MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Problème le processus du mon carnet alimentaire...

L
44 ans 19
Voilà, ça fait maintenant 10 jours que je tiens un carnet alimentaire. Je trouvais que tout allait dans le sens que voulait la méthode CAD ne rien changer à  
sa façon de manger, se concentrer sur ses émotions et essayer de reconnaître les sentiments de faim et de satiété...Sauf que depuis hier voir avant hier (CAD une semaine après le début du carnet), j'ai remarqué que je faisais de la restriction cognitive inconsciente. Je m'explique: En fait, je mange comme si j'étais dans un état d'esprit de régime. Je préfère tel aliment à un autre parceque c'est mieux pour la ligne ou je m'arrête de manger parceque je trouve que c'est beaucoup et non parceque j'ai faim ou alors comme aujourd'hui je voulais un muffin vers 17 (et j'avais faim) mais j'ai pris à la place un jus de fruit fraise banane....Alors je me demande est-ce que c'est vraiment de la restriction cognitive inconsciente provoquée par le carnet alimentaire ou tout simplement c'est moi qui réagit comme ça (c'est vrai que ça m'arrive de me restreindre) et que je dois accepter que ça fasse partie du processus?
merci d'avance pour votre aide :)
44 ans Salon de Provence (13) 617
Les prochains exercices sur les aliments tabous t'aideront à passer ce cap.
Pour l'instant, le carnet alimentaire remplit parfaitement sa mission : te faire prendre conscience de tous les aspects de ta relation à la nourriture.
La restriction cognitive en fait partie.
Mais c'est tout à fait normal : si tu avais une relation parfaitement saine à la nourriture, tu ne serais pas ici !
L
44 ans 19
Merci sugarfree de me rassurer car je t'avoue que j'ai pensé à complètement me lâcher sur la nourriture afin de faire le contrepied à cette foutue restriction....Donc, non je vais continuer mon petit bout de chemin. J'ai fixé une disaine de jours pour ce carnet alimentaire. Théoriquement c'est aujourd'hui le dernier jour mais je ne suis pas sûre d'avoir fait le tour de mes sensations. Qu'est-ce qui est conseillé dans ce cas: rallonger la durée d'une semaine ou arêter comme je l'avais prévu aujours'hui le carnet alimentaire?
67 ans Charente Maritime 3080
Il ne faut pas que le carnet alimentaire te prenne la tête, il faut qu'il soit une aide. Dans la mesure où c'est le cas, continuer encore le carnet global peut être une aide.
Normalement, ce n'est qu'au bout d'une quinzaine de jours au moins qu'au passe à une étape suivante.

Pour ce qui est de changer le muffin pour du jus de fruit, pose toi aussi les questions :
- est-ce que je n'ai pas pris conscience aussi que je n'avais pas encore mangé de fruit,
- est-ce que ce jus de fruit au final m'a apporté le même plaisir que celui que j'attendais du muffin ?
- est-ce que j'ai continué à avoir envie du muffin ?

Quand tu t'arrêtes parce que tu trouves que c'est trop, pose-toi les mêmes questions. Parce que la satiété modérée n'est pas la sensation d'avoir le ventre plein, mais la sensation d'avoir assez mangé pour ne plus avoir faim jusqu'au repas (où encas suivant). La satiété modérée c'est n e plus avoir le même plaisir à manger. Il est certain que cela peut être très physique (c'est trop faim, ça ne me tente plus) ou que le message ne passe encore que par tes filtres cognit

Si le jus de fruit à parfaitement rempli son rôle de coupe petite faim et a satisfait ton envie, c'est peut être aussi parce que, comme beaucoup, la RA t'amène progressivement à rééquilibrer aussi ton alimentation. Noter sur ton carnet ce type de comortement (faim et envie d'un muffin, prise d'un jus de fruit parce que c'est mieux "ligne") n'est par contre pas inutil. Si tu t'arrêtes demanger parce que c'est trop, c'est peut être une interprétation cognitive de la sensation de satiété. Mais si tu n'as plus faim en fin de repas, après avoir pris ton café, si prendre un café est ton habitude, c'est que c'était bien une sensation de satiété relative après un plat. Plus envie du plat, mais envie du dessert, par exemple.

Tu n'en es qu'au début de la RA, et chaun y arrive selon des chemins différents. Mais l'important est qu'au final le muffin ne soit pas un aliment tabou. Si c'est le cas, tu pourras ensuite te faire une semaine muffin dans le cadre d'une semaine gateaux.
L
44 ans 19
Maria, ton message est plein de sagesse...
Il est vrai que le jus de fruit finalement m'a bien suffi, je l'ai amplement apprécié et je n'ai pas regretté le muffin par la suite. Le cookie que j'avais ramené à mon mari ne m'a même pas fait de l'oeil.
Ces sensations de satiété moderée et relative sont assez nouvelles pour moi. Je ne sais pas si dans le livre du Dr Zermati il en parle après...Par contre j'apprèhende un peu la phase de la semaine mono-aliment...Mais je vais suivre ton conseil et ne pas arrêter mon carnet aujourd'hui, je continuerai cette semaine d'autant plus que j'ai de la famille à la maison et ça serait intéressant d'observer ma façon de cuisiner et de manger en leur présence.
Merci pour ton aide :)
44 ans Salon de Provence (13) 617
Si j'étais dans ta situation, je continuerais le carnet. Mais la RA doit t'apprendre aussi cela : c'est toi et toi seule qui sait ce qui est bien pour toi, qui sait ce dont tu as besoin.

Le carnet embete souvent les filles qui débutent leur RA. Peut-être justement parce qu'il révèle beaucoup de choses sur nous-même...
Il faut bien comprendre que tenir ce carnet n'est pas un but en soi, c'est un outil et rien qu'un outil. S'il ne te sert à rien, alors le tenir parce que Zermati l'a écrit, c'est totalement inutile.

Personnellement, je tiens un carnet par épisode, et non plus dans le cadre des "exercices" de Zermati. Il m'a aidé à identifier mes sensations alimentaires en début de RA, puis en thérapie à identifier les situations qui me poussaient à manger sans faim.
Il m'arrive encore, quand je sens que je suis un peu trop prise par les évènements quotidiens, et que je ne prete pas assez attention à mes sensations ni à la composition de mes repas, de le reprendre. C'est une façon de me forcer à prendre plus de temps pour moi, à ne pas me laisser emporter par le stress et engloutir mes repas en 3 bouchées sans meme savoir ce que je mange parce qu'il y a des urgences à traiter.
L
44 ans 19
Merci sugarfree...En effet, le carnet pour moi est un outil mais comme c'est une nouveauté (car il faut se le dire, on a besoin d'être complètement honnête avec soi-même), j'y acccorde beaucoup d'importance et j'ai l'impression que la réussite de ma RA passe par la réussite de cette phase.
Je comprends de ton message que tu as étais jusqu'à consulter le Dr Zermato himself? Comment ça s'est passé? Crois-tu que c'est vraiment utile (peut-être pas lui mais un autre spécialiste du GROS.org par exemple).
Merci de ton aide et bonne soirée !
41 ans Bordeaux 311
Moi je n'ai pas fait de carnet au début. Je n'en voyais pas l'utilité. Je n'ai pas non plus fait de repas "mono aliment" ou d'exercices sur les aliments tabou.

J'ai utilisé le carnet lors d'une phase de ma RA un peu complexe à passer et ça m'a bien aidé.

Comme l'a écrit Sugarfree, c'est à toi de faire ta propre démarche suivant ton vécu, ce que tu peux faire, ton caractère...
L
44 ans 19
Tu as raison cilou. Je pense que je vais m'abstenir de me jeter dans l'exercise mon aliment. Je vais attendre tout de même la partie concernant cet exercise avant de décider définitivement.

Merci pour votre soutien les filles.
44 ans Salon de Provence (13) 617
lafadelle a écrit:

Je comprends de ton message que tu as étais jusqu'à consulter le Dr Zermato himself? Comment ça s'est passé? Crois-tu que c'est vraiment utile (peut-être pas lui mais un autre spécialiste du GROS.org par exemple).
Merci de ton aide et bonne soirée !


Non, quand je dis "il" dans mon message, je parle du carnet.
J'ai commencé ma RA toute seule, en suivant les exercices du livre, et en approfondissant avec le livre d'Apfeldorfer.
Tout se passait parfaitement bien, jusqu'à l'arrivée de gros soucis. Là, j'ai compris que je pouvais respecter ma faim quand tout allait bien, mais que je ne savais plus faire face aux évenements pénibles que par des compulsions. Ca, je n'ai pas su le gérer toute seule, et j'ai commencé une thérapie cognitive, que je suis toujours, mais je suis sur la fin.
Ma psy m'a envoyé vers une diététicienne, il y a deux mois. J'étais contre, mais je lui ai fait confiance, et j'ai eu raison, puisqu'elle m'a orientée vers une diét du GROS, sans le savoir !
L
44 ans 19
Bonsoir,

Je reviens un peu pour redonner de mes nouvelles. J'ai fini le processus du carnet alimentaire ce jeudi mais malheureusement je n'ai pas pu entamer l'analyse car je viens de subir à deux crises d'hyperphagie les vendredi et samedi... Un petit changement notable dans mon comportement à souligner tout de même: je n'ai pas culpabilisé. Je me suis dit que de toutes les façons je ne pouvais éviter ces crises alors autant les laisser passer sans en plus me déprimer davantage en culpabilisant....Je ne sais pas si c'est une bonne chose mais moi je pense que si...
Bon soirée et bon début de semaine !
Lafadelle
T
59 ans bordeaux 19
je suis au tout début de ma ra ... j'avoue que c'est tres difficile ... et je n'arrive pas encore à utiliser le carnet ...
c'est encore tres confus ... et ça m'enerve vraiment ...
alors voilà on est lundi j'ai eu de compulsions depuis plusieurs jours ...
et j'ai evidement pris du poids !
donc je m'y remet tranquillement ,et je vais parcourir le site pour un peu m'en inspirer
je suis aussi une thérapie avec une diet du "gros" donc ça devrait aller ...en tous cas merci pour vos temoignages
40 ans 78 3901
bonjour tifen,
le carnet c'est jamais facile à entreprendre...
par contre as tu décelé les causes de tes compulsions de ces derniers jours ?
parce qu'au delà du carnet c'est surtout ça qui est important.
T
59 ans bordeaux 19
ben c'est ce qui est tres difficile ! justement trouver pourqoi ???? j'ai du mal ...
j'ai plus l'impression que c'est une drogue ,un manque ,un beson de mager :evil:
ma diet m dit aussi qu'il faut que je repère les situations et les emotions qui me font manger ...
je suis vraiment au début de mon travail je crois ...
mais bon je m'accroche ...
40 ans 78 3901
tu as raison ça viendra !
tu avances déjà en disant que tu manges pour combler un manque, mais lequel ? est-ce que tu t'ennuies ? est-ce que quelque chose te tracasse ? ça peut etre aussi des émotions heureuses...
B I U


Discussions liées