MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je suis dans le flou

J
27 ans 1
Bonjour à tous, =)

Je viens vers vous en ce lundi pluvieux (en tout cas ici) car je me sens pas au top là. Je fréquente quelqu'un depuis quelques mois, tout  
se passe super bien à la base mais depuis peu, il y a une chose en particulier qui me gène et ça s'est accentué depuis quelques jours, si bien que je me suis dit "peut-être qu'il veut me laisser mais n'en a pas le courage",au départ je lui ai donc demandé s'il voulait qu'on arrête et si c'était le cas il n'y avait pas de problème, il m'a répondu que non, après quelques jours je lui ai dit que j'allais prendre mes distances car je savais qu'il n'était pas bien (il a pas mal de soucis en ce moment donc je voulais le laisser respirer) et que si un jour ça lui disait de me recontacter il n'aurait qu'à le faire mais que pour l'instant j'allais disparaître. Il m'a dit qu'effectivement comme en ce moment il ne se sentait pas bien il avait besoin d'air mais qu'en n'aucun cas il ne voulait couper nos échanges et qu'il ne fallait pas que je me formalise, qu'en ce moment il n'avait le goût de rien et donc qu'il était moins communicatif mais qu'il ne fallait pas que je pense que j'étais chiante ou qu'il en avait marre. Nous avons donc continué à communiquer même si j'ai fait en sorte d'être moins là, il est du genre à se renfermer quand ça ne va pas je voulais essayer de respecter ça.

Le fait est que vendredi j'ai décidé de lui dire qu'il valait mieux que l'on arrête complètement tout ça, que j'avais adoré les moments passés ensemble et que je lui souhaitais le maximum de bonheur dans la vie, que lorsque l'on était ensemble c'était super (et c'est le cas, quand on est tout les deux il a l'air heureux, il a une façon de me regarder particulière, il est affectueux, passionné, on se marre bien, c'est toujours d'excellents moments), mais que les moments que l'on passe ensemble sont trop rares pour que cela me suffise (on vit plus dans la même ville pour l'instant, on se voit régulièrement mais pas assez), je lui ai expliqué ce qui faisait que même si ça m'aurait plu je bloquais pour revenir chez lui alors qu'il m'a dit plusieurs fois que je pouvais quand je voulais. Et que tout ça ajouté au fait que la nature de nos échanges ait évolué me faisait connaître une frustration désagréable. J'ai voulu être la plus claire possible et surtout sans faire de reproches parce qu'après tout il s'agit de mon ressenti, en soi il n'a pas un mauvais comportement, je n'ai rien à lui reprocher, c'est la situation qui me frustre. Lui c'est une belle personne, gentille, il ne se sent pas à l'aise dès qu'il a l'impression qu'il pourrait faire souffrir (ça peut le rendre un peu chiant d'ailleurs mais ça reste adorable), il a ce genre de franchise où l'on n'est absolument pas capable de faire semblant. Pour cela je trouve que c'est une personne rare et précieuse en somme.

En tout cas il m'a répondu qu'il avait bien conscience que nos échanges avaient changé et que c'était pour les raisons qu'il m'avait donné (ses problèmes) et qu'il comprenait que je me pose des questions et que je prenne des décisions pour moi, il m'a aussi dit que je ne devais pas avoir de blocage pour venir le voir, que s'il n'avait rien de prévu (il fait beaucoup de sport) c'était oui avec plaisir mais que s'il était déjà pris quand je veux venir on aurait qu'à reporter et que c'était pas plus compliqué que ça. Enfin il m'a dit que lui aussi adorait les moments que l'on avait passé ensemble et il a terminé en disant "je ne sais pas trop ce que je ressens là mais sois heureuse aussi... ça me ferait plaisir de te revoir, si tu as besoin de moi tu sais où me trouver"... La fin de son message m'a un peu fait tiquer je ne sais pas quoi en penser... Et là je ne sais pas trop ce que je ressens non plus.

En tout cas, c'était, un vendredi, le soir, avec de l'alcool. Donc après ça j'ai fait n'importe quoi. J'étais éméchée et je lui ai répondu un truc du genre "Ecoute c'est sympa entre nous, sexuellement c'est fou alors soit on continue et c'est léger soit tant pis" (là je vous le fait à la forme sans vodka, j'ai déjà tendance à partir dans tout les sens alors on va pas en rajouter). Incohérente totale, mais bon, à l'image du caractère indécis de ce que je ressens quoi. Enfin en tout cas il m'a gentiment dit qu'il ne comprenait pas trop ce que je voulais lui dire et que je me contredisais un peu. J'ai répondu hier soir que j'avais bu et que je n'avais pas été claire même pour moi dans mon dernier message. Je viens de voir qu'il avait envoyé un message ce matin au réveil, tout agréable et avenant.

Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas si je regrette ou pas, si j'ai manqué de patience par rapport à son état d'esprit du moment ou si j'ai bien fait, je ne sais pas si sa réponse à mon message de fin c'est une réponse de mec qui comprend sans pour autant partager l'envie d'arrêter, ou s'il s'en fout ou autre chose. Vous en pensez quoi de sa réponse vous?

Désolée c'est très long et sûrement fastidieux à lire, je crois que ça me soulage de parler de ça ici, j'ai eu la chance jusque là de ne jamais avoir connu ce genre de situation, habituellement quand je décide d'arrêter je suis sûre de ce que je fais, je suis soulagée et je reprends ma vie tranquillement. Mais là... J'expérimente un sentiment nouveau haha...vous feriez quoi à ma place? J'ai l'impression de ne pas réussir à avoir assez de recul sur moi-même pour comprendre pourquoi je regrette et si ce sont réellement des regrets, quelles sont les raisons qui peuvent entraîner ce genre de réactions selon vous? Pas évident de ne pas se comprendre... En plus comme c'est pas fou sa vie en ce moment (franchement connaissant l'histoire à sa place je serais angoissée tout le temps) je n'ai pas envie d'être une source de prise de tête en plus alors le mode girouette là ce n'est pas dingue.

Merci en tout à ceux et celles qui prendront le temps de me donner un avis, un conseil, un retour d'expérience, n'importe quoi qui puisse m'aider à éclaircir les choses dans mon esprit.
B I U