MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

je ne sais plus comment faire

62 ans france 455
bonjour à tous et toutes amis de vrl!! :lol:

voilà j'ai un gros soucis avec ma generaliste, je vais essayer de faire court pour ne pas vous lasser  
avec mon histoire :?

j'ai 48ans , j'ai eu bcp de soucis de santé

trois depressions une avec hospi
cancer de l'uterus, bien suivi, pas de récidive
maladie de crohn, avec des poussées régulières
J'ai des traitements pour ces trois maladies

je n'ai jamais cessé de bosser , (sauf au moment des opérations, et temps de convalescence)
Là depuis quelques temps je n'arrive plus a assumer mon boulot(travail de nuit, nuit de 11h) je ne peu plus récuperer!
j'ai bien sur vu ma toubib, qui dans un premier temps envisage avec moi un passage en invalidité totale, puisque je ne pourrai jamais obtenir de poste en journée(vu avec mon employeur)
elle me met en maladie , puis curieusement, elle revient sur ce choix, me donnant mille raisons de continuer, et me propose mm de démissionner :?
je l'a sens plus que frileuse , et je ne comprend pas pkoi
les specialistes qui me suivent , confirment que ma santé est incompatible avec ce boulot et me renvoient a ma toubib!
je ne sais plus comment faire j'ai demandé a voir le toubib de sécu , la medecine du travail, qui eux aussi me disent à voir avec votre généraliste
que pensez vous de tout cela y aurait il un truc que je n'ai pas saisi??
merci d'avoir pris le temps de me lire
lou
P
46 ans perpignan 274
tu fais quoi boulot louane?
62 ans france 455
je bosse auprés de personnes en difficultées

pathologie mentale associée à des troubles de comportement

lou
64 ans charente 245
louane
j'ai eu le même parcours que toi même cancer , une depression sévere avec hospitalisation 3 mois en clinique psy , il n'y a que le maladie de crohn que je n'ai pas , quand j'ai eu mon cancer en 1989 j'etais factrice je faisais donc mes tournées en mobylette , ensuite j'ai eu des complications aux intestins et à l'anus ( car j'avais repris mon travail au bout d'un an d'arrêt de maladie ) on m'a donc reclassé dans un centre de tri travail de nuit 19h30 à 6 h le matin 2 nuits sur 4 j'etais bien enfin je le pensais , puis vient la dépression et ma tyroide qui me joue des tours ; je suis donc encore en maladie , mais en congé longue maladie 5 ans puis vient le moment de savoir si je peux ou pas reprendre mon travail , je passe donc devant un medecin par mon travail qui prétend que je ne pourrais plus jamais travailler avec ma depression , car un jour je serais bien puis mal etc !!! il demande donc une retraite pour invalidité , j'ai été accepté aussitôt donc depuis 2002 je suis en retraite pour invalidité ( j'avais 26 ans de carriére à la poste ) je touche donc 840 € par mois de retraite c'est pas beaucoup mais je sais trés bien que je n'aurais pas pu reprendre mon travail car je en suis toujours pas trop bien , j'ai ma belle soeur qui a eu un cancer des intestins il y a 3 ans ils voulaient qu'elle reprenne le travail mais elle avait un poste trés difficile et il n'y avait pas possibilté dans son emploi d'avoir un poste pour ameliorer son quotidien elle a donc été licencié par la médecine du travail ce qui fait qu'elle a touché une prime de licenciement ( elle avait 34 ans de carriére ) et elle touche une pension d'invalidité maintenant , il a fallut qu'elle s'inscrive quand même à l'ANPE et elle doit se rendre souvent aux formations qu'on lui propose , elle a 56 ans elle n'a jamais été au chomage de sa vie , par contre mainenant on l'embête un peu avec ça car elle ne trouve pas de travail , c'est un peu le monde à l'envers !!!! si tu as besoin de plus de renseignement tu peux me recontacter si je peux t'aider pas de probléme surtout ne fais pas n'importe quoi ne démissionne pas calcule bien tout ce que l'on te propose !! et normalement ton medecin devrait si tu n'es pas apte à travailler faire les papiers necessaire pour demander une invalidité .
62 ans france 455
je remercie les personnes qui m'ont répondu. :lol: :lol: :lol:

En fait pour être sincère la question que je me pose est: es ce que les médecins generaliste , ne subissent ils pas de pression, pour éviter ces passages en invalidité?

Car dans un premier temps elle me dit votre dossier est suffisamment plein pour demander une invalidité puis elle se ravise deux visites plus tard, pour me parler de démission(48ans deux enfants a charge qui font des etudes superieure impossible pour moi de démissionner :evil: !!)

La reprise je ne peu même pas l'envisager, ma santé malgré toute ma volonté se dégrade , et le pire pour moi serait de vivre a nouveau une dépression!
merci de me lire
lou
56 ans 91 25732
Je ne sais pas si les médecins subissent une pression pour les mises en invalidité, mais en revanche je suis certaine qu'ils en subissent une pour les arrêts de travail !

Mon médecin traitant n'hésite pas à nous mettre en arrêt zom et moi quand nous en avons besoin, parce que nous ne dépendons pas de la Sécu (c'est notre employeur qui est notre assureur). Mais il dit honnêtement qu'il ne pourrait pas agir de la même façon si nous relevions de la sécu... Et pourtant il ne prescrit pas d'arrêt injustifié.

Donc je pense que ton médecin traitant doit avoir quelque part une réticence vis à vis de la transmission de ton dossier... De là à te dire de démissionner ! :shock: :? Il ne faut pas exagérer non plus ! Et tu vivrais de quoi ? De l'air du temps ?

La solution est peut-être de changer de généraliste (même si elle est ton médecin référent, tu peux en changer). Le problème c'est qu'un nouveau médecin, qui ne te connait pas, n'aura peut-êre pas envie non plus de débuter avec toi par une demande de mise en invalidité... :?
41 ans 04 5576
Patty-Cerise a écrit:
Je ne sais pas si les médecins subissent une pression pour les mises en invalidité, mais en revanche je suis certaine qu'ils en subissent une pour les arrêts de travail !

Mon médecin traitant n'hésite pas à nous mettre en arrêt zom et moi quand nous en avons besoin, parce que nous ne dépendons pas de la Sécu (c'est notre employeur qui est notre assureur). Mais il dit honnêtement qu'il ne pourrait pas agir de la même façon si nous relevions de la sécu... Et pourtant il ne prescrit pas d'arrêt injustifié.


Moi il m'arrête.. mais jamais plus de deux jours, car au delà c'est pris en charge par la sec soc... Résultat : quand j'étais jeune embauchée, j'ai eu un arrêt de travail mercredi et jeudi pour une grippe qui m'avait méchament mise à plat, vendredi je suis allée bosser (pas eu le courage de négocier un rtt), et samedi dimanche au lit à faire dodo..

Maintenant, à la limite, je ne plains plus parce que ma boîte le prend en charge dès lors qu'on a un an d'ancienneté. Mais je ne suis pas sure que ce soit le cas de tout le monde...
64 ans charente 245
pour mon cas j'avais changé de médecin car celui que j'avais depuis de longues dates !!! me disait toujours je t'arrête 2 jours et tu verras ça ira mieux aprés , au contraire ma depréssion gagnait du terrain et je ne savais pas à l'époque ce que j'avais je me sentais trés mal , j'ai une amie qui m'a envoyé voir son medecin et il a décidé de m'arrêter pour un bout de temps et m'envoyer en clinique psy 3 mois tellement j'etais mal , ce que tu peux faire c'est demander à consulter un psy car c'est aussi avec l'aide de mon psy que les papiers ont été fait si tu es dans le privé demande aussi une expertise médicale et essaye de te faire licencier par la medecine du travail comme ma belle soeur . si tu as besoin de renseignement je pourrais lui demander exactement les démarches à faire , car pour mon cas j'etais dans la fonction publique donc pas les mêmes conventions que le privé je n'ai pas eu droit au licenciement par la medecine du travail , simplement une mise en retraite pour invalidité , ils ont préféré cette solution que de me faire reprendre mon travail avec des horaires assez dur et une santé en dents de scie .
C
42 ans cluses 19
Salut, je suis secrétaire médicale, je bosse avec un généraliste, ce que je peux te dire c'est que les patients coutent énormément à la sécu.... Je pense que ton médecin fait ce qui lui semble êtr bon pour ton cas... Tu sais je ne le dis pas pour toi , mais il y a tellement d'abus à ce sujet..qu'est que tu veux , ils font comme ils peuvent ces pauvres médecins...
Bisous
62 ans france 455
je ne pense pas que les abus soit aussi facile de nos jours.

Par contre suite a l'oubli d'un resultat d'analyse je suis restée pendant deux ans avec un cancer de l'uterus.

pour la maladie de crohn , mes desordres d'intestins étaient dû au stress!!

alors apres avoir cotisé plus de vingt ans à la secu, et travaillé, toutes ces années ,et élevé trois enfant j'ai fini de culpabiliser , aujourd'hui ma santé est bcp plus importante ! :idea:
56 ans 91 25732
Les patients coûtent à la sécu mais ce sont aussi la plupart d'entre eux qui cotisent, il ne faudrai pas l'oublier...

Je trouve dommage qu'un médecin ne se sente plus libre de prescrire un arrêt supérieur à 48h parce qu'il a la trouille de la sécu.

Il y a des médecins qui abusent, c'est certain, et notamment parce qu'il y a des patients qui abusent.

Mais dans ce cas là, on ferait mieux de s'occuper des fraudeurs et des abus.

Mais comme d'habitude dans l'administration française (j'y travaille, je sais de quoi je parle) , personne n'a les c***** de sanctionner les véritables fraudeurs et on punit tout le monde... :roll:
38 ans bordeaux 51
salut louane!
Je en pense pa que démissioner sois une bonne solution, en démissionnant tu perd certains de tes droits pour toucher largent. Ala limite mieux vaut te faire licencier...

Aprés te mettre en arrét pendant tes poussées, crise de fatigue, ton médecin ne peux pas te refuser larret. Dans le sens ou tu ne peux pa bosser et que même si les médecins de la sécu te controle , il constaterat ton état. Il ne sera rien reprocher a ton médecin traitant ( je pense).

Pi n'es pas de regret a tarréter souvent, tu n'es pa superwomen, pi t'es surtout malade.

Bon courage louane :D
B I U