MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

bonjour, a mon age et après des années de séances de psy pour

56 ans 52
bonjour, a mon age et après des années de séances de psy pour essayer d'accepter ma vie, je me pose un question qui me parait pertinente : j'ai été victime  
d'abus sexuels a partir de l'age de 5 ans jusqu’à environ 10 ans. depuis je me sens sale, vide et surtout COUPABLE et rien de parvient a changer ça.
au fil des années j'ai pris de plus en plus de poids alors que j'ai une alimentation saine et me semble t'il équilibrée, je mange beaucoup de legumes et de fruits, je cuisine moi-même donc peu de gras, peu de sel et très peu de sucre.
mais j'ai dans la tête qu'en fait prendre du poids me protège des envies des hommes qui me font peur (heureusement pas mon mari).
avez vous aussi pensé qu'une prise de poids sans réelle raison ou maladie pouvait venir du traumatisme de l'enfance ?
j'aimerai avoir votre avis sur ça, merci d'avance
M
59 ans 58
bonsoir
je me risque à des éléments de réponse

Dans un cas similaire, un traumatisme psy qui restait présent avec ses conséquences depuis 20 ans chez une proche, j'ai vu que l'hypnose marche, et permet de "refermer le dossier" après l'avoir repris correctement au bon niveau. Évidemment il faut plusieurs séances. Il n'y a pas de miracle, mais c'est une technique intéressante qui a coût faible et mérite d'être essayée.

Le fait de consulter un thérapeute différent, qui sort un peu de la médecine traditionnelle (acupuncture et autres) permet d'essayer d'autres stratégies de soin, d'explorer d'autres pistes car chaque thérapeute peut avoir une approche, une vision différente.

Bien évidemment je ne parle pas de faire une course aux charlatans, mais de contacter un ou deux soignants. Si on ne le ou la sent pas, si pas de résultat on arrête, et c'est mieux si on peut se faire accompagner.

Le fait de prendre du poids est multi factoriel, tout le monde, ici l'a compris..
Pas seulement des habitudes alimentaires je veux dire ce qu'on mange, mais aussi la façon de s'alimenter (sous stress..) et plein d'autres facteurs encore dont le métabolisme qui fait que le corps consomme ou pas.

Un lien entre poids et traumatisme donc?
Peut être un lien entre trauma et mésestime de soi, qui se traduirait par une façon de s'habiller, de vivre ou de façon d'être avec les gens.
vous semblez désigner en coupable de votre surpoids le crime dont vous avez été victime.
Peut être que sans ces actes misérables vous seriez ronde, mais que ces rondeurs auraient été mieux acceptées, gérées?
Je dis bien peut être..

Vous avez demandé des avis, voici le mien..


Max
37 ans 141
Doudou63 a dit
Citation:
bonjour, a mon age et après des années de séances de psy pour essayer d'accepter ma vie, je me pose un question qui me parait pertinente : j'ai été victime d'abus sexuels a partir de l'age de 5 ans jusqu’à environ 10 ans. depuis je me sens sale, vide et surtout COUPABLE et rien de parvient a changer ça.
au fil des années j'ai pris de plus en plus de poids alors que j'ai une alimentation saine et me semble t'il équilibrée, je mange beaucoup de legumes et de fruits, je cuisine moi-même donc peu de gras, peu de sel et très peu de sucre.
mais j'ai dans la tête qu'en fait prendre du poids me protège des envies des hommes qui me font peur (heureusement pas mon mari).
avez vous aussi pensé qu'une prise de poids sans réelle raison ou maladie pouvait venir du traumatisme de l'enfance ?
j'aimerai avoir votre avis sur ça, merci d'avance


Oui, tu as peu être développé un mécanisme psychologique et physiologique qui te fais grossir malgré le fait que tu manges peu parce que te sens que tes rondeurs te protègent, un peu comme une armure contre le monde extérieur (ce qui est compréhensible vu ce que tu as subis) alors je sais que certains vont rire en lisant ça mais c'est le même mécanisme qui explique l'effet placebo par exemple.
36 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 696
Coucou :-)

je suis intimement persuadée pour l'avoir vécu dans mon corps que le poids peut ne pas être lié à l'alimentation et peut partir ou revenir quand on est plus ou moins bien dans sa vie :-)

je peux le certifier puisque j'ai des allergies alimentaires qui font que mon apport alimentaire est *identique* depuis des années or ces 5 dernières années j'ai perdu des dizaines de kilos puisque je me sentais bien dans ma vie (j'avais effectué des changements significatifs et qui correspondaient à mes besoins de l'époque) j'en ai repris un peu dans un moment difficile où mon quotidien était source de mal-être tout ça sans changer ni la qualité de mon alimentation ni la quantité ni le temps de sport dans la semaine
Bref le seul facteur qui avait changé était mon état d'esprit et mon équilibre émotionnel :-)

as tu pensé à tester l'emdr, c'est une thérapie qui peut aider à faire face au choc post traumatique
Ça a été utile pour des enfants que je suivais :-)

en tout cas j'espère que tu vas trouver un équilibre et qu'enfin tu ne te sentiras plus coupable des horreurs qu'un(e) enfoiré(e) t'as fait subir
Dis toi que quoi que tu aies pu faire un adulte ne devrait jamais se permettre d'attenter à l'intégrité physique d'un petit (mais tu le sais déjà ;) )

Courage doudou :-)

laetitia
56 ans 52
je vous remercie pour vos réponses qui me donnent enfin l'impression que je ne suis pas folle (dixit certains docteurs).Maximhomme tu as raison mais quand j'étais petite et jusqu’à 10 ans j'étais mince et c'est quand j'ai commencé a faire de la dépression a la suite de ma compréhension de mes problèmes que j'ai commencé a grossir. je pense donc que c'est lié. et pour l'assimilation de la nourriture en période de stress, je n'ai jamais connu de période sans stress depuis mon adolescence, a part des périodes de dépression sévère avec tentatives de suicide donc le calme ne fait pas parti de ma vie. j'espère qu'avec l'age et une meilleure gestion de mes traumatismes j'arriverai peut-être à maigrir un peu ou du moins et c'est très important pour moi m'accepter
comme je suis et ne plus me dégouter merci à tous
45 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 3868
Hello Doudou,
Je pense que notre corps prend le relais de notre cerveau.
Quand celui-ci ne réagit plus, c'est notre corps qui le fait.
On s'auto-protége de manière inconsciente, par différentes façons...
Comme la prise de poids par exemple, c'est aussi pour cela que certaines personnes peuvent perdre du poids facilement et que d'autres n'y arrivent pas.

Pour en revenir à toi, je crois que tu n'aies pas tombée sur La bonne psychologue. Qui aurait pu t'aider à dépasser se traumatisme que tu as vécue et t'en délivrer.
Tu devrais peut-être faire ou voir une autre approche comme te l'a suggéré Max dans sa réponse.
Autre chose, je trouve que tu es courageuse (même si cela reste anonyme )de parler de cet événement qui a marqué ta vie de façon irrévocable.
Je t'assure que tu n'y es pour rien, tu n'étais qu' une enfant.
Si écrire te fait du bien, n'hésite pas à le faire et à continer à écrire ici ou ailleurs.
56 ans 52
Lylalulali, tu sais j'ai peut-être du courage mais il m'a fallu plus de 35 ans pour commencer a en parler avec un docteur et je ne le ferais jamais avec ma famille. je suis admirative des femmes ou des hommes qui osent porter plainte mais si cette "p....n" de société ne prends pas souvent des jugements décents pour ces victimes.
je pense essayer l'hypnose mais ça me fait peur de perdre le controle... à voir.
45 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 3868
Doudou63 a écrit:
Lylalulali, tu sais j'ai peut-être du courage mais il m'a fallu plus de 35 ans pour commencer a en parler avec un docteur et je ne le ferais jamais avec ma famille. je suis admirative des femmes ou des hommes qui osent porter plainte mais si cette "p....n" de société ne prends pas souvent des jugements décents pour ces victimes.
je pense essayer l'hypnose mais ça me fait peur de perdre le controle... à voir.


Peu importe l'âge qui t'a fallu pour en parler. Le principale est que tu en parles pour te faire du bien et évacuer un peu ..
Rien n'est marqué dans le marbre, il faut s'écouter en priorité.

Discute déjà en amont avec la personne qui te ferai l'hypnose et renseigne toi auprès des gens qui l'ont fait avec elle ou lui.
C'est important que tu aies confiance pour que ça puisse fonctionner.

Je suis d'accord avec toi, au niveau des victimes.
Il n'y a qu' avoir le fait avec l'affaire du chirurgien pédiatrique...
B I U