MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Lors d'une formation que j'ai fais, j'ai discuté avec des gens q

L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
WDpowoa a écrit:
Le site plante et m'a fait perdre tout mon post (en plus c'était une tartine) lylalulali, j'suis passablement saoulée ;) donc j'te réponds plus  
tard sur le travail social ;)

laetitia


Pas de soucis ^^ . Je suis occupée aussi, on a le temps sur le forum de répondre.
37 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 831
Donc je disais :p :-)

Citation:
Ça me fait peur tout ce que toi et les autres disent sur le secteur du sociale car ma reconversion professionnelle est pile poil dans ce domaine là 😨😧


ah c'est sûr que si ton objectif est d'être riche je ne vais pas te conseiller ce secteur ;)
disons que dans ma branche, éducation spécialisée, dans mon secteur géographique,
les postes proposés sont souvent, pas toujours hein, à mi temps et/ou en cdd avec astreintes le week end
donc au final tu as beaucoup de risques de faire moins que 1100-1300 €
(encore une fois dans mon secteur d'exercice et dans mon coin géographique)

Citation:
C'est du pur esclavagisme que d'être payé 650 €/40h . Même si j'adorai mon métier, je ne pourrai pas accepter d'être payer moins que le smic.
Je me demande même si C'est légal!


alors "officiellement" mon contrat était un 20h au smic
sauf qu'exerçant dans l'educ nationale ce temps était annualisé donc je devais 26h à l'école,
qu'accompagnant des enfants fortement handicapés il m'était demandé de les assister sur le temps du repas qui était pourtant considéré comme non rémunéré,
que les posts se trouvaient à 6h de transport par semaine
et qu'en plus des sessions de formations **obligatoires** mais **non rémunérées** étaient organisées les mercredi (non travaillés normalement) ou pendant les vacances scolaires (mais comme j'étais annualisée je ne devais pas bosser théoriquement sur ces périodes)
ça faisait du 40h/semaine (et encore je suis gentille souvent c'était du 43h plutôt)

bref je ne conseille pas puisque si on fait bien notre job on est hyper impliqué tant physiquement que moralement
et franchement 650€ c'est vraiment ridicule par rapport au job et à "l'impact positif sur la société"
en clair t'es pas payé au mérite alors que sans toi des tas de gosses et de familles seraient vraiment dans une forte difficulté

Mais j'aimais mon job donc je passais outre le salaire :-)

Citation:
Je te souhaite sincèrement que tout aille pour le mieux pour toi avec ton chéri.

Mais ne le prend pas mal surtout ce que je vais dire ...
J'aurais trop peur que tout s'arrête un jour ou l'autre et de devoir faire face à d'éventuelles évements qui pourront impacter ma vie et celui de mon entourage.
On n'est jamais sûre de rien pour l'avoir vécu.


non tu n'as pas compris mon propos, j'ai dû mal m'exprimer :-)
c'est tout l'inverse,
je ne compte strictement pas sur mon chéri pour vivre :-)
au contraire j'étais "plus riche" quand j'étais celib'
puisqu'aujourd'hui je contribue à quasi 50% de tous les frais sans avoir les aides sociales auxquelles j'avais droit (allocations logement ou prime d'activité par exemple)

donc si un jour ça foire avec chéri je retrouverais mon niveau de vie, supérieur, à celui d'aujourd'hui :-)
être avec chéri est donc mon choix pas une obligation, une contrainte ;)

quant aux enfants, pour des raisons de santé notamment, je n'en aurais jamais, je me console donc en me disant qu'au moins ça m'exonère de faire le choix d'un job de merde pour les nourrir ;)

laetitia
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
Je te répondrai ce soir, ça fonctionne mal.
Car beaucoup de choses à te dire.
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
WDpowoa a écrit:
Donc je disais :p :-)

ah c'est sûr que si ton objectif est d'être riche je ne vais pas te conseiller ce secteur ;)
disons que dans ma branche, éducation spécialisée, dans mon secteur géographique,
les postes proposés sont souvent, pas toujours hein, à mi temps et/ou en cdd avec astreintes le week end
donc au final tu as beaucoup de risques de faire moins que 1100-1300 €
(encore une fois dans mon secteur d'exercice et dans mon coin géographique)

Ça sera utopique de penser que le sociale paye bien. Si c'était le cas, tout le monde ira dans ce secteur ou presque.
Autant jouer à l'euromillion, j'aurais plus de chance d'être riche 😁😂😉


alors "officiellement" mon contrat était un 20h au smic
sauf qu'exerçant dans l'educ nationale ce temps était annualisé donc je devais 26h à l'école,
qu'accompagnant des enfants fortement handicapés il m'était demandé de les assister sur le temps du repas qui était pourtant considéré comme non rémunéré,
que les posts se trouvaient à 6h de transport par semaine
et qu'en plus des sessions de formations **obligatoires** mais **non rémunérées** étaient organisées les mercredi (non travaillés normalement) ou pendant les vacances scolaires (mais comme j'étais annualisée je ne devais pas bosser théoriquement sur ces périodes)
ça faisait du 40h/semaine (et encore je suis gentille souvent c'était du 43h plutôt)

6h / semaine ? J'avoue que je n'ai pas compris cette phrase là.
Je comprends tout à fait le dévouement que tu as envers ses enfants et leurs familles. C'est admirable.
Mais ce n'est pas normale que ses formations obligatoires tous mercredis ne soient pas rémunérés!! Pour moi, je l'affirme et signe, c'est de l'abus et l'esclavagisme. Puisqu' ils savent que tu ne peux rien faire dessus.
Demande une augmentation ou un rembrousement de tes frais engagés, demande aussi avoir la convention collective ou écrire à l'académie pour faire bouger les choses (si tu les souhaites bien sûr).


bref je ne conseille pas puisque si on fait bien notre job on est hyper impliqué tant physiquement que moralement
et franchement 650€ c'est vraiment ridicule par rapport au job et à "l'impact positif sur la société"
en clair t'es pas payé au mérite alors que sans toi des tas de gosses et de familles seraient vraiment dans une forte difficulté

Je ne le ferai pas, t'inquiète pas. J'étais assistante maternelle, très peu payer, certains parents pas reconnaissant et exigeant.
Pourtant comme toi, je suis consciencieuse et j'aimais mon métier, le contact avec les enfants et les voir évoluer, acquir leur automonie et s'épanouir !!

Heureusement, ce n'est pas dans l'éducation nationale que je souhaite faire comme travaille.



[quote]
non tu n'as pas compris mon propos, j'ai dû mal m'exprimer :-)
c'est tout l'inverse,
je ne compte strictement pas sur mon chéri pour vivre :-)
au contraire j'étais "plus riche" quand j'étais celib'
puisqu'aujourd'hui je contribue à quasi 50% de tous les frais sans avoir les aides sociales auxquelles j'avais droit (allocations logement ou prime d'activité par exemple)

Je n'ai pas dis que tu avais besoin de ton chéri pour vivre.
J'ai dis que ça serai différent, peut être plus difficile si tu devais te séparer ( attention, je ne le souhaite pas et te souhaite bcp de bonheur avenir ).
Même si tu payes la moitié de tout ou presque, tu ne peux pas tout payer avec un salaire aussi bas (même si cela ne m'a regarde pas du tout ni personnes ici. ).
Et je sais d'expériences, que pendant une séparation des reproches peuvent se faire ou pendant des disputes.
Je ne dis pas que c est ton cas où que ça le sera.


quant aux enfants, pour des raisons de santé notamment, je n'en aurais jamais, je me console donc en me disant qu'au moins ça m'exonère de faire le choix d'un job de merde pour les nourrir ;)

Je suis sincèrement désolée que tu ne puisses pas avoir d'enfants. Cela me peine de l'apprendre.
Tu as une force incroyable en tout cas 😘
37 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 831
Alors pour répondre :-)

oui le social doit être vécu comme une vocation presque un sacerdoce :-)
c'est très dommage et dommageable que l'état et la société ne valorisent pas plus ce secteur m'enfin que veux tu si tu ne rapportes pas de sous on te considère comme accessoire presque inutile
Beaucoup de choses à changer à mon gout :-)

mais vraiment si ce secteur "te parle" lance toi :-)
on est riches ... Mais différemment ;)

6h de transport par semaine mes trajets représentaient 1h30/jour aller retour sur 4jours
Tout ça de manière "prémédité" par la hiérarchie
de sorte qu'il ne soit pas possible d'aller manger chez soi entre midi et 14h
et donc de rester sur place afin de s'occuper "bénévolement" des enfants durant le temps de repas,
j'ai compris ça avec l'expérience ;)

j'ai arrêté ce job depuis quelques temps déjà,
pas à cause des sous mais parce que ma santé s'est dégradée à force d'être sur-exploitée
Je n'ai pas mené d'action à l'époque parce qu'il n'y avait pas tellement de réglementations relatives à ce type de postes, je crois que ça a un peu changé depuis et c'est tant mieux :-)

haha t'inquiète j'ai bien compris que tu ne me souhaites pas une séparation :-)
mais encore une fois je réitère, celib' vivant seule dans mon studio j'étais plus riche (en gros il me restait plus de sous en fin de mois)
que maintenant avec globalement le même revenu mais des charges plus élevées (et surtout des allocations inexistantes )
donc vraiment je vivais mieux financièrement avant
ça peut être une idée reçue que de dire qu'on est plus "riches" en couple,
c'est pas vrai pour tout le monde :-)

pour les enfants, ne sois pas peinée j'ai fait mon deuil maintenant, c'était le destin (un peu merdique sur ce coup :p :-) )
je ne peux pas en faire des "maisons" mais je vais pouvoir en accompagner au quotidien (famille d'accueil) et prendre le relai de familles qui n'y arrivent pas donc bon c'est pas plus mal :-)

en tout cas j'espère que ton projet va se concrétiser et que ton job va t'épanouir et t'enrichir (même s'il ne fera pas forcément gonfler ton compte en banque ;) )

laetitia
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
Pour te répondre Wdpowoa (laetitia) :

Disons que je vise le secteur du social, je pense que je pourrai être épanouie dans ce secteur, me savoir utile pour les autres.
Mais avec une évolution possible... Je sais que je ne serais pas riche avec mais souhaite m'en sortir un minimum.
Ne dépendre de personnes, c'est indispensable pour moi en plus du choix de ma futur reconversion.

Je prends que ta santé t'a lâché à un moment donnée car on t'a trop épuisé et demandé dans ton boulot. Ton corps a dit stop avant ta tête.
Mais C'est aussi pour mieux rebondir quelque part...
Puisque tu as ou vous avez choisit d'être famille d'accueil.
Un sacré choix, je suis d'admirative, C'est loin d'être facile et C'est dû h24.

Mais comme tu le dis, tu auras le bonheur d'avoir des enfants à élever et à soutenir, dans une bienveillance avec la fermeté qui est la tienne 😉 (sans mechanté de ma part ).

Je te remercie beaucoup pour tes encouragements et je te souhaite la même chose pour ton projet.
Que je suis sûre qu' il te sied à merveille !

Dernière modif par le 478j; modifié 1 fois
47 ans 295
Hello Laetitia et Lyla!!!!

Je suis contente de vous lire!!!!!

Par mes recherches d'emploi, j'ai compris qu'ils existent des formations dans certains secteurs (numérique, informatique) car demandes importantes des rechercheurs d'emploi pour, en croyant que c'est porteur alors que ....: certaines personnes bien plus diplômées dans ce "dit" secteur avec plus d'études que le bé-a-ba pour, n'arrivent pas à trouver leur contrat d'embauche, leur job en France et finissent à aller voir à l'étranger!

Il existe aussi un autre constat que j'ai remarqué question comportement de la société:
Un recruteur sera plus "exigent" envers une personne qui propose du bénévolat pour se "former" via ce biais, qu'une personne qui sera "salariée" par ce même recruteur, pour le même travail et avec les mêmes conditions pour le job, mais pas de fiches de paye pour le travail effectué!!!.....
C'est aberrant!!!!
J'en ai parlé via des enquêtes à des :
- recruteurs
- bénévoles
- formateurs

Il existe maintenant de l'exploitation.

Caroline
53 ans 2653
"payé au lance-pierre"... PSI.... J'appelle ça comme ça... Prétentions salariales inassouvies...

Si tu veux venir te casser et le dos, et le c--, et la tête, et les genoux (alouette etc...), un four en été & glacial en hiver (boulot à l'extérieur), que tu sais quand tu démarres (au sens propre) et tu finis... Quand le boulot est fini...

Sinon je l'aime bien, ce boulot : j'ai mes repères ; je sais ce qu'on attend de moi, au bout de 22 ans d'ancienneté, quand même!!
Je vais pas me damner au boulot, hein!! Un jour que j'ai trissé galéré, le lendemain "les héros sont fatigués!" et le rythme est plutôt à la baisse...

Mon patron, je cite "Tu me fais chier ; si t'es pas content tu vas ailleurs" à une énième réclamation de ces fameuses PSI...

Le secret ? Eh bien le travail, s'il est nécessaire à un équilibre pas que financier, ne doit pas obscurcir ta vie.

J'ai un secret perso mais chuuuut!
-un tout petit bien immobilier qui est en location et génère quelques revenus...
-un petit "bricolage du dimanche" que je vends sur internet eBay Rakuten principalement...
-pas de goûts de luxe

Faire un boulot que je n'aimerais pas?? Jamais réfléchi à ça!!
30 ans La Ville Rose 2323
Je me suis un peu rendue compte de ce paradoxe.

Si le secteur du numerique/informatique est si prisé et qu'il y a peu de postes en réalité, pourquoi il y a-t-il encore autant d'annonces ???
39 ans très au sud 7887
J'ai adoré lire votre échange Lylalulali et WDpowoa!
Je ne suis pas dans le social mais dans l'éducation nationale. Je suis en collège et en REP+, donc par nécessité je donne aussi dans le social le tout sans prétention car je ne peux que constater notre manque de formation!
J'ai été 6 ans dans le privé en lycée pro. Exploitée (on m'utilisait pour masquer les manques de mes "collègues"), rabaissée (la prof d'arts qui sert à rien). J'étais alors sur 2 établissements distants de 50 kms, 1H de (mauvaise) route, je devais faire le trajet 3 fois par semaine. Les 2 établissements étaient incapables de communiquer sauf pour me nuire... Du coup sur le papier je gagnais 1600E temps plein mais en vrai avec les frais de transport c'était bien moins (et j'étais obligée d'y aller en voiture), sans parler des achats que j'étais obligée de faire pour pouvoir travailler correctement (feuilles, crayons, ordi perso etc...). Je vivais alors seule. Quand ma perspective de mutation c'est envolée au profit d'un collègue dont je faisais en partie le boulot (couvert par le chef d'établissement), qui n'aurait jamais du avoir le poste car j'avais entre temps eu le concours et légalement j'étais prioritaire, bref quand ils ont en plus magouillé pour lui donner le poste j'ai dis "OK fuck". J'ai pris sur moi. J'ai pas démissionné de suite mais l'année d'après je repassais un concours... dans le public!
Comme j'ai la chance de coller au profil des épreuves de concours je l'ai eu du 1er coup. Entre temps j'ai rencontré mon conjoint, on c'est installés ensembles. J'en ai bavé car j'ai du refaire une année de stage complète avec le boulot qui va avec.
Mais aujourd'hui je gagne plus certes car je n'ai plus les frais de transports et une prime REP+, je suis dans la ville que j'aime.
À un moment je me suis dit que de me faire prendre pour une conne, exploitée au profit des autres incompétents c'était stop, ça me rongeait. Sans parler des élèves mis en danger par un chef d'établissement pas du tout honnête. Ce n'était plus possible, je ne pouvais plus cautionner/ masquer ça par mon travail.
Aujourd'hui je fais ce que j'aime même si c'est pas facile.
Je suis actuellement à temps plein, mariée un enfant en bas âge.

L'avenir? Je ne pense pas faire ce métier toute ma vie, il y aura reconversion à un moment. Déjà je commence à potasser un autre concours pour être mieux rémunérée. Et à terme je veux travailler moins et baisser nos besoins, faire plus de choses maison et à la maison. Je veux ralentir pour mes enfants, pour avoir du temps avec eux. Nous changeons petit à petit notre mode de vie pour notre fils, on passera encore un cap je pense au second.
Je ne veux pas plus de choses, nous avons des projets pa
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
raycaro a écrit:
Hello Laetitia et Lyla!!!!

Je suis contente de vous lire!!!!!

Par mes recherches d'emploi, j'ai compris qu'ils existent des formations dans certains secteurs (numérique, informatique) car demandes importantes des rechercheurs d'emploi pour, en croyant que c'est porteur alors que ....: certaines personnes bien plus diplômées dans ce "dit" secteur avec plus d'études que le bé-a-ba pour, n'arrivent pas à trouver leur contrat d'embauche, leur job en France et finissent à aller voir à l'étranger!

Il existe aussi un autre constat que j'ai remarqué question comportement de la société:
Un recruteur sera plus "exigent" envers une personne qui propose du bénévolat pour se "former" via ce biais, qu'une personne qui sera "salariée" par ce même recruteur, pour le même travail et avec les mêmes conditions pour le job, mais pas de fiches de paye pour le travail effectué!!!.....
C'est aberrant!!!!
J'en ai parlé via des enquêtes à des :
- recruteurs
- bénévoles
- formateurs

Il existe maintenant de l'exploitation.

Caroline



Je croyais que ce secteur était très demandé quand on avait le diplôme adéquat.
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
ZouZou-X3Again a écrit:
Je me suis un peu rendue compte de ce paradoxe.

Si le secteur du numerique/informatique est si prisé et qu'il y a peu de postes en réalité, pourquoi il y a-t-il encore autant d'annonces ???


C'est fou ça...
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
reinette81 a écrit:
J'ai adoré lire votre échange Lylalulali et WDpowoa!
Je ne suis pas dans le social mais dans l'éducation nationale. Je suis en collège et en REP+, donc par nécessité je donne aussi dans le social le tout sans prétention car je ne peux que constater notre manque de formation!
J'ai été 6 ans dans le privé en lycée pro. Exploitée (on m'utilisait pour masquer les manques de mes "collègues"), rabaissée (la prof d'arts qui sert à rien). J'étais alors sur 2 établissements distants de 50 kms, 1H de (mauvaise) route, je devais faire le trajet 3 fois par semaine. Les 2 établissements étaient incapables de communiquer sauf pour me nuire... Du coup sur le papier je gagnais 1600E temps plein mais en vrai avec les frais de transport c'était bien moins (et j'étais obligée d'y aller en voiture), sans parler des achats que j'étais obligée de faire pour pouvoir travailler correctement (feuilles, crayons, ordi perso etc...). Je vivais alors seule. Quand ma perspective de mutation c'est envolée au profit d'un collègue dont je faisais en partie le boulot (couvert par le chef d'établissement), qui n'aurait jamais du avoir le poste car j'avais entre temps eu le concours et légalement j'étais prioritaire, bref quand ils ont en plus magouillé pour lui donner le poste j'ai dis "OK fuck". J'ai pris sur moi. J'ai pas démissionné de suite mais l'année d'après je repassais un concours... dans le public!
Comme j'ai la chance de coller au profil des épreuves de concours je l'ai eu du 1er coup. Entre temps j'ai rencontré mon conjoint, on c'est installés ensembles. J'en ai bavé car j'ai du refaire une année de stage complète avec le boulot qui va avec.
Mais aujourd'hui je gagne plus certes car je n'ai plus les frais de transports et une prime REP+, je suis dans la ville que j'aime.
À un moment je me suis dit que de me faire prendre pour une conne, exploitée au profit des autres incompétents c'était stop, ça me rongeait. Sans parler des élèves mis en danger par un chef d'établissement pas du tout honnête. Ce n'était plus possible, je ne pouvais plus cautionner/ masquer ça par mon travail.
Aujourd'hui je fais ce que j'aime même si c'est pas facile.
Je suis actuellement à temps plein, mariée un enfant en bas âge.

L'avenir? Je ne pense pas faire ce métier toute ma vie, il y aura reconversion à un moment. Déjà je commence à potasser un autre concours pour être mieux rémunérée. Et à terme je veux travailler moins et baisser nos besoins, faire plus de choses maison et à la maison. Je veux ralentir pour mes enfants, pour avoir du temps avec eux. Nous changeons petit à petit notre mode de vie pour notre fils, on passera encore un cap je pense au second.
Je ne veux pas plus de choses, nous avons des projets pa
L
46 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4361
Poirier a écrit:
"payé au lance-pierre"... PSI.... J'appelle ça comme ça... Prétentions salariales inassouvies...

Si tu veux venir te casser et le dos, et le c--, et la tête, et les genoux (alouette etc...), un four en été & glacial en hiver (boulot à l'extérieur), que tu sais quand tu démarres (au sens propre) et tu finis... Quand le boulot est fini...


• casser le dos, j'ai donné déjà dans mes deux anciens métiers avec les C----- même si je n'en ai pas 😂😂 (si si je t 'assure).
Sauf l'extérieur..


Sinon je l'aime bien, ce boulot : j'ai mes repères ; je sais ce qu'on attend de moi, au bout de 22 ans d'ancienneté, quand même!!
Je vais pas me damner au boulot, hein!! Un jour que j'ai trissé galéré, le lendemain "les héros sont fatigués!" et le rythme est plutôt à la baisse...

•Ça a certain avantage, c'est sue tu es moins emmerdé par ton chef.

Mon patron, je cite "Tu me fais chier ; si t'es pas content tu vas ailleurs" à une énième réclamation de ces fameuses PSI...

• réponse plus que facile pour les patrons, vu qu' ils ont choix..il y a 100 personnes qui tapent à la porte pour le même job que tu fais. Mais si eux-mêmes ne l'accepteraient pas d'être sous payer !!! C'est le pouvoir qui sont et en abusent.


Le secret ? Eh bien le travail, s'il est nécessaire à un équilibre pas que financier, ne doit pas obscurcir ta vie.

• Comme on dit, on travaille pour vivre mais on ne vit pas pour travailler. Après, je pense que cela dépend des personnes et de l 'amour de qu' on peut avoir pour son travaille .


J'ai un secret perso mais chuuuut!
-un tout petit bien immobilier qui est en location et génère quelques revenus...
-un petit "bricolage du dimanche" que je vends sur internet eBay Rakuten principalement...
-pas de goûts de luxe

Tu as trouvé un plan b voir c. Tu as du courage.

Faire un boulot que je n'aimerais pas?? Jamais réfléchi à ça!!
E
99 ans Occitanie 3854
Oui il n'est pas nouveau qu'en bossant dans le social on ne fait pas fortune...

Après il y a quand même des métiers mieux rémunérés... dans le social pour l'éducation nationale, pour le rectorat nous sommes des pions, même si petit à petit notre statut c'est un peu amélioré (un peu... ) mais je bosse avec des profs et une direction d'établissement qui sont géniaux et qui nous inclus dans le projet d'établissement.. Je suis à 60% (24h de boulot par semaine)

Sinon certaines années je n'ai pas cumulé de boulot, mais mes enfants sont grands et ont donc moins besoins de moi à la maison, ce qui me permet de faire quelques heures en plus.
B I U


Discussions liées