MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Hernie discale mediane C3/C4.. je douille!!!

1311
kikou

voilà il ya 2 mois, j'avais commes des douleurs lancinantes dans le bras gauche et au lob frontale gauche.
Je suis allée chez mon toubibn on a fais 2 traitements rien  
ya fait.
on pensait a une nevralgie. Je suis allée voir un ostéophate qui m'a manipulée, j'étais bien pendant 2 semaines.. plus rien.. et puis tout est revenue plus fort, epaule, cou, tête..etc..

J'ai passé radios rien. Je suis allée chez un rhumato, et il m'a fait une infiltration pour me soulagée, celà n'a fait que envenimer le problème, je suis restée couchée 5 jours tellement j'étais malade et vertige, nausée et douleurs ..

j'ai passé un IRM vendredi, on m'a trouvé une hernie médiane en C3 et C4, ligamentaire.
Je vais ce matin voir le rhumato, mais apparement quand je l'aieu au tel il m'a dit que je devrais voir un neuro chirurgien ou un neurologue.

Je douille, depuis IRM ( on m'a pas fais d'infiltration pour cet examen) je peux pas rester plus de 10mn debout, j'ai des nausées, vertiges, d'ailers je vomis souvent, et la seule façon ou je me sente un peu mieux est la position couché. J'ai mal, la morphine ne me faisplus aucun effet.

est-ce que quelqu'un a eu déjà celà et quel est le recours qu'on lui a donné? operation? je sais qu'il est possible maintenant d'asséché une hernie si elle est petite, mais qu'est-ce que celà veut dire exactement?

je file audoc, là, mais si quelqu'un a des infos je suis preneuse ;)
40 ans bretagne 56 1126
kikoo

j ai une amie qui est actuellement dans le meme cas
elle doit aller faire des inilftations a paris et voir si cela se passe sinon c'est operation
1311
le soucis est que moi je ne suporte pas les infiltrations :? :evil: ça m'angoisse :oops: je vais au doc là, je reviens aprés, peu être que j'en saurrai plus :)
56 ans 91 25732
"Assécher une hernie discale" c'est pratiquer une nucléorthèse, ou une nucléolyse, c'est à dire qu'on va injecter directement un produit dans le disque pincé et abîmé pour le dissoudre (la différence entre la nucléorthèse et la nucléolyse, c'est le produit employé).

Ma maman a subi ça pour une hernie discale en L4-L5. Elle a dit "plus jamais" ! Elle a horriblement souffert (l'injection est très douloureuse, malgré l'anesthésie qui n'est qu'au niveau de la peau, et elle a bien douillé après aussi). Mais surtout, ça n'a pas empêché la hernie de revenir et elle a dû être opérée deux fois, car elle avait développé des calcifications suite à l'injection.

Si on l'avait opérée tout de suite, une seule intervention aurait probablement suffi...

Toutefois la nucléorthèse peut être efficace dans certains types de problèmes du dos, mais je crois qu'elle a été abandonnée pour les hernies discales médianes en raison du fort taux d'échec et surtout de complications liées à l'apparition de calcifications qui récidivent.

La nucléolyse continue à être pratiquée.

Effectivement, si c'est bien une hernie discale, un rhumato ne peut rien pour toi, à part te proposer des infiltrations (et on ne peut pas en faire beaucoup, en général pas plus de 3), te prescrire des anti-inflammatoires et des anti-douleurs.

Il vaut mieux consulter un neurochirurgien qui pourra te dire si l'intervention est indispensable (on opère moins systématiquement les hernies discales qu'à une époque), ou s'il vaut mieux employer une autre méthode.
1311
hé bien le rhumato veut m'hospitaliser (moi qui ai une phobie des hopitaux geant!!) parce que il dit qu'il ne faut pas tenir compte des resultat de l'IRM, que pour lui c'est pas une hernie mais un pincement.
Je ne l'ai pas trouvé trés a l'ecoutes de mes symptomes. Parce qu'il m'a demandé de répeter 30 fois, me repondait pas..

me dislui que c'est pas en C3 et mais en C6 et C7.. j'avoue être sur les nerfs, et eu les larmes de fatigues etc.. et lui me dis que je suis dépressive, que il conçois qe j'ai des douleurs mais que je dois"m'écouter" d'ou plus d'effet de la morphine ( ça la pas empecher de m'en remmettre en prescription). Dit ne plus être a la hauteur, et pense que je suis atteinte de fibromyalgie.
Il a demandé une hospitalisation de quelques jousr pour les mêmes examens que j'ai déjà passé plus d'autres. Il a pas été vraiment foutu de me dire lesquels..


Il veut aussi que je sois assister d'une cellule psycholgique puisque me trouve un peu " depressive".. moi dépressive, j'avoue que de trainer celà depuis 2 mois forcement, je suis pas en train de sauter ds tous les coins de bonheur, et que les symptomes queje developpe me rende bien fatiguée et je suis obligée de rester couchée puisque debout celà devient intenable.Et que je suis fatiguée moralement aussi parce que tout ce décante niveau boulto et forcement dans une periode ou je suis en arret.

ya de quoi être un peu plus émotive que d'habitude et a force de me dire "c'est ça , c'est pas ça " je deviens un peu irrassible..

bref, logiquement j'attends que l'hosto me contacte pour definir d'une entrée, logiquement la semaine pro.

voilà.. j'avoue être un peu déboussolée, je desirerai un avoir l'avis d'un autre spécialiste mais d'un coté qui mieux que le service ( je ne sais même pas lequel) a l'hosto pourra me donner un autre avis ou constater.
Pour avoir un RDV avec un autre toubib c'est la croix et la bannière ici avec les spécialistes.
1311
Re..

Donc suite des evenements depuis la dernière fois.. comment dire.? :roll: je ne suis pas sortie de l'auberge :lol: :oops:

J'ai donc été hospitalisé dans le service interne de l'hopital le plus proche de chez moi par ce fameux rhumato. ABOMIFREUX!! ce séjour.

J'étais dans un état.. Donc le toubib, disons plutot l'interne vient on passe examens sanguins, urinaire, cardiogramme, examens moteurs, psychomoteur, la totale en l'espace de 2 h.
Zom est resté avec moi. on expliquait depuis le debut le deroulement de ce "mal" qui me ronge depuis 2 mois.

Nouveau traitement antidouleur, etc..
Le doc du service est venu par la suite. Mais vu que les traitements ne fesaient pas effets au bout de plusieurs jours et que j'étais de plus en plus mal, ils ont décidés de me faire passer un scan. Rien au scan.

Alors.. ( je le raconte même si ça me rend en colère), ils ont décrété que toutes mes douleurs et mon mal était psychosomatique.
Au début j'ai cru comprendre que en fait ils m'expliquaient que dans la pathologie de la douleur il y a plusieurs paliers, disons qu'il y a la douleur réelle, la douleur que l'on se "provoque" a rester inactif ou a trop penser, et la douleur que l'on s'invente plus que a la normal ou que l'on invente carrement.
Je suis un peu évasive sur les termes exacts, mais c'est a peu prés ce que j'ai compris lors de mes anciens cours medicaux.

Mais en "grattant " un peu plus, j'ai bien fini par comprendre que NON!! c'est enfoirés pensaient que TOUT était dans ma tête, ils m'ont même dit que j'étais DEPRESSIVE et NEVROSEE.. :evil: :oops:

On repars quand même dans un nouveau traitement que je n'ai pas supporté durant la nuit. J'explique que je ne pex plus le prendre, que je ne veux plus non plus, dans la nuit mêm les aides soignantes voyant mon intolérance a celui ci l'ont notifié sur le carnet de liaison.
Ils voulaient me forcer a le prendre!! j'ai refusé et on m'a traité de " chieuse" .

Plus d'examens a passer, jene pouvais pas sortir contre avis medical, puisque sinon, je perdais mes droit de sécu et ma prise en charge si je devais re-rentrer plus tard pour la même raison. Donc, je discutaille des modalité, ils voulaient pas me faire voir un neurologue, je demandais un autre avis medicale ( pas eu le droit).

bref, la croix et la bannière.. l'interne ne savait même pas lire mes radios.
Il est resté 10 mn a les explorer devant nous, et au bout d'un moment avec Zom on demande ce qu'il en pense et ce qu'il voit. Il nous repond " heu.. vous savez je ne suis pas spécialiste en radio, jene sais pas les décrypter" :shock:

bref, pour sortir, avoir le bon de sortie, j'ai du suivant protocole, voir un psy.. sois disant pour evaluer mon degré de douleur.
Je m'execute puisque ma seule envie était d'aller voir d'autres spécialiste ailleurs et au plus vite.
Elle, la psy, m'a pas parlé une seule fois de mon mal, madame la pro de la connerie humaine, a décelé en moi de la depression au plus haut, un poids.. :evil:

J'ai eu droit a des questions sur ma vie privée et intime avec Zom :shock: , demande de suivit psychologique en dehors du CHU, j'en passe et des meilleures... et alots le pompon de la pomponnette; elle m'a dit de faire une cure pour mon poids, que celà influt sur tout et que je ne pouvais pas rester aussi "forte" ( heu..! je fais 1m63 pour 79kgs, jene me considère pas comme "forte" mais "rondouillette"), j'ai eu droit a tout pendant 3/4 d'heure.

J'ai reussis a sortir, je me suis faite pourrir par le chef de service qui m'a bien cassée parce que je me suis pas génée pour repondre et me defendre des conneries que je pouvais entendre sur mon cas. Il ne voulait pas me rendre mes radios et mes examens que j'avais fais avant de rentrer au CHU..
J'ai finalement pu les recupérer, j'étais dans un état.. cou enflé, omoplate aussi... la douleur pire qu'en rentrant et le reste aussi.
Je suis sortie avec une ordonance ( je pensais des anti inflamoitoire et anti douleur), ma mère passe a la pharmacie et en rentrant on se rend compte qu'il m'a filé une ordonnace d'antidepresseurs seulement :evil: :evil: :evil:

HALLUCINANT!!

j'ai heureusement pu voir un autre rhumato, qui m'a soulagé avec de la mésothérapie, j'ai rdv au neurologue pour passer d'autre examens. Et j'ai un peu de kiné mais pas de manipulation vu que j'ai une hernie.

Tous les nouveaux praticients cité au dessus me disent que CHU incompétent et autre rhumato aussi. Ma douleur est due en fait a une nevralgie cervico bracchiale mais mal soignée par incompétence.
On recommence tout donc depuis le début.

Forcement, on m'appelle de partout pour bosser, mais je ne peux pas, je vous dis pas les nerfs quand même...

donc ça suit son cours mais apparement celà risque d'être trés long.
J'ai reçu le compte rendu du CHU et on a bien rigolé, jaune , mais rigolé, parce que en dehors des explications des examens passés, jeme fais démolir en fin par le cher de service et l'interne..

pff.. c'est quand même démoralisant de ne pas être écouté ni entendu, ni rien du tout par des medecins, un CHU, je ne comprends pas.
Le manfoutisme..etc.. DINGUE!!!!

franchement celà fait peur..


(désolée pour le roman....)
40 ans Paris 14E 761
Tatoom a écrit:
'ai heureusement pu voir un autre rhumato, qui m'a soulagé avec de la mésothérapie


Euh.

Sans vouloir être méchante, ni rien affirmer puisque je suis très loin d'être médecin ...

C'est vrai que lorsque je lis des trucs comme ca ... Ca donne plus l'impression que tu as besoin que quelqu'un s'occupe de toi ... Parce que la mésothérapie .... C'est plutôt charlatanesque ...


Just my 2 cents, tu as le droit de me rentrer dedans bien sur.



D.
45 ans 17521
dariamarx a écrit:
Tatoom a écrit:
'ai heureusement pu voir un autre rhumato, qui m'a soulagé avec de la mésothérapie


Euh.

Sans vouloir être méchante, ni rien affirmer puisque je suis très loin d'être médecin ...

C'est vrai que lorsque je lis des trucs comme ca ... Ca donne plus l'impression que tu as besoin que quelqu'un s'occupe de toi ... Parce que la mésothérapie .... C'est plutôt charlatanesque ...


Just my 2 cents, tu as le droit de me rentrer dedans bien sur.



D.


euh... excuse moi, daria, mais la mésothérapie a amplement fait ses preuves...

J'ai trouvé ça dans focus santé :
Citation:

Les origines et principe de la mésothérapie
La mésothérapie est un traitement médical consistant à administrer des médicaments par micro-injections dans la peau. Cette technique est récente : elle date de 1952 et a été mise au point par le docteur Michel Pistor. Son idée : "Injecter peu, rarement, au bon endroit". Autrement dit, un médicament doit parcourir le plus petit chemin possible. D'où la solution d'injecter un produit directement sous la peau à proximité du problème que l'on veut traiter.

Cela évite donc aux substances de passer dans le sang et d'aller dans l'estomac ou le foie. Et l'on sait que ces organes sont souvent abîmés par les médicaments parfois agressifs. Bref, les deux atouts mis en avant par cette méthode sont de réduire les effets secondaires des médicaments et de pouvoir également réduire les doses injectées.

Que peut soigner la mésothérapie ?
La mésothérapie est particulièrement utilisée par les sportifs de haut niveau pour soigner leurs traumatismes articulaires ainsi que les tendinites ou encore les problèmes musculaires. Plus globalement, la mésothérapie est utilisée pour soigner les infections (angine, sinusite, bronchite...), certaines affections d'ordre dermatologiques (zona, herpès), les rhumatismes ou encore les douleurs chroniques (en particulier la migraine). Ses actions décontractantes, anti douleur ou anti-inflammatoires sont à l'origine de ces indications. Du point de vue des contre-indications, elles sont rares : seules d'éventuels allergies aux produits utilisés sont signalées, donc méfiance si vous êtes un allergique


voir aussi dans wikipedia ICI :roll:
1311
heu me faire aider psychologiquement? :lol: (humour)
non, serieux je suis epanouie, je pense, même si j'ai des hauts et des bas comme tout le monde et que oui j'ai du mal avec mon poids...

mais la mésothérapie m'a soulagée au plus possible.. en 10mn mes douleurs et mes courbatures ... envolées!! j'ai remercié le ciel ;)
c'est sur ça dur pas, il faut en faire plusieurs scéances pour pouvoir avoir des resultats et un soulagement total.
La mésothérapie c'est en fait des mini injections de produits dans les endroits ou le mal est existant. Pour ma part le long des deux omoplates et la colonne, le cou.


C'est quand même mieux que le CHU qui ne me donnait que du DAFALGAN... :(

aprés la mésothérapie s'utilise pour d'autre pratique.

et mon mal est bien une cervico brachialgie mal soignée par le CHU.( pas soignée du tout même)

aujourd'hui, les douleurs sont encore plus présentent, mais je supporte aprés ce que j'ai passé avant, c'est quand même "léger".
Cependant, j'ai hate d'être a mardi et même si je vais douiller pendant 5mn avec les injections, je sais que je serai soulagée.
Je souhaites juste guerrir trés vite et que celà ne soit qu'un mauvais souvenir..enfin..

;)
56 ans 91 25732
La mésothérapie, pourquoi pas, si ça te fait du bien. ;)

Etant donné ce que tu dis, je crois que tu devrais peut-être voir un ostéopathe. C'est parfois cher et pas remboursé, mais ils arrivent à faire presque des miracles.
1311
J'ai déjà fait deux scéances chez l'ostéophate ;) celà ma soulagée sur le moment.
Mais le soucis est que avec l'hernie que j'ai au niveau des cervicales, je ne dois pas faire de manipulations au risque de la reveiller et de la déclanchée plus grosse d'aprés le rhumato. Donc j'ai des la kiné sans manipulation. Le kiné lui même dit que j'ai une inflammation sévère au niveau du coup et omoplates..

merci ;)
40 ans Paris 14E 761
Autant pour moi alors, je suis désolée.
Pour moi la mesotherapie, c'est les piqures que faisait son "médecin" a ma mere pour l'aider à "maigrir des jambes" ...

D'ou ma reaction.


Désolée et bonne chance.


D.
1311
oui la mésothérapie est aussi faite pour la fonte de la masse graisseuse sur les cuisses ou jambes, et apparement ça marche sur certaines.
Ma mère elle l'a fait pour les varices sur les jambes..

alors pas de soucis ;) tu sais personne n'a la science infuse :lol:
1311
Bou.................. :cry: Les filles j'en peux plus!!

Celà maintenant bientot 5 mois que ça dure, je suis saturée!!!
La mésothérapie me soulage sur le moment mais au bout de 2 jrs on est reparti pour un tour :oops: J'ai essayé un magnétiseur, j'avoue que moi même j'ai le don, mais je suis tout de même séptique. Et bien, ça a bien marché, car aprés et durant 2 semaine plus rien, plus mal, rien!! Je ne me suis pas emporté non plus, j'ai fiat trés attention a ne pas forcer. je continue le kiné. Depuis 3 jours, re!!! :evil:

Nausée, vertiges (non,je ne suis pas enceinte comme beaucoup me le demande :lol: :? ) mal a la nuque horrible!! les décharges qui reprennent.
Demain matin j'ai rdv au rhumato qui veut m'infiltrer si la douleur persiste.Seulement la première que j'avais faite je l'avais pas suporté :oops: ( remarquez le premier rhumato qui me l'avait faite était un blaireau).
En plus on a prevu de partir avec Zom le week end pro pour la St Valentin ( du 16 au 18) et si je suis mal a cause de l'infiltration je pense que ça tombera a l'eau, bien que si je suis malade aussi comme maintenant, je pense que ça sera pareil...

Je peux pas voir un osthéo, puisque pas droit a aucune manipulation :( vu que l'hernie est mal placé.

Bref là je sature, j'ai du refusé deux postes a cause de cette sa********, je ne suis plus patiente :cry:
48 ans 759
Ma pauvre je compatis ! Moi qui n'ai qu'une simple sciatique. La douleur traine et ça me stresse, je mange plus et des fois je pète un cable parce que la douleur m'empêche de faire ce dont j'ai envie, en ce moment je vivottes. Tout ça pour dire que les médecins qui s'occupent de toi sont complêtement abrutis. La douleur peut entrainer une dépression , c connu. Qu'ils te soulagent et tu iras beaucoup mieux moralement. Certains ont bien du mal à reconnaitre qu'ils sont impuissants, c'est facile d'accuser les patients.
Bon courage ma belle !
B I U