MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

conflits avec beaux-parents

L
60 ans 1
Je dois, dès le départ, vous avouer que je n'ai jamais eu beaucoup d'affinités avec mon beau-père. De plus, mon mari (fils unique) entre souvent en conflit avec son  
père (ce dernier est d'ailleurs en conflit à un moment ou un autre soit avec quelqu'un de sa famille soit avec quelqu'un de son voisinage). Donc, nous ne nous voyions qu'un ou deux fois par mois avec mes bps.
Ne sachant pas avoir d'enfant, nous avons décidé d'accueillir un petit garçon durant un mois. Depuis, les relations avec mes bps se sont empirées jusqu'à aller à la rupture. Je vous explique : nous travaillons tous les deux; cependant, Samy (nom du petit garçon) m'accompagnait toute la journée à mon travail (je suis indépendante). Nous rentrions à la maison vers 18h15 au plus tôt et il me fallait alors préparer le repas et accomplir certaines tâches ménagères. Mes bps avaient pris l'habitude de venir chez nous tous les 2 jours à 18h30 tapante (ben oui, eux, ils soupent à 18h). Par politesse, je leur tenais compagnie mais je bouillais intérieurement car non seulement, ils nous volaient ces moments privilégiés où nous pouvions nous retrouver tous les 3 autour d'un repas et parler de notre journée, et d'autre part, mes tâches ménagères prenaient de plus en plus de retard. Mon mari, quant à lui, vaquait à ses tâches quotidiennes sans se préoccuper d'eux. Les semaines passaient, mais même si je ne disais rien, ils avaient remarqué que la tension montait (ma bm m'a d'ailleurs signalé qu'elle avait essayé de faire comprendre à son mari qu'ils devaient espacer leurs visites mais il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre).
La cerise sur le gâteau : mon bp a proposé à Samir de partir 10 jours avec eux en vacances l'année suivante. Sans nous demander notre avis au préalable ! Rôle de ma bm ? Etait-elle au courant ou pas de ce projet ? Toujours est-il qu'elle n' a rien dit ni suggérer de nous demander notre avis. Samir, ne parlant pas le français, n'a pas compris. Nous leur avons signifié qu'il n'en était pas question. À la fin de son premier séjour chez nous, mes bps sont venus lui dire au revoir. Mal nous en pris de partir 1/4 heure plus tôt que l'heure prévue, car mon bp nous en a voulu et ne nous a plus parlé pendant 5 mois.
Je me suis souvent reproché de ne pas avoir parlé, dit haut et fort que je n'acceptais plus leurs visites tous les 2 jours et de s'immiscer de la sorte dans notre vie (présence et commentaires). La tension entre mon bp et moi était montée à un tel point : il en connaissait les raisons mais ne modifiait en rien son attitude.
Avant que Samir ne revienne la deuxième année, j'avais bien demandé à ma belle-mère d'espacer leurs visites et de venir un peu plus tard pour nous permettre de manger tranquillement. Mon mari en a également parlé avec son père.
Le jour de son arrivée, 15 minutes après avoir déposé ses valises, ils l'ont emmené chez le bijoutier lui acheter la montre de marque qu'ils avaient fait mettre de côté ! J'ai été un peu étonnée car d'habitude on offre un cadeau à la fin du séjour. Enfin, soit. La première semaine se passe bien : ils ne sont pas venus mais nous avions convenu d'aller souper chez eux le dimanche soir. Là aussi, tout se passe bien. Jusqu'au lendemain matin : mon bp vient chez nous pour emmener Samir faire une balade. Mon mari lui signifie que nous avions pris congé tous les deux pour faire une randonnée à vélo avec Samir. Il lui propose de venir le prendre le lendemain. Mon bp refuse et c'est la dispute. Pour mon mari, c'en était de trop. Depuis et jusqu'à ce jour (16 mois) il ne voit plus ses parents.
Quant à moi, je les ai revu une fois : nous avons parlé longuement et je leur ai à nouveau rappelé les raisons de notre souhait d'accueillir Samir durant un mois par année chez nous (ils connaissent pourtant notre souffrance de ne pas avoir d'enfant mais ont l'air d'en faire fi), qu'un mois est si vite passé, que je ne puis accepter de les recevoir tous les 2 jours, que nous avons notre vie, qu'ils sont trop envahissants, de respecter nos souhaits. Mon bp m'a alors avoué qu'il avait prémédité cette dispute. Je suis partie écœurée. Du coup, je me suis rappelé l'épisode de la montre. Pour moi, tout devint clair : durant un an, il a donc préparer minutieusement son plan pour en arriver là.
Lors de son troisième séjour, Samir demande à voir mes bp. Mon mari prend sur lui et téléphone à ses parents pour convenir de venir chez nous le lendemain soir. A 18h30 (apparemment, ils n'ont toujours pas compris que je termine mon travail à 18 h et que je dois préparer le repas), ils étaient chez nous. Mon mari se tient à l'écart. Pendant que mon bp joue avec Samir, j'avoue à ma bm que je suis également fâché car ils sont allés rendre visite à Samir et sa famille. Pour moi, une fois de plus, ils se sont immiscé dans notre vie. Ce n'était pas leur place, ils ne sont pas la famille d'accueil de Samir. C'est alors que ma bm me reproche d'empêcher leur fils d'aller les voir. Jamais, ô grand jamais, je n'ai influencé mon mari dans ce domaine. Mais il est plus facile de mettre cela sur le dos de la belle-fille plutôt que de reconnaître qu'ils sont de responsables de cet échec relationnel parents-fils, qui je le précise, existait déjà avant que je ne connaisse mon mari.
Conclusion : pour mes beaux-parents, je suis responsable de tout.
Pour moi, je crois que, même en mille ans, je n'arriverai pas à leur faire comprendre que nous sommes des adultes et qu'ils doivent respecté nos souhaits.
Pourriez-vous me donner votre avis ? Suis-je dans l'erreur ? Merci pour vos réponses.

[edit modo : Discussion déplacée depuis le forum Rééducation alimentaire (RA méthode gros.org) ]
B I U