MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pourquoi les hommes sont-ils... Ainsi ?

E
98 ans Occitanie 3808
Lylalulali a écrit:
Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.
Certes, il y a des personnes qui ne pensent qu' à soi et se sera  
toujours le cas . L'égoïsme fait partie de ce monde.

Mais il y a des gens qui pensent aux autres comme les pompiers, ceux de la SPA, ceux de SNSM pour ne cité qu' eux...


Alors pour être plus claire non tous les humains ne sont pas égoïstes... et heureusement...

Mais même les pompiers, ceux qui bossent à la SPA ou autres auront parfois blessés d'autres personnes consciemment ou non car c'était nécessaire pour leur bien être

Le fait que je doute de la sincérité des gens vient d'un manque de confiance en moi... pas au fait que les gens seraient tous égoïstes... mais du fait que mon manque de confiance en moi à tendance à me porter vers les mauvaises personnes... ou que parfois de moi même je m'isole...
45 ans 2995
Elenawe a écrit:
Lylalulali a écrit:
Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.
Certes, il y a des personnes qui ne pensent qu' à soi et se sera toujours le cas . L'égoïsme fait partie de ce monde.

Mais il y a des gens qui pensent aux autres comme les pompiers, ceux de la SPA, ceux de SNSM pour ne cité qu' eux...


Alors pour être plus claire non tous les humains ne sont pas égoïstes... et heureusement...

Mais même les pompiers, ceux qui bossent à la SPA ou autres auront parfois blessés d'autres personnes consciemment ou non car c'était nécessaire pour leur bien être

Le fait que je doute de la sincérité des gens vient d'un manque de confiance en moi... pas au fait que les gens seraient tous égoïstes... mais du fait que mon manque de confiance en moi à tendance à me porter vers les mauvaises personnes... ou que parfois de moi même je m'isole...



Quand on fait et choisit un métier tel que pompier ou flic ou SPA, à mon avis..ils devraient être plus soutenus .
Mais ils côtoient la misère humaine, la mechanté gratuite ect
Heureusement qu' ils sont quand même de belles récompenses (pouvoir sauver des vies, voir la vie naître sous leurs yeux ...).

Peut être que tu devrais te faire un peu plus confiance ce qui te permettre de faire les bons choix.
Savoir s'écouter est important!
Sinon on a tendance à reproduire les mêmes schémas.
E
98 ans Occitanie 3808
Je suis consciente que je devrais me faire parfois plus confiance, mais disons que je n'y arrive pas vraiment, même si j'ai fait quelques progrès...

Par contre je suis devenue douée pour ne plus me prendre la tête avec des broutilles, beaucoup de choses m'indiffèrent... et je ne reproduis plus le même schémas, mais peut être pas pour les bonnes raisons, je me suis un peu repliée sur ma famille...

Au passage je bosse dans le social, je sais aussi ce que c'est donner son temps pour les autres ;-)
45 ans 2995
Elenawe a écrit:
Je suis consciente que je devrais me faire parfois plus confiance, mais disons que je n'y arrive pas vraiment, même si j'ai fait quelques progrès...

Par contre je suis devenue douée pour ne plus me prendre la tête avec des broutilles, beaucoup de choses m'indiffèrent... et je ne reproduis plus le même schémas, mais peut être pas pour les bonnes raisons, je me suis un peu repliée sur ma famille...

Au passage je bosse dans le social, je sais aussi ce que c'est donner son temps pour les autres ;-)


Tu es sur la bonne voie alors 😉
Plus qu' à te trouver une activité pour toi.

C'est bien de bossé dans le social, c'est ma futur reconversion 😋😋
L
79 ans 18
Bonjour et merci de vos réponses. :)

Citronglace : oui mais l'éducation que les hommes ont reçue ne les invite-t-elle pas eux en particulier à manifester ce genre de comportements ?

Olivier55 : merci pour vos encouragements. Qu'est-ce qui vous laisse à penser que c'en était un ?

Elenawe : éviter les généralités oui je veux bien mais enfin comme on dit il n'y a pas de fumée sans feu... Ce sont des comportements que j'observe fréquemment tout de même. Vraiment tu n'as jamais vu de garçons (voire des hommes plus âgés hein) jouer un tour à leur pote en leur faisant croire qu'une fille jugée disgracieuse était tombée amoureuse de lui ? C'est une farce très commune, et désolée de le dire mais je n'ai jamais vu de filles et encore moins de femmes faire ce genre de blagues.
E
98 ans Occitanie 3808
LittleGreyMouse a écrit:
Bonjour et merci de vos réponses. :)

Citronglace : oui mais l'éducation que les hommes ont reçue ne les invite-t-elle pas eux en particulier à manifester ce genre de comportements ?

Olivier55 : merci pour vos encouragements. Qu'est-ce qui vous laisse à penser que c'en était un ?

Elenawe : éviter les généralités oui je veux bien mais enfin comme on dit il n'y a pas de fumée sans feu... Ce sont des comportements que j'observe fréquemment tout de même. Vraiment tu n'as jamais vu de garçons (voire des hommes plus âgés hein) jouer un tour à leur pote en leur faisant croire qu'une fille jugée disgracieuse était tombée amoureuse de lui ? C'est une farce très commune, et désolée de le dire mais je n'ai jamais vu de filles et encore moins de femmes faire ce genre de blagues.


Oui vaguement vu... mais j'ai aussi vu des filles le faire.. je passe mes journées au milieu d'ado, et pour ça les filles peuvent être super cruelle

Mais même quand moi j'ai été ado j'ai vu des filles faire croire à des mecs qu'ils leur plaisaient, pour éclater de rire quand il se mettaient à y croire et se moquer d'eux devant tout le monde... et bien sûr bien faire tourner l'histoire... Et il n'y avait pas encore les réseaux sociaux

Et pour avoir vu plus d'une fois des groupes de femmes à une terrasse de café faire le commentaire de tous les mecs qui passaient... Oui elles peuvent être super cruelle
L
79 ans 18
Elenawe : cela doit être bien plus rare toutefois car vraiment moi je n'ai jamais vu une fille jouer ce tour à un garçon. Peut-être suis-je seulement bien tombée.

Tu ne penses pas que cette attitude-là n'est qu'une "réponse" (idiote on est d'accord) à l'attitude qu'ont les hommes ? Se positionner en tant que perpétratrice du body-shaming pour ne plus en être la victime ?
E
98 ans Occitanie 3808
J'ai vraiment l'impression de tourner en rond.. quoiqu'on te dise, et on n'ai plusieurs à t'avoir fait remarquer que oui les femmes pouvaient être de vraies garces, tu nous réponds "moi je n'ai pas vu", "ça doit être rare"... ou alors encore mieux c'est induit par l'attitude des hommes

Mais au secours !!! Je suis une femme et je ne suis pas une victime !!!

A te lire on a vraiment l'impression que les femmes sont les pauvres victimes de ses hommes Horribles et Cruels... Mais si c'est vraiment ce que vous pensez des hommes, fuyez les, ne les approchez pas ...

Non les hommes ne sont pas tous des crétins avec un seul neurone (et encore cela ont de la chance!) qui trouvent très drôle de se foutre de la gueule des filles qui passent et qui s'estiment hautement supérieur à la femme

Si vraiment on devait penser ça... nous n'aurions plus qu'à éradiquer les hommes ! Oui il y a des crétins... pas de chance vous êtes tombés sur de sacrés specimens... mais il ne faut pas s'arrêter à ça

Pour tout ces crétins qui s'amusent à insulter les filles, vous en trouverez prêt à les défendre (et des fois qui se feront envoyé balader par la fille elle même... Déjà vu... un mec qui insultait une fille, un autre mec qui passait s'est interposé, et la fille s'est mis à gueuler sur le mec qui s'était interposé...)
37 ans Rennes 293
Elenawe, plus que jamais dans les organisations ou sociétés dites matriarcales (car c'est subversif comme notion et encore de nos jours) les hommes sont le sexe polygame (ça ne veut pas dire mieux). C'est pire qu'ailleurs, car justement la notion de père existe peu ou pas selon les organisations. Quand la symbolique du père n'existe plus face au rôle génétique de la mère les hommes sont plus que jamais le sexe polygame. La filiation y est matrilinéaire, certes, mais ça ne change rien au fait que les femmes ovulent une fois par mois (environ…) quand les hommes ont des spermatozoïdes par millions en comparaison ; les femmes font encore une fois la sélection naturelle de ce fait. Le processus n'est pas bouleversé par la monogamie comme chez nous. Simplement dans les sociétés matrifocales les femmes ne souhaitent pas reconnaître la place du père (peut-être que les hommes aussi à l'origine… Allez savoir…). Chez les Mosos par exemple, en Chine, on ne cherche pas à savoir qui est le père. Les femmes demandent à leurs frères de garder les enfants pour assurer leur fonctions de matriarches. Cela ne veut pas dire qu'une femme ne peut pas avoir plusieurs amants (si on peut le dire ainsi) mais qu'une partie seulement des hommes sont choisis par les femmes pour avoir des descendances et assurer la reproduction (d'où leur polygamie). Les hommes plus que jamais ne choisissent pas d'être le sexe polygame dans ce contexte (ou dans d'autres), c'est simplement la vie qui leur impose ce contexte. Ce n'est pas une bénédiction pour les hommes, car cela veut dire que certains ne se reproduisent pas ou moins.

Si les femmes demandaient aux hommes d'y être père, les hommes demanderaient les droits qui vont avec sans quoi ils ne voudraient pas. On retournerait dans un patriarcat. Dans un monde plus ancien que le notre cela reviendrait à ce que les hommes donnent le nom car il n'y pas de preuve de qui est le père et contrôlent les naissances (et oui désolé, il faut savoir qui est le père, vous connaissez bien cette histoire…). Quelle que soit la société le rôle du père est profondément symbolique et non génétique. Après, comment savoir qui a voulu quoi… Personne ne le sait réellement. Je n'ai jamais lu un auteur à peine sérieux autre que féministe et donc doctrinaires dire que c'est les hommes. Les hommes sont pour moi de toute façon aliénés à trouver des solutions entre l'environnement et la personne qui donne la vie en vue d'assurer la reproduction. C'est ça la masculinité, on ne peut simplement rien faire d'autre pour l'espèce qui ne s'intègre pas là-dedans.

En reprenant les Mosos, les femmes y ont de nombreux droits mais c'est aussi un sacrifice, elles font les boulots durs et doivent souvent quitter l'école jeunes pour assumer leurs responsabilités de matriarches. Enfin, globalement les domaines extérieurs aux foyers demandant un sacrifice physique restent quand même masculins dans les sociétés matrilinéaires. C'est compliqué et difficile à comparer… Il y des sociétés matriarcales où les hommes s'occupent de la politique par exemple même si les questions d'ordre moral doivent se faire par l'approbation des femmes. Ce n'est pas un aperçu inverse du patriarcat, c'est bien plus compliqué que ça ! Il faut comprendre qu'en fait c'est juste qu'il n'y pas la place du père et l'organisation se focalise sur l'empreinte génétique de la mère par défaut. Ces sociétés sont désertées ou mutent car la société moderne vend du même, de la similarité. Les femmes peuvent fuirent leurs responsabilités lourdes à porter et les hommes peuvent mettre en avant les capacités personnelles qu'ils développent à travers l'école par exemple. Mais je me demande si on a pas jeté le bébé en jetant l'eau du bain…

Tu penses que je te parle de domination quand ce n'est pas le cas. J'essaye de faire comprendre ce qu'est un homme. Ce dont on se fiche en permanence de définir et que surtout on ne veut pas admettre. Hommes inclus !


Bien sûr on peut faire une comparaison rapide de nos sociétés. Procréer est devenu un choix, qui ne revient dans nos sociétés européennes qu'aux femmes et non aux hommes même s'ils ont des moyens de contraception eux aussi (ce qui ne donne pas le choix de procréer). Cela a commencé avec une invention chimique, la pilule, puis l'avortement (la mort du fœtus). 200 000 avortements par an à la louche en France pour 750 000 naissances par an. On peut ajouter qu'une femme peut aussi donner naissance sous X et peut parfaitement se débrouiller pour ne pas reconnaître le père si ce dernier n'est pas au courant par exemple ou autres raisons... En cas de séparation les mères ont encore de nos jours en majorité la garde classique pour elles. Il n'y a plus de filiation nécessaire par le père aussi. Ce que l'on appel l'égalité n'est que des obligations pour le père si la mère le désire. Je ne dis pas que c'est bien où mal, je fais remarquer les choses. Ce n'est pas un combat, c'est simplement réel. On s'accroche au modèle patriarcal d'une certaine manière (un modèle avec un père tout simplement), où les femmes en veulent les avantages et non les inconvénients. Ce qui ne peut tenir. Pourquoi en sommes-nous là ? Car nous sommes en train de vivre la procréation à l'heure de l'artificialité.


Face à cela les hommes font ce qu'ils ont toujours fait, il fuient leur paternité qui n'a pas de sens et redeviennent le sexe polygamme. Ils fuient même pire que ça étant donné que l'on assure même plus le renouvellement générationnel en leur donnant des obligations (Des obligations paternelles dans un système qui ne donne pas d'avenir à l'espèce, vous suivez ?). Là il y a véritablement de quoi se demander à quoi on sert en tant qu'homme. Ainsi on voit des idéologies comme MGTOW se developper, des hommes qui ne veulent pas d'enfants et une vie sans femme. Cela leur semble simplement moins risqué et une façon de se préserver. Eux ne veulent en fait pas du modèle patriarcal, il veulent sortir du jeu qui leur semble défavorable. D'autres hommes pensent à l'inverse et veulent préserver notre modèle en demandant une meilleure reconnaissance de la paternité.

Enfin, il va bien falloir comprendre ce qu'est un homme et comprendre leurs attentes d'une façon où d'une autre. On en est au degré 0. On nous apprend qu'on est dans une société misogyne quand on ne sait même pas pourquoi 50% de l'humanité est là, c'est édifiant.
C
34 ans Pas de tchat mariée 1 enfant heureuse, dragueurs s'abstenir, en plus je suis un mauvais coup. 1684
Ou comment le comportement des humains se réduit à une observation de ses gamètes. Hum. Il y a d'autres choses que les gamètes, la fidélité existe même dans le monde animal.

Et au 7ème jour, Haris-Tote créa la femme toute puissante et il vit que cela était mal. Au 8ème jour, Haris-Tote créa l'homme, nu et faible, perdu, et ne lui donna pas de place réelle, mais il vit que cela était très bon.


Si on se base sur la reproduction, on ne sait pas dire ce que sont masculinité et féminité quant aux femmes devenues hommes ayant gardé leurs organes et enfanté en tant qu'homme.
E
98 ans Occitanie 3808
chapinette a écrit:
Ou comment le comportement des humains se réduit à une observation de ses gamètes. Hum. Il y a d'autres choses que les gamètes, la fidélité existe même dans le monde animal.

Et au 7ème jour, Haris-Tote créa la femme toute puissante et il vit que cela était mal. Au 8ème jour, Haris-Tote créa l'homme, nu et faible, perdu, et ne lui donna pas de place réelle, mais il vit que cela était très bon.


Haris-Tote... franchement quand je te lis j'ai l'impression aussi que tu décris l'Homme comme une pauvre victime de son sexe !!! Aïe l'homme n'a donc pas un cerveau ....
50 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1214
chapinette a écrit:
Ou comment le comportement des humains se réduit à une observation de ses gamètes. Hum. Il y a d'autres choses que les gamètes, la fidélité existe même dans le monde animal.

Et au 7ème jour, Haris-Tote créa la femme toute puissante et il vit que cela était mal. Au 8ème jour, Haris-Tote créa l'homme, nu et faible, perdu, et ne lui donna pas de place réelle, mais il vit que cela était très bon.


Si on se base sur la reproduction, on ne sait pas dire ce que sont masculinité et féminité quant aux femmes devenues hommes ayant gardé leurs organes et enfanté en tant qu'homme.


😄😅😆

Il oublie de dire que chez ces Mosos les hommes peuvent reconnaître leurs enfants. Le choix leur est donné.
S'ils refusent les frères de la maman joueront ce rôle. Donc l'homme a un rôle de père dans cette société sauf que le père n'est pas automatiquement le géniteur.

Spécifier que l'avortement c'est la mort du fétus est étonnant. Au cas où l'on ne sache pas ce qu'est un avortement...

Littlegreymouse, il y a des gens biens et des pourris dans les deux sexes. J'ai croisé les deux plusieurs fois.
Des filles manipulatrices et des pervers narcissiques, des femmes et des hommes extraordinaires.
Faire de cette triste histoire le fil conducteur de ta vie vis-à-vis de l'autre sexe ne blesse que toi.
B I U