MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Manger peu… peu manger

A
47 ans 63 88
Je préviens ça va être long, pardon d’avance. :?

J’ai vu depuis quelque temps plusieurs messages sur le fait de manger peu et l’insatisfaction que cela apporte, et  
là encore si vous me le permettez je vais vous faire part de mes réflexions à ce sujet. :D

Comme toutes celles qui sont sur ce forum convaincues par la RA, mon parcours est long et boiteux. :oops: Nous avons toutes le parcours initiatique des personnes à la recherche du bien-être intérieur et extérieur : un esprit sain dans un corps sain si je puis me permettre.

J’ai fait des régimes comme tout un chacun, et au fur et à mesure, je les commençais à peine une semaine, tout au plus quinze jours, et quelque chose dans mon for intérieur me disait que c’était pas ce que je cherchais, ce qui me convenait, et je laissais tomber. :evil:

Comme je suis une chercheuse, j’ai continué de m’intéresser à tout et puis j’ai entendu parler de Mireille Guilliano. Vous connaissez ? Ces françaises qui ne grossissent pas ? Le bouquin. J’ai acheté, j’ai lu. Je me suis dit mouais. J’ai refermé et laissé dans un coin et continué mes investigations. Par hasard, (je crois beaucoup au hasard) je suis tombé sur un site Internet prônant le jeûne et la randonnée. C’était un moment (pas si loin d’ailleurs février dernier) de ma vie où ça n’allait pas du tout dans ma tête et où je me posais vraiment beaucoup de questions (enfin je veux dire plus que d’habitude parce que je me pose toujours des questions de toute façon ;) )

J’ai lu les articles, acheté le livre et j’ai jeûné pendant sept jours. Sans aucune difficulté. Mais attention je ne l’ai pas fait pour perdre du poids mais pour me vider la tête et le corps des mauvaises ondes. Bien sûr, j’ai perdu du poids (sept kilos) et bien sûr je les ai repris (sans surplus) dès que j’ai remangé mais ça ne m’a pas chagriné du tout car je le répète c’était pas mon but premier.

Bon là, vous en avez marre de lire et vous vous demandez où je veux en venir, j’y viens. Dans ce bouquin, l’auteur dit quelque chose de très intéressant je cite : Si vous n'avez pas faim ne mangez pas !Si vous n'avez que très peu faim ne mangez que très peu ! Si vous n'avez plus faim ne mangez plus !
Et encore plus surprenant il disait : Le minimum vital pour un régal maximal, attendez vous à être surpris du peu d’aliments nécessaire pour bien vivre.

[size=18]NB : en aucun cas je ne conseille de jeûner que ce soit clair !!![/size]

Bon, j’ai laissé de côté et là je suis tombé sur VLR et sur Zermati, j’ai lu et je me suis dit: mes recherches sont finies, je suis enfin arrivée à trouver ce qu’il me faut. Et d’un coup je me suis rendu compte que tout ce dont je viens de parler était lié. Madame Guilliano prône de revenir à des rations plus petites, de prendre du temps pour manger et de ne manger que ce qui nous est délicieux. Le jeûne de ne manger que si on a faim et que l’on a finalement besoin de peu pour faire fonctionner la machine. Et enfin Zermati et la RA qui nous disent qu’il faut faire confiance à ses sensations de faim et de satiété et ne pas accorder à la nourriture plus d’importance qu’elle n’en a.

Alors je crois qu’il est normal, quand on s’intéresse à la RA, de découvrir qu’on a un petit appétit parce qu’on a besoin de peu. Ce sont l’habitude, la société, notre éducation, l’ennui et nos problèmes personnels qui font que l’on accorde à la nourriture bien plus d’importance. cilou_cile a raison de dire que ça se régule avec le temps. Il y a plein de plaisir dans la vie, le repas en est un mais NE DOIT PAS être le seul, sinon bonjour la galère que nous connaissons toutes.

Alors bon courage et bravo aux courageuses qui sont arrivées à me lire jusqu’au bout.
25680
El lisant ton message je me suis souvenu d'un exercice qu'une nouvelle nous avait fait découvrir et qui devrait peut-être aider à mieux gérer ce rapport quantité/plaisir.

Dès que je le retrouves j'ouvre untopic à part pour parler de l'exercice et je mets le lien ici ;)
37 ans 4422
asivalavida a écrit:
Si vous n'avez pas faim ne mangez pas !Si vous n'avez que très peu faim ne mangez que très peu ! Si vous n'avez plus faim ne mangez plus !
Et encore plus surprenant il disait : Le minimum vital pour un régal maximal, attendez vous à être surpris du peu d’aliments nécessaire pour bien vivre.
Bon, d'abord je me félicite d'être courageuse et de t'avoir lue jusqu'au bout ! ;)
Ensuite, je dois dire que tu as mis en évidence ce qui est ma substantifique moelle à moi de la RA : manger ce que j'aime, comme j'aime, quand j'aime. Oui, finalement, j'ai besoin de peu. Je le sais, et je continue à manger souvent au dela de ma satiété.

M. Guilliano, c'était un gros coup marketing, mais il y avait quand meme du vrai dans son bouquin, comme tu l'as dit.
Et pourtant, pour en arriver là, il faut gratter drolement loin, et mettre à jour tout ce qui nous fait manger plus que ça..

Parfois, j'aimerais redevenir enfant pour manger "correctement" (j'entends en étcoutant mes signaux alimentaires) depuis le début.
A
47 ans 63 88
Tu as raison Coffexe, pour les enfants c'est si simple parce qu'ils n'ont pas encore été empoisonnés par tous les éléments extérieurs et parce qu'ils écoutent la nature. La nature du corps est bien faite et elle sait ce dont elle a besoin, c'est vrai que notre société de consommation, pour de simples raisons financières, qui ne nous profitent même pas, nous fait croire qu'il faut que nous mangions trois vrais repas par jour, tous les jours etc..

Il faudrait que nous arrivions à oublier cela et à revenir à des choses simples comme les enfants. Tu as parfaitement raison. Moi aussi parfois je mange plus que ma faim, et moi aussi parfois je mange sans faim. Mais si vous saviez à quel point depuis que j'ai réussi (grâce à vos soutiens) à reprendre la RA, je veux dire à ressortir du gouffre dans lequel je m'étais laissée happée, je me sens bien.

Avant, il n'y a pas si longtemps, je dormais bouffe, je me levais bouffe, je vivais bouffe toute la journée et je me couchais bouffe. Bref, j'étais littéralement obsédée par ce que j'allais manger, ce que je devais manger, ce que je ne devais surtout pas manger, ce que j'étais en train de manger. Le CAUCHEMAR quoi.
Et aujourd'hui, ben non, je m'endors câlin, je dors en rêvant, je me lève câlin (mais parfois grognon :lol: ) et je vis tout simplement en me concentrant sur ce que je fais.

Ce que je voulais dire avec mon message précédent c'est que les choses se mettent en place petit à petit, qu'on ne voit pas forcément de quelle manière on va pouvoir s'en sortir, mais les choses se font bien, chaque brique construit notre pont vers le bien être. Croyez moi. Et je le dis très à l'aise parce que sans me prévaloir d'avoir eu toutes les misères du monde ni sans revendiquer de m'y connaître plus qu'une autre pour ce qui est des malheurs, je suis quand même tombée bien bas, j'ai souvent eu les idées noires et je me suis souvent demandé à quoi bon tout ça bordel!!! Mais malgré tout, y'a ce petit truc qu'on a tous en nous qui continuait de se battre et d'installer ses briques. Il faut garder espoir et écouter et lire des choses et des gens positifs (MERCI VLR pour ça)

Même si les choses ne vous semblent pas simples, pas claires et pas faciles pour le moment, surtout, surtout ne perdez pas espoir. Un jour nous pourrons toutes dire : mais c'est si facile !
Si comme moi vous aimez la littérature et vous avez lu qq livres sur les parcours initiatiques, genre Paolo Coelho, vous savez qu'il faut partir loin, à l'autre bout du monde, se faire mal, pleurer, tout ça pour comprendre que ce que vous cherchiez était là juste à côté, à portée de main et facile à saisir. Mais sans ce parcours ce truc à côté de nous on ne le voit pas et on se sait pas le prendre c'est con mais c'est comme ça.

C'était la minute philosophique du jour :lol: ;)
C
52 ans moselle 104
Beaucoup de réflexions et de philosophie dans tes messages, merci, ça fait du bien.

Peut-être faut-il accepter de se contenter de peu, tu as raison. Mais dans cette société de consommation qui veut toujours plus, ce n'est vraiment pas facile... Je vais essayer de me contenter de manger peu puisque j'ai un petit appétit quand je veux bien l'écouter :oops:
37 ans Je suis là, sur le site vlr 154
J'aime bien ton msg, il m'inspire "asivalavida" =D>
B I U