MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le bétisier de votre vie sexuelle

50 ans 175
Après le TOP 3 de vos meilleurs souvenirs sexuels, je propose un topic sur le bêtisier de votre vie sexuelle.
Toujours en restant dans une approche bon enfant et non glauque.

Je  
me lance :
1) Ma nuit de noce. Et bien pour mon mari, "noce" rime avec "précoce". Ce fut un fiasco total. Ejaculation lors des préliminaires, sans coup férir, puis gros dodo ensuite après une journée éprouvante.
Heureusement, la lune de miel a été plus satisfaisante.
2) J'étais seule avec mon copain dans une grande maison. En raison d'une grève SNCF, on s'est fait surprendre en pleine action par la grand-mère de mon copain (elle devait partir plusieurs jours, mais non finalement, oops).
3) Je soupçonnais mon copain de l'époque d'infidélité (je commençais à m'ennuyer avec lui et je voulais le larguer de toute façon). J'ai voulu le coincer en flagrant délit (afin que ce soit lui qui soit responsable de la rupture). Je le choppe en pleine action avec une autre fille. Et là, il se comporte comme dans le plus mauvais vaudeville qui soit. "ce n'est pas ce que tu crois", "c'est ma cousine, elle révise ses cours de médecine et d'anatomie", etc... Ça m'a donné un fou rire.
47 ans 67
Ça fait plaisir de voir que je suis pas la seule à avoir passé une nuit de noce flamboyante !
Mais c'était le cas opposé. Préliminaires longs, mais aucune réaction...
Il m'a dit plus tard qu'il avait été perturbé par mon épilation intime intégrale. Je lui avais fait cette surprise et il avait trouvé cela troublant avec une connotation "jeune fille" et non "adulte". Mais bon, fatigue + alcool ont du jouer aussi.

Autre moment pathétique de ma vie intime :
depuis longtemps, je voulais tenter une aventure intime avec une fille. Par forcément, une vraie relation sexuelle, mais au moins un moment érotique avec quelques baisers et caresses.
En vacances en Espagne à 25 ans, j'étais seule et je venais de ma faire larguer, un soir, très tard, je passe devant un bar avec un drapeau arc-en-ciel. Je me dis, tiens, c'est l'occasion de tenter cette aventure.
Je rentre de ce bar à la lumière tamisée, commande un verre, et me fais accoster par une femme quadragénaire, un peu surmaquillée mais attirante.
Pour éviter tout malentendu, j'explique le sens de ma démarche (je suis hétéro, mais j'ai envie d'essayer au moins une fois dans ma vie).
Elle m'invite chez elle, on échange quelques baisers. Je fais quelques caresses, et je découvre que c'est un homme...
30 ans 2
Je dirais pour ma part un top 2, aux antipodes l'un de l'autre.
- Une fille avec laquelle j'ai eu les plus grandes peines à venir (à tel point qu'elle m'a demandé si ça allait, la honte). J'ai dû quelque peu me "reprendre en main" pour finir.
- L'exacte opposé avec une fille rencontré en vacance. On se drague par message, fait monter la pression et la température, se promettant une nuit très agitée. Visiblement je devais m'être un peu trop excité par message car je lui est fait une speedy gonzalès en venant un 5 minutes chrono :'D Je ne savais plus où me mettre. Heureusement, des post-liminaires ont pu rattraper l'affaire mais juste avant, j'avais envie de disparaitre dans un trou de souris.
L
35 ans 3
Je me lance !
on avait préparé une petite soirée avec mon mari. Tout se déroulait bien, je me déshabille et commence à enfiler mes bas etc. Je prends mon petit haut préfèré, je commence à le mettre et je sens deja qu'il y a un petit problème. J'essaie de fermer la tirette et IMPOSSIBLE. Bien sûr tout ça sous les yeux de mon mari. Alors je pensais juste que je n'arrivais pas alors je lui demande de m'aider à fermer mon haut. Je rentre mon ventre, le comprime etc mais impossible de le fermer, je ressemblais à une personne qui venait de courir alors que j'étais juste essoufflé à rentrer mon ventre... La honte. Pire soirée pour moi, heureusement mon mari me rassurait et m'a meme dit qu'il me trouvait plus belle avec le haut devenu court haha.
52 ans 24
Ma copine et moi avions été convié à une partouze. Après une longue hésitation de sa part, j'avais réussi à la convaincre d'y participer. Je voulais avoir une expérience de ce type une fois dans ma vie.
Sur place, nous étions une bonne dizaine de couple.
Mais je me suis un peu dégonflé sur place. Finalement, j'ai fait l'amour, mais avec ma copine uniquement.
C'est déjà une expérience libertine en soi que de faire l'amour en public, mais "baiser sa femme dans une partouze", ça fait un peu mauvaise blague belge des années 80.
48 ans 27
C trop mignon!
A
33 ans 10
Salut tout le monde
1.Rencard avec une fille du coup on va chez moi on commence les préliminaires la je mets ma main dans son vagin et je sens un truc dedans il y avait un préservatif et la elle me dit quelle a fait l'amour avec son mec le matin même .

2.Quand j'étais ado surpris entrain de me masturber dans mon lit d'hôpital par une infirmière trop gênant

3.J'ai mis fin a un plan cul alors que la fille étais toute nue car elle avait la chatte tellement poilu qu'on ne voyait plus son vagin
50 ans 175
Je me rappelle aussi avoir eu un moment de manque de chance.
Ce n'est pas purement sexuel, mais un peu quand même.
Dans ma vie de jeune femme fraichement indépendante, vers 23 ans, j'ai eu une phase de célibat un peu prolongé.
Je suis allée passer une semaine de vacances sur l'île de Saint Martin, dans l'espoir de faire quelques rencontres.
Vers le milieu du séjour, c'était toujours le calme plat. Et je me fait draguer un soir par une femme qui avait presque l'âge de ma mère. Je rejette poliment ses avances.
Pendant la nuit je me dis "la vie est courte, c'est le calme plat sur le plan affectif, pourquoi ne pas tenter une expérience lesbienne à plusieurs milliers de km de chez moi. Si ça me déplait, au moins, je saurai pourquoi. Si ça me plait, et bien on verra la suite."
Le lendemain, je renoue les contacts en expliquant que c'est juste une expérience et que je ne garantis pas que ça matchera.
On passe la journée ensemble. Et aussi la nuit (rien d'exceptionnel, mais rien de rédhibitoire non plus)...
Le surlendemain, on va ensemble sur une plage. On se comporte comme un couple standard. On fait même du topless. Je me dis que bon, cela sera mon petit jardin secret, un parenthèse dans ma vie privée, un amour de vacances atypique.
C'est une situation que je n'assumerais pas au quotidien, mais je suis loin de chez moi, et dans 2 jours, je reviens à ma vie habituelle.
Et là, sur la plage, alors que nous sommes assises, seins nus, en train de se passer mutuellement de la crème solaire, ... paf ..., je vois passer un couple d'amis de mes parents.
Il s'en suit une petite conversation banale, que j'essaie d'écourter le plus possible. Je me sens honteuse et malchanceuse !
Je n'ai jamais su si ils en ont parlé à mes parents.
A
33 ans 10
Salut Alizee tu n'as pas te sentir honteuse toute expérience et bonne a prendre dans la vie même sexuelle ou amoureuse moi j'assume cette expérience j'ai fais l'amour avec une amie trans.
C'étais ma première expérience sexuel on va dire gay car elle avait un pénis et j'ai adoré.
On a le droit d'explorer sa vie sexuelle.
52 ans 24
J'ai eu aussi pas mal de soucis que les filles ne peuvent pas comprendre : des érections incontrôlées.
* chez le kiné, adolescent. C'est terrible d'être sur le ventre, d'avoir la gaule, et d'entendre le kiné demander à se mettre sur le dos, surtout avec la maman qui est dans la pièce.
* à la plage à de nombreuses reprises. En famille bien sûr, c'est encore plus gênant.
* sous la douche, entre hommes, dans un vestiaire sportif. Super pour se choper une image gay (ou une image de gros crado si on refuse une douche après un gros effort sportif)...

Même à plus de 40 ans, j'ai encore quelques alertes, c'est psychologique. Plus on veux stopper une érection, plus elle se maintient bien sûr.

Ma pire situation vécue, c'était avec le kiné. A 17 ans, lors d'un massage du dos (allongé sur le ventre), j'ai carrément éjaculé... La méga honte, la panique ! J'ai prétexté une envie pressante pour me laver, mais je ne pense pas que le kiné était dupe, car comme indiqué plus haut, j'avais souvent des problèmes.
Z
67 ans 5
!
B I U


Discussions liées