MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Moi, c’est vrai que je n’ai jamais été élevée au martinet

A
23 ans 4
Moi, c’est vrai que je n’ai jamais été élevée au martinet, mais si je n’obéissais pas, eh bien c’était la fessée (eh je n'en suis pas morte). Ou alors c’était  
« Finis ton assiette si tu veux du dessert » ou encore « Il y a beaucoup de petits enfants pauvres qui meurent de faim, et toi, tu ne finis même pas ton assiette », ou alors « une cuillère pour papa, pour maman... », ou encore « mange et tais-toi, sinon, tu vas t’en prendre une » ou alors chaque fois que je disais en hurlant fort « je veux ma maman » eh bien c’était (et surtout les voisins qui me le disaient) « Oh, petit pot-de-colle, tu es un bébé qui ne veut même pas te détacher de ta mère et de ton père. Va falloir t'en détacher, grandis un peu. Et quand c’était la période de Noël, c’était « Grandis un peu. Arrête d’être un bébé pot-de-colle. Sinon, le Père Fouettard va te donner une fessée et tu n’auras pas de cadeaux à Noël" (j'avais quatre ans quand on m'a dit ça lorsque je ne voulais pas me détacher de mes parents pour me socialiser avec les autres).
30 ans La Ville Rose 2320
?????
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4299
Pourrais tu nous dire si tu veux des réponses? A ce que tu as écris.
Ou bien c'est juste un défouloir sur une page blanche ...

Quelles précisions sont les bienvenus !

Dernière modif par le 477j; modifié 1 fois
74 ans 2473
Vous avez l'air traumatisé.
43 ans 505
un post sur l'education?alors papa faisait sa grosse voix, de facon tres rare, j'ai du recevoir 2 fessée, et 2 ou 3 gifles, eduquer n'est pas frapper , mais expliquer

pour les repas, je disais a papa:si des enfants meurent de faim, pourquoi moi je jouirai de ma viande??il faut leur envoyer mon assiette pleine, plutot:j'avis 8 ans!

je ne comprends pas cette "education à la baguette"dispensée a certains enfants
je n'ai pas non plus hurle dans un commerce pour avoir des bonbons, on savait que le budget etait serré, donc, on ne reclamait pas , on n'avait pas une sensation de manque ou d'injustice :et puis on apprenait que tout ne s'achete pas, un tour au parc, uns visite d'un monument -eglise, chapelle, rues historiques...bref, si vous sentez un traumatisme dans votre enfance, pourquoi ne pas en parler a un specialiste , un ami, voir que il y a d'autres modes d'education?et un parent, souvent fait de son mieux, ca peut arriver qu'il fasse des erreurs ...mais c'est marrant, parce que à 20 ans d'ecart, il y a toujours :finis ton assiette , ou pas de dessert!la punition supreme!(mais si comme moi on aimait pas les desserts ????:) )
D
29 ans Nice 281
J'ai jamais compris ce principe de "finis ton assiette ou t'es puni" si le gamin a plus faim, jamais de la vie on punirait un adulte parce qu'il a plus faim par exemple...
Lui faire comprendre qu'il n'aura rien à grignoter plus tard et que donc si il veut manger c'est maintenant, ok, mais le punir si il a pas envie de finir son assiette...
Après je suis pas maman mais je pars du principe que si c'est malsain de forcer un adulte, c'est malsain de forcer un enfant, comme l'obliger à faire un bisou à un membre de la famille ou un proche quand il veut pas, l'obliger à finir son assiette et plein d'autres choses
J'avais vu sur instagram le compte de Fannyvella qui montre exactement ça et donc je rejoins totalement son initiative

Pour ma part ma mère avait un martinet mais ne l'a jamais utilisé, ça a toujours été la menace mais ça n'a jamais abouti, par contre j'ai reçu quelques gifles/fessées (je pense qu'on peut les compter sur les doigts d'une main, maximum des deux) mais j'en suis pas traumatisée du tout, j'ai jamais fait de caprices ni rien parce que ma mère m'expliquait bien en rentrant dans les magasins que si on pouvait on achetait quelque chose mais que si on pouvait pas c'était pas grave ce serait une autre fois, quand on allait quelque part (dans un magasin, monter dans le bus, n'importe) elle m'encourageait toujours à dire bonjour, merci, au revoir, et c'est devenu un réflexe très vite, et si j'oubliais de le dire on s'arrêtait, elle me disait "qu'est-ce qu'on dit ?" et là je tiltais et je disais... 'fin en tout cas je suis plutôt contente de la personne que je suis devenue avec cette éducation et ma mère qui m'a élevée seule a tout mon respect de ce côté là
498
alors moi on avait bien un martinet a la maison mais il n'as jamais servi. juste pour faire peur. j'ai bien reçc une gifle le jour ou j'ai dit a ma mére tu m'em...... et je n'avais pas vu mon pere derriere donc boum manque de respect une gifle , je crois que cela as été la seule fois . Apres je n'ai jamais forcé mon fils as mangé . si tu n'as pas faim tu mangeras mieux au prochain repas .il as pris une gifle lui aussi le jour ou il m'as manqué de respect ,je crois qu'il as étais tellement surpris qu'il n'as plus recommencé , je ne suis pas pour la fessée mais plus pour le dialogue
33 ans 3056
On avait un martinet nous aussi, un jour on a eu l’idée de couper les lanières, ma mère nous a donc tapé avec le manche... Ou avec une cuillère en bois ou avec ses chaussons...
on s’est pris des calottes, des gifles et des fessées.
On devait manger et finir nos assiettes... j’ai souvenir d’être restée une après-midi devant mon assiette à devoir finir un morceau de chevreuil qui avait été mal dépecé et qui avait encore des poils...
370
Gifle, déjà eu rarement
Par contre, les paroles blessantes du style
"Si ce ne serait de toi, notre famille serait parfaite''
"tes honteux"
"on pensait être fier de toi"
"Tu sers à quoi?"
Etc...
Jy ai droit... Et encore aujourd'hui :'(
46 ans Paris 14
"Les enfants commencent par aimer leurs parents ; devenus grands, ils les jugent ; quelquefois, ils leur pardonnent". Oscar Wilde
B I U


Discussions liées