MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

[Littérature] Le Parfum. De Patrick Suskind.

2309
Süskind est bavarois exactement, c'est un allemand joviale quoi :P
40 ans Longwy (54) 211
Et vive la Bavière! Une directrice d'auberge m'a dit là-bas qu'il fallait que je mange, que j'avais l'air palotte :lol: L'ai tout de suite apprécié la nana!
Enfin bref, rien à voir avec le bouquin :roll: .
Et oui, lire un livre en VO, comme voir un film en VO, c'est plus sympa je trouve, on découvre d'autres subtilités, qui n'ont pas pu passer au travers du clivage de la langue (qu'est-ce que je parle bien moi des fois! je m'épate :lol: ). Ayant fais 10 ans d'allemand, ouai, j'arrive à le déchiffrer mais refuse toujours obstinément de le parler na! Préfère l'anglais ;)
37 ans entre paris et toulouse entre la raison et le coeur!! 821
RRHHHOOO voila une nuit que je remonte les meandres de vlr et sur quoi je tombe un topic sur mon bouquin prefere.

Ce livre est tout simplement epoustouflant, magnifique et derangeant..
Avc un meutrier au sommet de son art pour se fabriquer une odeur, un divin magicien mais tellement ignoble et cruelle..

Je le conseille vraiment puis qu'elle plaisir de nous faire vivr a cette epoque avc des descriptions des plus ettonnantes, la majorité par l'odeur..

Et le film qui ne doit sortir cet hiver normalement; j'espere que le realisateur auras su retranscrire les odeurs par les images autant que suskind par ces mots..



:D :D :D
38 ans Bxl 449
Lu, lu, relu et rerelu! :D
J'ai bien aimé "le pigeon" aussi.
Et j'ai vu des images du comédien qui joue Grenouille dans ciné-live, il n'est pas aussi moche que je m'imaginais, mais j'irai sûrement le voir.
46 ans Paris 307
Vous pouvez me dire le message qu'a voulu faire passer l'auteur ? J'ai été impressionnée par la scène finale où la fille se fait manger. Comme j'ai la jugeotte un peu lente, j'ai pas bien compris. C'est une question de cannibalisme ? Comme le japonnais qui avait manger la néerlandaise parce qu'il l'aimait trop ?
46 ans Paris 307
Pas de reponse ? :D
39 ans 394
SandyBrunette a écrit:
Vous pouvez me dire le message qu'a voulu faire passer l'auteur ? J'ai été impressionnée par la scène finale où la fille se fait manger. Comme j'ai la jugeotte un peu lente, j'ai pas bien compris. C'est une question de cannibalisme ? Comme le japonnais qui avait manger la néerlandaise parce qu'il l'aimait trop ?


Je devrai m'en aller relire la fin avant de te répondre, mais je sais déjà que le cannibalisme n'était que le moyen d'exprimer le message, et non la fin.
D'ailleurs ce n'est pas la rousse qui se fait manger mais Grenouille (himself).

Et je crois (souvenirs...) que l'auteur s'explique la dessus. C'est simplement une question d'amour. Ces êtres des bas fonds qui n'ont jamais été exposés à l'amour se trouve face à l'être le plus aimable qu'il soit à leurs yeux. Alors, fascinés, ils veulent s'approprier cet amour, en garder une trace.
Le crime même en devient un geste d'amour.
44 ans Lille 979
Je l'ai lu quand j'étais au lycée, il m'avait bien plu et durtout marqué... Je vais cherché dans mes archives, je pense pouvoir retrouvé le livre... vu que je ne jette jamais rien :lol:
46 ans Paris 307
J'ai vu le film entre temps, en effet j'avais oublié aussi que c'était Grenouille qui se faisait manger.

Incroyable cette quête d'amour, de parfum, d'odeur. Il n'a plus envie d'être invisible, il veut être adulé, aimé.

Un peut comme certaines de nos stars qui était laides quand elles étaient petites (donc "invisibles"), elles ont voulu être aimées, elles ont fini par obtenir ce qu'elles voulaient à force de preséverance et en effet des personnes pourraient les bouffer pour obtenir un peu d'amour (cf. Claude François ou les Beatles sur scène).
B
36 ans 13
Ah, le Parfum, un de mes ouvrages préféré ! J'adore son ambiance , son anti-héros (l'affreux Grenouille) et ses personnages pittoresques. Une vraie réussite littéraire !
B I U