MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

moi et les autres

33 ans là bas, au loin 1705
salut à tous

c'est encore moi avec coups de gueules! :(
je me pose énormément de questions, surtout dans ma relation avec les autres. depuis 3 ans, j'étais super amie  
avec des garçons plutot gentils, on s'entendaient bien et je tenais à ça, mais un jour, l'un deux en avait marre et m'a dit: "je suis ami avec toi uniquement parce que tu me fais pitié, y a aucun mec qui voudra être avec toi", bon ben c'est sympa de ta part, je m'en débarasse illico presto (ça m'a fait mal surtout après avoir été mystérieusement oubliée par ma meilleure amie, et que ce mec là, c'était pour moi le moyen de me dire que c'était pas ma faute), ça me fait mal de perdre encore une fois un "ami". je cherche du réconfort auprès d'un autre ami qui, pour me soulager, me dit: "tu sais, moi je t'aime bien comme tu es, mais si tu perdais quelques kilos, ce serait bien pour toi et patati et patata..." et de trois!!
aujourd'hui, je m'interdis d'avoir des amis, je sais que tout le monde ne pense pas comme ça, mais franchement je n'ai pas envie de chercher, j'en ai marre sincèrement, et après cette maudite séance chez l'endocrinologue (j'en parle dans le forum) je n'ai plus du tout l'envie ni le courage de lutter, autant dire que "JE N'AI PAS DE VOLONTé"
cet ami (le dernier de qui je parle) il est super gentil avec moi, et me dit tout le temps des trucs encourageants, mais à chaque fois, systématiquement à chaque fois que je le vois, dès que je le lui dis bonjour, il y a cette scène qui me reviens à l'esprit, le jour où il a été comme tout les autres, et du coup 2 secondes après, je n'ai plus envie de rester avec lui..je m'isole, j'ai envie de pleurer et finalement je m'en vais.

rien qu'à l'idée de sortir de chez moi, j'ai des nausées et une grosse diarrhée :? c'est pas génial!!
j'écris ça, non pas parce que je veux m'en sortir et je veux que ça change, enfin si je veux que ça change mais je n'en ai plus la force.
je rêve d'être une fille normale, comme les autres, avec pleins d'amis, qui ne se pose pas de questions, qui ne ressens pas ces choses.
S
52 ans seine maritime 6
chère lulu, ma première envie aurait été de te répondre "change tes amis, ils ne sont pas à la hauteur" seulement je sais autant que toi que c'est beaucoup plus facile de voir ceci de l'extérieur, l'idée que les gens ne voient que ce que ce que tu as à l'intérieur de toi et totalement fausse et il ne faut pas se voiler la face. Seulement, je veux croire qu'il existe des amitiés plus fortes que ça, des gens qui peuvent t'apprécier pour ce que tu es, et je suis persuadée qu'à 19 ans, tu as certainement d'autres choses cachées dans ton chapeau comme l'humour, la gaieté, l'intelligence ou bien autre chose. Laisse les gens venir à toi et ne te laisse pas juger, évite aussi de penser à ce qu'on pourrais penser de toi à chaque instant.
Bon courage !
crois en mon expérience, il n'y a rien de mieux l'humour pour s'en sortir
:lol:
33 ans là bas, au loin 1705
l'humour :lol: j'ai déjà essayé mais ça n'a pas vraiment marché, peut être parce que je parait trop sérieuse et trop stricte, même en souriant on me trouve assez stricte. j'ai cessé de croire en l'amitié.

en étant enfant, je m'étais promis de ne jamais me laisser embarquer dans les tourments de l'adolescence, mais me voilà..je n'ai pas tenu ma promesse, et me voilà avec mes TCA, mes sauts d'humeurs, mes questions bidons, et puis je sais, je fais chier tout le monde! (désolée pour les mots). je regarde le clip vidéo de Cassie, me and U, une chanson que j'ai bien aimée, mais en regardant cette fille, avec ses os qui se dessinent quand elle danse, je me suis demandé si j'étais satisfaite de mon état actuel, la vérité est que quelque part oui je le suis, je veux dire que ça m'a permis de "démasquer" ces gens là, qui prétendent ne voir que les valeurs intérieurs sans prêter attention au physique, si j'avais été mince, je serais sans doute comme ces personnes que je detestent, celles qui disent que "c'est une question de volonté", je me serais sans doute moqué des personnes comme nous, j'aurais un petit ami et la seule chose à laquelle j'aurais prêté attention c'est si je dois prendre un gloss rouge ou transparent. rien que pour cette hypothétique vie de mince ça me fait frissonner, penser que je pouvais être autrement, quelque part, ce que j'ai vécu c'est ce qui fait ce que je suis maintenant. oui j'ai envie de changer, j'ai surtout envie de sortir de ce cauchemar, sans passer par les étapes intermédiaires, c'est bien trop difficile. :cry:

ça en tiens qu'à moi, et c'est bien ça qui me pèse
33 ans là bas, au loin 1705
oups j'ai oublié de te remerçier supernanie, j'ai lu tes autres messages, et c'est trs réconfortant de ta part. merci.
S
52 ans seine maritime 6
j'ai de la peine de te voir du haut de tes 19 ans avec déjà tant de contraintes, on se se ment pas, nous n'avons pas envie de ressembler à des grosses, nous avons envie de rentrer dans cette norme qui nous bouffe tous ! tant que tu n'auras pas avalé ceci, tu ne pourras pas commencer le long et difficile travail sur toi même qui consiste à se donner les moyens d'y arriver mais cela peu prendre beaucoup de temps et on a souvent envie de baisser les bras. Ne perds pas courage, il y a un place sur cette terre pour TOI AUSSI mais ne cherche pas à aller trop vite ou de chercher la taille mannequin (une taille où tu te sens bien serais déjà une super victoire) jour après jour, 100 g par 100 g et cm par cm, c'est tous les jours que tu vas gagner et j'aimerai tellement que tu commences sans tarder, ne te laisse pas gagner par la déprime, dit doit que la place à laquelle tu prétends sur cette terre, elle est à toi, de droit, donc tu va te battre
Pardonnes moi d'être un peu sèche avec toi mais il ne faut pas baisser les bras et sache que tu n'es pas seule
Bon courage :sifl:
37 ans 3935
Par expérience (je sais, je n'ai que 23 ans), je dirais que les cons, c'est pas ce qui manque. Tu sais, ça n'a rien à voir avec ton poids. Tu n'aurais pas été ronde ç'aurait été ta couleur de cheveux ou ta manière de t'habiller qui leur auraient déplu! Les vrais amis ça se trouve, enfin, je n'en ai pas encore rencontré parce que mon cas est un peu particulier mais je ne perds pas espoir :P
41 ans 2883
Je ne suis pas du tout d'accord avec ce que vous dites.
Ok pour ce que tu racontes sur le premier gars: c'est pas gentil ce qu'il a sorti (mais bon, on ne sait pas ce que tu lui as dit avant non plus, si c'était au cours d'une dispute ou pas).

Par contre, désolée, mais si le second mec pense que tu devrais perdre du poids, je ne vois pas pourquoi tout d'un coup il n'est plus ton ami? Tes amis n'ont pas le droit de ne pas être d'accord avec toi? si tu trouves des baskets roses super belles, et que tes amis trouvent que ces baskets c'est la honte et s'en moquent gentiment, ils sont virés?
Surtout que ton pote te le dit: il t'aime bien.

Tu vas le voir en lui disant que tu souffres parce que l'autre t'a sorti ce que tu nous as dit, et tu attends quoi: qu'il te plaigne? au contraire, si ce gars n'avait rien dit, je pense que là, tu aurais eu du soucis à te faire: ça serait un sacré hypocrite, et je ne pense pas qu'on pourrait qualifier un hypocrite de vrai ami.

Possible que je me plante, parce que je n'ai pas beaucoup d'infos dans ton texte sur ta relation d'amitié avec ces garçons, mais je pense que le problème ne vient pas de tes amis mais de toi: ce sujet du poids est tellement sensible et douloureux chez toi que tu voudrais qu'on ne te dise rien dessus.
Mais des amis, c'est sensé pouvoir aborder tous les sujets avec toi: si tes amis ne peuvent pas en parler avec toi, t'aider, te conseiller, qui le pourra?
Tu te forges une carapace en interdisant aux gens d'entrer dans ce domaine là, et même tes amis n'ont pas le droit d'y aller, tu ne leur fais pas confiance sur ce point...

As tu dis à ton ami combien ce qu'il avait dit te faisait souffrir? as-tu parlé de ta souffrance concernant ton poids? ça te soulagerait peut-être de lui en parler et de lui ouvrir ta carapace?
55 ans Annecy 81
Bonjour simplement Lulu...

Je sais, c'est pas facile de trouver des amis sincères et aimants.
Reste que, comme Nathouille, je pense que ton deuxième ami est un vrai ami. Il a le droit d'exprimer ce qu'il pense et si ce qu'il pense c'est "tu devrais perdre quelques kilos, ça t'irait bien" et bien c'est son droit. Et en plus, il prend le risque de se faire virer en te disant ça.
Tu sais, j'ai un problème d'alcool. Quand mes amis me disent "tu ne devrais pas, c'est pas bon pour toi", qu'est-ce que j'attends ? Qu'ils me disent "ouais, t'as bien raison de te saouler !". On a le droit de ne pas être d'accord, tout le temps, sur tout.
Faut pas oublier qu'en tant que "rondes", on est plus susceptibles que d'autres...
Oui, le premier, c'est dégueu, ch'suis d'accord avec toi.
Mais le second est un ami, un vrai alors préserve-le... L'amitié, c'est beau, c'est rare, c'est précieux...
41 ans Bordeaux 311
Moi je ne suis pas d'accord avec les 2 derniers avis. Je ne comparerai pas un pb d'alcool qui est fondamentalement mauvais pour la santé avec un problème de poids qui peut éventuellement l'être, ni un avis sur des chaussures et un sur mon poids...
Effectivement le sujet du poids est sensible alors un véritable ami le sait et ne l'aborde pas comme ça. De plus qu'est ce que ça veut dire: si elle ne perd pas ces kilos elle ne sera jamais bien, jamais jolie??? :shock: ....un(e) ami(e) on l'accepte tel(le) qu'il ou elle est et on ne fait pas de réflexion sur son physique, surtout quand on sait combien elle ou il y est sensible or il ne faut pas être un génie pour deviner que chez une personne ronde, dans une société comme la notre, le poids est important et qu'elle est souvent bien au courant des risques...
Par contre, ce qui est bien c'est de communiquer et de dire éventuellement à la personne qui nous a blessé qu'elle nous a blessé et pourquoi...de ne pas rester sur un malentendu...
55 ans Annecy 81
N'oublions pas que la maladresse est humaine. Et que si cet ami s'est montré maladroit, il nous arrive à nous aussi de l'être... Simplement. Apprenons l'indulgence. ;-)))
33 ans là bas, au loin 1705
je ne m'attendais pas à autant de réactions et en effet, je me rend compte que je n'ai pas précisé le contexte ni mon avis sur la question.
hier je me suis un peu brouillé les idées, j'avais juste envie de faire sortir ce mal être, mais aujourd'hui ça va beaucoup mieux grace à une amie avec laquelle j'ai parlé des heures de ça. ça c'est une autre histoire.

pour les deux garçons en question, le premier, m'avait dit ce qu'il a dit non pas au cours d'une dispute mais un jour tout comme les autres, où en le voyant un peu mal à l'aise avec moi, je lui ai demandé ce qui n'allait pas, si j'avais fait quelque chose qui la froisé, c'est alors qu'il m'a répondu ce que j'avais écrit plus haut, mais ce que je n'ai pas cité ici, c'était ma réaction après, sur le coup, je me suis dit qu'il croit peut être qu'il em plait et que je lui faisait un plan drague (ce qui n'était pas le cas) on s'est expliqué pendant une bonne trentaine de minutes avant que le prof ne viennes, je me sentais étouffée, et lui il était là à me regarder droit dans les yeux et à me citer tout mes défauts, et en passant il m'en a même crée d'autres! je me suis rendue compte que notre amitié c'était basée sur des malentendus, il a cru que je le voulais comme copain (je veux dire petit ami) j'ai cru qu'il m'aimait bien comme son amie. je me suis trompée. il faut dire aussi qu'on est resté en contact encore plusieurs mois après, moi à essayer de m'excuser pour tout ce que j'ai fait et ce que je 'nai pas fait, et on est entré dans une relation non pas amicale, mais dans laquelle tout était de ma faute, c'est une amie commune qui m'a ouvert les yeux sur la chose et que finalement je me suis surprise entrain de lui faire ses 4 volontés. la situation ne pouvait pas durer comme ça. je le lui ai dit, il a répondu "bon débarras". quand on se croise à la fac on se dit bonjour je lui sors mon sourire et je suis aimable avec lui, je ne lui en veux pas de m'avoir dit clairement qu'il voulait une top model pour amie, je ne lui en veux pas de ne pas avoir la même conception de l'amitié que moi. ça s'est juste arrêté. oui ça me fait mal quand je repense à ça, mas bon, je ne suis pas parfaite et je fait des erreurs comme tout le monde, j'assume.

le deuxième ami, eh bien non je n'ai pas tout arrêté avec lui, au contraire, on se parle tout le temps, mais comme on n'est pas dans la même filière, on ne se croise pas à tout les cours, mais sinon, il est gentil et je ne lui en veux pas d'avoir été comme les autres et de penser que je ne pourrais pas être jolie en étant obèse.
nathouille: si quelqu'un n'aprouvais pas mes gouts ou ne m'aprouvais pas moi, je ne lui en voudrais pas, c'est dans la différence que tout se construit, je n'imagine pas un monde où tout le monde est d'accord avec moi, je ne demande à personne d'être d'accord avec moi. je n'en veux même pas à cet ami d'avoir été sincère, au contraire ça voulait dire que pour lui, je suis assez "amie" pour qu'il me parle de quelque chose d'aussi sensible que ça, ce que j'ai dit dans mon message, c'est que je me pose des questions (j'ai le droit nan?!) à chaque fois que je le croise, je repense à ce qu'il m'a dit et je me demande tout le temps ce qu'il pense de moi, s'il veut toujours rester amie avec moi, ou s'il pense comme l'autre, je préfère encore baigner dans le doute plutot que de lui demander. en tout cas pas maintenant.

merci supernanie, tu n'as pas été très sèche (j'ai connu des discours pire que ça!) au contraire, j'ai sentie de la tendresse dans ton message, j'aurais aimé que ces paroles viennent de la part d'une mère mais bon, je te remerçie énormément, parce que finalement, ce que tu as dit n'a été que vérité.

je vous remerçie pour votre soutien, il n'y a que sur le forum que je trouve des personnes qui comprennet vraiment et surtout qui essaies de comprendre sans me juger d'avance. là je pleure mais je ne suis pas triste, au contraire, j'appréçies.

j'espère que j'ai été clair quant à ma relation avec mes amis et les autres en général. j'essaie toujours d'être à l'écoute de ne pas juger d'avance, et je répète que je comprend parfaitement la différence entre moi et mes amis.
37 ans picardie 12
:D coucou!je suis nouvelle!!
jvien de lire les post..et je trouve que c'est pas vraiment des amis pour dire ça..jsui ronde belle et c'est pas les autres qui vont m'enlever ma bonne humeur! :P
dis toi que personne est moche,chacun plait à quelqu'un!!!
mais plais toi d'abord à toi même!!!
41 ans 2883
Ok lulu :)
Comme j'imagine tu as compris, je ne voulais pas t'accuser de ne pas être assez ouverte avec tes amis, c'était juste un exemple exagéré pour illustrer mon propos. (mais parfois je suis un peu trop spontanée et j'ai une légère tendance à me la jouer Marseillaise avec ma sardine qui a bouché le port sans le faire exprés :) ).

Je vois que tu as l'air de bien gérer la situation, et je t'admire d'avoir su discuter de tout ça avec chacun. Aprés tout, c'est trés rare les gens qui ne se disputent jamais ou qui ne comprennent jamais de travers (même pas sure que ça existe), mais c'est pas évident non plus de se remettre en question ensuite et de tenter de discuter de la situation avec les principaux interéssés, surtout quand on a été blessé par certaines paroles...

Tu avais l'air desespérée par l'amitié en début de post, apparemment, ça va mieux :)
33 ans là bas, au loin 1705
rondoudou_rose: "plais toi d'abord à toi même" voilà une phrase que j'aime bien :)

nathouille: c'est sans soucis, je n'ai pas du tout pensé du mal de ce que tu as écrit, c'est juse qu'il fallait que je mette les points sur les i . en plus, c'est sure que tu ne me connais pas "réellement", je veux pas virtuellement. je ne suis pas parfaite, loin de là (même très très loin de là) mais depuis que je me suis rendue compte qu'il n'y avait pas plus destructeur que les malentendus, je me suis décidée à prendre mon copurage à deux mains et à discuter avec les autres, ce n'est pas du tout facile, surtout que je ne suis pas du genre qui passe des heures à papoter ou encore à parler de moi même! je trouve cela très difficile de se confier, de dire ce qui ne va pas et d'exiger des explications.

au moins, comme ça je suis sûre que je ne me suis pas trompée sur la personne ni sur ses intentions, je ne voulais pas perdre une amitié juste parce que je n'ai pas appréçié ce que la personne m'avait dite, mais en évaluant la situation, je me suis dit: "les amis sont peut être la seule chose qu'on choisit dans la vie, je suis libre de choisir, si par incompatibilité d'humeur avec la personne en question, je suis malheureuse et en souffre, autant être égoiste et tout arrêter!" oui je sais, c'est égoiste comme raisonnement, mais ça fait longtemps que j'ai décidée d'être égoiste :D de prendre soin de moi et de mes meilleurs amis.

bon en général, je n'aime pas rester sur une dispute et je deteste plus que tout qu'on soit en colère après moi, ou qu'on m'en veuille pour quelque chose. mais aujourd'hui, j'ai fait un exception et j'ai lançé des regards meurtriers à mon ex meilleure amie, je en sais plus si j'en ai déjà parlé mais cette charmant fille, a tout arrêté d'un jour à l'autre, sans explications, sans au revoir, apparamment elle a fait la même chose avec un ami commun (super timide mais super sympa, je l'adoore) je me demande tout le temps si ça a quelque chose à voir avec mon apparence, peut être qu'elle avait honte de moi, enfin bon, j'ai essayé de lui demander mais les mots ne sortaient pas de ma bouche, j'avais les larmes aux yeux quand je voulais demander, je me sentais tellement trahie, ça m'a plongé dans une dépression qui a duré un peu plus de 2 ans, 2 ans, à me demander pourquoi, 2 ans à me hair parce que j'ai fais fuire la personne que j'ai le plus aimé, on avait tellement de points communs, mais comme beaucoup de gens croiyaient qu'on étaient ensemble (enfin en relation quoi!), ça l'a peut être gênée.

enfin je ne sais pas, je ne cesserais peut être jamais de me demander ce qui s'est vraiment passé, mais entre temps, cette fille ne me parle uniquement que quand elle voit que je me suis trouvée une nouvelle amie, elle fait tout pour se la procurer, nous séparer et passer pour la victime dans l'histoire!! je crois qu'elle doit avoir un problème! elle se crée des maladies pas croyables, pour que ses amis ne la délaissent jamais. mais elle m'a fait la chose qui lui fait le plus peur au monde: être abondonnée.

je garde de mauvais souvenirs, mais j'ai su tenir le coup, j'ai pu éviter de justesse un échec dans ma vie d'étudiante, j'ai raté beaucoup de choses c'est vrai oui, mais ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort!

je crois que maintenant vous savez un peu pourquoi j'ai cette vision tellement négative de l'amitié, dans toute ma vie, mes meilleures amies m'ont abondonné, je crois que c'est de ma faute (forcément ça ne peut pas être une coincidence) mais ne trouvant pas ce qui cloche chez moi, j'essaie de prendre les choses à la légère. je me casse pas trop la tête avec les nouvelles connaissances avec qui je ne m'entend pas très bien. et je freine toute relation qui me semble aller dans le sens d'une amitié plus intime, en tout cas, je m'explique avec les personnes que je blesses surement en leur disant que je ne souhaite pas aller plus loin, je leur dit que tout simplement, je ne veux pas revivre la même chose encore une fois. qu'ils m'excusent.
B I U