MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

préliminaires

1791
il y a quelques jours mon fils de 17 ans m'a posé la question : maman, c'est quoi les préliminaires ?
et là, il a bien fallu que je réponde  
et que surtout je lui fasse passer un message.

et comme je vois passer, sur le forum, de nombreuses fois le mot "préliminaire", je me suis dit que ce serait pas mal que je fasse passer un message ici aussi (en fait, je pense que je vais enfoncer une porte ouverte pour certain-e-s mais que ça va peut-être ouvrir les yeux à d'autres)

je pense que tout le monde sait à peu près ce que veut dire "préliminaire" et ce que ça implique :

allez, je détaille et si j'oublie des choses vous me le dites :

- les baisers
- les caresses
- les massages
- le cunnilingus
- la fellation


(bref tout ce qui n'est pas la pénétration)

petite définition du dictionnaire du mot préliminaire :
Qui précède, prépare (une autre chose considérée comme essentielle, plus importante).

et c'est là que ça me pose un problème :D

pourquoi la pénétration serait essentielle, plus importante que toutes les autres pratiques sexuelles ?
et pourquoi toutes les autres pratiques, devraient être faites avant la pénétration ?
ça veut dire qu'il y a un ordre pour faire les choses ?
comment font les lesbiennes qui n'ont pas de sexe masculin pour jouir ?

donc, pour moi, les préliminaires n'existent pas, ce mot n'a pas lieu d'être.
il y a tout un tas de pratiques sexuelles qu'on peut faire dans l'ordre qu'on veut et la pénétration n'est obligatoire en rien pour jouir que ce soit pour un homme ou pour une femme (donc la taille du sexe masculin n'est pas importante pour en revenir au post qui remonte régulièrement sur le forum !!)

vous en pensez quoi ?
S
33 ans 48
On peut faire l'amour qu'avec des préliminaires, en fait ce mot est là pour désigner un ensemble de choses qui sont différentes de la pénétration. J'ai eu une copine avec qui je ne faisais presque que des préliminaires car c'était meilleur pour tous les deux à ce moment-là ! Et nous on appelait ça faire l'amour.
1791
Vivelesrondes67 a écrit:
On peut faire l'amour qu'avec des préliminaires, en fait ce mot est là pour désigner un ensemble de choses qui sont différentes de la pénétration. J'ai eu une copine avec qui je ne faisais presque que des préliminaires car c'était meilleur pour tous les deux à ce moment-là !


mais est-ce qu'il y a besoin d'un mot pour définir tout ce qui n'est pas la pénétration ?

est-ce qu'il y a besoin de dire quand tu vas faire l'amour : aujourd'hui on ne fait que des préliminaires ?
tu fais et puis tu vois qu'au final y a pas eu pénétration et c'est pas grave

des fois, tu vas vouloir une petite levrette vite faite
une autre fois que ça dure des heures, avec ou sans pénétration

juste ne pas réfléchir et profiter de l'instant présent

Vivelesrondes67 a écrit:
Et nous on appelait ça faire l'amour.


pour moi faire l'amour c'est un moment de partage et d'échange, à 2 ou plusieurs, en douceur ou sauvagement
S
33 ans 48
148015 a écrit:
mais est-ce qu'il y a besoin d'un mot pour définir tout ce qui n'est pas la pénétration ?

Je pense que pour l'éducation c'est important, ça permet d'expliquer aux garçons comme aux filles que l'autre doit être prêt pour faire un acte sexuel

148015 a écrit:
est-ce qu'il y a besoin de dire quand tu vas faire l'amour : aujourd'hui on ne fait que des préliminaires ?
tu fais et puis tu vois qu'au final y a pas eu pénétration et c'est pas grave

des fois, tu vas vouloir une petite levrette vite faite
une autre fois que ça dure des heures, avec ou sans pénétration

juste ne pas réfléchir et profiter de l'instant présent

Comme tu le dis, il faut vivre l'instant présent, pas besoin de dire : on va faire ça ou ça. C'est meilleur quand rien n'est prévu !!

148015 a écrit:
pour moi faire l'amour c'est un moment de partage et d'échange, à 2 ou plusieurs, en douceur ou sauvagement

Je n'aurais pas dit mieux!
P
52 ans 3685
L'acte sexuel, c'est-à-dire le coït, est avant tout reproductif. Pour des raisons qui nous dépassent, la Nature a doté les humains de la composante plaisir lors de cet acte. Étant donné qu'il est utilitaire, il représente l'aboutissement d'un rapport sexuel chez le plus grand nombre.

Nous sommes généralement formatés pour ce schéma :

baisers -> caresses -> préliminaires -> coït -> plus loin (en fonction des couples)

Et encore, il faut nuancer les choses. Pour ce qui est de l'étape préliminaires, mieux vaut parler de cunnilingus, la fellation venant bien souvent après, quand la relation se construit (si relation il y a, bien entendu).

D'un point de vue courant, tout ça me semble évident (toujours en partant du principe que j'ai été formaté ainsi) : je n'ai jamais vu, par exemple, un premier rapport avec une nouvelle rencontre qui commençait par une sodomie, ni entendu d'anecdotes ou de témoignages allant dans ce sens. À l'époque où j'ai découvert l'anatomie féminine (notamment dans les boums), la main dans la culotte, c'était après le pelotage des seins et pas avant.

Après, au niveau individuel, je pense que l'aboutissement du rapport est fonction du plaisir que l'on retire. Si un homme éprouve plus d'extase à se faire sucer qu'à coïter, pour lui la fellation ne sera pas considérée comme un préliminaire (et dans ce cas ça dépend également des talents de la dame, puisque ce point de vue pourra changer avec une autre). Si une femme est clitoridienne, le coït sera secondaire. À ce sujet, ça résout la question concernant les lesbiennes, celles pour qui toute représentation d'une verge est hors de propos : elles jouissent de la langue et des caresses de leurs partenaires et de rien d'autre.

Bref, ce terme peut sembler vague, les étapes se déroulent bien souvent dans cet ordre lors d'une relation naissante, mais une fois le couple bien établi, les choses ne sont plus forcément aussi structurées.

Pour finir, ce qui est important à mes yeux c'est que les 2 parties soient parfaitement accordées pour se donner du plaisir, que l'un ou l'autre ne soit pas frustré par des pratiques qui ne lui conviennent pas..........
1791
Vivelesrondes67 a écrit:
148015 a écrit:
mais est-ce qu'il y a besoin d'un mot pour définir tout ce qui n'est pas la pénétration ?

Je pense que pour l'éducation c'est important, ça permet d'expliquer aux garçons comme aux filles que l'autre doit être prêt pour faire un acte sexuel


c'est le consentement qui vérifie si un homme ou une femme sont prêt à faire l'amour
pas les préliminaires
quand tu en es aux préliminaires c'est que tu sais déjà que c'est ok pour les 2
1791
Prax a écrit:
L'acte sexuel, c'est-à-dire le coït, est avant tout reproductif. Pour des raisons qui nous dépassent, la Nature a doté les humains de la composante plaisir lors de cet acte. Étant donné qu'il est utilitaire, il représente l'aboutissement d'un rapport sexuel chez le plus grand nombre.


j'ai effectivement parlé du rapport sexuel hors procréation

Prax a écrit:
Nous sommes généralement formatés pour ce schéma :

baisers -> caresses -> préliminaires -> coït -> plus loin (en fonction des couples)

Et encore, il faut nuancer les choses. Pour ce qui est de l'étape préliminaires, mieux vaut parler de cunnilingus, la fellation venant bien souvent après, quand la relation se construit (si relation il y a, bien entendu).


tu veux dire que pas de cunni ni de fellation lors qu'un 1er rapport, parce qu'on se connait pas assez ?
mais pourquoi tant de barrière ?

Prax a écrit:
D'un point de vue courant, tout ça me semble évident (toujours en partant du principe que j'ai été formaté ainsi) : je n'ai jamais vu, par exemple, un premier rapport avec une nouvelle rencontre qui commençait par une sodomie, ni entendu d'anecdotes ou de témoignages allant dans ce sens. À l'époque où j'ai découvert l'anatomie féminine (notamment dans les boums), la main dans la culotte, c'était après le pelotage des seins et pas avant.


sodomie lors d'un 1er rapport, je pense que ça doit exister
faut que je demande à mon fils si le pelotage des seins vient avant la main dans la culotte ^^ (ça a peut être évolué depuis ton temps ^^)

Prax a écrit:
Après, au niveau individuel, je pense que l'aboutissement du rapport est fonction du plaisir que l'on retire. Si un homme éprouve plus d'extase à se faire sucer qu'à coïter, pour lui la fellation ne sera pas considérée comme un préliminaire (et dans ce cas ça dépend également des talents de la dame, puisque ce point de vue pourra changer avec une autre). Si une femme est clitoridienne, le coït sera secondaire. À ce sujet, ça résout la question concernant les lesbiennes, celles pour qui toute représentation d'une verge est hors de propos : elles jouissent de la langue et des caresses de leurs partenaires et de rien d'autre.

du coup, si l'aboutissement du plaisir chez un homme c'est la fellation, pourquoi la mettre dans la catégorie préliminaire ?
c'est un acte à part entière, pas moins important que la sacro-sainte pénétration

Prax a écrit:

Pour finir, ce qui est important à mes yeux c'est que les 2 parties soient parfaitement accordées pour se donner du plaisir, que l'un ou l'autre ne soit pas frustré par des pratiques qui ne lui conviennent pas..........

alors ça, c'est évident !!
P
52 ans 3685
Ce que je veux dire en parlant de préliminaires c'est que le cunnilingus et la fellation ne sont pas équilibrés lors d'une relation naissante : la plupart des femmes ne s'y adonnent pas aussi rapidement (pour celles qui s'y adonnent, bien entendu) que les hommes. La fellation arrive après, quand la confiance ou plein d'autres valeurs sont établies dans le couple.

Pour ce qui est du premier rapport, me concernant, les préliminaires buco-génitaux n'existent pas. Je l'ai assez répété comme ça : l'aspect sécurité passe avant tout et je ne risquerai jamais ma vie pour un coup de langue.

Si l'homme tire plus de plaisir lors d'une fellation, celle-ci ne figure donc plus dans la catégorie préliminaires. Je l'avais déjà précisé.
L
45 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4228
Hello Citronglace
Sujet intéressant comme d'habitude.
Je repondrais quand j'aurais un peu plus de temps.

Mais pour moi, le mot qui me vient c'est la spontanéité !
Rien ne devrait être calculer en matière d'amour sous toutes formes quelle soit.
43 ans Homme complexe 30
Je suis plutôt d'accord avec toi je ne parlais pas de préliminaires mais d'introduction ou de présentation. L'idée de cette partie de relation est plutôt de découvrir le corps de l'autre de voir où sont ses limites pour lui donner encore plus de plaisir qu'en penses-tu ?
L
45 ans Aucune discussions sur le sexe via le Tchat! Passez votre chemin si c'est le cas. 4228
Suite de mon premier message..

Je voudrais rajouter à ta liste :
- doigtages
- images érotiques (pas de photos perso)
- mots ou phrases sensuelles voir hard si on connait son ou sa partenaire (mari ou femme..).
- récit érotique ou pas.

Je comprends ce que tu veux dire sur le mot " préliminaire ".
Néanmoins, je trouve que c'est plus facile pour les jeunes qui n'ont jamais fait l'amour, de poser les bases dans un premier temps. Cela évite de partir dans tous les sens et de pouvoir découvrir le corps de l'autre dans sa totalité ou pas.

Pour ceux qui ont plus d'expériences, ce mot " préliminaire " n'a plus vraiment de sens. On mélange souvent les actes, plus d'avant ou d'après, ça reste un choix personnel.
En accord avec son ou sa partenaire.

Personnellement, j'aime la spontanéité, se laisser guider par ses envies, désirs qui montent.
Et pis, tout dépend de l'état d'esprit, de l'absence de l'autre beaucoup trop de facteurs pour les réduires à des préliminaires qui n'en sont pas forcément.
Il n'y a pas que la pénétration qui fait vibrer l'autre...
A
36 ans Par ici 836
Tout à fait d’accord avec l’avant dernier paragraphe et le mélange des actes. Une masturbation, une fellation un cunilingus ne sont pas préliminaires a autre chose dans certains cas, à l’inverse une pénétration pourrait être un préliminaire pourquoi pas.
1791
Gyzmo51 a écrit:
Je suis plutôt d'accord avec toi je ne parlais pas de préliminaires mais d'introduction ou de présentation. L'idée de cette partie de relation est plutôt de découvrir le corps de l'autre de voir où sont ses limites pour lui donner encore plus de plaisir qu'en penses-tu ?


mais du coup, tu utilises le mot préliminaire dans le cadre d'une nouvelle rencontre uniquement ?

c'est intéressant de voir que tout le monde n'a pas la même définition
1791
Lylalulali a écrit:

Je comprends ce que tu veux dire sur le mot " préliminaire ".
Néanmoins, je trouve que c'est plus facile pour les jeunes qui n'ont jamais fait l'amour, de poser les bases dans un premier temps. Cela évite de partir dans tous les sens et de pouvoir découvrir le corps de l'autre dans sa totalité ou pas.


je ne trouve pas que ça pose les bases, pour moi, ça dit juste qu'il y a la pénétration et le reste, le reste tu fais avant parce que la finalité c'est la pénétration

j'ai bien expliqué à mon fils que tout peut se faire dans l'ordre qu'il veut et que la pénétration n'est pas obligatoire pour prendre du plaisir

les jeunes peuvent entendre ça sans problème
1791
andrea74 a écrit:
Tout à fait d’accord avec l’avant dernier paragraphe et le mélange des actes. Une masturbation, une fellation un cunilingus ne sont pas préliminaires a autre chose dans certains cas, à l’inverse une pénétration pourrait être un préliminaire pourquoi pas.


:D voilà, c'est ça, on peut faire dans l'ordre qu'on veut et une pratique n'est pas plus importante qu'une autre
B I U