MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Sleeve ou By Pass ? 1 mois pour décider!

C
56 ans villejuif 26
Bonjour à tous et à toutes, :D
Je reviens vers vous après 7 mois d'investigations en vue d'une chirurgie de l'obésité possible pour moi.
Mes derniers sujets sur le By  
Pass sur ce site étaient :
- By Pass la solution finale (en date du 7 mai 2006)
- Bilan Pré-Op By Pass, je n'y ai pas droit ! (12 mai 2006)
- Grosesse et By Pass (13 mai 2006)

Compte tenu de mes diverses pathologies : :(
- Hyper androgénie avec distrophie ovarienne polikystiques
(maladie hormonale, les ovaires ne sécrètent que des hormones mâles (testostérone), et pas du tout les hormales femelles. Bref, cette maladie à pour conséquences directes l'obésité...
- Insuffisance rénale (sous hydro cortisonne) à cause de la prise de corticoïdes au long cours en raison de :
- l'Asthme sévére, insuffisance respiratoire, apné du sommeil
- Allergie, presqu'à tout, + ecséma (dans les mains)
- Polyarthrite rhumatoïde ankilosante, mais depuis septembre de nouveaux bilans, font plutôt pensé à une fibromyalgie selon les rhumatos de Cochin et Hotel Dieu.

Je me suis rendue dans plusieurs hôpitaux de Paris, et vu plusieurs Chir spécialisés dans les chirurgies barriatriques, malabsortives.

Malgré, les diverses soucis de santé que je viens d'évoquer, et l'hésitation, au demeurant extrême, des chirurgiens à vouloir m'opérer.

Plusieurs séjours en Nutrition, et notamment les dernier à l'Hotel Dieu, (septembre) et (octobre en hôpital de jour) et par lequel je suis prise en charge depuis 1 an maintenant. Devant l'échec des régimes, et au devant de ma BMI à 58. 130 kg pour 1m50.

Mon état d'obésité morbide, aggravé par tous mes problèmes santé ont conduit le Staff de l'Hotel Dieu à un accord pour un By Pass ou Sleeve, programmé, maintenant pour janvier prochain dans 1 mois environ.

Tous les autres avis que j'ai pu prendre, ont été similaires et puisqu'ils me connaissent bien, maintenant à l'Hotel Dieu, je serai donc opérée làbas.

Les solutions qui ont été trouvées sont les suivantes :
Pour l'asthme, les allergies et problèmes rhumato, PLUS DE CORTISONNE!
J'ai été seuvrée depuis fin juillet, c'était obligatoire, sinon impossible de m'opérer. A la place, je suis sous hydro cortisonne (substitutif de la cortisonne à cause du cortisol que je ne fabrique pas) et qui me met sous insuffisance surrrénale. Infiltration localisée chez le rhumato, et alternance de paracétamol et advil 400 + Miorel x3/j (miorelaxant pour les muscles et évite les crampes). C'est moins efficace et j'ai vraiment du mal à me bouger, mais bon l Et pour l'asthme traitement draconnnien par aérosol ect ect. Ecséma, pommade corticoïde locale.

Bien evidemment, mon rhumato de Cochin et celui de l'Hotel Dieu travaillent ensemble et se sont mis d'accord pour donner leur aval pour que je me fasse opérer. Le gastro de l'Hotel Dieu après fibro, biopsies, m'a mis sous Mopral 20 x2/jour. La clarytine 10x2/j (antihistaminique contre les allergies) que je ne dois jamais arrêter.
Mon Pneumologue comme mon Cardiologue, se sont mis d'accord avec ceux de l'Hotel Dieu, également et ont donné leur aval pour cette chirurgie.
Il me reste plus que le bilan allergologique + anti-douleur, qui aura lieu ce jeudi 14/12 à l'Hopital Tenon, pour tester tous les anesthésiques, anti-douleurs ect ect

Puis, je suis hospitalisé du lundi 18 au vendredi 22/12 prochain,pour le bilan pré-op finale en vue de la chir.

Le Pr qui va m'opérer à l'Hotel Dieu, hésite encore entre une Sleeve ou By Pass, à cause de la durée que dois être anesthésiee afin de limiter les risques. Faut dire que j'ai beaucoup d'adhérences suite à l'ablation de l'anneau en mars 2002.

Autant vous dire que malgré un suivi psy, et bien que je me ressents tout à fait prête dans une logique ou j'ai parfaitement compris que je n'ai plus le choix. A 42 ans, dans état d'obésité ma longévité est largement remis en question et d'après ce que j'ai compris les risques sont aussi grands en opérant que de rester dans cet état!

J'avoue avoir toujours aussi peur, surtout je m'inquiête pour ma petite fille chérie de 5 ans, si il m'arrivait quelque chose...

Malgré le soutien de mes proches, mes très très proches, leur peur, stress, angoisses ne m'épargnent pas dans une démarche de motivation en pensant positif et me convaincre que tout se passera bien et qu'après cela, ce sera une renaissance de vie avec une possibilité de pouvoir retrouver une dessence, un confort de vie. Une meilleure santé, et physiquement, je ne vous en parle même pas. Vous même savez!

Voilà, c'est donc pour bientôt. Je voulais que vous sachiez également, que même si je n'est pas manqué de vous lire tous régulièrement, et que j'ai répondu en mail privé à ceux ou celles que j'étais en position de pouvoir aider, je ne vous ai pas oublié ;) .

Mes amitiés à toutes et tous, et dans l'attente de vous lire,je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année, dans les meilleures conditions.
Cathy (copycatt) :D
67 ans Charente Maritime 3080
Et bien, Copycatt, je voudrais te rappeler que la sleeve a été mise au point comme premier du bypass justement pour les cas comme le tien, lkorsque le bypass direct présente trop de risques.

Si la sleeve se révèle insuffisante pour perdre suffisamment de surpoids, elle peut être convertie en bypass et l'ensemble des 2 opérations (sleeve + conversion en bypass au moins 6 mois après) est bien moins danfereux que le bypass direct.

Donc, vu ce que tu nous décrits, personellement, je n'hésiterais pas. J'opterais pour la sleeve dans un premeir temps.

A noter aussi que le bypass total n'est pas forcement le plus génial su tu dois prendre des médicaments à vie, car il est difficl d'équilibrer alors les médicaments. Pour ce motif aussi, tenter une sleeve me parait une bonne solution.

Bien sûr, ce n'est que mon avis. En tout cas, je souhaite que les investigations qu'on va te faire vont permettre de faciliter eux aussi l'opération et ses suites
56 ans 91 25732
Je pense aussi que la sleeve est plus indiquée dans un premier temps pour les mêmes raisons que Maria. ;) Mais ce n'est que mon avis aussi, celui qui compte c'est celui du chirurgien qui, je pense, aura le dernier mot de toutes façons.

Je crois que tes médecins et toi avez bien fait le tour de la question et qu'effectivement dans ton cas, l'intervention pourra résoudre plusieurs problèmes liés à ta santé (c'est en tout cas ce que je te souhaite !).

Pour ta peur de l'intervention, elle est légitime, tout le monde passe par là. N'hésite pas à en parler à l'équipe médicale qui pourra répondre à toutes tes questions et faire en sorte que tu te sentes au maximum en confiance le jour dit.

En tout cas, je te souhaite plein de courage dans ta préparation, car ça n'a pas l'air simple, et j'espère que ton cheminement t'amènera à un véritable mieux-être pour toi, ta petite puce et tout ton entourage ! :D
C
56 ans villejuif 26
Merci, Maria et Patti de votre réponse. :D

La Sleeve, serait une décision logique, cohérente et objective face à mon profil santé. Je suis, et je serai toujours d'accord avec tous pour cela. Seulement, le Pr B de l'Hôpital Hotel Dieu, me dit que c'est une chirurgie, qu'il pratique peu d'une part, et dont les résultats qu'il a obtenu pour les rares cas il a opéré sont mauvais, d'autre part et loin de rivaliser avec les excellents résultats qu'il a obtenu avec le By Pass pour ses autres patients, au niveau de l'amaigrissement. Son principal objectif pour lui, étant la perte de poids.
Justement, je ne comprends pas pourquoi, on maigrit moins bien et moins vite avec une Sleeve?
Ceci étant, je préfére de loin maigrir moins et moins vite et remonter du bloc! C'est sûre! Je ne risquerai pas ma vie pour satisfaire l'égo d'un chir, et c'est bien ce qui me préoccupe et m'interpelle.

Ai-je le droit "d'exiger" la Sleeve, face à ce chir, qui voudrait bien tenter le By Pass?

Vous n'ignorez pas, que pour les chir, tout se résume finalement à bien faire le boulot, mais les suites et le conséquences, c'est pas leur domaine!

Durant mon hospitalisation, je vais demander à être entendue à ce sujet, et exprimer que je souhaiterai une Sleeve. Normalement, il ne devrait pas avoir de problème puisque mon dossier est à l'étude pour cela, depuis des mois.

Je vous renouvelle mes remerciements, pour vos précieux conseils et soutien.
Gros bisous
Cathy
56 ans 91 25732
Normalement un bon chirurgien ne s'arrête pas à l'intervention, il doit aussi s'intéresser aux suites et conséquences, surtout pour ce type d'intervention !!!

Qu'il ne s'intéresse plus au patient à qui il vient d'enlever l'appendice, c'est normal ! :lol: (encore que...) Mais dans ce genre d'intervention, le suivi est aussi important que le geste chirurgical lui-même.

Je ne pense pas que tu puisses "exiger" la sleeve. C'est le chirurgien qui aura le dernier mot et ça vaut mieux, car je suis certaine qu'il prendra la décision dans ton intérêt et dans le souci des suites justement.

Fais confiance à l'équipe qui te suit, ils ont l'air très sérieux en tout cas. ;)
67 ans Charente Maritime 3080
Copycatt, pour que tu comprennes l'intérêt pour toi, je recopies ici les raisons ayant conduit à la sleeve en premier temps du bypass et les rsultats de cette intervention en deux temps.

Citation:
http://www.weightlosss...ca/fr/whichoneisrightforme.php dernier paragraphe.
Dans une série plus récente, Gagner et al. souligne que la dérivation biliopancréatique avec commutation duodénale aboutit à une perte de poids permanente plus élevée chez les patients atteints d'obésité morbide, avec un plus faible taux de morbidité (13 %) et un taux de mortalité de 1,4 %. Mais lorsque les données sont réparties en fonction de l'IMC, chez les patients atteints d'obésité extrêmement (IMC > 60 kg/m2), la morbidité est de 23 % et la mortalité est de 6,5 %. Les patients souffrant d'obésité extrêmement morbide se situent à l'extrémité du spectre de l'obésité morbide avec toutes ses ramifications. Sous les aspects cardiovasculaire, pulmonaire, infectieux et cicatriciel, la méthode sous laparoscopie pour cette catégorie de patients peut présenter des avantages. Entre septembre 2000 et septembre 2001, 18 patients dont l'IMC est > 60 kg/m2 entreprenaient le stade 2 de la dérivation biliopancréatique avec commutation duodénale. Treize femmes et cinq hommes de 41 ans en moyenne (entre 25 et 56 ans) ont été opérés. Au moment de la gastrectomie en manche (sleeve gastrectomy) sous laparoscopie, le poids moyen était de 187 ± 26 kg et l'IMC moyen était de 65,8 ± 4,7 kg/m2. Cette intervention a abouti à une perte moyenne d'excès de poids de 30,5 % ± 8,0 % après six mois. L'intervalle moyen entre les interventions était de 196 jours (entre 71 et 321 jours). L'IMC moyen au moment de la deuxième intervention était de 50,7 ± 5,9 kg/m2. La perte moyenne d'excès de poids après trois semaines et après trois et six mois était de 42,0 % ± 10,3 %, 52,6 % ± 9,0 %, et 71,4 % ± 7,5 %, respectivement. La durée moyenne de l'intervention pour les premier et second stades était de 97 ± 28 et de 141 ± 37,7 minutes. La durée moyenne de l'hospitalisation était de trois jours par stade. Dans l'ensemble, aucun cas de mortalité n'a été signalé, un cas d'infection de la plaie (2,8 %), et un cas de thrombose veineuse profonde avec hypoprotéinémie passagère (2,8%) ont été déclarés. Cette étude suggère que la gastrectomie en manche sous laparoscopie et l'iléoiléostomie-duodénoiléostomie sous laparoscopie pratiquées à intervalle sont des interventions sécuritaires et efficaces.


Il s'agit ici, non pas de la sleeve en opération autonome, mais bien de la sleeve, telle qu'elle a été conçue^pour être le premier temps du switch duodénal. La conversion en bypass ne pose pas plus de problème. Mais voir la morbité passer de 23% à 5,6% et la mortalité chuter de 6,5% à 0% pour les IMC > 60 (et le tien n'est pas loin de 60) est à mon avis quelque chose de plus que sérieux. Je te propose d'apporter cet article à ton prochain rendez-vous. Ne pas oublier que la sleeve se pratique régulièrement en Yvelines, et que les Yvelines, ce n'est pas loin de l'hotel dieu de Paris. Ton choix peut donc aussi être d'aller te faire opérer dans les Yvelines. Même si Dame78 n'a pas eu une opération de tout repos, il y a a priori plusieurs lieu ou être opéré de la sleeve dans le 78 et Dame78 est la première à dire que son cas n'est pas une généralité.

Pour le reste, est-ce que la sleeve est efficace ? On peut dire que son efficacité est comparable et même un peu meilleure que celle de l'anneau, en opération autonome. Simplement, en opération autonome et définitive, elle demande un soin particulier au calibrage de l'estomac.
En premier temps du bypass, l'accent va être ensuite mis sur la malabsorption et c'est la malabsorption qui va être responble d'une bonne partie de la perte ensuite, même si l'estomac n'est pas aussi finement calibré au départ.
C
56 ans villejuif 26
Chère Maria, j'ai imprimé l'article et ne manquerai pas de le montrer à mon chir, qui semble-t-il, reste ouvert à cette possibilité, selon mon endochrino/nutritionniste, qui n'est autre que son "bras droit" et qui se réserve le droit, justement, de l'influencer dans une décision de chir.

Je te remercie, et cet article m'a beaucoup aider à mieux comprendre les choses et surtout m'a remonté le moral en flêche.

Gros bisous.
Cathy
B I U


Discussions liées