MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le regards des autres quand on est ronde

44 ans Barcelona (Espagne) 24462
La plus grande peur de nombreuses rondes semble être "Le regard des autres".

Est-ce que vous voyez ce type de regard souvent ?
Concrètement que voyez-vous ?

Mais surtout, qu'est ce  
qui vous fait peur dans ce regard ?
35 ans 5932
Je le voyais tout le temps avant (et j'entendais les réflexions qui allaient avec), maintenant je le vois encore parfois.
Dans le regard on perçoit beaucoup de choses, notamment le jugement voire la malveillance. C'est ça qui me faisait peur.
Maintenant, je le vois moins peut-être parce que je m'en fiche davantage. Il y a tellement plus grave dans la vie, tellement plus important, que des gens au jugement facile
44 ans 2430
Je n 'ai pas peur d' un tel regard sur moi , c 'est plutôt une gêne que je ressens .
Comme si ne pas être dans une norme standar , c 'était mal et moche à la fois .
Je le remarque de temps en temps alors que je ne provoque rien , Ça met tomber dessus .
Parfois , j 'ai envie de répliquer sèchement et parfois je me dis que cela ne sert à rien .
Le silence est la meilleure réponse à donner aux imbéciles.
( c'est perdre son temps à expliquer ).

Je dirais que c'est plus les autres qui ont peur , peur de devenir ronde ou rond qui peut être assimiler comme de la paresse , un laisser aller .
Alors qu' ils ne savent pas que derrière ce corps , il peut y avoir de la souffrance ( pas dans tout les cas )mais très souvent .
32 ans 4863
C'est quelque chose d'excessivement important pour moi.
Parce que j'ai une nature à aimer plaire et séduire. Parce que j'ai d'autant plus souffert du regard des gens sur moi lié à mon poids.
J'ai vu ce type de regards souvent jeune, ado... quand je n'assumais pas celle que j'étais, je ne m'aimais pas, je me jugeais aussi durement que me jugeaient mes parents, les gens surfaits que je croisais plus que de raison dans mon environnement ville très bourgeoise, établissement scolaires catho très chic), la société...
Et puis j'ai compris, assez jeune en fait, que je n'arriverai jamais à rentrer dans le moule. Alors j'ai pris les devants en acceptant d'aller à contre courant et même en le portant en étendard. J'ai adopté un look gothique, qui me plaisait, et j'ai commencé à avoir le sentiment de plus maitriser le regard des autres, de choisir d'être regardée autrement. A partir de ce moment là je l'ai bien moins mal vécu.
Les hommes aussi ont fait changer mon regard sur moi, donc mon attitude et donc par ricochet le regard des gens sur moi... bref, à l'heure actuelle je n'y prête plus aucune attention et en revanche on me dit très souvent que c'est moi qui ai un regard intense et déstabilisant.

Pour revenir à avant donc, ce que je voyais dans ce genre de regards c'était la désapprobation, le jugement, la critique et le sentiment de l'autre d'avoir une supériorité sur moi. Parfois aussi de la pitié ou de la tristesse (mais plus rarement). Parfois aussi de la moquerie et toujours ce sentiment de supériorité que l'autre pensait avoir sur moi.
Je crois que ces regards m'ont aidée à comprendre quelle était ma vraie nature. Que même si j'avais eu un père et une mère extrêmement destructeurs à leur manière je n'avais pas une nature à accepter que quiconque puisse se sentir supérieur à moi. En fait je crois que ces regards ont contribué à me faire devenir celle que je suis.

Rien ne m'a jamais fait peur dans ces regards. Ca m'a blessée oui, fait peur jamais.
49 ans 8
Dommage, les femmes rondes sont si belles mais trop souvent se laissent déstabiliser par les imbéciles !
Et puis n'oublions pas le poids des médias de la mode , des magazines , du cinéma ou la femme ronde est systématiquement zappée, alors que lorsque nous regardons les femmes dans la rue nous constatons que le femme ronde est légion.
Et puis , bien habillée , elle laisse souvent rêveur.
Donc il est temps que le monde de la beauté (coiffeur, couturiers, maquilleurs...), s'intéresse au bien-être des rondes (regardons aux USA les PULP FASHION WEEKS, tout comme les événementiels de Blanche KAZI).
Ma grande taille.com a elle aussi compris qu'il fallait se mobiliser et vite pour remettre les pendules à l'heure.
Mais , je crois quand même au pouvoir de l'école pour corriger cette douloureuse injustice qui n'a que trop,durée;
T
48 ans Montpellier 57
Bonjour, il m'est arrivée aussi d'avoir des regards, ce n'est pas bien grave mais si les mots vont avec , alors là, la personne doit méditer avant sur l'effet boomrang! La vie m'a appris que bien souvent, c les personnes au physique "ingrats" qui se permettent ce genre de réflexion, sûrement un besoin de se rassurer!!Quand j'ai ce type de réflexion, ma réponse tient en une phrase et droit dans les yeux "votre physique ne vous permet pas de critiquer celui des autres", croyez moi ça calme. Toutes les femmes sont belles, question de point de vue, on sait bien que la beauté n'existe que dans l'œil de son admirateur.
44 ans 2430
j 'aime bien ta dernière phrase ;)
T
48 ans Montpellier 57
Chacun voit avec ses yeux ( je sais c idiot), ce qui est beau pour moi ne l'est pas forcément pour les autres, et vice versa. La vie est courte, perso, je ne me prends plus la tête et je ne laisse plus personne ne me la prendre. Aura son mot à dire, celui ou celle qui paiera mes factures.
17 ans 83
Je ne suis pas ronde, mais rond, mais ça revient au même^^

Honnêtement, j'ai appris à m'en foutre, je m'assume et ma santé n'est pas en danger alors... 🤗
A
35 ans Par ici 711
j’ai déjà posté ce billet, approximativement en tout cas car quelques années plus tard j’assume un peu mieux ce que je considère comme un handicap...

Voilà quelques jours de soleil...
Alors que tout le monde s'en félicite, je suis personnellement toujours anxieuse de cette période, car on s'habille plus légèrement, et le corps devient visible.

Comme lylalulali, c’est une gêne plutôt qu’une peur. En tout cas aujourd’hui car il y a quelquesj'ai vraiment du mal à assumer le regard des autres, alors j'ai besoins de l'évoquer encore. Pour trouver du réconfort, de la confiance en moi, ou des conseils que peut être vous pourrez m'apporter avec votre vécu.

Etant plutot seule en général lorsque je me promène dans la rue, je remarque assez facilement les regards des gens.
Par exemple, j'ai peur de passer devant les terrasses de café, ou entrer dans un restaurant (je sais ça peut paraître enfantin, mais j'ai toujours été réservée et introvertie): entre les "oh mon dieu la pauvre", les moqueries des ados, les coups de coudes des femmes entre elles qui signifient "regardes celle là !" ou les yeux équarquillés des autres... ça me fait mal au ventre.

Ce que je veux dire n'est pas facile à exprimer. Car je crois plus simple de parler de son surpoids (que j'ai aussi un peu) genre "je suis ronde, et alors? je suis belle quand même! j'assume mes formes" mais quand on a une poitrine hors norme, cela renvoit à sa propre intimité, c'est terriblement taboo.

Alors je n'en parle jamais à mon entourage. Pourtant je souffre de cette apparence. Mes seins sont démesurés. Une caricature quoi. Merci les dérèglements hormonaux.

Impossible d'acheter une veste qui ferme qui ne traîne pas par terre ;
Croiser les bras(sans parvenir à rien cacher)chaque fois que l'on constate que quelqu'un insiste du regard ;
Ne pas pouvoir descendre des escaliers sans se tenir à une rambarde, ne voyant pas mes pieds ;
Trouver des soutifs que sur internet, jamais parfaitement ajustés, et se fabriquer des bandelettes rembourées pour ne pas avoir les épaules détruites par les bretelles ;
Ne pas pouvoir courrir pour attraper un bus ;
S'assurer toujours que y'en a pas un qui s'échappe lorsque l'on fait trois pas en trottinant;
Aller deux fois par semaine à la physio, les contrôles chez le médecin.

C'est un sentiment horrible que de vouloir passer incognito, et d'être malgré soi l'attraction principale.

Voilà, juste pour dire que l'atout que peut être une "forte poitrine" pour une rondes, est dans mon cas, un vrai handicap.

Dommage, car je me trouve jolie quand même de visage en tout cas ;) , et j'éspère un jour qu'un homme me sourrira car il n'aura pas remarqué ma différence.
45 ans 1051
andrea74 a écrit:
j’ai déjà posté ce billet, approximativement en tout cas car quelques années plus tard j’assume un peu mieux ce que je considère comme un handicap...

Voilà quelques jours de soleil...
Alors que tout le monde s'en félicite, je suis personnellement toujours anxieuse de cette période, car on s'habille plus légèrement, et le corps devient visible.


tu sais, c'est dans la tête ça, même en hiver, cachée sous des vêtements plus couvrants, on devine la silhouette des gens.
juste que ça rassure plus de se savoir couverte.
ça me fait penser au jour où j'ai du porter des lunettes, j'ai adoré, j'avais l'impression d'être cachée (oui je sais c'est con), du coup, je regardais plus souvent devant moi plutôt que mes pieds, j'ai relevé la tête grâce à mes lunettes.

andrea74 a écrit:
Comme lylalulali, c’est une gêne plutôt qu’une peur. En tout cas aujourd’hui car il y a quelquesj'ai vraiment du mal à assumer le regard des autres, alors j'ai besoins de l'évoquer encore. Pour trouver du réconfort, de la confiance en moi, ou des conseils que peut être vous pourrez m'apporter avec votre vécu.


c'est à ça que sert le forum :)
à dire ce qu'on ressent et à avoir des avis auxquels on aurait pas pensé. ensuite tu fais le tri et tu gardes ce qui te convient.

andrea74 a écrit:
Etant plutot seule en général lorsque je me promène dans la rue, je remarque assez facilement les regards des gens.
Par exemple, j'ai peur de passer devant les terrasses de café, ou entrer dans un restaurant (je sais ça peut paraître enfantin, mais j'ai toujours été réservée et introvertie): entre les "oh mon dieu la pauvre", les moqueries des ados, les coups de coudes des femmes entre elles qui signifient "regardes celle là !" ou les yeux équarquillés des autres... ça me fait mal au ventre.

es-tu sure que ces regards et ces gestes "parlent" de toi ?
des fois, on interprète.
je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, juste que est-ce que tous ces regards, mots, gestes te concernent ?


andrea74 a écrit:
Ce que je veux dire n'est pas facile à exprimer. Car je crois plus simple de parler de son surpoids (que j'ai aussi un peu) genre "je suis ronde, et alors? je suis belle quand même! j'assume mes formes" mais quand on a une poitrine hors norme, cela renvoit à sa propre intimité, c'est terriblement taboo.

Alors je n'en parle jamais à mon entourage. Pourtant je souffre de cette apparence. Mes seins sont démesurés. Une caricature quoi. Merci les dérèglements hormonaux.

ton entourage ne peut peut-être pas comprendre ce que tu vis, ici, si :)
est-ce que tu as essayé de faire de cette souffrance un atout ?
en mode guerrière, je relève la tête, mes boobs sont là, c'est quoi votre problème ?

andrea74 a écrit:
Impossible d'acheter une veste qui ferme qui ne traîne pas par terre ;
Croiser les bras(sans parvenir à rien cacher)chaque fois que l'on constate que quelqu'un insiste du regard ;
Ne pas pouvoir descendre des escaliers sans se tenir à une rambarde, ne voyant pas mes pieds ;
Trouver des soutifs que sur internet, jamais parfaitement ajustés, et se fabriquer des bandelettes rembourées pour ne pas avoir les épaules détruites par les bretelles ;
Ne pas pouvoir courrir pour attraper un bus ;
S'assurer toujours que y'en a pas un qui s'échappe lorsque l'on fait trois pas en trottinant;
Aller deux fois par semaine à la physio, les contrôles chez le médecin.


- les vestes et les chemisiers, j'ai arrêté de penser que je pourrais en jour en trouver qui m'irait au niveau des bras et des seins, vive le cache coeur sans manche ou en matière extensible et les gilets en maille :)

- croiser les bras, c'est sous les seins mais c'est rare, en tout cas j'amais pour cacher mes seins

- je me tiens aussi à la rembarde d'escalier, parce que je ne vois pas mes pieds, que je suis tout le temps en talon et que j'ai une cheville fragile à cause de multiple entorse dans ma jeunesse, donc je prends mon temps. c'est sexy de descendre un escalier lentement, le mieux c'est d'avoir un bras masculin auquel se raccrocher ^^

- les soutifs c'est la galère, surtout quand tu veux un truc qui fasse pas mémé. est-ce que tu as ta bonne taille de soutif ? il y a le super mode d'emploi, ici sur VLR, si besoin je suis là, j'ai donné leur vraie taille de soutif à toutes mes copines.
parce que si ce n'est pas bien ajusté en tour de dos et profondeur, forcément que tu as les bretelles qui creusent et peur qu'une sein se barre

- courir j'ai abandonné aussi, j'ai trouvé d'autres sports, c'est plus embêtant pour le bus :/


andrea74 a écrit:
C'est un sentiment horrible que de vouloir passer incognito, et d'être malgré soi l'attraction principale.

Voilà, juste pour dire que l'atout que peut être une "forte poitrine" pour une rondes, est dans mon cas, un vrai handicap.

Dommage, car je me trouve jolie quand même de visage en tout cas ;) , et j'éspère un jour qu'un homme me sourrira car il n'aura pas remarqué ma différence.


si je comprends bien, le reste de ton corps n'a pas particulièrement de surpoids, c'est juste ta poitrine qui est très imposante.
est-ce que tu peux nous dire ta taille de vêtements et ton taille de soutien gorge que je comprenne mieux ?

tu sais, il y a plein d'hommes qui raffolent des gros seins et si tu regardais mieux dans la rue, tu verrais plus de regards appréciateurs que de commentaires désobligeants.

tu dis ne pas aimer l'été mais ça te permet de mettre des lunettes de soleil et d'observer sans être vue.

viens faire un tour sur paris et on se fait une sortie, avec lyla aussi, on sort les décolletés et on va se balader, tu verras que les regards ne seront pas négatifs, loin de là. c'est une question d'assurance, de confiance en soi, ça s'acquiert au fil du temps, un pas à la fois et entre copines c'est plus facile :)
44 ans 2430
J'ai aussi une poitrine assez importante et pourtant j'ose me mettre en décolleté.
Même si ça me gêne sur le coup après ça passe .

Yayie a raison, vient avec nous soit à la sortie de Zezette ( être en groupe ça peut être plus facile dans la masse 😂😂) .
Ou entre filles entre nous .
Aucune obligation, juste des propositions .
P
51 ans 3329
citronglace a écrit:
tu sais, il y a plein d'hommes qui raffolent des gros seins et si tu regardais mieux dans la rue, tu verrais plus de regards appréciateurs que de commentaires désobligeants.

Peut-être, mais toutes les femmes généreusement dotées n'apprécient pas particulièrement que l'attirance qu'elles pourraient exercer sur certains hommes se fasse par leur poitrine.
44 ans 2430
Prax a écrit:
citronglace a écrit:
tu sais, il y a plein d'hommes qui raffolent des gros seins et si tu regardais mieux dans la rue, tu verrais plus de regards appréciateurs que de commentaires désobligeants.

Peut-être, mais toutes les femmes généreusement dotées n'apprécient pas particulièrement que l'attirance qu'elles pourraient exercer sur certains hommes se fasse par leur poitrine.


Tout dépend du regard poser dessus .
45 ans 1051
Prax a écrit:
citronglace a écrit:
tu sais, il y a plein d'hommes qui raffolent des gros seins et si tu regardais mieux dans la rue, tu verrais plus de regards appréciateurs que de commentaires désobligeants.

Peut-être, mais toutes les femmes généreusement dotées n'apprécient pas particulièrement que l'attirance qu'elles pourraient exercer sur certains hommes se fasse par leur poitrine.


évidemment que ce n'est pas le seul atout qu'on a mais c'est un atout visible quand même, on ne va pas renier ce qu'on a.
évidemment que ce n'est pas l'atout principal mais il est là quand même, et c'est un atout, c'est cette image là qu'andrea doit se mettre en tête.
B I U