MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment se faire des ami(e)s?

2513
Prax a écrit:
chapinette a écrit:
Ben, oui, la solitude, ça existe, et c'est souvent subi, je ne vois pas pourquoi blâmer des personnes souffrant de solitude à  
la recherche d'amis.

C'est toi qui introduis la notion de blâme, pas moi. Je dis juste que c'est artificiel, sans émotions, et que la recherche d'amis à tout prix doit avoir un taux de réussite très faible.


Ton "comment dire........" avec force points de suspension pouvait vraiment laisser penser à un blâme. C'est facile de me retourner ça dans la figure en ne parlant que par sous-entendus. Je ne vois pas comment comprendre tes points de suspension autrement, encore moins leur donner la valeur statistique que tu leurs donnes maintenant. 🤔🙄
Et quand bien même le taux de réussite serait faible, quand on souffre de solitude, on est prêt à tenter le coup, non ? Ce serait comme une personne souffrant de maux physiques qui se tournerait vers des médecines alternatives quand la médecine ne peut plus rien pour elle.
P
54 ans 3726
Ces points de suspension étaient peut-être vagues mais la valeur par défaut à interpréter n'était pas spécifiquement le blâme. J'avais en tête quelque chose comme "perdu d'avance", rapport au taux de réussite très réduit que je suppose dans ce genre de démarche.

Mais ton "tenter le coup" est intéressant. Accepterais-tu de devenir ami avec quelqu'un qui considérerait que toi ou un(e) autre, c'est du pareil au même, le but n'étant que de ne plus être seul(e) ? Moi pas.
47 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4488
Tu t 'es fais où tes amis Prax ?
P
54 ans 3726
Lylalulali a écrit:
Tu t 'es fais où tes amis Prax ?

Sacrée question ! Si je totalise, j'ai eu beaucoup de relations mais il faut quand même distinguer les copains des amis. A l'heure actuelle, j'en ai toujours qui datent de plus de 20 ans et même un peu plus loin (il s'agit surtout de couples d'amis). Pour les autres, c'est venu au fur et à mesure, selon les hasards de la vie, mais je souligne quand même que la plupart des gens que je côtoie, je les ai rencontrés par amis interposés, dans ce que j'appelle les cercles amicaux, étant donné qu'il ne faut jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Ma vie sociale et amicale étant structurée comme tout le reste, de manière rigide et codifiée, je ne m'étendrai pas plus sur le sujet. Tout ce que je peux ajouter c'est que mes relations amicales sont une brique (importante) dans mon existence hédoniste, toujours à la recherche de satisfaction et de bien-être.
2513
Prax a écrit:
Mais ton "tenter le coup" est intéressant. Accepterais-tu de devenir ami avec quelqu'un qui considérerait que toi ou un(e) autre, c'est du pareil au même, le but n'étant que de ne plus être seul(e) ? Moi pas.


Le problème de ton exercice de projection mentale qui pourrait tenir la route selon une théorie particulière est qu'il ne prend pas du tout en compte le facteur humain, et quand on parle de relations sociales, c'est pire que biaisé. Décidons qu'une personne ne cache pas son intention de se faire des amis, cela ne la dispense pas de ne pas avoir de feeling avec les personnes qu'elle rencontre, ni que deux personnes aient une heureuse surprise à se rencontrer. Il s'agit de forcer très légèrement le hasard en faisant en sorte que deux personnes qui ne devaient a priori pas se croiser, se rencontrent, mais ça ne dit rien sur la suite de l'histoire !

Je pourrais dire que ta façon de rencontrer des amis (via les cercles d'amis) est peut-être aussi une façon cachée de chercher des amis : on organise des réunions sociales pour se faire rencontrer les gens. Je ne vois pas beaucoup la différence si ce n'est que vous avez légèrement + de chance de vous plaire puisque faisant partie d'un même cercle.

Franchement, si les choses sont claires et que personne n'avance masqué et que l'on accepte le fait de ne pas forcément rencontrer l'amitié à chaque fois, personne ne devrait être blessé et dans ce cas, pas de problème.

Quand on a des accidents de parcours comme la maladie, un échec professionnel, un divorce ou pire encore, les cercles d'amis peuvent se briser et on finit par se retrouver seul.
47 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4488
chapinette a écrit:
Prax a écrit:
Mais ton "tenter le coup" est intéressant. Accepterais-tu de devenir ami avec quelqu'un qui considérerait que toi ou un(e) autre, c'est du pareil au même, le but n'étant que de ne plus être seul(e) ? Moi pas.


Le problème de ton exercice de projection mentale qui pourrait tenir la route selon une théorie particulière est qu'il ne prend pas du tout en compte le facteur humain, et quand on parle de relations sociales, c'est pire que biaisé. Décidons qu'une personne ne cache pas son intention de se faire des amis, cela ne la dispense pas de ne pas avoir de feeling avec les personnes qu'elle rencontre, ni que deux personnes aient une heureuse surprise à se rencontrer. Il s'agit de forcer très légèrement le hasard en faisant en sorte que deux personnes qui ne devaient a priori pas se croiser, se rencontrent, mais ça ne dit rien sur la suite de l'histoire !

Je pourrais dire que ta façon de rencontrer des amis (via les cercles d'amis) est peut-être aussi une façon cachée de chercher des amis : on organise des réunions sociales pour se faire rencontrer les gens. Je ne vois pas beaucoup la différence si ce n'est que vous avez légèrement + de chance de vous plaire puisque faisant partie d'un même cercle.

Franchement, si les choses sont claires et que personne n'avance masqué et que l'on accepte le fait de ne pas forcément rencontrer l'amitié à chaque fois, personne ne devrait être blessé et dans ce cas, pas de problème.

Quand on a des accidents de parcours comme la maladie, un échec professionnel, un divorce ou pire encore, les cercles d'amis peuvent se briser et on finit par se retrouver seul.


J'approuve totalement ce que tu as écris Chapinette !! Plein de lucidités et de vérités. 👌👏
47 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4488
Prax a écrit:
Lylalulali a écrit:
Tu t 'es fais où tes amis Prax ?

Sacrée question ! Si je totalise, j'ai eu beaucoup de relations mais il faut quand même distinguer les copains des amis. A l'heure actuelle, j'en ai toujours qui datent de plus de 20 ans et même un peu plus loin (il s'agit surtout de couples d'amis). Pour les autres, c'est venu au fur et à mesure, selon les hasards de la vie, mais je souligne quand même que la plupart des gens que je côtoie, je les ai rencontrés par amis interposés, dans ce que j'appelle les cercles amicaux, étant donné qu'il ne faut jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Ma vie sociale et amicale étant structurée comme tout le reste, de manière rigide et codifiée, je ne m'étendrai pas plus sur le sujet. Tout ce que je peux ajouter c'est que mes relations amicales sont une brique (importante) dans mon existence hédoniste, toujours à la recherche de satisfaction et de bien-être.



Je ne rajouterai rien de plus sur ce qu'a écrit Chapinette.
P
54 ans 3726
(pour Chapinette)
Y a toujours beaucoup de choses intéressantes dans ce que tu écris et donc matière à répondre.

Pour la personne qui ne cache pas son intention, on se retrouve dans une situation amicale similaire à une situation amoureuse : "choisir" quelqu'un alors qu'on espère mieux mais faute de grive on mange du merle. Tu te doutes bien que de mon point de vue, c'est à fuir. Néanmoins, si certaines personnes y trouvent leur compte, alors qu'elles ne se privent surtout pas.

Ma manière de faire n'a absolument rien à voir avec ce que tu exposes. Nous ne nous retrouvons pas pour faire du "dating" mais pour passer de bons moments ensemble, point. Quand de nouvelles têtes arrivent, on fait connaissance et le courant peut passer (à différents degrés) ou non. Désolé mais je ne fais pas dans le social (avec cette remarque, je sais que tout est dit mais je ne vais pas commencer à jouer les hypocrites). Pas plus que je ne recherche qui que ce soit. Pour ce qui est des rencontres et des relations (amicales, amoureuses, sexuelles), j'ai toujours laissé faire le hasard sans jamais avoir à tenter de "forcer le destin". Et pour une raison simple : je n'ai jamais été isolé, jamais vraiment eu de soucis, de problèmes existentiels ou autres trucs qui peuvent plomber l'existence. Je me considère comme dynamique, positif, "mobile" et je suis heureux de vivre. Donc, pour ta comparaison.......... (encore des points de suspension ! :lol:)

Pour ce qui est de "mon cercle d'amis", ce n'est pas si simple que ça. J'ai des amis dans différents groupes, parfaitement cloisonnés entre eux (et dans une ville de province pas très grande, l'exercice n'est pas facile, sans compter les réseaux sociaux). Tout ça date d'une époque où suite à une histoire de cul et de cocu (je schématise vite fait) au sein DU groupe, tout a failli voler en éclats. Et j'ai pu constater comment les meilleurs amis du monde pouvaient se comporter les uns envers les autres dans des situations difficiles ! Depuis ce coup-là, je cloisonne tout au maximum : si un maillon casse, il n'emportera pas la chaîne avec lui.

Effectivement, quand on a des accidents de la vie on peut se retrouver seul(e) avec tout ce que ça implique comme difficultés au quotidien. Je peux essayer de l'imaginer mais comme je ne le vis pas, je n'ai pas grand-chose à en dire.
M
41 ans 150
148015 a écrit:
Musty a écrit:
148015 a écrit:

tu fais un mélange entre chercher un-e amoureux-se et chercher des amis, je trouve.

Pas faux, c'est aussi un peu la réflexion que je me suis faite en écrivant mon message. En même temps, parfois la frontière entre les deux n'est pas forcément étanche...


ce n'est pas la même démarche pour moi, pas les mêmes sites, pas la même approche


On n'a pas forcément la même approche. Pour moi, on ne peut pas trouver l'amour, le vrai, sans avoir été amis.
47 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4488
Musty a écrit:
148015 a écrit:
Musty a écrit:
148015 a écrit:

tu fais un mélange entre chercher un-e amoureux-se et chercher des amis, je trouve.

Pas faux, c'est aussi un peu la réflexion que je me suis faite en écrivant mon message. En même temps, parfois la frontière entre les deux n'est pas forcément étanche...


ce n'est pas la même démarche pour moi, pas les mêmes sites, pas la même approche


On n'a pas forcément la même approche. Pour moi, on ne peut pas trouver l'amour, le vrai, sans avoir été amis.


Ah bon ? Donc tu veux être amis avant d 'être amoureux.
C'est drôle comme démarche 😅

Tu sors avec toutes tes amies ?
M
41 ans 150
Lylalulali a écrit:


Ah bon ? Donc tu veux être amis avant d 'être amoureux.
C'est drôle comme démarche 😅

Tu sors avec toutes tes amies ?


Non, je ne sors pas avec mes amies, on se contacte de temps en temps, mais on se voit très peu.
47 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4488
Musty a écrit:
Lylalulali a écrit:


Ah bon ? Donc tu veux être amis avant d 'être amoureux.
C'est drôle comme démarche 😅

Tu sors avec toutes tes amies ?


Non, je ne sors pas avec mes amies, on se contacte de temps en temps, mais on se voit très peu.



Heureusement 😂😂 sinon tu vas finir par ne plus avoir d 'amitié féminine.
1791
chapinette a écrit:

Le problème de ton exercice de projection mentale qui pourrait tenir la route selon une théorie particulière est qu'il ne prend pas du tout en compte le facteur humain, et quand on parle de relations sociales, c'est pire que biaisé. Décidons qu'une personne ne cache pas son intention de se faire des amis, cela ne la dispense pas de ne pas avoir de feeling avec les personnes qu'elle rencontre, ni que deux personnes aient une heureuse surprise à se rencontrer. Il s'agit de forcer très légèrement le hasard en faisant en sorte que deux personnes qui ne devaient a priori pas se croiser, se rencontrent, mais ça ne dit rien sur la suite de l'histoire !

Je pourrais dire que ta façon de rencontrer des amis (via les cercles d'amis) est peut-être aussi une façon cachée de chercher des amis : on organise des réunions sociales pour se faire rencontrer les gens. Je ne vois pas beaucoup la différence si ce n'est que vous avez légèrement + de chance de vous plaire puisque faisant partie d'un même cercle.

Franchement, si les choses sont claires et que personne n'avance masqué et que l'on accepte le fait de ne pas forcément rencontrer l'amitié à chaque fois, personne ne devrait être blessé et dans ce cas, pas de problème.

Quand on a des accidents de parcours comme la maladie, un échec professionnel, un divorce ou pire encore, les cercles d'amis peuvent se briser et on finit par se retrouver seul.


j'approuve totalement !!!
1791
Prax a écrit:
(pour Chapinette)
Y a toujours beaucoup de choses intéressantes dans ce que tu écris et donc matière à répondre.

Pour la personne qui ne cache pas son intention, on se retrouve dans une situation amicale similaire à une situation amoureuse : "choisir" quelqu'un alors qu'on espère mieux mais faute de grive on mange du merle. Tu te doutes bien que de mon point de vue, c'est à fuir. Néanmoins, si certaines personnes y trouvent leur compte, alors qu'elles ne se privent surtout pas.

Ma manière de faire n'a absolument rien à voir avec ce que tu exposes. Nous ne nous retrouvons pas pour faire du "dating" mais pour passer de bons moments ensemble, point. Quand de nouvelles têtes arrivent, on fait connaissance et le courant peut passer (à différents degrés) ou non. Désolé mais je ne fais pas dans le social (avec cette remarque, je sais que tout est dit mais je ne vais pas commencer à jouer les hypocrites). Pas plus que je ne recherche qui que ce soit. Pour ce qui est des rencontres et des relations (amicales, amoureuses, sexuelles), j'ai toujours laissé faire le hasard sans jamais avoir à tenter de "forcer le destin". Et pour une raison simple : je n'ai jamais été isolé, jamais vraiment eu de soucis, de problèmes existentiels ou autres trucs qui peuvent plomber l'existence. Je me considère comme dynamique, positif, "mobile" et je suis heureux de vivre. Donc, pour ta comparaison.......... (encore des points de suspension ! :lol:)

Pour ce qui est de "mon cercle d'amis", ce n'est pas si simple que ça. J'ai des amis dans différents groupes, parfaitement cloisonnés entre eux (et dans une ville de province pas très grande, l'exercice n'est pas facile, sans compter les réseaux sociaux). Tout ça date d'une époque où suite à une histoire de cul et de cocu (je schématise vite fait) au sein DU groupe, tout a failli voler en éclats. Et j'ai pu constater comment les meilleurs amis du monde pouvaient se comporter les uns envers les autres dans des situations difficiles ! Depuis ce coup-là, je cloisonne tout au maximum : si un maillon casse, il n'emportera pas la chaîne avec lui.

Effectivement, quand on a des accidents de la vie on peut se retrouver seul(e) avec tout ce que ça implique comme difficultés au quotidien. Je peux essayer de l'imaginer mais comme je ne le vis pas, je n'ai pas grand-chose à en dire.


mais du coup, tu es dans le contrôle et le calcul ?


j'ai des ami-e-s dans de nombreux domaines, en fonction de mes goûts, de mes loisirs, de mes envies
j'adore sortir et rencontrer des gens et j'en ai aussi rencontrer sur internet.

tiens, je te donne un exemple.


je navigue ici régulièrement, je lis, je réponds.
j'accroche avec certaines personnes et d'autres non
ça me donne donc envie de rencontrer certaines personnes pour apprendre à se connaitre et peut-être que ça débouchera sur une amitié.
et d'autres personnes que je n'ai pas envie de connaitre IRL

j'ai déjà rencontré des personnes du forum, plusieurs fois et on s'apprécie suffisamment pour se revoir de temps en temps, on discute par tchat, sms ou mp
il y a un lien.
ce n'est pas un lien amical avec une personne que tu côtoies tous les jours mais c'est un lien amical quand même


et je te jure que si on habitait pas si loin l'une de l'autre avec WDpowoa, ça fait bien longtemps qu'on se serait rencontrée
parce que lors de nos échanges sur le forum, on a bien remarqué qu'on se comprenait.
et que le jour où on se rencontrera, on va passer notre temps à papoter et à rire :)
P
54 ans 3726
Je n'ai jamais éprouvé le besoin d'avoir des amis à tout prix, dans le sens d'en avoir un maximum et faire sans cesse de nouvelles connaissances. Je laisse faire les hasards de la vie. Mon panel est déjà bien fourni, je dois souvent faire des choix entre être avec les uns ou les autres, je n'ai donc pas le temps de m'ennuyer. Ce qui ne veut pas dire que je suis tout le temps avec quelqu'un. En semaine, j'apprécie mes moments en solitaire (en dehors du travail). En province, on n'est pas tout le temps à sortir ou à faire quelque chose. D'abord, parce que ça n'est pas tellement la mentalité, ensuite, parce qu'il n'y a pas grand-chose à voir ni à faire. Surtout, que personne sur ce forum n'y voit une plainte ou un regret, je suis habitué comme ça et ça me va très bien.

Et c'est d'ailleurs la même chose pour les potentielles rencontres avec des "connaissances" du web. Ca ferait faire pas mal de route lorsqu'on n'est pas de la région parisienne, comme beaucoup d'entre vous. Mais franchement, c'est pas quelque chose qui me travaille. Je l'ai déjà dit un nombre incalculable de fois : je ne suis pas là pour ça. La vie c'est la vie, les amis c'est les amis, les collègues c'est les collègues, le net c'est le net. Pas de mélange des genres..........
B I U


Discussions liées