MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Addictions au sucre ... et vous ?

44 ans Barcelona (Espagne) 25678
Bonjour,

Depuis toujours, j'ai eu des tendances sucrés, lorsque je faisais des crises d'hyperphagie, je me tournais toujours vers le sucre, quand je voulais de la nourriture réconfortante aussi.
Aujourd'hui mon hyperphagie  
est un souvenir, même si je sais qu'elle est toujours dans le coin.
Mais surtout je me suis rendue compte que j'ai une véritable addiction au sucre.
Le sucre c'est une drogue, attention je parle du sucre raffiné.

Sauf que je ne veux pas coupé le sucre naturel de ma vie, le corps et surtout le cerveau en ont aussi besoin.
Et puis je suis réaliste, je sais que je mangerais encore des choses avec des sucres, comme le pain, car je refuse de bannir des aliments de ma vie (sauf allergie évidemment).

Bref, j'ai un peu du mal avec cela car l'envie de sucre est très forte, et quand je tente de m'en éloigner elle se fait plus forte.

Comment cela se passe entre vous et le sucre ?
C
34 ans Pas de tchat mariée 1 enfant heureuse, dragueurs s'abstenir, en plus je suis un mauvais coup. 2366
Du pain au sucre raffiné ? Hors certains pains de mie et pains spéciaux, je ne vois pas ?
33 ans 3056
Coucou !
Je suis comme toi Anne, je me tourne toujours vers le sucre et pour l’instant je suis plutôt dans une mauvaise période donc.., je me glucorise 😂.
Quand mon hyperphagie me laissait tranquille, je gérais beaucoup mieux mes apports sucrés mais je n’ai jamais totalement supprimé le sucre.
Par contre, j’utilisais le miel pour sucrer les gâteaux, le thé,...
Je mangeais du pain complet plutôt que blanc.
Et puis j’y allais moins fort sur le chocolat.
Mais concernant le sucre blanc à proprement parler, même aujourd’hui j’en mange quasi jamais (parfois 1/2 dans un café au lait).
44 ans Barcelona (Espagne) 25678
Dans de très nombreuses recettes de pains, il y a un peu de sucre.

Exemple : Ici,, par là

Du coup, à moins de le faire moi même ou de connaitre le boulanger qui est au fourneau (et pas la vendeuse qui ne sait pas forcement) ben je ne peux jamais savoir
44 ans Barcelona (Espagne) 25678
pilgrimette a écrit:
Coucou !
Je suis comme toi Anne, je me tourne toujours vers le sucre et pour l’instant je suis plutôt dans une mauvaise période donc.., je me glucorise 😂.
Quand mon hyperphagie me laissait tranquille, je gérais beaucoup mieux mes apports sucrés mais je n’ai jamais totalement supprimé le sucre.
Par contre, j’utilisais le miel pour sucrer les gâteaux, le thé,...
Je mangeais du pain complet plutôt que blanc.
Et puis j’y allais moins fort sur le chocolat.
Mais concernant le sucre blanc à proprement parler, même aujourd’hui j’en mange quasi jamais (parfois 1/2 dans un café au lait).


J'utilise aussi des dates pour sucré mon lait vegetal maison ;)
Pour le chocolat je n'arrive pas à passer au dessus de 80%, niveau goûts j'ai même testé du 95, mais pas possible pour mon palet.

Je prends encore du sucré raffiné, par exemple si je bois un café, ce qui arrive max une fois par semaine, si j'ai envie d'un dessert et pas d'un fruit.
Je ne bois presque jamais de sodas ou de jus industriels (sauf fiesta chez des amis mais même là je préfère boire autre chose).
Mais je veux vraiment diminuer sa présence dans mon alimentation, surtout le matin en fait.

Je me demande si commencer ma journée avec de la confiture ne déclenche pas plus de fringales.
Donc je test pour voir si cela change quelque chose dans mes envies
33 ans 3056
Pour la confiture, c’est possible... j’ai remarqué que si je mange sucré le matin j’ai faim plus tôt. Donc pour moi ça se vérifie.

Tu manges quoi le matin par exemple?
Tu as déjà essayé le petit dej écossais? (Enfin je dis ça mais quand je suis partie 3 semaines en Écosse, je suis revenue avec 7 kilos supplémentaires...)
33 ans 3056
Ah et puis pour le chocolat, je me dis que ça doit rester un plaisir et franchement, au dessus de 80%, c’est pas agréable pour moi.
Je prenais du 70% chez Aldi (bien regarder la compo, pour moi, du chocolat noir dont l’ingrédient principal est le sucre, je ne vois pas l’interêt).

Aujourd’hui, je n’ai plus envie de noir, je ne mange que du lait dont l’ingrédient principal est le sucre 😂.

Faites comme je dis, pas comme je fais 😂.
44 ans Barcelona (Espagne) 25678
pilgrimette a écrit:
Pour la confiture, c’est possible... j’ai remarqué que si je mange sucré le matin j’ai faim plus tôt. Donc pour moi ça se vérifie.

Tu manges quoi le matin par exemple?
Tu as déjà essayé le petit dej écossais? (Enfin je dis ça mais quand je suis partie 3 semaines en Écosse, je suis revenue avec 7 kilos supplémentaires...)


Le truc c'est que si je mange un truc solide c'est souvent un truc avec du sucre, genre confiture.
Cela fait quelques jours que je tente de changer cette habitude, bon dimanche j'ai eu un croissant, parfois il faut savoir dire oui 😁
Mais samedi j'ai fait oeuf bacon et ce matin tortilla de coeur d'artichaut et je pense que demain ce sera un truc avec du riz, genre chorizo riz tomates peut-être.
Je me rends compte que j'ai vraiment du mal à penser à des options qui ne soient pas sucrées.

Sinon c'est quoi le petit déjeuner écossais ?
M
75 ans 327
J'ai une addiction au sucre. Je pensais déjà le savoir, mais c'est quand je me suis vraiment observée que je me suis rendue compte de la réalité dans son ensemble.

Pour diverses raisons, j'ai modifié mes habitudes alimentaires et adopté une "routine" qui élimine pratiquement le sucre ajouté des aliments que je consomme. Je le faisais sans difficulté plusieurs jours, voire semaines, d'affilée. Sauf les jours avant mes règles, où parmi d'autres symptômes de syndrome pré-menstruel, j'avais une envie de manger sucré impérieuse. Et je ne parle pas de fruits, je parle bien de sucre ajouté. J'ai remarqué qu'ensuite, j'avais du mal à reprendre ma "routine", alors même que mes règles étaient arrivées. Et tant que je mangeais du sucre ajouté régulièrement, j'avais envie d'en manger, avec une tendance à préférer les aliments les plus sucrés disponibles. Hors période avant les règles, j'arrivais à juguler ces envies et à reprendre mes habitudes alimentaires. J'ai donc commencé par "traiter" les symptômes du syndrome pré-menstruel, et les envies impérieuses de sucre ont disparu. Et les envies de manger sucré ont également disparu.

Là où je sais que chez moi, il s'agit d'une véritable addiction, c'est que si pour des raisons sociales notamment, je suis amenée à manger des aliments contenant du sucre ajouté, alors les envies de manger sucré réapparaissent, et avec elle des pensées de plus en plus envahissantes, un comportement de manque en somme. C'est le fait d'avoir des pensées intempestives à propos d'aliments que je ne consomme plus alors que je fais tout autre chose, c'est le fait de rationaliser qu'un "petit" biscuit, ça ne me fera pas de mal (alors que je sais que je ne m'arrêterai pas à un biscuit), c'est le fait de rêver que je fais des orgies de nourriture. C'est aussi le fait de manquer de motivation immédiate pour tout ce qui n'est pas la nourriture, et des pensées plus ternes qu'habituellement, la perte de ce que j'appelle ma joie de vivre, au profit de pensées liées à la nourriture, et aux aliments sucrés en particulier. Tout ça dure pendant environ deux jours après la consommation de sucre. Après, ça s'estompe et je peux manger sans m'obséder par rapport à ça, reprendre ma vie normale. Et l'élément déclencheur est indéniablement le sucre. Si dans ce paragraphe, vous remplacez sucre par cocaïne, vous comprenez pourquoi je parle d'addiction.

C'est pour ça que j'ai décidé il y a pratiquement deux mois maintenant de ne plus en consommer. Je me sens libérée en quelque sorte. Je prends beaucoup de plaisir à manger, et je fais très attention à ne rien acheter qui contient du sucre ajouté. Voilà qui limite sérieusement ce que j'ach
M
75 ans 327
Mon message a été tronqué.

C'est pour ça que j'ai décidé il y a pratiquement deux mois maintenant de ne plus en consommer. Je me sens libérée en quelque sorte. Je prends beaucoup de plaisir à manger, et je fais très attention à ne rien acheter qui contient du sucre ajouté. Voilà qui limite sérieusement ce que j'achète, et qui incidemment me fait faire aussi des économies. Le seul aliment que j'ai gardé, c'est le chocolat. C'est mon aliment doudou, je n'ai jamais pu m'empêcher de finir une tablette de chocolat au lait quand je la commençais, j'appréciais peu le chocolat noir. Sauf que quand j'ai modifié mon alimentation, ayant supprimé le chocolat au lait, j'ai peu à peu éduqué mon palais au chocolat noir, d'abord à 70%. Mais comme c'était le seul aliment avec sucre ajouté que je mangeais, je me suis rendue compte que j'avais envie d'en manger de plus en plus. J'ai donc augmenté le pourcentage de chocolat en diminuant la quantité de sucre ajouté. J'adore le chocolat à 90%, j'en mange un carré à la fin du déjeuner et du dîner, je n'ai pas envie d'en manger plus. Je précise que je mange du pain, des pâtes, du riz, du quinoa, des légumineuses, tous les fruits, les légumes à satiété, les glucides sont la base de mon alimentation et que je ne bois que de l'eau.

Désolée pour le pavé, j'espère qu'il aura aidé celles et ceux qui m'auront lu !
44 ans Barcelona (Espagne) 25678
Merci Mellyne :D
Oui, cela aide vraiment beaucoup.

Les symptômes dont tu parles sont bien ceux de la dépense au sucre, oui, oui c'est une drogue, et les substituts chimiques ne sont pas non plus une solution, ils dérèglent juste un peu plus les perceptions de notre cerveau.

J'ai du chocolat à 70% en ce moment, il est clair que je vais continuer avec 😋
Mon but est de casser cette addiction, mais je sais que de temps en temps je mangerais un bon gâteau (si possible fait maison) ou une glace (de préférence artisanale).

Je suis passée hier dans un supermarché de mon quartier pour trouver du pain sans sucre.
De tout ceux qui avaient une étiquette avec les ingrédients, seul un paquet de Krisprolls était sans sucre ajouté.
Je précise que je n'ai pas regardé le rayon sans gluten.
J'irais dans un supermarché plus grand pour voir si je peux trouver plus de choix, je sais que je vais devoir le faire maison, mais je n'ai pas toujours ce temps.
Oh et j'ai même trouver des barres de céréales avec du miel mais sans sucre.
D'ailleurs je vais devoir retourner chez un petit producteur pour du bon miel et pas le truc de mauvaise qualité plein de sucre du supermarché.

Je vais définitivement regarder avec plus d'attention les étiquettes, cela va certainement compliquer les courses au début mais c'est juste un plie à prendre en fait.

Sinon hier j'ai eu des énormes envies de nutella, sauf que je sais (merci la RA) que c'était une compulsion et pas de la faim.
Heureusement que je ne bois pas de soda (ou presque jamais), pas de barre de chocolat (sauf exception type voyage en avion) ... mais le sucre raffiné est caché dans tellement de produits.
33 ans 3056
Mais pourquoi vouloir bannir tout le sucre raffiné? (C’est une réelle interrogation).
Ma nutritionniste dit qu’on peut manger de tout, même du nutella si on veut, le problème c’est que souvent on ne se contente pas d’une tartine/une cuillère...
Le principe de la RA, c’est d’écouter son corps et ses envies, que le corps se régulera, du coup, j’ai du mal à saisir de concept d’éviction d’un aliment (sauf maladies).

Bon j’avoue, personnellement je ne me régule pas, je mange mes émotions et comme je l’ai déjà dit, cette année est éprouvante pour moi donc je prends du poids...
M
75 ans 327
Anne, je ne sais pas à Barcelone, mais en France, ne pas rajouter de sucre dans le pain de mie est un argument de vente, c'est bien mis en valeur. Sinon, toujours en France, la législation est claire. Quand tu achètes du pain ou une baguette dans une boulangerie, les seuls ingrédients autorisés sont la farine, l'eau, le sel, la levure. S'il y a ajout de matière grasse, ou de sucre, ou de tout autre chose, alors ça devient un pain de spécialité, comme le pain de mie, ou le pain viennois ...

Pilgrimette, je n'aurais pas voulu bannir tout le sucre ajouté si je n'avais pas compris que quand j'en mangeais, c'était lui qui prenait le contrôle en quelque sorte. C'est pour ça que je parle d'addiction et pas de dépendance, car je vis très bien sans et n'y pense pour ainsi dire jamais, ou de goût personnel, car si j'aime le goût sucré, j'en consommais bien au-delà de mes envies. Ou de mes besoins d'ailleurs. Il faut savoir que physiologiquement, le corps humain n'a pas besoin de consommer de sucre pour fonctionner, qu'il s'agisse du sucre de table, le saccharose ou de tous les autres sucres (glucose, lactose une fois sevré, de l'amidon ...). Le cas du fructose est particulier, parce que nous avons besoin des vitamines et des fibres que l'on trouve dans les fruits. Tou
Je fais souvent le parallèle avec l'alcool. Certaines personnes peuvent boire modérément toute leur vie sans développer de dépendance ou d'addiction, d'autres deviennent alcooliques rapidement, d'autres encore le deviennent après des années de consommation modérée. Chacun est différent.
Pour moi, le sucre ajouté active fortement le circuit de récompense dans mon cerveau et produit beaucoup de dopamine, ce qui fait que quand je mange du sucre, je ressens beaucoup de plaisir, et j'ai aussi tendance à voir la vie en rose. Et si pour une raison ou une autre, je vais moins bien, je vais vouloir compenser d'autant plus fortement en augmentant ma consommation de sucre. Et si j'attendais trop longtemps en deux "doses", ma vie me semblait plus terne, plus grise, ce qui me motivait d'autant plus à remanger du sucre.
Et dans mon cas, il ne s'agit pas d'une recherche de remplacement du sucre blanc par un autre aliment plus "sain" comme le miel ou le sucre de coco ou la stevia, c'est vraiment le choix d'éviter tout ce qui a un sucré prononcé, à part les fruits, car mon cerveau ne fait pas la différence lorsqu'il produit la dopamine, il sait juste que goût sucré ou sucre = récompense.
Par ailleurs, et ça, je l'ai constaté dès que j'ai fortement diminué ma consommation d'aliments sucrés, en consommer ne me permet tout simplement pas de ressentir mes sensations alimentaires, comme la satiété ou la fin de l'envie de manger d'un aliment. Lorsque c'est sucré, j'en ai toujours envie !
M
75 ans 327
Ah ! Avoir posté mon message semble l'avoir édité "sauvagement". Adieu les sauts de ligne, ou même certaines phrases. Tant pis, l'essentiel du message semble avoir été préservé, et désolée pour le nouveau pavé.
33 ans 3056
Je comprends beaucoup mieux 😉
B I U