MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

quand tout va mal....

L
31 ans 01 15
j'en ai marre rien ne se passe comme je le voudrais....
les problèmes s'accumulent et je ne sais plus quoi faire pour que ça change, entre mes parents qui s'opposent a  
mon proget professionnel et que je hais de tte mes forces, mes frères que je ne vois plus (a cause des mes parents) et puis mes "petites crises" qui me poussent aux pires conneries: alcool, drogue, scarification (sans parler des crises de larmes et d'agressivité...). Il y a des jours ou je me dit que j'aurai jms du exister de tte façon comme me dit souvent ma mère s'était un accident, ils ne voulaient pas de moi, seulement voila je suis là et je ne l'ai pas choisi. C'est tellement tentant des fois d'en finir, ça serai tellement simple, trop simple.... je me sens tellement seule que je me demande bien pourquoi je reste, je ne sert a rien. pourquoi mes parents sont comme ça avec moi, qu'est ce que je leur ai fait pour qu'ils détruisent mes rêves et qu'ils me méprisent a ce point, c'est de leur soutient, de leur amour que j'avais besoin et non des baf que je me suis prise pour avoir osé dire ce que je voulais faire. ...
Je suis désolée, je vous balance ça comme ça, mais j'avais besoin que ça sorte sans pour autant que cela n'ai des répercussions sur mon entourage proche....j'ai bien essayé de parler de tous ça a une prof avec qui je m'entendais bien, en qui j'avais confiance ça a bien marché pdt un an mais elle a fini par vraiment s'inquiété (je crois...) et en a parlé a mon directeur, résultat: le directeur ne me lache plus depuis un an et je ne le supporte pas. j'ai bien reparlé a cette prof mais c'est plus comme avant j'ai moins confiance et certaines chose ne peuvent être dite a (elle ni a personnes d'autres), même si je n'arrive pas a moins m'attacher a elle.
39 ans somewhere over the rainbow 1376
allez, on se calme, on respire et on reprend :

Tu es en colère contre tes parents, et d'après ce que tu expliques, il y a de quoi. Mais tu ne dois pas te détruire, tu dois lutter, lutter contre eux et pour toi. Tu as un projet ? Alors il faut que tu trouves des alliés. Ton prof, il t'a aidé. Tu as mal pris le fait qu'il ait parlé à ton directeur, mais il a fait ce qui lui semblait être le plus juste, c'est-à-dire, prévenir quelqu'un qui a peut-être plus de compétences et de liens pour t'aider. Tu rejettes cette aide. Pourquoi ? Je comprends ce paradoxe, tu en veux au monde entier, tu essaies de trouver de l'aide, quand tu en trouves, tu prends peur. Peur que ça soit une illusion, que tu sois trompée de nouveau? Mais pour t'en sortir, tu vas devoir apprendre à faire comfiance, même si des fois tu vas t'en prendre plein la tête....

Courage, ne rejette pas ceux qui essaient de t'aider, tu ne peux pas t'en sortir seule, le milieu éducatif peut t'aider pour ton projet professionnel, il te faut des soutiens.
Et pas de bétises ok !

biz
S
42 ans dijon 44
tu sais on passe tous par des crises ou on a l impression que la terre entiere nous en veux .............. j imagine meme que quand tes parents te parle tu les trouve agressifs????
pkoi ne pourrait tu pas realiser ton projet professionnel???? explique toi???
mais parle , parle aux gens ouvre toi...
comme tu viens de le faire ... c est ce qui peux te faire le plus de bien... et si tu veux on est la pour parler
L
31 ans 01 15
stella21 a écrit:
tu sais on passe tous par des crises ou on a l impression que la terre entiere nous en veux .............. j imagine meme que quand tes parents te parle tu les trouve agressifs????
pkoi ne pourrait tu pas realiser ton projet professionnel???? explique toi???
mais parle , parle aux gens ouvre toi...
comme tu viens de le faire ... c est ce qui peux te faire le plus de bien... et si tu veux on est la pour parler



j'essai de parler de tout ça mais sincèrement je ne vois pas bien ou cela peut me mener... je ne vois pas ce que les gens peuvent faire pour moi, et la plupart d'entre eux j'ai maintenant l'impression de leur faire peur...
Je vais qd même essayé de vous expliquer "le pourquoi du comment", ça risque d'être long....

Pour mon projet professionnel, je voudrais devenir prof de ski. C'est ma passion depuis toute petite; la nature, le sport et le côté relationel me plaisent beaucoup. Seulement mes parents ne comprennent pas que ce n'est pas un caprice d'enfant, je suis vraiment décidé a faire ça et depuis lontemps ( ça fait 6ans que je leur en parle...). Pour eux, c'est un métier de "merde", je serais la honte de la famille si je faisait ça et d'apres eux c'est un métier d'alcooliques et de drogués...

Pour ce qui est relation avec mes parents, et ben c'est simple y a pas de relation!!!
Les seul truc qu'ils me disent sont pas très agréable a entendre: selon eux je n'aurais jamais le bac ni le permis, je suis conne, je vais finir comme mon frère (a savoir drogué, seul, sans diplome...), en gros je n'arriverais jamais a rien.
de mon coté je leur facilite pas la tache... d'une part je leur en veux parce qu'ils s'opposent a mes études pour des raisons ridicules mais également pour ce qui c'est passé avec mon frère... En gros mes parents se sont opposés a son projet professionnel et ils l'on obligé a faire des études qui ne l'intéressaient pas, finalement mon frère est parti dès ses 18 ans (il était alors en Seconde, s'était il y a 4 ans) depuis il galère et mes parents refusent de l'aider; il y a 3 mois, il a du passer une semaine a dormir dans sa voiture parce qu'il ne pouvait plus payer son loyer... le mois dernier il s'est fait voler sa voiture et depuis je n'ai plus de nouvelles...
En fait mes parents refont exactement ce qu'ils ont fait avec mon frère, et ils savent très bien que ça ne peut que mal finir...
Le plus dur dans tout ça, c'est que j'en veux énormément a mes parents, je les rejette mais j'aurais tellement aimer avoir une relation normale avec eux, recevoir un minimum d'affection de leur part...maintenant on me reproche de ne pas être très démonstrative vis avis de mes sentiments mais on va dire que mes parents ne m'ont pas vraiment montré l'exemple.
Non, je n'y arrive vraiment plus avec mes parents, j'en peu plus t'entendre tous les jours que je vais me planter, que j'aurais jamais mon bac (chose assez probable), ni le permis et que de toute façon je suis comme mon frère et que je finirais comme lui; c'est a dire (d'après mes parents) une loque, à la rue, foché, sans diplome, seul et drogué... ça me fais rire parce c'est déjà ça, comme quoi ils ne sont pas tout a fait dans le faux!
mon frère me manque, en plus il va pas bien du tout en se moment et mes parents ne veulent pas que j'aille le voir.
En ce moment j'ai beau rigoler avec mes amies et être tout le temps avec eux, je me suis jamais senti aussi seul...j'aurais aimé pouvoir compté sur mes parents pour m'aider a remonter la pente (scolairement parlant!!) mais je peux pas, ils m'ont bien fait comprendre que si j'y arrive pas c'est de ma faute et que je dois me démerder tte seule! et après ils me demande d'être plus reconnaissante envers eux, mais pour quelles raisons?!? ils font tout pour me couler encore plus (a croir que ça les amuse) et ils passent leur tps a essayer de me faire culpabiliser (je leur coute trop cher apparament et ils ont sacrifié leur vie pour nous! vivement mes 18 que je les soulage de ce fardeau!) et a me mentir!

Donc en rapide ;) j'ai commencé a déconner il y a 4 ans a cause de tout ça ( et qlqs autre truc que je ne citerais pas ), ça s'est d'abord ressenti au niveau scolaire puis sur mon caractère ( changement d'humeur brusque, tendance a s'énervé rapidement ) après j'ai très vite dérivé : alcool, drogue, scarification ( état actuel qui dure depuis deux ans... qd je dit conso d'alcool et de drogue c'est au quotidien ). En ce moment, j'essai de limiter la casse en réduisant alcool et drogue avec l'aide d'une prof (celle de mon 1er message) mais c'est pas gagner... je précise qd même qu'à cause de ça j'ai perdue presque tous mes amis seules une est resté mais je peux / veux pas lui parler de tout ça!

Bon voila, j'ai essaié de faire au plus court même si tout n'est pas vraiment dit... en esperant ne pas avoir été trop confuse.
Merci Stella21 et Wizou d'avoir répondus a mon 1er message c'est simpas de votre part.
S
42 ans dijon 44
ben ecoute il faut aussi que tu leur prouve ta passion....
je m explique passe peu etre ton bac et integre la fac pour devenir prof de sport et pourquoi pas en allant dans une fac proche de la montagne ou tu pourras assouvir ta passion et prouver a tes parents que ton projet est viable qu en penses tu???? :multi: :lol:
L
31 ans 01 15
stella21 a écrit:
ben ecoute il faut aussi que tu leur prouve ta passion....
je m explique passe peu etre ton bac et integre la fac pour devenir prof de sport et pourquoi pas en allant dans une fac proche de la montagne ou tu pourras assouvir ta passion et prouver a tes parents que ton projet est viable qu en penses tu???? :multi: :lol:


Le leur ai déjà demandé et ça na pas marché... enfin c'est pas vraiment une fac de sport pour être prof de ski, c'est un peu compliqué mais au niveau des cours c'est presque ça...
54 ans eure et loir 1452
Bonjour,
Peut-être pourrais-tu trouver qq'un qui puisse t'héberger pour que tu passes ton bac avec une plus grande sérénité et qui t'aides à t'échapper de l'enfer que tu peux vivre.
C'est vrai que la meilleure des solutions est de parler et de ne pas rester dans son coin.
En tout cas je te souhaite très bon courage et que tu réussises à assouvir ta passion pour le ski.
53 ans Out of Africa... 4355
Je comprends que tu haisses tes parents d'après ce que tu nous racontes d'eux : c'est même une preuve de bonne santé mentale de ta part ! D'après tes écrits, il m'apparaissent comme des grand pervers particulièrement destructeurs. En ce qui me concerne, je ne chercherais même pas à discuter avec eux, j'essaierai de me sortir de leurs griffes.

Essaies de partir de chez eux, de te trouver un foyer, une pension, un lieu calme où tu seras respectée pour pouvoir continuer tes études. Nh'ésites pas à parler à ton directeur ou ton prof : que risques tu de plus qu'aujourd'hui ? Dis leur que tu souhaites de l'aide pour partir de chez toi et continuer tes études, demandes leur des pistes.
Une fois que tu leur auras échappé dans de bonnes conditions - donc que tu auras paré au plus urgent - je me permettrai de te conseiller de te trouver une bonne thérapie pour te réconcilier avec toi même.
Non tu n'es pas nulle, non tu ne finiras pas dans un caniveau. Tu seras au-dessus de tout ça et tu vivras pour TOI et non pour tes parents. Et tu pourras aider ton frère quand TU iras mieux, pour l'instant donc penses à toi.
Crois moi, j'ai eu moi aussi une enfance particulièrement sombre et depuis quelques temps - enfin - à force de me battre et de croire en moi, je peux entrevoir un présent et un avenir SEREIN avec du rire, des projets, et un amour de la vie dont je ne me croyais pas capable !!! lol...
Courage ma puce.
A
63 ans delà des frontières 19
salut
ne culpalise pas,sois toi et rien d autre,et fait ce que tu pense etre le mieux
amicalement
44 ans 785
Hello,

Tu peux aussi te mettre en contact avec l'aide sociale à l'enfance vu que tu es mineure, ils pourraient sans doute t'épauler...appelle le 119
44 ans 785
Ceci dit je m'apercois que tu es majeure dans un mois donc il faut faire fissa pour les solliciter et obtenir éventuellement une protection jeune majeur jusqu'à tes 21 ans
L
31 ans 01 15
Merci de votre aide à tous, je vais réfléchir à tout ça...
N
66 ans 1600
Bonjour Lulu, moi aussi l'année de mon bac n'a pas été simple, avec mes parents les relations étaient difficiles. Eux voulaient que je sois infirmière (étude plus longue certes, mais moins cher, beaucoup moins cher) alors que moi tout le côté technique ne m'intéressait pas, je voulais être aide soignante, mais voilà 26000 FR l'année eux ils avaient les travaux de la maison.
Donc j'ai fini l'année de mon bac chez mes grand-parents, ensuite je me suis renseigné pour avoir des aides pour ma formation, conseil régional, ANPE etc ...
Finalement je m'en suis bien sortis, financièrement ça été souvent galère, j'ai vécu en colocation c'est plus facile que de vivre seule.

Aujourd'hui avec le recul, je leur en au beaucoup voulu, aucune aide pour mes étude, mais je suis aide soignante depuis 7 ans, aucune aide pour mon permis que j'ai eu à 20 ans, aucune aide pour ma première voiture etc ... Mais finalement je me dis que ça m'a apprit les valeurs des choses et de la vie, ça été dure et une petite aide même psychologique, ou des encouragements ça aurait aidé, mais voilà c'est comme ça, je ne changerais pas mes parents c'est ainsi (on choisis ces amis mais pas sa famille).

Garde espoir, fais-toi aider, parfois il faut savoir demander de l'aide, c'est pas de la faiblesse, mais bien au contraire ! Se faire aider, c'est dire STOP à tout ça, être plus forte que tes parents, et croit moi quand on gagne ça fait un bien fou !

Aller courage :kiss:

Nath

ps: désolée d'avoir été un peu longue dans mon récit :oops:
L
31 ans 01 15
j'en ai marre, j'en peux plus. je me suis encore ouvert les bras... et j'ai qu'une seule envie c'est de me défoncer avec le 1er truc qui me passe par la main, jveux plus penser à tous ce qui c'est passer, je veux plus les voir ni les entendre me dire encore et encore que je suis bonne a rien. j'arrive plus a tenir, j'aimerais que tout s'arrête là maintenant, jai pas d'avenir.....
L
31 ans 01 15
Mourir pour vivre

Quand viendra tu me chercher,
Je t’attends jour et nuit, je t’espère à chaque instant
Je te sent près de moi, je te sent sans cesse roder.
Je veux partir maintenant.

Je me lève, je pense à toi,
La journée je vie pour toi
Le soir je mon esprit se tourne vers toi
La nuit je rêve de toi.

Mais tu ne veux pas de moi
La Mort est ma liberté
Vivre est un cauchemar, une condamnation pour moi
Alors viens me libérer

Chaque nuit je rêve que tes long bras
Vêtues de voiles noirs m’enlacent
Que tu m’emmène la bas
Ou la vie n’existe plus

Dans ce lieu ou le temps s’arrête
Ne plus rien ressentir
Ne plus jamais souffrir
Et tout oublier pour toujours

Je t’attends, viens vite me chercher
Avant que je ne te provoque un soir
en m'ouvrant les veines, voir le sang couler
Mourir pour vivre.
B I U


Discussions liées