MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le phénomène terrifiant des pro-ana . Que faire !?

25680
Ces filles ne deviennent pas pro-ana d'un seul coup.
Cela commence souvent par les régimes puis l'anorexie et ainsi de suite.

Elles ne le voient pas ça comme un recrutement mais comme  
une façon de permettre à ceux qui ont le plus de volonté de connaître le monde "merveilleux" dans lequel elles évoluent pou atteindre le "saint graal" de la maigreur absolu.
Elles sont convaincus d'avoir raison et s'endoctrinent les unes les autres en se filant au passage des petites "astuces", en pensant souvent ne rien faire de pire que nous lorsqu'on se file des bonnes adresses de fringues.
Ce sont des enfants, des ados, des jeunes femmes malades, très malades.

Interdire ces sites, faire que la plupart des gens n'en parlent pas et si possible n'imaginent même pas que cela existe n'est pas la meilleur chose qui est été faite puisque cela les a renforcé dans leur idée de "je détient la vérité et les gens ne veulent pas nous laisser vivre", pire cela les à inciter à former une sorte de société secrète, une espèce de club qui leur semble super "in" et accessible seulement au plus valeureux !
Mais bon j'imagine que cela ne doit pas être évident de réagir car il y a encore une fois d'énorme pressions financières, les mêmes que celles des régimes en fait, non ?

Je ne suis pas certaine que l'idée du pédopsychiatre Marcel Roffo qui propose des sanctions soient la meilleure non plus :-k
Des sanctions contre qui ?
Des personnes qui n'aspirent qu'à devenir des spectres ?
Des parents désemparés qui ne savent pas vers qui se tourner ?
Des hebergeurs qui ne peuvent pas tout surveiller ?
Des magazines qui montrent des "modèles" de maigreur comme la normalité aux ados ?
....


Pour ma part c'est le silence des autorités sanitaires trop préoccupés sans doute par le "fléau de l'obésité" qui me met en colère :?
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
Quand j'ai lu ce sujet, j'ai longtemps hésité à poster. Je ne connaissais pas bien les pro-ana (je ne les connais pas encore bien mais en tout cas, j'ai fait un effort :lol: )
Je suis passée par beaucoup d'émotions en surfant de blog en blog et de site en site. Au départ, j'étais atterrée. Je ne savais pas que ça existait ! Des filles qui prônent l'anorexie ?
Puis j'ai été effrayée ... Les conseils qu'on donne pour maigrir, les encouragements face aux kg perdus. Les courbes de poids vers le bas et des filles qui atteignent des poids d'enfant :?
Et enfin, j'ai compris ce qu'elles vivaient ... (ne me lynchez pas ! :lol: )
J'ai visité plusieurs blogs où les filles se disaient malades et réclamaient le droit de ne pas lutter contre leur maladie. Et oui. Elles ont le droit de ne pas vouloir lutter ... On l'accepte bien pour les personnes qui refusent un traitement contre le cancer ou le sida !
Ce que je n'accepte pas, par contre, c'est cette volonté de convaincre les autres de devenir pro-ana. Là, c'est très malsain :evil:
25680
Lallye a écrit:
Et enfin, j'ai compris ce qu'elles vivaient ... (ne me lynchez pas ! :lol: )

De même qu'on peut peut-être comprendre des personnes qui se suicident ou cherchent à ce suicider.
Mais acceptez que ces jeunes se tuent, surtout pour les familles je ne voit pas comment ces possibles.
Restez en regardant tout ca et en disant je comprend, je n'arriverais pas à être de cette avis.

Il ne s'agit pas de malades en phases terminales, qui demandent l'euthanasie, ou encore d'un vieil indien de 98 ans qui cherche à mourrir seul.
Il s'agit de personne qui ont toute leur vie devant eux, et tellement de possibilités de faire et de vivre des choses :D

Et les sites que tu as vu ne sont qu'une infime partie de ceux qu'on peut trouver, il y a aussi des sites et des groupes msn ou autre dans lesquels tu n'entres que si tu as prouvé que tu étais des leurs, et que nous ne lirons pas pas.

Tu penses qu'il faut laisser ce phénomène prendre de l'ampleur sans chercher un moyen d'éviter que d'autres enfants tombent dans cette horreur ?
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
Malheureusement, elles sont dans leur droit de faire ce qu'elles veulent de leur corps.
Au même titre que je vois des patients atteints d'un cancer qui arrêtent de se faire soigner alors que toutes les chances sont de leur côté.
On essaie de les comprendre. Le pourquoi du comment ...
Parfois, on arrive à tellement bien comprendre qu'on les aide vraiment et que ces personnes décident de se faire soigner.
Parfois, leurs raisons sont plus fortes que tous les arguments qu'on peut avancer (qualité de vie, pronostic ...etc.) et là, quoi faire ?? Une hospitalisation de force pour un pro-ana servirait-elle à quelque chose dans la mesure où la condition de malade devient la condition "normale" ?

Je ne dis pas qu'il faut accepter tous les pro-ana. Je dis juste que je comprends les décisions de certains. Lutter contre l'anorexie est un véritable combat.
Ce que j'ai lu sur les blogs parle de filles ou garçons qui ont lutté mais cela a été tellement difficile qu'ils ont abandonné le combat ... Peut-on leur en vouloir d'avoir échoué ? Je ne crois pas ... Par contre, on peut leur en vouloir de propager le phénomène.
Je me place d'un point de vue professionnel. C'est sûr que si on se place du point de vue de la famille, ce que je dis est abominable... Comment imaginer qu'on puisse accepter que sa fille ou son fils se détruise de cette manière ? On ne le peut pas ...
37 ans Ivry-sur-Seine (94) ~ Michery (89) ~ France 829
Lallye a écrit:
Malheureusement, elles sont dans leur droit de faire ce qu'elles veulent de leur corps.
Au même titre que je vois des patients atteints d'un cancer qui arrêtent de se faire soigner alors que toutes les chances sont de leur côté.
On essaie de les comprendre. Le pourquoi du comment ...
Parfois, on arrive à tellement bien comprendre qu'on les aide vraiment et que ces personnes décident de se faire soigner.
Parfois, leurs raisons sont plus fortes que tous les arguments qu'on peut avancer (qualité de vie, pronostic ...etc.) et là, quoi faire ?? Une hospitalisation de force pour un pro-ana servirait-elle à quelque chose dans la mesure où la condition de malade devient la condition "normale" ?

Je ne dis pas qu'il faut accepter tous les pro-ana. Je dis juste que je comprends les décisions de certains. Lutter contre l'anorexie est un véritable combat.
Ce que j'ai lu sur les blogs parle de filles ou garçons qui ont lutté mais cela a été tellement difficile qu'ils ont abandonné le combat ... Peut-on leur en vouloir d'avoir échoué ? Je ne crois pas ... Par contre, on peut leur en vouloir de propager le phénomène.
Je me place d'un point de vue professionnel. C'est sûr que si on se place du point de vue de la famille, ce que je dis est abominable... Comment imaginer qu'on puisse accepter que sa fille ou son fils se détruise de cette manière ? On ne le peut pas ...

+1
Comme je l'ai dit quand on discute avec une pro-anan c'est pas pareil qu'avec une anorexique, pour 'lun c'est un choix, un mode de vie... Comment atteindre la pro-ana quyand pour elle ce choix est comparable au vegetarisme? Qu'elle ne desire pas s'en sortir mais s'y complaire, qu'elle refuse de se voir malade juste forte, l'ana à un moment percute mais peut se voiler la face la pro-anan a pas besoin de percuter c'est SA vie
25680
Lallye a écrit:
Malheureusement, elles sont dans leur droit de faire ce qu'elles veulent de leur corps.
Au même titre que je vois des patients atteints d'un cancer qui arrêtent de se faire soigner alors que toutes les chances sont de leur côté.
On essaie de les comprendre. Le pourquoi du comment ...
Parfois, on arrive à tellement bien comprendre qu'on les aide vraiment et que ces personnes décident de se faire soigner.
Parfois, leurs raisons sont plus fortes que tous les arguments qu'on peut avancer (qualité de vie, pronostic ...etc.) et là, quoi faire ?? Une hospitalisation de force pour un pro-ana servirait-elle à quelque chose dans la mesure où la condition de malade devient la condition "normale" ?

Je ne dis pas qu'il faut accepter tous les pro-ana. Je dis juste que je comprends les décisions de certains. Lutter contre l'anorexie est un véritable combat.
Ce que j'ai lu sur les blogs parle de filles ou garçons qui ont lutté mais cela a été tellement difficile qu'ils ont abandonné le combat ... Peut-on leur en vouloir d'avoir échoué ? Je ne crois pas ... Par contre, on peut leur en vouloir de propager le phénomène.
Je me place d'un point de vue professionnel. C'est sûr que si on se place du point de vue de la famille, ce que je dis est abominable... Comment imaginer qu'on puisse accepter que sa fille ou son fils se détruise de cette manière ? On ne le peut pas ...


J'ai du mal à comprendre comment tu peux comparer des personnes atteintes d'un cancer et qui n'en peuvent plus de se battre avec des personnes qui se rendent malades toutes seules en détruisant sciemment leur santé. Te rend tu comptes à quel point c'est choquant :shock:

Et s'il te plaît, ne mélange pas anorexique et pro-ana, même si de bases la maladie est la même, cela n'a rien à voir, de même que je ne comparerais jamais boulimique et feede ! Ce serait une aberration.

Les pro ana n'abandonnent pas le combat, c'est leur combat !
La plupart d'entre elle qui se retrouve parfois devant un psy ne joue pas le jeu et s'amusent à essayer d'induire le psy en erreur pour qu'il ne puisse pas les toucher justement et pour ne surtout pas faire un vrai travail !

Comment peux-tu croire que les mêmes qui recrutent des filles qui ne sont pas encore tomber dans leur travers, et fond en home page de leur site des longs couplets de plainte sur la maladie pour ne pas faire fermer leur point de relais, comment as-tu pu croire à ces paroles ?

Tout ceux qui ont côtoyés de près des pro-ana te le confirmerons.
As-tu lu le lien wikipédia que j'ai indiqué dans le premier topic (même si il est un peu orienté) ?

Donc d'après toi il faut les laisser faire, puisque ce serait leur droit de vouloir mourir même si elles sont à la base en pleine santé, et les laisser répandre leur doctrine pour y engrainer encore plus d'enfants perdu entre autre par un manque total de repère (autre que la maigreur) sur l'image du corps ?
37 ans Ivry-sur-Seine (94) ~ Michery (89) ~ France 829
Je ne peux que plussoyer Anne.
Comparé pro-ana et cancéreux! Le cancéreux ne l'a pas demandé son cancer!
Il n'y est pour rien il n'a pas cherché sciemment à obtenir un cancer qui du colon, qui du sein, qui du poumon!
A la limite tu peux dire que le fumeur a chercher son cancer du poumon mais une fois qu'il l'a il veux generalement s'en sortir pas continuer à la devellopper histoire de se buter! La pro-ana cherche et se complaint dans l'anorexie. C'est son "mode de vie"!!!!!!
Si tu tiens a tout prix à comparer les deux tu peux a la limite, en extrapolant large, faire un amalgame entre le fumeur et l'anorexique car les deux ont "contribué" à ce qui leur arrive mais les deux par un processus d'addiction ont eut des problèmes a arreter, mais les deux veulent s'en sortir ou tout du moins sont conscient que leur comportement n'est pas ce qu'il y a de mieux pour s'en sortir! Seulement l'anorexique à plus de chance de survie que le fumeur et son cancer!
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
Je comprends que vous soyez choquée par la comparaison mais cela vient certainement du fait que d'un côté, le cancer a une cause externe (on est attaqué par le cancer) et de l'autre côté, l'anorexie a une cause interne.
On ne choisit pas de devenir anorexique comme on ne choisit pas d'avoir un cancer. :?
A la base, l'anorexie et le cancer sont 2 maladies. Certes, elles sont distinctes au niveau des causes mais les personnes réagissent de la même manière. Elles se sentent coupables, elles doivent entamer toute une série de traitement difficile, la maladie bouleverse le fonctionnement personnel, familial, professionnel ... Ces 2 maladies sont sur le long terme et il reste une épée de Damoclès au dessus de la tête bien après la rémission.
Alors, oui, on pardonne aux personnes qui ont un cancer d'abandonner. C'est dur, ce sont des traitements qui dégradent encore plus, ça nécessite beaucoup d'énergie et de volonté. Mais n'est-ce pas aussi ce que vivent les anorexiques ? Une thérapie qui vous fait livrer vos émotions et qui peut devenir destructrice, une quantité d'énergie déployée pour lutter contre la prise de médocs, les vomissements ...etc.

Les pro-ana à la base étaient bien des anorexiques. Puis ils ont accepté leur maladie et ont décidé de vivre avec.
Les personnes avec un cancer qui arrêtent leur traitement savent aussi que leur corps va se détruire. Eux aussi, ils le font sciemment.

Anne, non, je ne suis pas cruche au point de gober le fait que les pro-ana se plaignent sincèrement. Ils ont accepté l'anorexie qu'ils vivaient et leur combat change. Il ne s'agit plus d'une lutte contre l'anorexie mais plutôt une lutte pour l'anorexie.

Je le répète encore une fois. Je ne cautionne absolument pas la profusion de blogs, encore moins le tissu d'ânerie qu'on y trouve.
Je dis juste que je comprends un peu pourquoi on devient pro-ana. :roll:
55 ans 671
"Que faire !?" demande le titre de ce sujet.

Dans cette discussion personne n'a proposé de solution à part le Pr.Rufo cité en introduction qui proposait une piste et :? pif paf pouf en deux coups de cuillère à pot sa proposition a été démontée, dommage car j'aurais trouvé bien de le soutenir au moins dans son effort de dénonciation. Je trouve que cela permettrait AU MOINS d'alerter les "autorités sanitaires" et d'informer le public, et d'ailleurs moi je n'ai rien de mieux à proposer.

Bref tout ça ne me donne pas envie de poursuivre la conversation sur ce sujet, personne ne dit rien de constructif.

Mais au passage je tire mon chapeau aux reponsables sur VLR qui ont décidé de bannir la pro-ana qui est venue poster, je trouve ça très important de ne pas leur laisser l'occasion de transmettre des adresses ou conseils par messages privés. Je vous remercie d'avoir agi ainsi, et bravo !

Lallye a écrit:
Je me place d'un point de vue professionnel.

Euh, Lallye stp peux-tu dire quel est ton métier ? Ou quelles études tu fais ?
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
Je suis psy :oops:
Je vous entends déjà dire "OHH elle est psy et elle pense ça!" Mais le but de mon métier est d'être capable de comprendre avec la personne pourquoi. Quand je travaille, je mets de côté mon dégoût (parce que les pro-ana me dégoûtent, je peux vous le dire :? ), ma colère, mon indignation ...
Mais avec les pro-ana, en tant que psy, il doit être très difficile de faire quelque chose. En effet, à la base, il faut bien que la personne reconnaisse qu'il y ait un problème pour travailler. Quelqu'un qui nie sa maladie, on ne peut pas la secouer en disant "Eh oh ! t'es malade!" :lol:
On reste à écouter, à tenter de comprendre et puis, à un moment peut-être, il y aura un déclic qui se fera.

Des solutions contre les pro-ana ?
Fermer les blogs, détruire les sites qui en parlent ... Mais il y en aura toujours, malheureusement. On en ferme 1, 5 autres s'ouvrent.
:evil: Ce n'est pas pour autant qu'on ne doit pas le faire.
Mais le problème est que si on médiatise trop le phénomène pro-ana, en disant "attention ! danger !", il peut y avoir un effet boomerang où tous ceux qui sont paumés rejoindront les rangs. Ne se retrouve-t-on pas un peu coincé ? :(
37 ans Ivry-sur-Seine (94) ~ Michery (89) ~ France 829
Tu doit être psychologue vu ton age non?
Je suis assez d'accord avec toi en ce qui concerne le fait qu'il n'y a pire sourd... on connait la suite.
En revanche je ne suis pas d'accord avec la comparaison entre cancer et anorexique.
Et je ne pense pas que toutes les pro-ano etaient d'abord anorexique, celle avec qui j'ai parlé ne l'etais pas, elle avait ce choix, car oui pour elle c'etait un choix. J'ai vu des photos d'elle puisqu'il s'agit de la soeur d'un ami et avant elle etait mignonne comme tout, le genre de fille a qui tout va. Elle a fait le choix de devenir anorexique, elle SAVAIT ce qu'etait l'anorexie, mais c'est un CHOIX qu'elle a fait.
Mon amie anorexique n'avait pas fait ce choix, elle l'etais devenue car instable affectivement, en conflit ouvert avec son image... Cette fille rien de tout ça. Y'en a qui se leve le matin et se disent "tiens vais aller chez le coiffeur", elle c'etait "tiens je vais devenir ana"... et d'après ce qu'elle m'a raconté pour la plupart de ces fille ou mec c'est un choix qu'il font, pas d'assumer leur anorexie en premier mais d'abord de le devenir... :cry: :cry:
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
DarkGinger a écrit:
je ne pense pas que toutes les pro-ano etaient d'abord anorexique


J'ai cette impression que dans les pro-ana, il y a plusieurs catégories, non ? Il y a ceux qui passent de l'anorexie-maladie à l'anorexie-mode de vie, ceux qui le deviennent par choix... A mon avis, il y a d'autres types de catégorie. Si certains ont des infos ... ;)

Je finis par me dire que si on n'arrive pas à lutter efficacement, c'est peut-être parce que les pro-ana sont plus complexes qu'il ne paraît.
Si on arrivait à supprimer la "propagande" de la maigreur, ne pourrions-nous pas déjà éviter que des filles ou garçons choisissent de devenir pro-ana sans avoir été anorexique ?
ça me laisse sur le c.. qu'on choisisse de devenir anorexique ... M'enfin, faudra bien les comprendre pour pouvoir enrayer le phénomène :roll:
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
Hummm Je me rends compte que ce que je dis peut porter à confusion :shock:
Je ne dis pas qu'il faut avoir eu une longue période d'anorexie avant pour être un "bon" pro-ana.
Rholalalaaaaa ! J'ai dû mal à trouver mes mots :evil:

Vachement compliqué quand même ...

Quant à la comparaison anorexie/cancer, ne m'en voulez pas, hein ? C'était surtout pour revenir sur le fait que l'anorexie est une vraie maladie, tout comme le cancer ;)
Je ne fais que tenter de comprendre pourquoi on peut arrêter de lutter contre l'anorexie. Par contre, c'est vrai que je n'ai encore jamais rencontré de pro-cancer. Toute la différence est là :roll:
55 ans 671
En lisant le message de la pro-ana au début de cette discussion j'ai complètement halluciné en lisant sa façon de personnifier sa maladie, j'y vois une déformation de sa vision du monde et comme un besoin d'une forme de soumission à un phénomène qui la dépasse.

Souvent je me suis dit que les maux de notre époque sont liés au manque de "sens" de ladite époque. Toutes les société humaines ont possédé une "religion" ou une "spiritualité" enseignée dès le plus jeune âge, qui donne du sens à la vie et enseigne des valeurs, propose un axe de développement, institue une sorte de colonne vertébrale au psychisme...
Mais aujourd'hui dans notre société nous n'avons plus trop cela... Alors pour les fortes têtes pas de problème, mais pour les âmes sensibles c'est la porte ouverte à toutes sortes de dérives, on se cherche un dieu et on choisit dans ce qu'on trouve : tabac, sexe, travail, alcool, sport, télé, internet, ana tiens oui pourquoi pas, surtout avec une majuscule "Ana viens en moi, habite-moi, prends-moi !" :roll:

Peut-être des psys pourraient mettre un programme au point sur le principe des 10 commandements des Alcooliques Anonymes, pour permettre à ces jeunes filles de se trouver un point d'ancrage intérieur autre que Ana (et sa comparse Mia) ?
25680
Vous savez parfois à quoi me font penser les pro-ana :-k
A certains toxicomans qui parfois comparent leur drogue à un compagnon.
Il y a peut-être des choses à creuser par là, non ?

En effet le silence permet d'éviter un effet boomerang, et évites aussi "pour un temps" de donner l'idée à certains jeunes, mais permet aussi malheureusement d'ignorer le problème et de le laisser prendre de l'ampleur à ce phénomène :evil:

Et oui apprendre à les connaîtres, que des proches puissent témoigner, et qui sais peut-être des pro-ana qui s'en sont sortis (ca doit bien exister quand même), ca c'est une bonne idée :)

J'aimerais bien trouver plus d'infos sur ce que Pr.Rufo propose, parce qu'en réalité il y a peut-être toute une partie de sa proposition qu'on ne connaît pas.
En tout cas vivement que d'autres médecins suivent sont chemin, parce que dénoncer ce qu'il se passe semble finalement pour l'instant être le seule moyen de faire bouger les choses.
Et ca on est peu-être pas obliger d'attendre pour le faire ?
B I U


Discussions liées