MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

RA et vie de famille

48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
Bon je tourne autour de la RA depuis des mois sans arriver à me lancer. Et c'est peut-être une fausse excuse de plus, mais quand je vois notre rythme de  
repas je ne vois pas bien comment je peux m'écouter dans mes besoins alimentaires.
Nous avons 4 enfants, l'aîné a 7 ans, le plus jeune 19 mois... Entre les assiettes à préparer, la viande à couper, les premiers à resservir, le dernier à aider à manger... vous imaginez que j'ai du mal à me centrer sur mon besoin de manger. Quand je lis dans Zermati que je dois macher lentement et poser ma fourchette toutes les 3 bouchées, je comprends ce qu'il dit, mais je n'arrive pas du tout à le transposer à ma réalité.
J'ai eu l'occasion pendant les vacances de passer presque 3 jours seule. Là, j'ai pu manger à l'heure où j'avais besoin de manger, écouter mes envies et avoir le sentiment de manger ce dont j'avais besoin. Mais je n'arrive pas à voir comment m'organiser pour revivre ça au quotidien.
Il pourrait éventuellement y avoir la possibilité de ne pas manger en même temps que mes enfants. Mais ça ne me plaît pas... J'aime l'idée du repas convivial... Vieux jeu peut-être... mais j'y tiens !
54 ans 671
Salut Sido, je vois que tu n'as pas encore eu de suite à ton post... En fait moi je n'ai pas bien compris ton problème par rapport à la RA : pourquoi veux-tu poser tes couverts après trois bouchées, est-ce que tu as u problème de manger trop vite ? Est-ce que tu manges trop ? Ou bien est-ce que tu manges en dehors des repas pour rattraper ce que tu n'as pas eu le temps de manger à table pendant que tu t'occupais de tous tes petits ?

Perso je reconnais qu'il doit être difficile de s'écouter au milieu du repas de toute une smala comme la tienne ! Même si ton principe du "repas familial" est admirable (j'ai le même :lol: ) je pense que toi aussi :) tu mérites un principe admirable (= prendre du temps pour soi, te respecter dans ton rythme) et d'avoir un repas rien que pour toi ou peut-être en tête-à-tête avec ton homme.

Qu'en penses-tu ?

Lorsque j'étais enfant nous mangions le soir entre nous avant les parents, jusqu'à ce que nous soyons en âge de manger seuls, sans aide et correctement. Avec le recul je trouve que c'était peut-être mieux pour les parents, ensuite ils pouvaient se retrouver ensemble à table, se raconter tranquillement leur journée, vraiment goûter leur diner et leur soirée...

Qu'en penses-tu ?
48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
VertFushia a écrit:
Salut Sido, je vois que tu n'as pas encore eu de suite à ton post... En fait moi je n'ai pas bien compris ton problème par rapport à la RA : pourquoi veux-tu poser tes couverts après trois bouchées, est-ce que tu as u problème de manger trop vite ? Est-ce que tu manges trop ? Ou bien est-ce que tu manges en dehors des repas pour rattraper ce que tu n'as pas eu le temps de manger à table pendant que tu t'occupais de tous tes petits ?


Oui je mange trop vite, d'autant plus vite que je n'ai pas le temps de manger tranquillement. Oui, je mange trop aussi, je ne sais pas reconnaître ma satiété, et je pense que le fait de manger sans pouvoir m'écouter m'aide encore moins. Je mange de moins en moins en dehors des repas, mais ça m'arrivait très souvent de le faire, par frustration de ne pas pouvoir tout gérer sereinement.

VertFushia a écrit:
Perso je reconnais qu'il doit être difficile de s'écouter au milieu du repas de toute une smala comme la tienne ! Même si ton principe du "repas familial" est admirable (j'ai le même :lol: ) je pense que toi aussi :) tu mérites un principe admirable (= prendre du temps pour soi, te respecter dans ton rythme) et d'avoir un repas rien que pour toi ou peut-être en tête-à-tête avec ton homme.

Qu'en penses-tu ?

Lorsque j'étais enfant nous mangions le soir entre nous avant les parents, jusqu'à ce que nous soyons en âge de manger seuls, sans aide et correctement. Avec le recul je trouve que c'était peut-être mieux pour les parents, ensuite ils pouvaient se retrouver ensemble à table, se raconter tranquillement leur journée, vraiment goûter leur diner et leur soirée...

Qu'en penses-tu ?


Euh, je ne sais pas ce que j'en pense... D'un côté, ça me semble tentant. D'un autre, j'ai peur que le soir, la fatigue fasse que quand tous mes loulous sont enfin couchés, je me lâche et que j'ai du mal à pas manger juste pour le plaisir de manger... A réfléchir.

Cela dit, je crois que je me sens enfin mûre pour commencer ma RA. A moi le petit carnet !!!
S
49 ans 67 60
salut sido
j'ai 2 enfants (3 et 6 ans) et je comprends un peu ton problème
alors je suis en RA dpuis 1 an et demi, il y a eu des rechutes mais je n'ai plus vraiment de compulsions et j'ai perdu tout mon poids superflu.
poser ma fourchette toutes les 3 bouchées: je n'ai jamais pu l'appliquer et ça n'a pas empeché un bonne ra dans son ensemble
ce qui me parait un point plus important et qui va te permettre de cible tes sensations de satiété (qui sont la clé de la ra de zermatti) c'est de manger quand tu as faim et t'arreter quand tu as assez mangé.
car j'ai remarqué qua quand je mange quand je n'ai PAS faim, ça fausse tout...après je fais n'importe quoi et impossible de respecter une satiété quand on n'a pas faim!
il faudrait essayer de trouver une solution à ce niveau là: est ce que c'est tous les jours que tu te mets à table (en famille) sans avoir faim? ou parfois? pourquoi n'as tu pas faim?
si tu n'as pas grand appétit, tu peux te faire une minuscule portion quitte à remanger une collation dans la journée. prends tu un gouter, un gros petit déjeuner qui freinerait ta faim aux repas?
as tu des compulsions parfois?
je pense qu'il faut essayer de trouver un truc dans ton organisation de la journée qui fait que ta non faim soit respectée.
42 ans Sud, Nîmes 106
sido4 a écrit:
Il pourrait éventuellement y avoir la possibilité de ne pas manger en même temps que mes enfants. Mais ça ne me plaît pas... J'aime l'idée du repas convivial... Vieux jeu peut-être... mais j'y tiens !

Salut Sido,
Je sais ce que tu veux dire et je te comprends. Je n'ai pas encore d'enfant par contre je suis issus d'une famille nombreuse où le repas était en commun.
Mais peut-être pourrais-tu songer tout de même à cette éventualité.
Rien ne t'empèche de t'assoir à table avec tes enfants, de boire sans forcément manger. Et puis comme ça tu partages quand même leur repas et tu t'occupes d'eux comme d'habitude.
Par contre si la faim est là en même temps qu'eux alors mange avec eux!
Enfin c'est peut-être un peu simpliste comme approche et je sais que tu tiens à ce moment convivial, mais ça mérite quand même reflexion. Puis rien n'est définitif: si ça ne te convient vraiment pas et bien tu reprends tes habitudes le temps de trouver mieux.

Voilà j'y suis allée de mon humble conseil...
Bises ;) :lol:
48 ans de retour en Bretagne, quel bonheur !!! 497
petite_estel a écrit:
Voilà j'y suis allée de mon humble conseil...
Bises ;) :lol:


Merci ;) :D

Saucissette, tu as complètement raison. Mais j'ai tout un schéma de pensée à dépasser. "il faut manger à l'heure du repas", "si tu ne manges pas à table, tu vas grignoter toute la journée", etc...
Mais je vais apprendre, je me le promets ;)
37 ans 4422
Les repas en famille, moi aussi j'adore ! C'est convivial, c'es le moment de se retrouver, tout ca.. Impossible de les zapper ! Je me souviens, pendant un régime (woaaa c'est loin!), je mangeais en décalé par rapport à ma famille pour ne pas voir le contenu de leurs assiettes. C'était horrible, j'étais mise à la porte de ce moment familial, comme si je ne méritais pas d'y prendre part avec mes mensurations du moment. :evil:
Maintenant je vis les repas comme un moment partagé et non pas comme un moment partagé-en-mangeant.
Donc je suis là, si j'ai faim je mange, si je n'ai pas faim je mange pas ou moins.

Après, c'est sur qu'avec tes petits bouts à faire manger, ca devient plus compliqué.
Peux-tu envisager de faire manger tes enfants d'abord ( tout en partageant ce moment avec eux) et de manger toi ensuite avec ton mari ? .. histoire d'être un peu plus au calme !
Peut-être aussi que tu peux demander à ton mari de t'aider un peu plus. Le temps que tu trouves tes marques par rapport à ton comportement alimentaire au cours de ses repas.
B I U