MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Homosexualité féminine

51 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1549
belleblonde78 a écrit:
oui enfin je partais d'un postulat de gens civilisés!


Les gens civilisés derrière un écran sont une espèce en voie de disparition quelle que soit leur orientation  
sexuelle...
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4368
allegorie a écrit:
belleblonde78 a écrit:
oui enfin je partais d'un postulat de gens civilisés!


Les gens civilisés derrière un écran sont une espèce en voie de disparition quelle que soit leur orientation sexuelle...


ça c 'est clair, malheureusement :/
47 ans Out of nowhere 3815
Attention au raccourcis. La drague dans la rue est un sport délicat et pas forcément très rentable (quoique ça peut fonctionner quand même avec de l’habileté) mais ce n’est pas toujours du harcèlement.
1791
wildtendercat a écrit:
Attention au raccourcis. La drague dans la rue est un sport délicat et pas forcément très rentable (quoique ça peut fonctionner quand même avec de l’habileté) mais ce n’est pas toujours du harcèlement.


Le harcèlement a plusieurs portes d’entrée :

- Une seule personne en interpelle une autre, ne la lache pas, la suit, insiste

- Une seule personne interpelle toutes les personnes qui lui passent devant les yeux, peu importe la personne

- Une seule personne se fait interpeller par plusieurs personnes différentes sur tout un trajet ou toute une journée ou sur plusieurs jours.

Le harcèlement de rue n’est pas de la drague

Et j’arrive à faire la différence entre un compliment et/ou une invitation sincère et du harcèlement de rue
47 ans Out of nowhere 3815
Citronglace, tu relaies des pratiques malheureusement trop répandues et abjectes.

Mais harcèlement de rue n’est pas forcément drague de rue et inversement, même si la drague lourde ou maladroite peut s’y apparenter.

Pour autant, je pense, et j’en suis même totalement persuadé, qu’il reste quand même un peu de place dans l’immense espace des relations entre les gens, pour de la drague dans l’espace public (ne me faites pas dire que je fais la promotion de la drague systématique dans le métro lol).

C’est marrant mais sous tes aspects un peu libertaires (ce que je ne critique pas, au contraire), je te trouve vachement formelle (contrat pour le BDSM, régulation de la drague...).
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4368
Citron glace a plusieurs femmes en elle 😂😂
37 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 831
wildtendercat a écrit:
C’est marrant mais sous tes aspects un peu libertaires (ce que je ne critique pas, au contraire), je te trouve vachement formelle (contrat pour le BDSM, régulation de la drague...).


coucou :-)

je rebondis sur cette citation même si elle ne m'est pas destinée ;) mais comme nous sommes assez en phase sur les points cités avec citronglace, il me semble, je me permets ;p :-)

ça n'est pas antinomique wildtendercat :-)
selon moi avoir un esprit libertaire ne veut pas dire qu'on est contre toute règle :-)
ma liberté s'arrête là où commence celle des autres :-)
le consentement étant une valeur qui me semble essentielle je trouve assez logique de "réguler" la drague de rue par exemple et donc de ne pas accepter que certain(e)s soient pris(e)s en otage par les "pulsions de drague" de quelques-un(e)s ,
si c'est non c'est non et nous n'avons pas à subir les assauts de mort(e)s de faim :-)
pareil pour le d/s établir des règles entre partenaires consentants ça n'a rien d'anti-libertaire, ça peut même faire partie du piment du jeu comme déjà dit (je pense qu'illustrer d'exemples ça serait plus parlant mais nous sommes sur un forum tous publics :p) ;)
37 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 831
belleblonde78 a écrit:
la réaction des femmes draguées par une lesbienne est parfois méchante virulente et parfois même homophobe
pourquoi ce rejet et cette façon de réagir



sinon pour répondre au sujet initial :p, je n'ai jamais vécu ce genre de mésaventures :-)
les jeunes femmes peuvent se montrer un peu décontenancées qu'une femme les aborde mais c'est normal ça n'est pas encore très courant :-) mais jamais d'homophobie ou de méchanceté :-)
comme dit plus haut, si ta manière de faire est respectueuse tu as juste due tomber sur des connes ;p :-)

laetitia
47 ans Out of nowhere 3815
WDpowoa a écrit:
wildtendercat a écrit:
C’est marrant mais sous tes aspects un peu libertaires (ce que je ne critique pas, au contraire), je te trouve vachement formelle (contrat pour le BDSM, régulation de la drague...).


coucou :-)

je rebondis sur cette citation même si elle ne m'est pas destinée ;) mais comme nous sommes assez en phase sur les points cités avec citronglace, il me semble, je me permets ;p :-)

ça n'est pas antinomique wildtendercat :-)
selon moi avoir un esprit libertaire ne veut pas dire qu'on est contre toute règle :-)
ma liberté s'arrête là où commence celle des autres :-)
le consentement étant une valeur qui me semble essentielle je trouve assez logique de "réguler" la drague de rue par exemple et donc de ne pas accepter que certain(e)s soient pris(e)s en otage par les "pulsions de drague" de quelques-un(e)s ,
si c'est non c'est non et nous n'avons pas à subir les assauts de mort(e)s de faim :-)
pareil pour le d/s établir des règles entre partenaires consentants ça n'a rien d'anti-libertaire, ça peut même faire partie du piment du jeu comme déjà dit (je pense qu'illustrer d'exemples ça serait plus parlant mais nous sommes sur un forum tous publics :p) ;)

Je ne dis pas le contraire. Pour autant, je n’adhère pas vraiment à cette vision qui me semble trop formatée. Jamais il me viendra à l’idée de signer un contrat si j’en viens à pratiquer le BDSM.
47 ans Out of nowhere 3815
Et puis finalement c’est pas de la drague de rue, c’est du harcèlement. Oui à la drague (et même de rue, avec de l'éducation et dans un contexte approprié) et NON au harcèlement!
1791
wildtendercat a écrit:
, tu relaies des pratiques malheureusement trop répandues et abjectes.

Mais harcèlement de rue n’est pas forcément drague de rue et inversement, même si la drague lourde ou maladroite peut s’y apparenter.

Pour autant, je pense, et j’en suis même totalement persuadé, qu’il reste quand même un peu de place dans l’immense espace des relations entre les gens, pour de la drague dans l’espace public (ne me faites pas dire que je fais la promotion de la drague systématique dans le métro lol).


je n'ai pas dit que le harcèlement de rue c'était forcément de la drague mais la drague lourde s'en est (en tout cas pour moi), maladroite non par contre

en fait, tout est question d'insistance.

exemple :
un homme m'a déjà dit dans un magasin où j'étais avec mes fils, qu'il me trouvait belle, il voulait juste me le dire, il n'a pas insisté, il a changé de rayon, je ne l'ai jamais revu. j'ai pris le compliment et j'ai continué mon chemin avec un grand sourire parce que ça fait toujours plaisir.

un homme dans la rue m'a dit qu'il me trouvait jolie, je l'ai remercié et je lui ai souhaité une bonne journée, j'ai continué à avancer, il m'a suivi et a continué à me parler. là, je n'apprécie pas. je lui ai souhaité une bonne journée, ce qui veut dire fin de la conversation. il a insisté pour prendre un verre et avoir mon tel, j'ai dû mettre les points sur les i avec fermeté, je ne devrais pas avoir à le faire.

ma chef m'a envoyé faire une course, je suis dans la rue, un homme s'approche de moi et me dit que je suis toujours élégante et que c'est un plaisir de me croiser dans la rue. je le remercie avec un grand sourire. je continue mon chemin, il m'interpelle de nouveau, j'ai sursauté parce que je ne l'ai pas entendu approcher, pour moi la conversation avait cessé, il s'est excusé, m'a dit que du coup, ça commençait mal, il s'est présenté, m'a demandé si j'habitais dans le coin, je suis restée évasive et il a très bien compris, il m'a proposé de boire un café, j'ai refusé, il a compris, m'a remercié pour la discussion. nos chemins se sont croisés, malgré le sursaut, j'ai très bien compris qu'il me draguait mais a respecté mon non merci.
là, ce n'est pas de la drague lourde, c'est de la drague.

donc oui, il est possible de draguer dans la rue même si je suis d'accord avec cet article
https://www.lemonde.fr...ns-la-rue_5026189_4497916.html

que ce n'est pas le lieu idéal pour ça non plus.
après, tout dépend de la manière de faire et du respect que tu as pour l'inconnue que tu dragues.

tu as déjà dragué dans la rue ? comment fais-tu ?


wildtendercat a écrit:
C’est marrant mais sous tes aspects un peu libertaires (ce que je ne critique pas, au contraire), je te trouve vachement formelle (contrat pour le BDSM, régulation de la drague...).


je ne suis pas parfaite :p :p :p

sans rire, ma relation D/s, c'était notre 1ère à tous les 2, on a un peu suivi le cadre proposé par nos lectures sur le sujet sans tomber dans les travers qui ne nous convenaient pas du tout.
le contrat m'a permis de poser un cadre sur la relation, et m'a surtout permis de me référer de nombreuses fois à ce que je pouvais/devais faire ou pas.
ce serait maintenant, je n'aurais plus de contrat parce que je ne veux plus d'une relation D/s 24/24, pour des jeux ponctuels pas besoin de contrat.
par contre, je n'ai toujours pas compris ce qui te gène sur le fait d'écrire un contrat.
1791
148015 a écrit:
wildtendercat a écrit:
, tu relaies des pratiques malheureusement trop répandues et abjectes.

Mais harcèlement de rue n’est pas forcément drague de rue et inversement, même si la drague lourde ou maladroite peut s’y apparenter.

Pour autant, je pense, et j’en suis même totalement persuadé, qu’il reste quand même un peu de place dans l’immense espace des relations entre les gens, pour de la drague dans l’espace public (ne me faites pas dire que je fais la promotion de la drague systématique dans le métro lol).


je n'ai pas dit que le harcèlement de rue c'était forcément de la drague mais la drague lourde s'en est (en tout cas pour moi), maladroite non par contre

en fait, tout est question d'insistance.

exemples :
* un homme m'a déjà dit dans un magasin où j'étais avec mes fils, qu'il me trouvait belle, il voulait juste me le dire, il n'a pas insisté, il a changé de rayon, je ne l'ai jamais revu. j'ai pris le compliment et j'ai continué mon chemin avec un grand sourire parce que ça fait toujours plaisir.

* un homme dans la rue m'a dit qu'il me trouvait jolie, je l'ai remercié et je lui ai souhaité une bonne journée, j'ai continué à avancer, il m'a suivi et a continué à me parler. là, je n'apprécie pas. je lui ai souhaité une bonne journée, ce qui veut dire fin de la conversation. il a insisté pour prendre un verre et avoir mon tel, j'ai dû mettre les points sur les i avec fermeté, je ne devrais pas avoir à le faire.

* ma chef m'a envoyé faire une course, je suis dans la rue, un homme s'approche de moi et me dit que je suis toujours élégante et que c'est un plaisir de me croiser dans la rue. je le remercie avec un grand sourire. je continue mon chemin, il m'interpelle de nouveau, j'ai sursauté parce que je ne l'ai pas entendu approcher, pour moi la conversation avait cessé, il s'est excusé, m'a dit que du coup, ça commençait mal, il s'est présenté, m'a demandé si j'habitais dans le coin, je suis restée évasive et il a très bien compris, il m'a proposé de boire un café, j'ai refusé, il a compris, m'a remercié pour la discussion. nos chemins se sont croisés, malgré le sursaut, j'ai très bien compris qu'il me draguait mais a respecté mon non merci.
là, ce n'est pas de la drague lourde, c'est de la drague.

donc oui, il est possible de draguer dans la rue même si je suis d'accord avec cet article
https://www.lemonde.fr...ns-la-rue_5026189_4497916.html

que ce n'est pas le lieu idéal pour ça non plus.
après, tout dépend de la manière de faire et du respect que tu as pour l'inconnue que tu dragues.

tu as déjà dragué dans la rue ? comment fais-tu ?


wildtendercat a écrit:
C’est marrant mais sous tes aspects un peu libertaires (ce que je ne critique pas, au contraire), je te trouve vachement formelle (contrat pour le BDSM, régulation de la drague...).


je ne suis pas parfaite :p :p :p

sans rire, ma relation D/s, c'était notre 1ère à tous les 2, on a un peu suivi le cadre proposé par nos lectures sur le sujet sans tomber dans les travers qui ne nous convenaient pas du tout.
le contrat m'a permis de poser un cadre sur la relation, et m'a surtout permis de me référer de nombreuses fois à ce que je pouvais/devais faire ou pas.
ce serait maintenant, je n'aurais plus de contrat parce que je ne veux plus d'une relation D/s 24/24, pour des jeux ponctuels pas besoin de contrat.
par contre, je n'ai toujours pas compris ce qui te gène sur le fait d'écrire un contrat.
1791
zut j'ai voulu modifier et j'ai copié :/ désolée
1791
Lylalulali a écrit:
Citron glace a plusieurs femmes en elle 😂😂


MDR je suis démasquée ^^

on a toutes plusieurs femmes en nous ^^
1791
WDpowoa a écrit:
wildtendercat a écrit:
C’est marrant mais sous tes aspects un peu libertaires (ce que je ne critique pas, au contraire), je te trouve vachement formelle (contrat pour le BDSM, régulation de la drague...).


coucou :-)

je rebondis sur cette citation même si elle ne m'est pas destinée ;) mais comme nous sommes assez en phase sur les points cités avec citronglace, il me semble, je me permets ;p :-)

ça n'est pas antinomique wildtendercat :-)
selon moi avoir un esprit libertaire ne veut pas dire qu'on est contre toute règle :-)
ma liberté s'arrête là où commence celle des autres :-)
le consentement étant une valeur qui me semble essentielle je trouve assez logique de "réguler" la drague de rue par exemple et donc de ne pas accepter que certain(e)s soient pris(e)s en otage par les "pulsions de drague" de quelques-un(e)s ,
si c'est non c'est non et nous n'avons pas à subir les assauts de mort(e)s de faim :-)
pareil pour le d/s établir des règles entre partenaires consentants ça n'a rien d'anti-libertaire, ça peut même faire partie du piment du jeu comme déjà dit (je pense qu'illustrer d'exemples ça serait plus parlant mais nous sommes sur un forum tous publics :p) ;)


tu sais que je t'aime, toi :D

on est complètement en phase

en fait, c'est chouette de voir qu'une autre personne dit la même chose que soi avec d'autres mots :)
B I U