MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je fais couler la haine je suis désolée.

C
49 ans 1965
Une phrase et le monde n'a plus la même face...


C'est banal sans doute, c'est une phrase de rien du tout. Mon père qui veut que je sois là pendant les  
fêtes, que j'étudie à la maison, que je passe les deux semaines avec eux. Il dit que "ça fait des années qu'on ne se voit plus". :shock: Alors qu'on se voit tous les we.

C'est la frayeur dans mon coeur...l'envie de vomir.

La peur me revient, les flash me reviennent.

Il me veut pour lui ou quoi? Je ne comprend pas pourquoi mon père devient en cet instant une menace. Je repense à ces hommes qui me voulaient eux aussi, qui voulaient que je reste, que j'ai quitté pour ça. Non personne ne pourra me posséder, la peur qu'ils veulent me posséder, m'empecher de respirer. La peur de redevenir poupée de chiffon à nouveau dans leurs mains sales... Et dieu sait que j'ai aimé, que j'ai rechercher être cela...retrouver cette poupée de chiffon...

Je suis terrifiée, recroquevillée sur moi, je bouge à peine et je pleure. Ca fait des heures et je n'ose pas l'ouvrir... J'ai un exam demain et je n'y arrive pas, je suis terrifiée...je n'arrive plus à respirer...

Alors ces flahs me reviennent...moi à 6 ans...et l'incompréhension qui en découle... je ne sais rien. La haine est immense dans cette confusion entre flash et réalité. Et à 13-16 ans qd mon père me frappait...je dois être grande oui, ne pas me laisser bouffer, ne pas me laisser bouffer d'une façon ou d'une autre... Mais à part me faire mal, à quoi servent ils? Faudra t il que ça termine en drame? Je n'ai pas envie d'être poussée trop loin...

Mon père a dit ça pour me voir, pcq il m'aime...mais cette manière de le dire, comme si je n'avais pas le choix, comme si je devais culpabiliser, comme si je lui appartenais...comme si je leur appartenais à tous...

Et je refaisais ces rêves que je faisais à 10 ans...toujours les mêmes, toujours lui sur moi, lui sur elle, lui sur cette putain, lui sur cette connasse de mère, lui sur moi, je ne sais plus, je ne sais plus, je ne sais plus...je ne sais plus qui a peché, je ne sais plus, je ne sais pas. A la même époque, je ne sais plus pourquoi je le détestais, je ne sais plus pourquoi son visage est encré dans ma mémoire, je ne sais pas pourquoi j'ai toujours voulu le saigner à blanc, je ne sais pourquoi en HP j'avais des crises d'angoisses à cause de ces flash...trop de larme. Je suis peut etre folle...

C'est irrationnel, la peur. Je sais qu'on peut y faire face, que je vais me réveiller, que je vais me réveiller...mais je suis plongée dedans et j'ai peur...

Well, plus d'un an sans avoir ressenti tout ce bordel...et en une phrase...et personne, non personne à qui parler, parce que personne qui peut comprendre, alors enfermée à l'intérieur...envie d'hurler, envie d'hurler, envie de partir loin d'ici...

J'ai si peur de domir... j'ai tellement de haine pour ces hommes en cette nuit...j'ai tellement peur qu'il vienne me rechercher, lui ou un autre... J'en viens à douter de mon père...j'ai voulu parlé un peu de ça à ma mère, elle l'a mal pris, a cru que je l'accusais de trucs, j'ai juste peur... Je DOIS en parler...parce que j'ai peur, peur de me faire du mal...aucune excuse...c'est tellement irrationnel...

Ok j'arrête, je me tais.
25680
Bonsoir cornflakegirl,

Tu as raison de faire sortir tout cela.
Ne reste pas seule, parles en et s'y cela t'arrive à nouveau en plein nuit tu prend ton téléphone et tu appelles un de ces N°.

Pour parler, pour t'aider, pour ne plus subir tout ça pour avancer.

Courage ma belle :kiss:
44 ans 10768
non ne te tais pas, tu as raison d'en parler, ça te fait du bien de déverser tout ça, "d'ouvrir les vannes" sur quelque chose que tu as dû garder au fond de toi si longtemps...

je n'ai pas tout complètement compris, mais ma belle, si tu ne veux pas passer deux semaines avec eux, si tu as si peur, alors n'y vas pas !... tu as le droit, tu as le choix de ne pas y aller...

on est là pour t'écouter si tu as besoin ;)
je te fais d'énormes bisous :kiss: :kiss: :kiss:
40 ans RP 3487
Ecris ... ecris nous ce que tu ressens ... nous sommes là pour te lire, pour te repondre, pour ne pas te laisser seule face à toutes tes emotions !!!

:kiss:
48 ans Nice 591
Vêtu de l'apparat du nemesis...
La vie semble avoir des moeurs malsaines. Les matérialiser semble être le moyen le plus aisé pour les combattre. J'aimerai pouvoir t'aider, mais la vie m'a choisi de l'autre cotés.

L'amazone et le guerrier ne sont pas si différents. La douleur poussant chacun dans ses retranchements.

Te souhaiter courage et vaillance semble bien dérisoire, voir idiot de ma par. Mais si je peux t'être utile n'hésites pas.
45 ans ze youniverse 1623
Cornflakegirl

Le plus important, c'est toi, toi toi et toi.

Il(s) t'ont fait du mal mais c'était à des moments de ta vie ou tu ne pouvais pas te défendre. Tu ne pouvais tout simplement pas te défendre ma belle. Mais ça, c'est du passé. C EST TERMINE. Tu as le pouvoir de dire non, de refuser de te retrouver dans des lieux ou tu ne souhaite pas être. Tu as le pouvoir et le droit de ne pas te retrouver avec des gens que tu ne veux pas voir. Sous quel pretexte accepter ce chantage affectif? Pour ne pas heurter la sensibilité de personnes qui ne se sont pas gêné pour heurter la tienne et ton intégrité morale et physique par la mm occassion?! A quoi ça rime? Preserves -toi, fais toi du bien avant tout. Tu es à l'aube de ta vie et tu réussiras à surmonter ces épreuves .

N'hésites pas à parler à un psy, des amis, les VLR, ton poisson rouge s'il le faut! Trouves ta solution pour te guérir et te libérer de tout ça mais surtout, n'oublies pas que la chose la plus importante ds tte cette histoire, c'est toi et ton bonheur.
Je t'embrasse et n'hésites pas à me contacter en mp si tu le souhaites.
A trés bientôt :kiss:
34 ans 1085
D'accord avec toutes les réponses précédentes...

Surtout ne te retiens pas de parler, surtout ne te retiens pas d'agir à ta guise...

Il y a quelques jours , une certaine Corneflakegirl me rappelait qu'il n'y a pas qu'un schème pour arriver au bonheur. Aujourd'hui, je ne vois pas comment l'amour familial forcé pourrait t'aider si cela te mets (et pour cause vu ton passé!!!!) dans un tel état de désespoir... Alors ne passe pas Noël avec ton père si tu ne le souhaites pas. Et ne te sens pas coupable de ne pas l'aimer comme il le voudrait (le comble!!!!!)... Pas la peine de faire semblant juste le temps des Fetes... Au moins, tu restes intègre et tu ne te mens pas.

Courage ma belle... Et n'hésite pas à revenir hurler par ici...
C
49 ans 1965
Merci à vous qui avez eu le courage de lire mes mots...et de me répondre pour m'apporter un peu de réconfort.

Solsan, tu as pointé juste pour me faire sourire...enfin, tu as utilisé un vocabulaire que j'aime...

La vie semble avoir des moeurs malsaines...

Il y avait/a des monstres dans ma tête.

En une phrase, je me suis transportée à mes flash de mes 10 ans...des trucs de sex...mais je suis incapable de savoir différencier de réel du rêve...je ne sais pas si tout ce que j'ai vu, je ne sais pas si c'est le réel... Ma rage est immense et en HP j'ai souvent crisé à cause de ça...crise psychotique ou du genre.

C'est un enfermement dans la tête.

Et je me vois durant mon adolescence...tant de violence...là aussi enfermée...dans la cave, dans ma chambre, dans ma tête...

Et je vois mes ex me retenir, je les vois faire tout pour que je reste, pour que ne quitte pas leur appart...

Je suis devenue allergique à toute idée d'enfermement, toute idée de possession... et pour la petite que j'étais, je me dois de me battre, je ne me laisse pas faire, pas de souci...

Ecrire, oser dire tout cela m'a fais du bien et vous lire encore plus... Je ne suis pas remplie de haine, je me fais confiance sur pas mal de choses... Mais ces choses qui se réveillent pour un petit stimulus c'est flippant... Je ne suis pas malade, je ne suis pas remplie de haine non plus, je suis juste blessée et qd bien même je vais de l'avant et sais pourquoi j'y vais, y a des choses qui restent impardonnables.

Chuis un peu gênée qd même de cette mise à nu :oops: :lol: :roll: ...
25680
cornflakegirl a écrit:
Chuis un peu gênée qd même de cette mise à nu :oops: :lol: :roll: ...


Tu n'as pas à être gênée au contraire, tu as eu le courage de t'ouvrir sur des points très sensible de ton histoire pour avancer tu devrais en être fière puisque tu ne reste pas à ressasser ce qui te fais du mal et tu l'as regardé en face et comme tu le dis tu vas de l'avant !

Merci de nous avoir fait confiance :)
33 ans là bas, au loin 1705
quel courage! en lisant ton post, j'ai les larmes qui sont ressortit, sans doute de vieux souvenirs que je croyais que j'avais effacé..il ne s'agit plus de moi, je te comprend tellement, tu as eu du courage de te confier, de mettre des mots sur ce que tu ressens..je suis d'accord avec tout ce qui a été dit, courage ma belle :kiss:
C
49 ans 1965
Du courage? En tant que femme, on doit en avoir plus que les hommes...et cela depuis des milliers d'années.

On nous fait lire cendrillon pour qu'on ai pas peur du loup qui se cache derrière le masque du prince.
On nous achete barbie et des ustensils de cuisine mais pas des pistolet ou des legos.

Et puis BAM prends toi ça dans la tronche, encore et encore...non ce n'est pas encore fini...encore et encore...!

L'important c'est vraiment sortir du déni.
"Non, ça ne m'est pas arrivé, non pas à moi, non pas eux"
Ben c'est ça le plus dur je trouve qd on a passé des années à se faire un monde intérieur pour échapper à la réalité.
Affronter, regarder en face, c'est dur, la grosse claque...mais c'est comme ça qu'on peut prendre de meilleurs choix...me semble t il.

Et ca m'a fait du bien d'en parler...
P
32 ans Eure 53
Entre vous défouler entre femmes/filles et s'encourager a foutre tout sur le dos des hommes/garçons, vous feriez mieux d'en discuter avec un mec pour savoir son point du vue, tout ça...
Enfin bno, je serais pas là pour rien :roll:
C
49 ans 1965
Pygmalion a écrit:
Entre vous défouler entre femmes/filles et s'encourager a foutre tout sur le dos des hommes/garçons, vous feriez mieux d'en discuter avec un mec pour savoir son point du vue, tout ça...
Enfin bno, je serais pas là pour rien :roll:



Visiblement tu arrives comme un cheveux dans la soupe sans avoir compris un mot de ce que j'ai pu bien dire, sans avoir compris un centième de mes sentiments, de mes émotions, de mon parcours parsemé dans ces qq lignes...

Tu prends parti des "hommes en générals" parce que tu es un mec et que j'ai osé dire du mal de l'homme qui m'a abusé, de l'homme qui m'a frappé, de l'homme qui a voulu m'enfermée...

Je ne vois définitivement pas ce que le fait que tu sois un homme ou pas pourrait changer mon histoire. Limite le fait que tu sois un être humain pourrait te rendre concerné de cette violence...mais non, c'est moi, femme (moi jane, toi tarzan) qui a tout faux, qui ne fait que se défouler comme une hystérique presque... et oh oui j'aurais absolument besoin de l'avis d'un mâle pour être dans le droit chemin...c'est sûr...pour m'ouvrir la voie de la connaissance, de la raison...

Ceci dit, en attendant ton point de vue, ne me dis pas ce que je ferais mieux de faire ou pas, mec ou pas.

A bon entendeur...
39 ans 3006
Je frissonne de partout. Je ne sais pas si tu y es allé en fin de compte ou pas, mais cette peur de la retenue je ne la connais que trop bien. J'en deviens hystérique. Toi tu fais face, je te souhaite de continuer à le faire pour te libérer de tes démons.
48 ans Strasbourg 584
Extremement touchant et revoltant, dans un contexte different, j'ai connu ces souffrances infligées par ses hommes, ces bêtes qui nous assouvissent, nous maltraitent.....
mais ta force c'est tes mots, tu oses les defier, donner des mots a l'horreur
une thérapie efficace, qui le fut pour moi surtout.

je ne sais pas comment se sont passés les fetes mais en levant le voile sur ton histoire ici, en devoilant ses maux qui te devoraient, tu sais que tu n'es pas seule et qu'au bout du tunnel tu trouveras des mains tendues
:kiss: :kiss:
B I U