MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Un homme vous aborde dans une rue déserte la nuit ...

25680
WDpowoa a écrit:
Taser lacrimo et coup de genoux dans les parties sensibles ... Mais ça c'est mon côté avenant ;D


Mon petit côté révolutionnaire se dit que  
ce n'est pas normal d'avoir à se balader avec un taser ou une lacrimo.
Je ne veux pas d'un monde dans lequel on a peur de marcher dans la rue ou de sortir le soir.
Je ne veux pas d'un monde où certains hommes utilisent la force ou la peur pour nous pousser à nous cacher ou nous couvrir.

Alors j'ai un sifflet car mon meilleur ami a insisté et cela le rassure, mais je ne veux pas laisser la peur et cette pression gagner, même si 3 fois en 3 semaines, là j'avoue que je m'interroge.

WDpowoa a écrit:

Courage anne c'est toujours anxiogène de rencontrer ce genre de situations

Laetitia
Merci Laetitia :D
48 ans Out of nowhere 3825
WDpowoa a écrit:
Taser lacrimo et coup de genoux dans les parties sensibles ... Mais ça c'est mon côté avenant ;D

Sinon en cours d'autodéfense le formateur nous avait conseillé de crier "au feu" ou "au vol" plutot qu'"au secours" ou "au viol"
Apparemment les gens sont plus enclins à vérifier si leur voiture est "en danger " plutôt qu'à jouer les sauveurs envers une personne en détresse
Autre conseil si on est agressé physiquement ne pas chercher à bousiller le mec mais privilégier le coup dans la gorge ou dans les parties, repousser fermement son agresseur et fuir au plus vite


Courage anne c'est toujours anxiogène de rencontrer ce genre de situations

Laetitia

Quand l’environnement n’est pas favorable, une grande majorité de personnes ne réagit pas quand quelqu’un est agressé (le courage est moins évident quand la situation ne nous concerne pas!). Dans ce cas, malheur au plus faible si je puis dire et tous les coups sont permis pour se sortir d’affaire. Classiquement, on conseille à la victime potentielle d’essayer de fuir plutôt que de se battre. Le mieux encore est d’éviter de se faire surprendre, et ça commence par éviter tant que possible les situations à risque.
2513
Je dis que j'ai la gale et le sida. Ça pourrait passer.
498
chapinette a écrit:
Je dis que j'ai la gale et le sida. Ça pourrait passer.
😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂
52 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1549
chapinette a écrit:
Je dis que j'ai la gale et le sida. Ça pourrait passer.


Ah Chapinette 😂😂😂
48 ans Out of nowhere 3825
On blague mais il y a bon fond de vérité quand même. Un principe, ne pas faire envie : trop misérable, pauvre, moche, vilain, costaud, méchant...
25680
wildtendercat a écrit:
Le mieux encore est d’éviter de se faire surprendre, et ça commence par éviter tant que possible les situations à risque.



Et comment éviter ce genre de situation ?
Cela m'est arrivé 3 fois juste en août !
La première fois je rentrais d'un concert d'une fête de quartier près de chez moi. Donc quoi, je ne sort plus le soir ?
La seconde fois, en plein jour, je me baladais dans les ruelles d'une ville de bord de mer en direction de la plage. Donc quoi, ne plus me balader en plein jour ?
La troisième fois je sortais d'un restaurant à une rue de chez moi, donc quoi, ne plus aller diner avec une amie ?

Je précise que cela ne m'était pas arrivé depuis très longtemps, pourtant je vis, je sort, le jour, la nuit, seule ou accompagnée.
25680
wildtendercat a écrit:
On blague mais il y a bon fond de vérité quand même. Un principe, ne pas faire envie : trop misérable, pauvre, moche, vilain, costaud, méchant...


Donc après m'être battue pendant 18 ans pour que les femmes (pas que les rondes) osent s'amuser avec la mode, se sentir bien dans leurs corps, s'habiller comme elles veulent et se trouvent belles dans le miroir, parce que des abrutis sans éducation rodent on devrait se cacher, se grimer, pour pas avoir de souci ?

Si une gamine jolie se fait attaquer, c'est sa faute car elle est jolie, elle avait qu'à se rentre moche ?????
48 ans Out of nowhere 3825
Anne a écrit:
wildtendercat a écrit:
Le mieux encore est d’éviter de se faire surprendre, et ça commence par éviter tant que possible les situations à risque.



Et comment éviter ce genre de situation ?
Cela m'est arrivé 3 fois juste en août !
La première fois je rentrais d'un concert d'une fête de quartier près de chez moi. Donc quoi, je ne sort plus le soir ?
La seconde fois, en plein jour, je me baladais dans les ruelles d'une ville de bord de mer en direction de la plage. Donc quoi, ne plus me balader en plein jour ?
La troisième fois je sortais d'un restaurant à une rue de chez moi, donc quoi, ne plus aller diner avec une amie ?

Je précise que cela ne m'était pas arrivé depuis très longtemps, pourtant je vis, je sort, le jour, la nuit, seule ou accompagnée.

Oui je sais bien, mais il faut quand même (sans tomber dans la paranoïa) essayer de toujours analyser le risque et tenter de le réduire. Il n’y a pas de solution miracle. Sinon le coup du sifflet me paraît excellent. Mais encore faut-il qu’il soit immédiatement accessible, presque l’avoir autour du coup (cordelette peu résistante pour éviter un étranglement) quand tu rentres tard...
25680
Woooo j’hallucine là
Tu te rends compte de ce que tu écris.

D’après toi pour éviter ce genre de rencontres de jour ou de nuit, en fait je devrais rester cloîtrer chez moi !
Oublier ma liberté à cause de la pression machiste d’individus qui ne savent pas se comporter avec une femme (enfin ils savent bien car ils ne le font que dans des rues désertes).
2513
Anne, tu parles en combattante féministe qui a mille fois raison, Wildtendercat parle en pragmatique qui répond à une situation donnée, donnée par ta question de départ d'ailleurs, peut-être que le sujet n'est pas présenté comme il faut, oserais-je.
25680
Je parle en tant que femme vivant dans notre monde et je juste choquée par la réponse.
Mettre la faute sur la femme ! Sérieusement!

J’ai 3 cas concrets, dans des quartiers populaires, fréquentés, connues pour être tranquille et safe, de jour et de nuit.
Je ne vois pas comment il serait acceptable de dire que c’est la faute de la femme 🤔
Nous dire de nous cloîtrer, de nous cacher ... vraiment ?!
2513
Non pas du tout, mais tu parles d'un type qui te suit, la nuit, alors on lui dit quoi à ce type ? "Je vis dans une société égalitaire, j'ai le droit de me promener à l'heure que je veux sur le domaine PUBLIC dans la tenue que je veux, en exhibant ma beauté si je le veux". Le discours est vrai mais ubuesque dans la situation donnée. Disons que je donne à ce discours 50% de chances de faire s'arrêter le type.
25680
chapinette a écrit:
Non pas du tout, mais tu parles d'un type qui te suit, la nuit, alors on lui dit quoi à ce type ? "Je vis dans une société égalitaire, j'ai le droit de me promener à l'heure que je veux sur le domaine PUBLIC dans la tenue que je veux, en exhibant ma beauté si je le veux". Le discours est vrai mais ubuesque dans la situation donnée. Disons que je donne à ce discours 50% de chances de faire s'arrêter le type.


Donc que faire ?
En sortant dans la rue en plein jour, sans maquillage (car plage) , les cheveux en chignon, un sac à dos et une tenue plus sportive que sexy, ce genre de truc m’est arrivé.
Donc que faut-il faire ?

Je veux dire cela pourrait être sur le chemin du taf, alors là quoi ?

Nota, les hommes qui agissent comme cela devraient avoir peur des répercussions (pour ainsi dire inexistante) pas de mon discours
Certains devraient peut être avoir un suivi psy
M
61 ans 60
suggestion:
Ayez une carte de visite sur vous de psychologue spécialisée dans ces dysfonctionnements, avec n° de téléphone et heures de rendez vous possibles pour traitement..

Si ca bloque l'énergumène, au moins vous rirez un bon coup..

Max
B I U


Discussions liées