suis toujours obèse mais redescendue à ma taille 46 qui me convient.

Toujours abasourdie quand je vois certaines photos je me dis « ah oui quand même  »

Le début de la ménaupose et l’amélioration de ma santé me font découvrir des disciplines inconnues, des pratiques singulières qui me rapprochent de moi là ou les régimes m’en éloignaient. Notamment à travers le jeune ou certaines modifications alimentaires qui m’ont permi de me passer de traitement (anti-inflammatoires et anti douleurs) et de ne plus avoir aucun symptôme là ou j’ai souffert des années.

Aujourd’hui ce qui compte c’est la plaisir au quotidien dans ce corps qu’il a fallu apprivoiser. La joie qu’il me procure et composer avec les conséquences de l’obésité aussi.

Je m’interroge sur le devenir. Je travaille dans les soins et depuis 25 ans que je vois des corps je connais les obstacles du surpoids dans le vieillissement , les diffcultés à la marche, les soucis d’ulcères, dermatologiques et toutes autres joyeusetés. Et j’aimerai moi même me passer de ma machine pour dormir au quotidien. Il reste donc uen certaine forme de « vigilance bienveillante » en moi qui m’encourage à rester en contact étroit avec mes ressentis corporels. Me laissant aussi l’espoir que des améliorations niveau santé sont toujorus possibles.
37 ans Rennes 293
Ne pas vivre en guerre contre soi tout en ayant des combats à mener et des conséquences à gérer n'est pas une équation simple pour un être humain. J'ai un corps qui est considéré comme "mince" mais cela ne veut pas dire que je ne comprends rien à certaines souffrances tout en admettant humblement que forcement je ne peux savoir véritablement ce que l'on éprouve sur le sujet car je n'y suis pas confronté directement.

Il m'a fallu du temps dans ma vie pour comprendre ce que certaines personnes dites "rondes" pouvaient ressentir car je ne prenais pas en compte leur poids sur le plan relationnel. Quelle idées d'ailleurs... Je ne le fais toujours pas et heureusement. Enfin du coup je me suis coupé de certaines choses en ne sachant pas le prendre en compte à certains moments qui demandaient plus de compréhension et je les aient laissé.e.s sur la touche en même temps. Alors j'ai appris à me poser des questions quand même parfois... Je me dis que cela a dû vous arriver, du moins ça me semble probable. Enfin j'ai été nul...

J'aurais aimé avoir une petite baguette magique pour que chacun.e puisse accepter son corps. Mais je ne l'ai pas... À défaut, je voudrais vous laisser un petit encouragement et je ferme les yeux pour envoyer des pensées gentilles. Cela peut sembler niait, mais je fais comme ça...
23 ans Région parisienne 80
Le déclic ou LES déclics...
Perso je suis plutôt en accord avec ce qui a été dit plus haut dans les réponses. Je ne pense pas qu'on se réveille un jour en se disant, "tiens à partir d'aujourd'hui je m'assume totalement !"
Je pense qu'on franchit pas à pas des étapes. 😊
35 ans 5932
Saralou a écrit:
Lalwende je suis désolée que tu sois au plus bas et que tu te sentes si fragile.

Je suis heureuse de te relire par contre.

Quand je suis arrivée ici il y a 10 ans en tant que "princessezelda" tes écrits m avaient beaucoup aidé.

Je te remercie Saralou, ça me touche beaucoup. Bon ben maintenant c'est moi qui ai besoin d'aide 😄
84 ans 4747
Lalwende a écrit:
Saralou a écrit:
Lalwende je suis désolée que tu sois au plus bas et que tu te sentes si fragile.

Je suis heureuse de te relire par contre.

Quand je suis arrivée ici il y a 10 ans en tant que "princessezelda" tes écrits m avaient beaucoup aidé.

Je te remercie Saralou, ça me touche beaucoup. Bon ben maintenant c'est moi qui ai besoin d'aide 😄



N hésites pas si tu as besoin de parler sur un post ou en privé
B I U