MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Salut, voilà pour mon premier poste je vais vous parler du probl

33 ans Saint Étienne 7
Salut, voilà pour mon premier poste je vais vous parler du problème de confiance et de l'intolérance. Toute ma vie j'ai fais face à des fluctuations de poids de très  
mince à très forte.j'ai donc fais comme beaucoup l'expérience du rejet, de l'humiliation et de l'intolérance. Aujourd'hui j'ai 33 ans et c'est moi qui suis devenus intolérante, au moindre coup bas ou remarque mal placé c'est finit je m'enfuis. J'ai perdue toute confiance en l'être humain et c'est moi qui rejette les gens. Je souffre d'être devenus cette personne amère. Alors que j'étais si joviale et ouverte c'est pas une carapace que je me suis construit c'est bunker anti atomique. Alors comment faites vous pour ne pas vous laissez atteindre, pour ne pas perdre la foi et l'espoir que tout le monde ne cherche pas à nuire ? Les épreuves changent les gens. Mais comment en faire une force et laisser de nouveau rentrer des gens dans ma vie.
S
30 ans 84
Bonjour Pauline,
ta réaction pour te protéger est humaine et légitime,
elle te parait excessive (si je comprends bien?) mais elle est juste à la hauteur du mal de la souffrance, de l'humiliation, de la cruauté dont certains (beaucoup je dirais même sont capables d'infliger à une femme juste parce qu'elle est ronde, grosse, qu'elle se porte bien, que c'est un boudin, etc)
ta quête de l'amour,du beau,de la bienveillance, de l'amitié quant a elle est tout aussi légitime et salvatrice,
il n y a pas de recette miracle au final!! ta vigilance ta méfiance et ta prudence doivent te guider encore, mais il faut espérer croiser la route de personnes qui te donnent l'envie de progressivement baisser la garde,
moi je sais qu'au travers de mes centres d'intérêts, de mes activités et passions, et parfois oui le boulot aussi, j'ai croisé la route de personnes qui m'ont regardé au delà de mon apparence physique….. (qui est ma foi pas dégueu non plus 😂
je dois dire sur ce site aussi, beaucoup partagent des émotions,un vécu,des expériences forts intéressantes et font preuve de beaucoup de bienveillance et de solidarité à l'égard les autres
33 ans Saint Étienne 7
Merci pour ton message. Oui je trouve ma réaction très excessif même, je pense que je fais souffrir des gens à mon tour à cause de ça. Mais c'est plus fort que moi. Si quelque chose me plaît pas c'est ciao. Et c'est pas cool d'être comme ça alors que j'ai moi-même fais l'expérience du rejet. Tout le monde a des défauts et moi la première. Mais dans ma petite tête ça veut pas Rentrer.tu as parfaitement raison c'est ce que je me dis souvent que ce ne sont juste pas les personnes qui me donne envie de m'ouvrir. mais je crois que c'est devenue une excuse un peu. Que je me suis construit une image de ce que j'aimerais que soient les gens, mais qui est tous simplement irréaliste ( on est malheureusement pas au pays des bisounours)
38 ans très au sud 7884
Tu as encaissé beaucoup (trop!) tu te protèges, c'est ce qui t'a permis de survivre. Tu n'as pas à te le reprocher.
Maintenant si tu penses que ça t'empêche d'avancer c'est que tu amorces un autre cap à passer. Mais donnes toi du temps et avances quand tu le sens, avec les personnes qui t'inspirent la confiance.
Quand tu seras prête, que tu en auras envie il te faudra trouver l'équilibre entre tes signaux d'alarme que tu as construit pour te protéger (et sont donc utiles) et ton envie de t'ouvrir aux autres ( peu de gens suffisent s'ils sont bien choisis, la qualité vaut toujours mieux que la quantité!).

Tu dis être blessante en te fermant, en étant intransigeante. Tu en as conscience c'est déjà très bien non?
Tu souhaites ne pas te laisser atteindre, mais faut il vraiment être aussi imperméable que ça? Ne faut il pas plutôt viser "combien" tu laisses les autres t'atteindre et ce que tu mets en place pour relativiser?
Il y a peut être aussi à différencier ceux qui nuisent par méconnaissance (bêtise quoi) et ceux qui nuisent en toute conscience. Les uns sont "récupérables" les autres sont à fuir... comment les discerner là c'est une bonne question!

Bon j'imagine que je te laisse avec encore plus de questions...
33 ans Saint Étienne 7
Salut reinette, merci pour ton message. Effectivement j'ai besoin de trouver un équilibre malgré le temps qui passe mes signaux d'alarmes sont toujours à un niveau extrêmement élevé et pourtant j'ai l'envie de m'ouvrir de nouveau. Je suis dans la sur analyse en permanence et c'est aussi pour ça que je suis intransigeante. Je me suis dans un bourbier dont je n'arrive pas à sortir. Je me dis qu'il faut que j'effectue un changement radical. Du style déménager à l'autre bout du pays, ou partir en voyage seule. pour me permettre de sortir de ma zone de confort. J'ai testé toutes sortes de développement personnel pour lâcher prise. Ça dure 5 min et puis mes vieux démons resurgissent avec leurs lot de " ne fais pas Confiance, c'est trop beau pour être vrai, si cette personne parle comme ça des autres pas de raison qu' elle ne fasse pas pareil avec toi" ça en deviens une torture mentale.
38 ans très au sud 7884
Tu sais même si tu ne parles pas précisément de ces expériences négatives sur ton poids ça se sent que tu as énormément souffert.
Je ne veux pas faire de psy de bazar mais tu dois tout à fait pouvoir comparer ton état à un état post traumatique, post harcèlement. Tu n'as pas à en rougir ou à minimiser tes traumatismes. Les gens peuvent être hyper violents verbalement et ça peut être traumatisant. Alors en face la personne peut tout à fait développer les stratégies que tu évoques. C'est normal, c'est elles qui permettent de survivre après.

Tu en es où actuellement de ton poids si ce n'est pas indiscret? Est ce qu'il fluctue encore beaucoup?
Parce qu'à te lire j'ai la sensation que tu as une double problématique: la vision des gens/ des autres sur ton corps et ta propre relation avec ton corps. Quand un corps change, surtout si c'est rapide c'est compliqué de raccorder l'image que nous en avons et ce qu'il est vraiment (sans jugement de valeur hein, juste faire un constat neutre). Il y a un décalage entre l'image que l'on a de soi et son corps pendant (ou juste après) une perte ou prise de poids qui n'est déjà en soi pas évident à gérer... alors quand en plus il faut gérer le regard des autres et leurs remarques ça peut vite devenir trop compliqué!

Tu parles de développement perso, mais tu as pensé à un suivi plus médical?
P
53 ans 3719
Paupau42 a écrit:
Aujourd'hui j'ai 33 ans et c'est moi qui suis devenus intolérante, au moindre coup bas ou remarque mal placé c'est finit je m'enfuis.

Mais personne n'a envie d'être avec des gens qui envoient des coups bas ou des sales remarques. Je ne vois rien d'intolérant dans ta manière de réagir. Il serait préférable de les fuir plutôt que de s'enfuir mais c'est déjà mieux que de rester et d'encaisser sans rien dire.

Pour ce qui est de la confiance, il n'y a pour moi aucune raison sereine de l'accorder à des inconnu(e)s. Savoir ce que des gens qu'on ne connaît pas ont dans la tête n'est pas facile, mais ne pas faire confiance d'entrée de jeu ne veut pas dire rejeter. C'est là qu'il te faut trouver le juste accord.
33 ans Saint Étienne 7
salut, En faite la base du problème c'est que j'ai eu un anneau gastrique et j'ai perdu 60 kgs et durant cette période j'ai été dans une relation abusive qui a durée 6 ans, c'est de la que vient principalement mon comportement surprotecteur . de plus même si ça n'a rien de comparable je me suis pris des petites remarques des copines comme quoi j'avais trop maigris et que s'était moche .... Du coup j'ai eu le sentiment que quoi que je fasse je n'étais pas assez bien . Comme j'en bavais déjà pas mal avec mon ex je n'avais pas besoin qu'on enfonce le clou . Du coup au furs et à mesurs et avec l'aide de monsieur je me suis de plus en plus isolé . C'est de puis tout ça que je suis devenue comme ça . j'ai retrouvé des ami(e)s que j'avais perdu mais je n'était plus la même et même si je le voulais j'étais incapable d'être moi même avec eux et du coup je m'isole de nouveau parce que même avec eux je ne suis pas à l'aise . de façon contradictoire je me sens bien que seule alors que je souffre de cette solitude ( va comprendre ) . Ma vie d'avant me manque . j'ai essayé beaucoup de chose pour me sortir de mon problème, medecine traditionnelle, hypnose, sophrologie .... Parfois j'en arrive à regretter d'avoir maigris et de ne tout simplement pas m'accepter tel que je suis . Parce qu'au lieu améliore les choses dans ma vie ça n'a fait que les empirer . La clef du bonheur est là dedans aimes toi toi meêm avant d'aimer les autres . Mais pour s'aimer soi même l'ego a un minimum besoin d'être par les autres . aujourd'hui peu importe mon physique je veux juste être la personne joviale que j'étais .
K
59 ans 2
peut être qu'il faut prendre le problème par un autre bout...commencer à t'aimer telle que tu es, te trouver belle aussi, prendre soin de toi, ne plus te cacher et te mettre en valeur, ça prend du temps mais il ne faut pas lâcher. ça marche car c'est ce que j'ai fait , je travaillais avec des enfants et des ados, ils me disaient souvent que j'étais belle, avec tous mes kilos en trop pourtant, mais toujours bien habillée, simple avec un accessoire couleur, des bijoux originaux, maquillée, parfumée et le sourire...ce n'est pas venu tout de suite mais c'est possible avec l'amour de soi déjà...
38 ans très au sud 7884
Tu n'as pas aussi le contrecoup d'une idéalisation de la perte de poids?
Quand on est en surpoids ou obèse et qu'on pense perte de poids il est rare qu'on pense aux effets de la perte de poids sur la peau et les muscles. On pense à une nouvelle silhouette et dans cette image il n'y a pas de nouvelles vergetures, une peau distendue et des zones récalcitrantes.
Alors qu'une perte de poids importante s'accorde presque toujours avec ces effets là. Mais ça aucun régime, aucun diététicien ne l'affiche sur sa porte... en chirurgie un peu plus mais le voir sur soi c'est tout autre chose! Se dire qu'on a troqué ses kgs contre trop de peau ou une énorme cicatrice c'est dur, très dur...

Les personnes qui ont critiqué ta perte de poids sont à classer en 2 catégories je crois
Les jaloux. à oublier direct ceux là, ils sont certainement les plus nombreux.
Les personnes qui tiennent à toi et s'inquiètent en t'ayant vu perdre autant (surtout s'ils te connaissent vraiment et t'ont vu perdre ta jovialité ce qui a pu sonner chez eux comme un signal d'alerte). Eux te veulent du bien mais peuvent être maladroits. Mais ils se soucient de toi et ça ça n'a pas de prix.

Tu as aussi le soucis de cette relation toxique qui peut bloquer beaucoup de choses encore. Tu peux avoir (à raison!) peur de retomber sur ce genre de personne. Tu l'as rencontré avant ta perte de poids? Pendant ou après?
38 ans très au sud 7884
Tu n'as pas aussi le contrecoup d'une idéalisation de la perte de poids?
Quand on est en surpoids ou obèse et qu'on pense perte de poids il est rare qu'on pense aux effets de la perte de poids sur la peau et les muscles. On pense à une nouvelle silhouette et dans cette image il n'y a pas de nouvelles vergetures, une peau distendue et des zones récalcitrantes.
Alors qu'une perte de poids importante s'accorde presque toujours avec ces effets là. Mais ça aucun régime, aucun diététicien ne l'affiche sur sa porte... en chirurgie un peu plus mais le voir sur soi c'est tout autre chose! Se dire qu'on a troqué ses kgs contre trop de peau ou une énorme cicatrice c'est dur, très dur...

Les personnes qui ont critiqué ta perte de poids sont à classer en 2 catégories je crois
Les jaloux. à oublier direct ceux là, ils sont certainement les plus nombreux.
Les personnes qui tiennent à toi et s'inquiètent en t'ayant vu perdre autant (surtout s'ils te connaissent vraiment et t'ont vu perdre ta jovialité ce qui a pu sonner chez eux comme un signal d'alerte). Eux te veulent du bien mais peuvent être maladroits. Mais ils se soucient de toi et ça ça n'a pas de prix.

Tu as aussi le soucis de cette relation toxique qui peut bloquer beaucoup de choses encore. Tu peux avoir (à raison!) peur de retomber sur ce genre de personne. Tu l'as rencontré avant ta perte de poids? Pendant ou après?
13
Merci pour cet échange, j'ai beaucoup appris du débat. <3
B I U