MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le modèle standardNous sommes élevés dans l'idée que l'amour

53 ans 2653
167492 a écrit:
wildtendercat a écrit:
Désolé de ne pas proposer des pistes pour alimenter ton sujet lol


Ben dans ce cas, c'est mieux de ne rien dire...


Eh bien  
bravo youpi, c'est la convivialité, c'est la fête!! Merci d'être venue sur ce forum, c'est sympa.

Pour WTC Bienvenue au club ! Je ne suis pas tout seul à me faire "casser", ça rassure quelque peu, on se sent moins seul, même sans cerveau et à écrire autant d'âneries.

--
Je réitère tout de même que ce sujet est bizarre ; des termes sont pour le moins polémiques, ou sinon c'est très mal formulé...

Démonstration
1. On commence par balancer une phrase (débile, j'allais rajouter, mais non, il vaut mieux nuancer...) de constatation :
"Nous sommes élevés dans l'idée que "l'amour vrai" dure toujours, et qu'il est censé réunir 2 personnes."

... à quoi j'ai répondu que perso, j'ai pas été élevé du tout!!(c'est un raccourci)
D'une manière générale, y croit qui veut : est dupe qui veut, et si l'on avait telle idée, eh bien on peut par la suite se faire sa propre opinion.
Donc ok, tu as été élevée dans cette idée que l'amour vrai"..ETC...? Et alors? Tu es dans ton "modèle standard", parfait merveilleux, faut croire en ses rêves, faut pas lâcher son amour-propre...
Mais je réitère qu'il s'agit de ne pas confondre "l'amour vrai" avec un autre amour qui ne serait pas vrai... Ca c'est l'erreur fatale, le piège sournois... (ironie inside)

2. Mais voici à présent la "question-qui-tue" :
"Et si tout ça était seulement en partie vrai ?"
Quoi-qui-qu'est-vrai? Qu'il ne fallait pas être élevé dans le fameux "modèle standard", parce que sinon on s'en mord les doigts étant adulte?
Ceci dit, il est difficile, étant en apprentissage, étant enfant, de se faire sa propre opinion sur ces sujets (son futur couple, nos futures amours : joies et déconvenues sentimentales...) sans être orienté par ses parents, sa culture, sa religion également...
Bref : on ne peut s'exonérer lors de notre éducation, des idées qui nous sont inculquées, le cas échéant.
Donc : problème.

3. Et là, on a du "lourd"!!
"Vu les échecs des relations depuis que les femmes peuvent vivre sans l'autorisation de leur mari, je me demande de plus en plus s'il n'est pas temps de réfléchir à différents modèles amoureux."
C'est quand même mieux depuis que les femmes peuvent vivres sans l'autorisation de leur mari? Avant, elles pouvaient pas, c'était ballot, hein...
Mais finalement ça n'a pas l'air de te convenir!!
Il y aurait des "échecs des relations"... Damned! C'est-à-dire qu'avant, je te cite, "quand les femmes ne pouvaient pas vivre sans l'autorisation de leur mari" (c'est précisément cette expression qui est fortement polémique ; je suis surpris d'être le seul à avoir relevé cette énormité..),
c'était assurément mieux??
En effet, il n'y avait pas encore ces vilains "échecs de relations" qui nous pourrissent dorénavant la vie...

En conclusion :
"Echec toi-même!" Je ne suis pas d'accord sur cette culture de l'échec : je ne suis pas blessé, pas encore ; j'espère qu'une majorité de VLRnautes ne sont pas aigris de leur vie sentimentale, surtout en s'exprimant dans ce chapitre...
Je le gardais en réserve : Tu m'as cité faussement. Je ne t'ai pas écris "tu as été blessée" : je t'ai écris "sans doute es-tu déçue d'un passé douloureux..."

Le mieux serait de déménager chez ces fameux Mousus en Chine, ou en Afrique, "dans je ne sais plus quelle tribu"... (réponsatout mon 2ème pseudo)
Oui j'ai un potentiel rancunier.
1791
167492 a écrit:
Anne a écrit:


D'ailleurs que les couples restent ensemble ne veut pas dire que cela fonctionne.
C'est quoi pour toi une relation réussi ?


Pour ma part, je pense que c'est aux personnes concernées de juger de la réussite ou non du couple.

Je parle de façon générale du modèle unique qui est proposé, à savoir, le binaire homme-femme.

Et ce binaire est conditionné par un lien amoureux qui est censé durer toute la vie (c'est pas ce qu'on se promet quand on se marie ?)

Alors, les histoires personnelles des membres du forum n'ont que peu à voir avec le sujet, puisque je propose une réflexion sur un modèle et des propositions d'autres modèles.

Je crois qu'il n'y a que Guy qui a compris.

C'est quand même fort dommage que Poirier ait pollué le sujet. Alors effectivement, restons aux arguments de comptoir, il n'y a peut-être pas matière à mieux ici...


Ok je relis la réponse faite à Anne

En quoi ma réponse ne correspond pas à ce que tu dis !!!!

Je ne parle pas de moi, je parle d’une manière générale

Et comme dit anne dans un commentaire au dessus
Il n’y a pas qu’un seul modèle binaire de couples !!!
1791
167492 a écrit:
wildtendercat a écrit:
Désolé de ne pas proposer des pistes pour alimenter ton sujet lol


Ben dans ce cas, c'est mieux de ne rien dire...


Non mais dingue !!!!!

Donc tous les coms qu’il a écrit juste avant celui-ci, tu les zappes ?

Tu zappes tout ce qui ne va pas dans ton sens ?
Tu réponds qu’aux coms que tu juges corrects ?
C’est ça un débat pour toi ?
1791
wildtendercat a écrit:
148015 a écrit:
Bouhouhouhou je suis triste de ne pouvoir être devant un ordinateur pour participer à cette conversation facilement

Donc en résumé :

- Chacun fait fait fait c’qui lui plaît plaît plaît

- En vieillissant, on gagne en maturité et on prend conscience de beaucoup de choses et on peut faire des choix de vie à 2, seul-e, à plusieurs

- l’amour évolue mais ça reste de l’amour, la passion des premières années laisse la place à une relation un peu plus posée mais on gagne en complicité, en liens créés au fil des événements rencontrés

- il existe plein d’amours différents, on aime nos parents, nos enfants, notre cheri-e, nos amis, notre chien.... alors pourquoi pas plusieurs amoureux ? Comme on a plusieurs amis avec qui on ne partage pas forcément les mêmes choses qu’avec les autres

Tout est possible, il faut juste se connaître, faire des choix et vivre sa vie qui sera forcément différente des autres puisqu’on est tous différents

Pas mal ça! Sauf que le « vrai » amour est souvent exclusif et assez violent non?


Qu’est-ce que le «vrai » amour ?

Est-ce qu’il faut forcément vivre ensemble ?
Avoir des enfants ensemble ?
...

C’est plus une question de sentiments pour une personne, de plaisirs partagés, d’être bien avec cette personne, d’avoir envie de la voir, lui parler, lui raconter sa vie, l’écouter raconter la sienne...

Mais tout ça tu peux vouloir le vivre avec ton chéri, tes enfants, tes amis, tes parents...

C’est la notion de sexe qui s’ajoute dans le cadre d’une relation amoureuse mais est-ce que cette relation doit forcément être exclusive ?

Je suppose que tu as différents amis ?
Moi oui :
Ceux avec qui j’ai un point commun
- créatif
- humour
- morphologique
- conversation sexuelle
- enfants
- handicap
- photographie
...

Certains mêlent plusieurs points communs, d’autres non mais je les aime tous

Et bien c’est pareil quand tu aimes d’amour et de sexe

et L’exclusivité et la jalousie sont donc des poisons
M
44 ans Ici et là... 2051
Sauf qu'on peut également avoir une relation amoureuse sans sexe. Dans ce cas la différence vient des sentiments que tu éprouves et de ce que tu as envie de faire avec l'autre personne. Mes amis sont des amis et je n'éprouve pas d'amour pour eux, mais de l'amitié. Mes amoureux, je sais que j'en suis amoureuse, ça se traduit différemment au niveau des sensations corporelle et psychique même s'il n'y a pas de sexe. De même avec un amoureux j'ai des projets différents des projets que je pourrais avoir avec un ami.

Dans ce cadre, la jalousie c'est un manque de confiance en soi, pas un manque de confiance en l'autre. Si je suis jalouse c'est parce que j'ai peur, moi, de ne pas être à la hauteur, ça n'a rien à voir avec la personne aimée. Donc oui ça devient un poison quand ça empêche l'autre de vivre, malgré tout, je pense qu'une jalousie discrète, qui n'empêche pas l'autre de vivre, n'est pas non plus la fin du monde... Surement parce que je le suis un peu et que je n'ai pas l'impression que ça bride mon compagnon.
1791
Mathilde76 a écrit:
Sauf qu'on peut également avoir une relation amoureuse sans sexe. Dans ce cas la différence vient des sentiments que tu éprouves et de ce que tu as envie de faire avec l'autre personne. Mes amis sont des amis et je n'éprouve pas d'amour pour eux, mais de l'amitié. Mes amoureux, je sais que j'en suis amoureuse, ça se traduit différemment au niveau des sensations corporelle et psychique même s'il n'y a pas de sexe. De même avec un amoureux j'ai des projets différents des projets que je pourrais avoir avec un ami.

Dans ce cadre, la jalousie c'est un manque de confiance en soi, pas un manque de confiance en l'autre. Si je suis jalouse c'est parce que j'ai peur, moi, de ne pas être à la hauteur, ça n'a rien à voir avec la personne aimée. Donc oui ça devient un poison quand ça empêche l'autre de vivre, malgré tout, je pense qu'une jalousie discrète, qui n'empêche pas l'autre de vivre, n'est pas non plus la fin du monde... Surement parce que je le suis un peu et que je n'ai pas l'impression que ça bride mon compagnon.


C’est vrai, tu as raison, j’ai oublié qu’on peut être amoureux sans sexe.

Je suis d’accord pour la différence amour et amitié mais du coup, tu ne dis jamais à tes amis ou ta famille que tu les aimes ?

Il n’existe qu’un seul mot : aimer mais tellement de nuances
M
44 ans Ici et là... 2051
Oh si bien sûr que je leur dit !! C'est vrai que le mot aimer peut avoir des dizaine de sens, ça ne simplifie pas les choses...

On est bercé pendant l'enfance par des histoires de grand amour binaire mais ce ne sont que des histoires, elles ne sont pas forcément le reflet de la réalité. C'est aux parents après d'expliquer à leurs enfants les situations réelles qui existent et la tolérance.

J'ai 15 ans de différence avec mon petit frère, quand vers 4 ans il m'a demandé comment on faisait les bébés, j'ai commencé à lui expliquer, que quand il serait grand il tomberait amoureux d'une femme, et là, je me suis dit, et s'il tombe amoureux d'un garçon ? Bon ben sur pour faire un bébé ça complique lol mais ça reste possible. Donc je me suis dit que j'étais mal partie dans mon explication... Bon finalement j'ai réussi à m'en sortir en essayant de lui montrer que tout était possible du moment qu'il était heureux et amoureux.

Et bien ça devrait être pareil pour tout le monde, faire en sorte que chacun puisse être heureux de la manière dont il souhaite dans le cadre du respect et du consentement de tous.
1791
❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️
E
100 ans Occitanie 3854
Mathilde76 a écrit:
Et bien ça devrait être pareil pour tout le monde, faire en sorte que chacun puisse être heureux de la manière dont il souhaite dans le cadre du respect et du consentement de tous.


Je pense que cette phrase dit tout... que chacun vive son amour et sa sexualité comme il le souhaite, tant que c'est dans le respect et l'accord de toutes les parties concernées... Oui parfois cela veut dire sortir du "modèle standard", mais je pense qu'à notre époque il est justement plus facile d'en sortir.

Créer un autre modèle ? mais pourquoi ? pour que certains qui ne rentreront pas dans le moule s'en sentent exclus ?

A chacun de trouver sa voie et son bonheur... ce n'est pas toujours un chemin facile, on ne sait pas toujours où l'on veut, ce chemin peut être tortueux, doit se moquer des qu'en dira t on..

(voilà j'ai fait assez dans la généralité ? ... non car là j'ai l'impression de me trouver dans un sujet où les participants doivent être bridés... j'ai failli intervenir à plusieurs moments, mais les jugements de hors sujet m'ont refroidi )
31 ans La Ville Rose 2323
C'est rigolo car il y a quelques jours, j'ai écrit un commentaire sur YouTube en citant cette communauté en Chine

Pour ma part je ne crois pas au concept d'amour dans le cadre du couple ou en tous cas, pas sur la durée, dans le cadre d'une relation exclusive.
Je ne souhaite pas être en couple.
Si je l'étais, j'attendrais un peu le temps de savoir que mon partenaire m'apprécie réellement et je passerais en couple ouvert, d'un point de vue sexuel (car je distingue sexe et sentiments). Dans l'idéal nous aurions des logements distincts également.

Et pour les enfants, l'exemple de cette communauté chinoise me paraît idéal, le polyamour également, pour la stabilité (perturbations réduites en cas de départ d'un membre, plus grande capacité financière, plus de possibilité pour la logistique du quotidien ...).

Donc je peux comprendre les schémas de pensée différents portant sur la conception du couple et de la vie commune.
70
ZouZou-X3Again a écrit:
C'est rigolo car il y a quelques jours, j'ai écrit un commentaire sur YouTube en citant cette communauté en Chine

Pour ma part je ne crois pas au concept d'amour dans le cadre du couple ou en tous cas, pas sur la durée, dans le cadre d'une relation exclusive.
Je ne souhaite pas être en couple.
Si je l'étais, j'attendrais un peu le temps de savoir que mon partenaire m'apprécie réellement et je passerais en couple ouvert, d'un point de vue sexuel (car je distingue sexe et sentiments). Dans l'idéal nous aurions des logements distincts également.

Et pour les enfants, l'exemple de cette communauté chinoise me paraît idéal, le polyamour également, pour la stabilité (perturbations réduites en cas de départ d'un membre, plus grande capacité financière, plus de possibilité pour la logistique du quotidien ...).

Donc je peux comprendre les schémas de pensée différents portant sur la conception du couple et de la vie commune.


Merci pour ta réponse Zouzou, Claire et très bien écrite :-)

Pour répondre de façon plus globale aux commentaires précédents, je tiens à féliciter Poirier qui a manifestement profité des soldes pour s'acheter un cerveau :-)

Sinon, à la question "pourquoi inventer un modèle si ce n'est exclure les autres ?" la réponse que je peux apporter est la suivante :

En fait, l'intérêt serait de pouvoir permettre l'existence des différences sans subir de préjudice, notamment dans la sphère privée.
Je pense illusoire de croire que "chacun fait ce qui lui plaît", vous avez la mémoire bien courte, car il n'y a pas si longtemps c'était encore interdit.

Je pense qu'il est naïf de croire que ce qu'on a acquis peut durer éternellement.

Actuellement, c'est bien la loi qui encadre nos pratiques et nous avons "la chance" d'avoir un encadrement qui permet des possibilités.

Or, changer de modèle societal garanti en bonne partie cette "sécurité".
M
44 ans Ici et là... 2051
Je ne suis pas d'accord avec l'idée de changer de modèle, car si on en change il y en a quand même un. Le meilleur moyen de garantir à chacun de vivre ce qu'il veut comme il veut c'est justement de ne pas avoir de modèle. Il faut bien sûr fixer des règles sur ce qui est illégal et interdit, mais en dehors de ça laisser la possibilité à chacun de vivre ce qu'il souhaite. Et évidemment dans les choses interdites, je pense que les seules choses à réellement interdire quelque soit les cas soient les violences non consenties, les meurtres et la protection des enfants : la loi n'a pas a décider si j'ai des relations avec des hommes, des femmes, les 2, aucun, à quelle fréquence, dans ou hors mariage, à 2, à 3 ou a 12, si je suis fidèle, SM... Tout cela ne concerne que moi et la(les) personne(s) concernée(s).

Surtout aucun modèle !! On le voit avec toutes les polémiques de la manif pour tous. Leur crédo c'est de dire qu'il n'y a qu'un modèle familial qui existe...Si on supprime les modèles sur quoi vont-ils s'appuyer ? Idem pour la fête des mères et des pères, combien d'enfants souffrent de pas pouvoir les fêter et d'être obligé de fabriquer à l'école un cadeau pour le parent en question ? Il faut abolir les modèles qui laissent supposer qu'il y aurait une bonne façon de vivre et des mauvaises.
53 ans 2653
"A côté des aberrations intellectuelles, scientifiques, idéologiques de notre siècle, toutes celles de la sexualité éveillent dans mon coeur les plus tendres pardons".
Romain Gary, "la promesse de l'aube", 1ère partie, XI

Tiens en passant. Pour polluer. Non seulement j'aime bien écrire des âneries, mais également en lire!
Alors les moeurs des chinois, des martiens...
Bientôt on peut étudier tel animal : tant qu'on est pas des araignées où la femelle boulotte le mâle après sa petite affaire^^...
--
J'ai été surpris et choqué par tes formulations ; je suis le seul (?). Pas grave ;
Je me suis fendu d'une "démonstration"...

Pour la base, que l'on serait élevé avec l'idée que "l'amour vrai" etc...
Ca me rappelle ma réaction quand quelqu'un me dit, en opinant du chef, sur un sujet dont on se faisait généralement une fausse idée, et la vérité éclate enfin :

"C'est pas ce qu'on croit... (soupir)
Je le coupe aussitôt :
-ça dépend de ce que l'on croyait au début!"
34 ans Bordeaux 739
Quand même Poirier, c'est un peu de la mauvaise foi là...

Le modèle actuel vanté et mis en avant reste quand même le couple hétérosexuel marié exclusif et avec enfants... C'est ce qu'inculquent les contes aux enfants, c'est la "recherche" d'une grande majorité de la population, et tout ce qui s'en écarte est jugé, plus ou moins durement selon ce qui dévie (ne pas se marier est maintenant assez admis, ne pas faire d'enfant déjà moins, l'homosexualité on va dire que ca dépend des milieux, le couple libre ou le poly amour restent quand même très tabou).

Alors oui, les illusions volent en éclats pour un certain nombre de gens plus ou moins tôt, mais nier que c'est le modèle normatif dans lequel on est élevé, c'est un peu fort de café.
34 ans Bordeaux 739
edit : doublon.

Pour parler un peu de moi : à titre personnel, j'aimerai que la société soit un peu plus ouverte sur le sujet, notamment du couple libre/polyamour.
Je suis pourtant en couple "longue durée" et heureuse, mais je pense vraiment que l'Homme n'est pas fait pour l'exclusivité sur toute une vie, ou en tout cas qu'on se prive de beaucoup de choses...
B I U


Discussions liées