MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Changement d'orientation

782
Voilà mon problème : j'ai 22 ans et je sais pas trop quoi faire de ma vie. J'ai quelques idées mais je change d'avis comme de chaussettes... Par exemple, avant  
je voulais devenir comédienne : hop, 3 ans d'école de théâtre après avoir suivi des cours pendant près de 8 ans et je laisse tomber car sans piston c'est trop dur.

Là je m'apprête à passer mon BTS de com et je me demande si ça me convient bien. Rester assisse toute la journée devant un ordinateur et évoluer dans ce milieu cynique et superficiel, bof finalement...

Ma dernière idée est d'être infirmière. J'adore le milieu médical, j'ai toujorus voulu être médecin mais je suis trop mauvais en physique et en maths. Mais j'ai peur que le boulot d'infirmière soit trop ingrat (netoyer le vomi et autres tâches peu ragoutantes). Ya t'il des infirmières sur vlr pour m'éclairer sur les dures réalités de ce boulot ?

Pfff j'suis paumée mouah...
C
49 ans 1965
Tu trouveras des cotés positifs et negatifs partout. Faire une choix c'est aussi dire non aux autres possibilités. Tu ne peux pas tout faire...
Passer de la comedi à la com, c'est compréhensible...arrêter parce que "trop dur" hum... Et passer à infirmière...c'est pas un coup de tête t'es sûre? Tu n'as pas peur qu'apère tu te dises "non infirmière c pas pour moi, je suis faite pr l'art, la commu, etc"?
N
42 ans Nantes 196
Salut Pouet,

Les personnes qui nettoient le vomi et qui font la toilette des malades sont plus souvent les aides-soignantes que les infirmières. Très beau métier que celui d'infirmière... mais en temps que fille d'infirmière j'ai souffert plus jeune de voir ma mère travailler les dimanches, à Noël, la nuit, avec des horaires décalées, etc. C'est une notion à prendre sérieusement en compte quand on se dirige vers ce métier car les postes avec des horaires "de bureaux" sont très rares et plutôt réservés aux infirmières ayant de la bouteille.

Quant à la communication, oui dans les grandes agences et les milieux "fashion" les gens peuvent être cyniques et superficiels (pour reprendre tes termes) mais il ne faut pas généraliser car il y a autant de postes en com' et de mentalités que d'entreprises. Je suis bien placée pour te le dire car je suis chargée de com' pour une multinationale du secteur industriel et là je suis plutôt entourée d'ingénieurs que de personnes "superficielles" (quoique l’on peut être ingénieur et superficiel). Tout dépend donc du secteur dans lequel tu souhaites par la suite travailler.

Voilà, j'espère que ces quelques lignes te permettront d'y voir plus clair.
L
42 ans 340
:shock: :shock: :shock: :shock: Tous les boulots sont durs c'est pour ça qu'on appelle ça travail et non plaisir :lol: :P

Tu es certaine que tu n'as pas du mal à trouver parce que tu as peur de te dire que tu devras faire le même boulot toute ta vie? Parce comédienne il est certain que c'est compliqué mais quand je vois mes amies qui le sont je peux te dire que ça a commençé à marcher au bout de 10 ans en moyenne... Or là tu sembles tout lacher à chaque fois sans avoir vraiment essayé. Ne crois-tu pas que ton problème est ailleurs?
J
37 ans toulouse 175
oh ben dic donc, c'est la periode!!
j'ai 23 ans et le même problème, je rate ma de'uxième année de fac, mes parents hurlent, ma mère veut que je me reconvertisse mais moi j'ai pas envie, en gros si je change pas de formation ils me coupent les vivres. ALors quoi faire?? leur dire MERDE??(pour une fois dans ma vie)
En tout cas pour toi, c'est sur que c'est compliqué! je serai toi, finis ta formation, tu peux trouver un boulot sympa ans la com mais dans une petite entreprise!
allez courage
36 ans marseille 2582
je suis étudiante en medecine, je peux donc t'éclairer un peu plus sur ces études... IL NE FAUT PAS AVOIR UN SUPER NIVEAU EN MATH ET EN PHYSIQUE contrairement a ce que l'on croit... J'ai revu mon dossier scolaire et ma moyenne au lycée en math tournait autour de 6/20 ;)
En medecine la clé de la réussite c'est d'apprendre par coeur tout et tout le temps, bien sur il faut quand meme comprendre sinon tu ne retiens rien. La premiere année est trés dure et tu passe en deuxieme année sur concours( 10% sont admis environ). Aprés ca roule comme sur des roulettes!
Pour le métier d'infirmiere je peux t'en parler un peu : les études sont plus simples que celle de medecine et moins longues aussi mais aprés, le métier est beaucoup plus intense et plus dur (tout du moins pour moi). C'est un choix à faire, je sais que moi je préfere avoir mon cabinet et etre pénarde quand je travaillerai, parce que les infirmieres que je connais sont tout le temps en train de courir, et leur salaire n'équivaut pas la peine qu'elles se donnent...
40 ans Lyon 1372
Pas besoin d'avoir un super niveau en maths et physique, je confirme. Mon ex a fait des études d'infirmier, et en maths, ils ont mis environ 3 ans à acquérir les calculs de doses (autrement dit les produits en croix... tu sais le truc de CE2) et y a des filles pour qui même à la fin des 3 ans et demi c'était pas gagné! Mon ex hallucinait complètement.
Quant au concours, c'est dans la poche, pas besoin d'être Einstein non plus. Mais c'est pareil pour tous les concours paramédicaux. Il suffit de lire un peu les news tous les jours, te faire une culture gé de bas étages, de t'entraîner aux tests psychotechniques et à te vendre à l'oral. Perso, j'ai passé le concours d'entrée à l'école d'orthophonie sans même le préparer et c'est pas compliqué.

La théorie, c'est donc facile voire HYPER facile.
Ce qui l'est beaucoup moins, ce sont les stages d'une part, parce qu'il faut bien mettre en application la théorie et on se rend compte que sur le terrain, ça le fait beaucoup moins que sur le papier, d'autant que le statut d'infirmière (étudiante qui plus est!!!) te donne droit à toutes sortes de déboires, les medecins et surveillantes étant PARFOIS (je dis bien parfois) des gros enf**rés. Mon ex n'avait pas ce problème en tant que mec. Ca passait toujours très bien, on se demande bien pourquoi, dans un milieu essentiellement féminin! ;)
D'autre part, tu t'en doutes, ce métier est loin d'être facile, ça doit même être l'un des plus durs tant au niveau des plannings (weekend, jours fériés, tout ça ça existe pas, les gens s'arrêtent pas d'être malades à Noël), que de la gestion du relationnel (tu te retrouves entre le médecin-tout-puissant et le patient, pas toujours facile à gérer, y a des purs ch*eurs), que du métier en lui-même (tu auras surement à faire des actes pas très ragoûtants, ou encore à accompagner à la mort des gens de toutes sortes auxquels tu te seras peut-être attachée). Bref pas facile du tout dans la pratique.

A côté de ça, c'est un métier magnifique, parce que l'infirmier, c'est celui qui est le plus proche des patients, de leurs angoisses, de leurs peurs, leur solitude parfois et de leurs douleurs. Et mon ex me disait qu'il adorait ce métier, parce que tous les jours, en rentrant à la maison, il savait qu'il avait été utile à au moins une personne.

Voilà ce que je sais du métier, bien que je ne le vive pas de l'intérieur. Mais on en discutait beaucoup et tous les jours avec mon ex parce que c'était pour lui une véritable passion. Et puis je fais moi-même des études paramédicales donc je connais vaguement le topo, bien qu'il me reste encore beaucoup à apprendre. Donc voilà... après à toi de faire ton choix en connaissance de cause. ;)
P
39 ans lyon 95
bonjour,
se sujet tombe a pique!!
j'ai fais des etudes dans l'habillement ne trouvant pas de travail,je fais 1 an et demi d'usine ,puis la je suis auxiliaire de vie et je pense serieusement a passer l'examen d'aide soignante...
ne dessepere pas reflechi bien a ton choix !
782
Lidie, j'ai jamais dit que ces métiers étaient trop "durs". Relis mon post. Au contraire, je cartonne dans mes études de com.

Et pour avoir fait 5 ans de castings, je n'ai pas envie de vivre toute ma vie chez mes parents car je ne trouve pas de job. Etre comédienne c'est vraiment plus que précaire, mes profs (qui avaient fait le conservatoire) galéraient.

Le truc c'est que la com ça a quoi comme but ? Faire gagner de l'argent à des personnes qui en ont déjà beaucoup. Infirmière il s'agit de soigner des gens. C'est un but qui me motive déjà plus personnellement.

Quant à médecin, c'est pas une histoire d'être fort en maths, mais il faut avoir son bac s pour y entrer. J'me vois pas passer un autre bac et recommencer 10 ans d'étude à mon âge !

Les plannings ça me dérange pas trop. Non, faudrait que je vois si je suis vraiment faite pour ça, car il faut avoir une vraie vocation. Je sais pas trop si y'a des "tests" pour le savoir...
40 ans Lyon 1372
Pourquoi est-ce qu'il faudrait avoir un bac S pour rentrer en médecine? C'est archi faux!
Je te dis pas que c'est pas un atout, mais ce n'est pas discriminatoire lors de l'inscription!
Quand j'ai fait ma première année de médecine, la major de promo était une bizuth qui avait un bac L. ;)
36 ans marseille 2582
tout a fait d'accord avec lucy, ce n'est pas la peine d'avoir un bac S pour faire medecine. Ils acceptent tous les bacs! En fait on te conseille d'avoir un bac S parce que tu as acquis pendant tes années de lycé'e une méthode de travail qui t'es trés utile en medecine mais sinon je te le dis n'importe qui peut faire medecine, il faut arréter de dire que les étudiant en medecine font partie d'une élite, qu'ils sont tous fils et filles de medecins, que c'est trop dur pour nous, qu'on est trop nuls etc..; tout ca ce ne sont que des excuses bidons!

Je le croyais avant de réussir ma premiere année de medecine, même mes parents me disaient que je n'y arriverais pas n'étant pas pistonnée et c'est ARCHI-FAUX! Maintenant, si toi tu ne te sens pas de tenter cette avneture, c'est ton choix mais surtout n'écoute pas tous les ragots et les clichés qui courent, fais toi ta propre opinion!
L
33 ans 1
Coucou Pouet,

Tu as lancé ce post il y a plusieurs années déjà et je voulais savoir si tu avais finalement décidé de te réorienter ou si tu étais restée en comm...
Parce que moi aussi je suis perdue et je pense au métier d'infirmière... :roll:

Merci d'avance pour ta réponse!!

Loulie
B I U