MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

aller voir ailleurs....

A
36 ans Nice 21965
je suis de nature fidele donc je romp d'abord et apres je vais m'amuser
44 ans 10768
Je crois que cette question, c'est prendre les choses à l'envers...

Parce que la vraie question, c'est pourquoi en venir à tromper... qu'est-ce qui fait qu'on en a envie ou qu'on s'y sent poussé... quelque part, cela veut dire que son couple est en crise et c'est ça le vrai problème...

Donc plutot que de se demander pourquoi tromper ou qu'est-ce qui fait que je le ferai, je crois qu'il faut se demander : pourquoi suis-je avec mon conjoint ? pourquoi rester ? est-ce que je peux encore sauver les pots cassés ? et si je fais des efforts, est-ce que lui est prêt également à en faire ? Est-ce qu'on peut encore être heureux ensemble ? Qu'est-ce qui peut encore nous retenir ensemble et est-ce que ce sera suffisant ?

Si on peut répondre à ces questions, alors le chemin suivant est de parler avec son conjoint, de tout mettre sur la table, d'essayer de comprendre où est le problème d'un côté comme de l'autre, et de voir si on peut sauver quelque chose et comment on va y travailler...

Et si le conjoint ne veut rien faire, hé bien il faut prendre des décisions... surement le quitter, pour soi, pour son propre bonheur, parce que des fois il faut savoir être égoïste... et parce que ça ne sert à rien d'entretenir l'illusion d'un mariage, qui n'est plus qu'une vague association de colocataires...

enfin... à mon sens... ;)
37 ans 2362
Oui moi aussi j'ai du mal avec l'infidélité et comme ladylunatique, je pense que je passerai par la case communication :D
60 ans Au bord de la mer 15536
Mais tout ne peut être résolu de cette manière. Moi aussi je pensais fidélité toujours......... La vie fait qu'on évolue ! Encore une fois mon exemple ne démontre rien, et n'est en aucun cas applicable à un autre cas, mais :

Je suis avec mon conjoint parce que je l'aime, parce que je l'admire, parce que j'ai envie de vivre avec lui, de finir ma vie avec lui, parce qu'il a plein de qualités. Parce qu'on forme un couple, une famille, que nous sommes heureux et que c'est le plus important dans ma vie.
Simplement sexuellement çà ne marche pas entre nous. Cela n'a jamais bien marché, mais je n'y attachais pas d'importance auparavant. Mes besoins ont évolué, mes idées aussi, et il ne peut pas faire mieux.... Alors ?
Je cherche ailleurs le plaisir que je n'ai pas avec lui, sans pour autant remettre mon couple en question.
Oui c'est de l'infidélité, et oui je lui ments. C'est le seul point qui me dérange, le mensonge, c'est le mal nécessaire à notre équilibre.

Je joue avec le feu, je risque de me brûler les ailes. J'ai décidé de prendre ce risque.
56 ans 91 25732
Thyselle a écrit:
Et si le conjoint ne veut rien faire, hé bien il faut prendre des décisions... surement le quitter, pour soi, pour son propre bonheur, parce que des fois il faut savoir être égoïste... et parce que ça ne sert à rien d'entretenir l'illusion d'un mariage, qui n'est plus qu'une vague association de colocataires...

enfin... à mon sens... ;)


Et si le problème du conjoint n'est pas qu'il ne veut rien faire, mais qu'il ne peut rien faire ? ;) Et si en dehors d'un problème, comme Provence le souligne (le sexe par exemple) tout va bien ?

Ce n'est pas une illusion de mariage, c'est un vrai mariage avec quelqu'un, il y a de l'amour, il y a d'autres choses très importantes mais pas de sexe. JAMAIS ! Et on n'y peut rien. On pourra en discuter des heures si on veut, ça ne changera jamais rien, parce que ça n'est pas possible.

Il faut faire quoi ? Quitter ? Juste pour ça ? En foutant en l'air tout le reste ?
Se résigner ? Même si on en souffre ? Et se contenter de petits objets sympas en plastique ?
Supporter ? Parce qu'on est mariée, qu'on aime son homme et qu'on n'est pas des bêtes ?

Certaines peuvent, d'autres non. Elles ne sont pas plus faibles, elles ont simplement envie, parfois de penser à elles.

Alors, on peut aller chercher ailleurs, quelques heures de temps en temps, ce qui manque, pour retrouver un équilibre. Sans tout ficher en l'air, sans faire souffrir l'autre.

Comme le dit Provence, l'équilibre d'un couple passe parfois par ce chemin là. Oui c'est de l'infidélité, oui c'est du mensonge. Mais à mon sens c'est un des cas où cette infidélité, paradoxalement, sert le couple au lieu de le détruire.

Mais je vois qu'avec Myrza et Provence, on doit être les seules à penser comme ça. Sans doute à cause de notre condition de quadra et d'expériences proches... A 20 ans, à 30 ans, je ne pensais pas ça.

Avec le temps j'ai compris que l'amour (oui l'amour !) prend divers chemins pour arriver à s'épanouir et que ce n'est pas parce qu'il y a un obstacle qu'il faut tout foutre en l'air, mais ce n'est pas une raison non plus pour subir jusqu'à la fin de ses jours une situation frustrante contre laquelle on ne pourra jamais rien.

Alors ça vaut parfois le coup de prendre le risque.
60 ans Au bord de la mer 15536
C'est exactement çà, Patty ! Je me reconnais vraiment dans tout ce que tu as dit :D

Et c'est vrai aussi que je ne pensais pas cela à 20 ou 30 ans. Et d'ailleurs je ne l'ai pas fait à cet âge là ! :lol:
108 ans 6176
Patty a écrit:
Mais je vois qu'avec Myrza et Provence, on doit être les seules à penser comme ça. Sans doute à cause de notre condition de quadra et d'expériences proches... A 20 ans, à 30 ans, je ne pensais pas ça.


zut moi qui suis d'accord avec vous c'est que j'ai du atteindre les 40 ans m'en rendre compte alors :lol:

non j'crois pas c'est plutot ma propre experience qui fait que je sais aujourd'hui, que je ne suis pas infaillible en la matière.Aucune de nous ne l'est.il est parfois des circonstances complexes qui font qu'on se découvre capable de choses dont on se croyait bien incapable ( "moi jamais"). mais tout ça ne remet pas systematiquement en cause le couple en question et sa pérennité.c'est très personnel et faut être dans les chaussures de l'autre pour comprendre enfin tout ça.
56 ans douai 1905
Patty a écrit:
Thyselle a écrit:
Et si le conjoint ne veut rien faire, hé bien il faut prendre des décisions... surement le quitter, pour soi, pour son propre bonheur, parce que des fois il faut savoir être égoïste... et parce que ça ne sert à rien d'entretenir l'illusion d'un mariage, qui n'est plus qu'une vague association de colocataires...

enfin... à mon sens... ;)


Et si le problème du conjoint n'est pas qu'il ne veut rien faire, mais qu'il ne peut rien faire ? ;) Et si en dehors d'un problème, comme Provence le souligne (le sexe par exemple) tout va bien ?

Ce n'est pas une illusion de mariage, c'est un vrai mariage avec quelqu'un, il y a de l'amour, il y a d'autres choses très importantes mais pas de sexe. JAMAIS ! Et on n'y peut rien. On pourra en discuter des heures si on veut, ça ne changera jamais rien, parce que ça n'est pas possible.

Il faut faire quoi ? Quitter ? Juste pour ça ? En foutant en l'air tout le reste ?
Se résigner ? Même si on en souffre ? Et se contenter de petits objets sympas en plastique ?
Supporter ? Parce qu'on est mariée, qu'on aime son homme et qu'on n'est pas des bêtes ?

Certaines peuvent, d'autres non. Elles ne sont pas plus faibles, elles ont simplement envie, parfois de penser à elles.

Alors, on peut aller chercher ailleurs, quelques heures de temps en temps, ce qui manque, pour retrouver un équilibre. Sans tout ficher en l'air, sans faire souffrir l'autre.

Comme le dit Provence, l'équilibre d'un couple passe parfois par ce chemin là. Oui c'est de l'infidélité, oui c'est du mensonge. Mais à mon sens c'est un des cas où cette infidélité, paradoxalement, sert le couple au lieu de le détruire.

Mais je vois qu'avec Myrza et Provence, on doit être les seules à penser comme ça. Sans doute à cause de notre condition de quadra et d'expériences proches... A 20 ans, à 30 ans, je ne pensais pas ça.

Avec le temps j'ai compris que l'amour (oui l'amour !) prend divers chemins pour arriver à s'épanouir et que ce n'est pas parce qu'il y a un obstacle qu'il faut tout foutre en l'air, mais ce n'est pas une raison non plus pour subir jusqu'à la fin de ses jours une situation frustrante contre laquelle on ne pourra jamais rien.

Alors ça vaut parfois le coup de prendre le risque.


tu as compris patty que j'étais dans cette situation....et tu as totalement bien résumé ce que je ressentais....
oui, on culpabilise, oui , on ment, mais parfois la vérité est bien pire au mensonge....cependant, j'ai craqué, je l'ai appellé au tel ce midi pour lui dire ce que je comptais faire....de l'idiotie, vouloir le faire souffrir? non, vouloir etre honnete, tout simplement....sa réponse? "je sais que je te fais souffrir, je sais que je te délaisses, mais je t'aimes et je n'arrives pas à comprendre pourquoi j'agis ainsi....si tu veux aller plus loin cet après midi, vas y, c'est ton choix, je ne peux pas t'en vouloir"....
cet après midi, il ne sait rien passé....parce que je veux encore peser le pour et le contre, parce que je veux croire que c'est encore possible que tout s'arranges!!! mais je sais que le jour que j'agirais, je ne lui en parlerais pas, parce que je ne veux pas le faire souffrir pour rien!!! :cry: :cry: :cry:
40 ans là 5969
Patty a écrit:

Et si le problème du conjoint n'est pas qu'il ne veut rien faire, mais qu'il ne peut rien faire ? ;) Et si en dehors d'un problème, comme Provence le souligne (le sexe par exemple) tout va bien ?

Ce n'est pas une illusion de mariage, c'est un vrai mariage avec quelqu'un, il y a de l'amour, il y a d'autres choses très importantes mais pas de sexe. JAMAIS ! Et on n'y peut rien. On pourra en discuter des heures si on veut, ça ne changera jamais rien, parce que ça n'est pas possible.

Il faut faire quoi ? Quitter ? Juste pour ça ? En foutant en l'air tout le reste ?
Se résigner ? Même si on en souffre ? Et se contenter de petits objets sympas en plastique ?
Supporter ? Parce qu'on est mariée, qu'on aime son homme et qu'on n'est pas des bêtes ?

Certaines peuvent, d'autres non. Elles ne sont pas plus faibles, elles ont simplement envie, parfois de penser à elles.

Alors, on peut aller chercher ailleurs, quelques heures de temps en temps, ce qui manque, pour retrouver un équilibre. Sans tout ficher en l'air, sans faire souffrir l'autre.

Comme le dit Provence, l'équilibre d'un couple passe parfois par ce chemin là. Oui c'est de l'infidélité, oui c'est du mensonge. Mais à mon sens c'est un des cas où cette infidélité, paradoxalement, sert le couple au lieu de le détruire.

Mais je vois qu'avec Myrza et Provence, on doit être les seules à penser comme ça. Sans doute à cause de notre condition de quadra et d'expériences proches... A 20 ans, à 30 ans, je ne pensais pas ça.

Avec le temps j'ai compris que l'amour (oui l'amour !) prend divers chemins pour arriver à s'épanouir et que ce n'est pas parce qu'il y a un obstacle qu'il faut tout foutre en l'air, mais ce n'est pas une raison non plus pour subir jusqu'à la fin de ses jours une situation frustrante contre laquelle on ne pourra jamais rien.

Alors ça vaut parfois le coup de prendre le risque.


j'avais pas vu les choses sous cet angle...
mais je pense que tan qu'on n'est pas confrontée a la situation on ne peut pas l'imaginer encore moins l'envisager...
mais je peux comprendre...
L
71 ans 7508
Ce ne sont pas des motifs pour l'infidelité pour moi. Ce sont des problèmes dans mon couple et ça doit se règler d'une façon ou d'une autre.
Si je le trompais pour ces raisons et après il en découlerait quoi?
Bah que le problème serait toujours là et que ça n'aura rien changer. De plus mon mal être reviendrai.

De plus je ne crois pas que face à un de ces problèmes je réagirai par l'infidelité mais plutôt par grosse crise :lol:

Si un jour je devais être infidèle (ce qui reste inenvisageable encore :lol:) ça sera pour une personne qui aurait provoquer cette envie et non pour combler un manque ou quoi.
56 ans 91 25732
myrza a écrit:
cependant, j'ai craqué, je l'ai appellé au tel ce midi pour lui dire ce que je comptais faire....de l'idiotie, vouloir le faire souffrir? non, vouloir etre honnete, tout simplement....sa réponse? "je sais que je te fais souffrir, je sais que je te délaisses, mais je t'aimes et je n'arrives pas à comprendre pourquoi j'agis ainsi....si tu veux aller plus loin cet après midi, vas y, c'est ton choix, je ne peux pas t'en vouloir"....


Je crois que ta réaction cette après midi, c'est la dernière chose que l'on fait avant de sauter le pas, en espérant que l'autre va réagir, que ça va être le coup de fouet qui va enfin le réveiller.

Quand on dit à l'autre "aujourd'hui, je t'ai dit que je faisais des courses, mais c'est faux. En fait j'ai rendez vous avec un autre, parce que je n'en peux plus, je me sens trop mal" (c'est un peu ça que tu as dit ?), on attend comme réponse : "non, ne fais pas ça, je t'aime, ça va changer, je te le promets".

C'est un appel à l'aide. C'est dire qu'on sent que la situation ne va pas tarder à nous échapper, qu'on a besoin qu'on nous remette dans le chemin.

Mais la réponse, quand la situation est telle que je l'ai décrite est souvent celle que tu as eue... :(

Et c'est extrêmement déstabilisant. Pourquoi il dit ça ? Il ne m'aime plus alors puisqu'il accepte que j'aille voir ailleurs ? Je crois qu'en fait, l'autre sent bien arriver les choses... et il sait aussi qu'il n'y peut rien... il a conscience de la souffrance de l'autre mais n'a pas les moyens de la faire cesser. Alors il comprend, s'il veut garder la personne qu'il aime, qu'il va falloir accepter certaines choses.

Le jour où on est vraiment prêt à sauter le pas, je crois qu'on y va et qu'on ne dit rien...

En fait on a presque besoin d'une "autorisation"... Et le pire, c'est qu'on l'obtient... :cry:

Je n'ai pas de conseil à te donner. C'est toi qui sais, ou plutôt qui sauras ce qu'il faut faire. C'est à toi de savoir ce que tu peux donner et ce que tu peux accepter et de quelle façon. A toi de gérer la culpabilité et le mensonge. Mais tu peux aussi retrouver la femme que tu es et que tu as du mettre entre parenthèses pendant longtemps. Tu peux aussi retrouver un équilibre qui te permettra de recommencer à donner dans ton couple et à vivre autrement.

Jamais je ne te dirais vas-y fonce ou ne le fais pas. Mais juste une chose : tu as pensé à lui, tu as pensé à vous. Parfois il faut savoir penser aussi à soi, parce que sinon on se perd et on se réveille un matin et on se rend compte qu'il est trop tard...

Dernière modif par le 5130j; modifié 1 fois
56 ans 91 25732
Yubaba a écrit:
Si un jour je devais être infidèle (ce qui reste inenvisageable encore :lol:) ça sera pour une personne qui aurait provoquer cette envie et non pour combler un manque ou quoi.


C'est souvent parce que quelqu'un a su provoquer une envie qu'on se rend compte du manque... Avant on le supportait tant bien que mal, quitte à le trouver normal. Et puis un jour on se rend compte que dans les yeux de quelqu'un d'autre on retrouve ce à quoi on croyait avoir renoncé pour toujours. Ca fait mal mais ça fait tellement de bien aussi...
60 ans Au bord de la mer 15536
Souvent mais pas forcément !
En ce qui me concerne, c'est moi qui un jour ait décidé que cela ne pouvait plus durer, le manque était devenu insupportable, et qui ait recherché un partenaire, au début uniquement sexuel.
Le hasard m'a fait tomber sur un homme merveilleux, il y a eu un an en septembre.
Mais çà c'est un autre sujet : Peut-on aimer deux hommes à la fois ? :lol:
56 ans douai 1905
athanyaw a écrit:
je suis de nature fidele donc je romp d'abord et apres je vais m'amuser


je ne cherches absolument pas à "aller m'amuser" en prenant un amant!!!! ou je me suis mal exprimée ou alors nous ne sommes pas sur la meme longueur d'ondes!!!!

on es encore dans la mentalité ou si un homme va voir ailleurs c'est qu'il ne trouve pas chez soi ce qu'il veut et ça, on l'excuse, mais quand c'est une femme qui agit ainsi, peut être pas forcément pour les memes raisons, alors là, c'est une sa....E et forcément, elle doit avoir toute une collection d'amants!!!!

j'ai beaucoup de mal a comprendre moi meme ce que je recherches, seules patty et providence semble comprendre....c'est peut être vraiment une question d'age....quand on es en pleine jeunesse, on croit dur comme fer à l'amour eternel et pure....je ne vous blames pas...j'espères simplement qu'un jour vous ne serez pas dans cette situation!! :cry:
56 ans douai 1905
Provence a écrit:
Souvent mais pas forcément !
En ce qui me concerne, c'est moi qui un jour ait décidé que cela ne pouvait plus durer, le manque était devenu insupportable, et qui ait recherché un partenaire, au début uniquement sexuel.
Le hasard m'a fait tomber sur un homme merveilleux, il y a eu un an en septembre.
Mais çà c'est un autre sujet : Peut-on aimer deux hommes à la fois ? :lol:


je penses en effet que l'on peut aimer deux hommes à la fois!!! c'est un autre sujet effectivement .... :roll:

je te souhaites de continuer à t'épanouir pleinement!!!!
B I U


Discussions liées