MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le suivi psychologique après l'opération

39 ans BanLieuSarde 1213
Oui je le sais, mais ce n'est heureusement pas mon cas..

Je n'étais pas si seule, ma famille était là et leur aide, regards, sourires, çà y fait beaucoup aussi pour  
se relever d'un début de by-pass psychologiquement dur ;)
25680
DaDaDiAbLeSsE a écrit:
Oui je le sais, mais ce n'est heureusement pas mon cas..

Je n'étais pas si seule, ma famille était là et leur aide, regards, sourires, çà y fait beaucoup aussi pour se relever d'un début de by-pass psychologiquement dur ;)


Ni toi ni moi ne pouvons en être sur.
Seul l'avenir le sait !
25680
D'ailleurs même toi tu es d'accord avec ça
DaDaDiAbLeSsE a écrit:
Anne a écrit:

Comment vous êtes vous préparez à ce changement d'image ?
Comment l'avez vous vécu ou le vivez vous actuellement ?
Pour celles qui ont réussis à passer ce cap, quels conseils donneriez vous ?


Je n'ai pas eu de préparation, le changement d'image je l'imaginais, mais je ne m'imaginais pas ce que je vis...


On ne peut pas savoir comment ça va se passer, ni même comment on peut réagir.
Et c'est pour cela que je trouve inquiétant que si peu ai un suivi psy après l'opération :(
36 ans Suisse 316
Vous me pardonnerez de ne pas tout lire ... :roll:

Pour ma part.... Je suis suivit très régulièrement par une psychologue et un psychiatre... Ca va faire 3 ans.

J'ai du commencer à voir une psychologue pour ma 1ère intervention (ballon gastrique)
Ici, en Suisse, c'est obligatoire de voir un psychiatre avant ce genre d'intervention et d'être suivit (après si tout semble aller, libre à vous, avec l'accord du psy d'arrêter les scéances ;) )

Pour le ballon gastrique, franchement.... Bof, me dis que j'en aurais pas eu besoin ... Mais finalement j'ai continué à la voir, on a travaillé sur moi et "traité" finalement d'autres problèmes... qui n'était pas lié à l'opération même...
Ce qui m'a ammené lentement au by-pass.
Et franchement... je suis très heureuse d'être suivi par ma psy ! J'en ai eu, et j'en ai encore besoin...


Bon je vais juste expliquer rapidement pourquoi j'ai une psychologue et un psychiatre... C'est juste que ce 2 personnes travaillait dans le même cabinet. Et que j'ai commencé mes scéances (il y a 3 ans) avec la psychologue (qui était sous les ordre du psychiatre en gros)
Elle a quitté le cabinet il y a 1 an et demi et je l'ai suivie (voulais pas recommancer avec un autre !)
Mais je vois encore le psychiatre de temps en temps (style tous les 3-4 mois ... tandis que ma psychologue c'est toutes les 3-4 semaines ou + féquament quand je vais mal...)
Donc je vois le psychiatre encore... parce que il a un statut médical quoi... mais j'ai pas beaucoup d'affinité avec lui (contrairement à la psychologue)

lol c'est compliqué ...
36 ans Suisse 316
je voulais juste ajouter... que un psy c'est bien et parfois (pour moi en tout cas) mieux même que ses proches pour se confier...

Parce que ben, il n'y a pas cette peur d'être rejetté...
Parce que, y'a pas cette peur de faire peur aux gens qui vous aime et de leur mettre sur le dos vos soucis et de les rendre inquiet
Parce que un psy sait comment écouter et sais ce qu'il doit dire pour vous secouer sans que vous vous refermiez, ou pour vous apaiser etc ...

Au début, j'avais juste la désagréable impression de me "payer un ami pour qu'il m'écoute" ...
Mais heureusement c'est passé... parce que un psy, c'est pas un ami. C'eest son job d'écouter et de vous faire avancer dans le bon sens ;)
67 ans Charente Maritime 3080
DaDaDiAbLeSsE a écrit:
Au jour d'aujourdh'ui je sais que je n'ai aucun besoin d'en voir une, d'ailleurs quand je l'ai vu en juin pour les 6 mois après by-pass elle me l'a dit, vous le vivez très bien, vous n'avez pas besoin de moi, bonne continuation demoiselle et à dans 6 mois ;)
Je sais que si j'ai besoin j'irais...


Anne a écrit:
Et comme ce sont des troubles dont on est pas forcement pleinement conscient et/ou que les personnes concernées cachent, si tu n'es pas pris en charge avant au cas ou :?


Vous avez peut être un léger problème de lecture entre vous ;)

Dada, tu vois un psy régulièrement pour ton suivi à l'hotel Dieu (tous les 3 ou 6 mois, je ne sais plus). Je sais de témoignage lu ailleurs que le problème de l'image doit y être abordé.

Il me semble que Anne et toi dites différemment la même chose. Faire le point est une chose, avoir un suivi hebdomadaire quand ça va, est-ce indispensable ?
67 ans Charente Maritime 3080
maria123 a écrit:
DaDaDiAbLeSsE a écrit:
bonne continuation demoiselle et à dans 6 mois ;) .

suivi à l'hotel Dieu (tous les 3 ou 6 mois, je ne sais plus).
Ben, moi aussi, j'ai un problème de lunettes :P
40 ans devant mon écran, et oui!! 1615
justement j ai qlq questions: j ai répondu à l enquete je n ai aucun suivi et auj j en voudrai un

comment faire pour trouver un psy qui connaisse la gastroplastie et les problémes de poids?
est ce pris en charge par la sécu? ben oui dsl mais étudiante c est pas facile :oops:

Merci d avance pour votre aide! :D
67 ans Charente Maritime 3080
superflo a écrit:
comment faire pour trouver un psy qui connaisse la gastroplastie et les problémes de poids?
est ce pris en charge par la sécu? ben oui dsl mais étudiante c est pas facile :oops:
Le principal est qu'il connaisse les problèmes de poids. Mais sur Marseille, cela ne devrait pas être un problème. Il y a forcément un C.H.U. avec un labo de nutrition et tout ce qu'il faut pour un suivi psy. Tu peux aussi propecter dans les pages du GROS ou rechercher un psy en thérapie comportementale et cognitive plus indiquée dans une thérapie de l'obésite : http://www.aftcc.org/c....html?d=13&n=Bouches-du-Rhône
Car l'obésité est plus un problème comportemental (notre manière de réagir face à la nourriture ou en fuyant dans la nourriture en cas de problème) que les conséquences d'une pathologie psy lourde nécessitant une psychothérapie profonde. Même si un tel problème peut être à l'origne de la prise de poids.
Demande aux psy que tu contactes s'ils traitent les problèmes de l'obésité. Certains travaillent en relation avec des nutritionnistes.

Si tu veux que ce soit prix en charge par la sécu, choisi un psychiatre (c'est un médecin) ou un psy dans une structure où les soins seront pris en charge (centre medico psycho pédagogique, hopital...)
40 ans devant mon écran, et oui!! 1615
merci bcp pour ton aide maria! je vais me mettre à en chercher un :d
39 ans BanLieuSarde 1213
Maria123, je suis suivie par l'hôpital oui, mais j'y vais par obligation, pas parce que j'en ai besoin ;)
67 ans Charente Maritime 3080
Pas grave que tu y ailles par obligation.
Mais le problème est réellement est-on capable de s'apoercevoir nous même qu'on a des problèmes lié à la globalité des changements que va entrainer au niveau comportemental et psychologique notre amaigrissement.
Personellement, le problème d'image, je ne l'ai perçu que lorsqu'un jour un psy m'a souligné que justement, un des traits d'un tel problème est de ne plus (ne pas) arriver à perdre de poids, alors que j'arrivais sans problème à me stabiliser. Alors je ne dis pas qu'on a forcément besoin d'un psy pour se prendre en main, mais j'affirme qu'on peut se pas s'apercevoir qu'on a un problème.

Lorsque je vois qu'une personne à réussi à maintenir un poids correct avec un anneau durant 3, 5 ou 10 ans, mais qu'un jour parce qu'on lui enlève son anneau, elle n'arrive plus à se prendre en charge et reprend tout son poids, je me dis que cette personne a toujours tous ses problèmes liés au poids et à la nourriture. Elle n'a pas réalisé que ses problèmes n'étaient que dissimulés par un artifice. La quetion que je me pose est "Pourquoi les bypassés réagiraient différemment ?" Car ou il faut admettre que leur opération est un traitment de choc qui les force à changer leur comportement ou, comme pour l'anneau, il s'agit d'un traitement de surface derrière lequel le problème reste. Et dans ce cas, la question devient : "Quand et comment se manifeste alors ce problème ?"
39 ans BanLieuSarde 1213
Ayant ressentit le besoin une fois, je pense être capable de savoir si j'ai besoin de consulter, mais ce n'est que mon cas perso.. ;)
64 ans charente 245
pour ma part je vois une psy depuis 1997 donc ce qui m'aide bien pour le suivi de ma gastroplastie malgré qu'elle n'etait pas trop d'accord et qu'elle prend du recul à ce sujet elle suit des patients en echecs et elle me dit ce n'est pas facile du tout c'est aussi pour cette raison que je continue à la voir elle se rend compte que je suis mieux dans ma peau je revis j'ai certes des soucis comme tout le monde , mais je peux monter mes escaliers 10 fois par jour sans avoir une seule douleur dans les genoux , le dos , pour l'aspect ésthétique je m'en moque totalement je suis comme je suis , pour l'instant j'ai mes cuisses qui pendent ça ne m'empêche pas de me baigner et je peux dire merci à ma psy car c'est elle qui m'aide à accepter certaines choses , quand j'allais la voir avant ma gastroplastie elle se désolait de me voir comme ça et me demandait ce qui allait m'arriver si je continuais à prendre du poids sans arrêt mais ça ne l'a pas empéché de me faire attendre 1 an avant mon opération et je ne le regrette pas cela m'a permis de bien reflechir à la question et surtout de retrouver un équilibre je pense que le suivi du psy devrait être obligatoire pour ce genre d'intervention même si ce n'est qu'une fois tous les 6 mois , il y aurait peut-être moins d'échecs ( je dis bien peut-être ) :!:
S
37 ans bruxelles 17
je n'ai aucun suivi psychologique car je me suis fait opérée du by pass en meme temp que ma soeur on se soutien mutuellement mais je pense que si je l'aurai fait seule je serais probablement actuellement chez mon psy pas facile tout ces changements et les gens qui ne vous comprennent pas et leur jalousie ....
B I U


Discussions liées