MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

RA et équilibre ...

41 ans Centre 141
Pour moi ce n'est pas le cas, hier j'ai mangé une baguette nature, 4 tranches de pain de mie et 6 crêpes.

La veille, une assiette de pâtes, 6 tranches de  
pain de mie et une part de cake salé.

Ca manque de légumes, fruits, calcium ...

Et je concentre tout en un voire deux repas.

C'est "pas bien"???
53 ans 14650
Cecilia-Chocolat a écrit:
Pour moi ce n'est pas le cas, hier j'ai mangé une baguette nature, 4 tranches de pain de mie et 6 crêpes.

La veille, une assiette de pâtes, 6 tranches de pain de mie et une part de cake salé.

Ca manque de légumes, fruits, calcium ...

Et je concentre tout en un voire deux repas.

C'est "pas bien"???


Ce n'est pas bien si tu l'as mangé sans avoir faim.

Ce n'est pas bien si tu l'as mangé sans avoir envie de ces aliments.

Si tu as mangé tout ca car tu avais envie des ces aliments la et que tu avais faim quand tu les ai mangé et tu as arreté à la saiete c'est bien.

Si tu ecoute tes envies et ta faim/saiete tu va voir - tu va avoir envie de manger des legumes, fruits etc.

C'est normal que d'abord tu as envie de manger les anciens "interdits" ;)
44 ans Salon de Provence (13) 617
Les puristes de la RA te répondront qu'il n'y a aucun problème, qu'il n'y a que les sensations de faim et satiété qui comptent, et l'écoute de tes envies.
Si tu sais écouter tes sensations, tu t'arreteras de manger à temps, et tu ne grossiras pas. Si ton corps a besoin d'un élément particulier (protéine, glucide, lipide, vitamines, sels minéraux, nutriments,...) il te le fait savoir par le biais des envies d'aliments que tu ressens.
C'est tres déculpabilisant, ça permet de supprimer les aliments tabous.

Personnellement, je suis beaucoup plus mesurée sur la variété alimentaire.
D'abord parce qu'il est beaucoup plus difficile de sentir la satiété avec les aliments tres gras ou tres sucrés qu'avec des pates ou des légumes. Les derniers calent physiquement, ils prennent de la place dans l'estomac. Les autres beaucoup moins, et il faut analyser tres finement ses sensations pour s'en rendre compte, ce que généralement on se sait pas bien faire au début. Zermati dans son livre prend l'exemple du foie gras, en expliquant qu'on sent vite le plaisir gustatif diminuer. C'est vrai, mais le foie gras est particulièrement écoeurant. C'est beaucoup moins vrai avec du fromage ou des chips par exemple.
La seule solution, c'est la dégustation : prendre son temps, manger lentement et analyser le plaisir de chaque bouchée. Si on en est capable, tant mieux. Personnellement, je ne l'étais pas en début de RA et je ne le suis toujours pas quand j'ai trés faim.

Ensuite, je ne pense pas qu'on puisse à long terme se nourrir en éliminant certaines catégories d'aliments. Inévitablement, certains besoins de l'organisme ne seront pas couverts. La théorie zermatienne nous dit que notre corps nous le fera sentir par le biais des envies, mais là, honnetement j'ai des doutes sur la qualité de l'information.
Je pense qu'il faut prendre le temps de faire les exercices, de ne plus avoir d'aliment tabou, mais il faut quand même, à terme, veiller à avoir un minimum d'équilibre alimentaire. Je ne prends pas ce terme au sens diététiquement correct, mais dans un sens de variété qui permet seule de couvrir tous les besoins de l'organisme.
Ma diététicienne suit les principes du GROS, mais elle m'a quand même demandé de respecter au mieux les catégories d'aliments. Evidemment, si un jour je n'ai pas envie de viande, ou si je suis invitée, je n'en fais pas un drame, mais je fais de mon mieux. Ce n'est d'ailleurs absolument pas contraignant pour moi, parce que j'aime à peu près tout, et que je me sens mal (ballonnée, constipée) quand je ne mange pas assez de fruits et légumes.
41 ans Centre 141
Pickles_Cat a écrit:
Cecilia-Chocolat a écrit:
Pour moi ce n'est pas le cas, hier j'ai mangé une baguette nature, 4 tranches de pain de mie et 6 crêpes.

La veille, une assiette de pâtes, 6 tranches de pain de mie et une part de cake salé.

Ca manque de légumes, fruits, calcium ...

Et je concentre tout en un voire deux repas.

C'est "pas bien"???


Ce n'est pas bien si tu l'as mangé sans avoir faim.

Ce n'est pas bien si tu l'as mangé sans avoir envie de ces aliments.

Si tu as mangé tout ca car tu avais envie des ces aliments la et que tu avais faim quand tu les ai mangé et tu as arreté à la saiete c'est bien.

Si tu ecoute tes envies et ta faim/saiete tu va voir - tu va avoir envie de manger des legumes, fruits etc.

C'est normal que d'abord tu as envie de manger les anciens "interdits" ;)


J'en avais envie, quand ej les ai mangés j'avais faim. Mais je ne me suis pas arrêtée à temps, je ne ressens pas la satiété, ce qui m'arrête c'est l'écoeurement etou le mal de ventre.
41 ans Centre 141
sugarfree a écrit:
Les puristes de la RA te répondront qu'il n'y a aucun problème, qu'il n'y a que les sensations de faim et satiété qui comptent, et l'écoute de tes envies.
Si tu sais écouter tes sensations, tu t'arreteras de manger à temps, et tu ne grossiras pas. Si ton corps a besoin d'un élément particulier (protéine, glucide, lipide, vitamines, sels minéraux, nutriments,...) il te le fait savoir par le biais des envies d'aliments que tu ressens.
C'est tres déculpabilisant, ça permet de supprimer les aliments tabous.

Personnellement, je suis beaucoup plus mesurée sur la variété alimentaire.
D'abord parce qu'il est beaucoup plus difficile de sentir la satiété avec les aliments tres gras ou tres sucrés qu'avec des pates ou des légumes. Les derniers calent physiquement, ils prennent de la place dans l'estomac. Les autres beaucoup moins, et il faut analyser tres finement ses sensations pour s'en rendre compte, ce que généralement on se sait pas bien faire au début. Zermati dans son livre prend l'exemple du foie gras, en expliquant qu'on sent vite le plaisir gustatif diminuer. C'est vrai, mais le foie gras est particulièrement écoeurant. C'est beaucoup moins vrai avec du fromage ou des chips par exemple.
La seule solution, c'est la dégustation : prendre son temps, manger lentement et analyser le plaisir de chaque bouchée. Si on en est capable, tant mieux. Personnellement, je ne l'étais pas en début de RA et je ne le suis toujours pas quand j'ai trés faim.

Ensuite, je ne pense pas qu'on puisse à long terme se nourrir en éliminant certaines catégories d'aliments. Inévitablement, certains besoins de l'organisme ne seront pas couverts. La théorie zermatienne nous dit que notre corps nous le fera sentir par le biais des envies, mais là, honnetement j'ai des doutes sur la qualité de l'information.
Je pense qu'il faut prendre le temps de faire les exercices, de ne plus avoir d'aliment tabou, mais il faut quand même, à terme, veiller à avoir un minimum d'équilibre alimentaire. Je ne prends pas ce terme au sens diététiquement correct, mais dans un sens de variété qui permet seule de couvrir tous les besoins de l'organisme.
Ma diététicienne suit les principes du GROS, mais elle m'a quand même demandé de respecter au mieux les catégories d'aliments. Evidemment, si un jour je n'ai pas envie de viande, ou si je suis invitée, je n'en fais pas un drame, mais je fais de mon mieux. Ce n'est d'ailleurs absolument pas contraignant pour moi, parce que j'aime à peu près tout, et que je me sens mal (ballonnée, constipée) quand je ne mange pas assez de fruits et légumes.


Mais alors, est-ce vraiment la politique de "ce que l'on veut, quand on veut"?
Parce que j'essaie de me tenir à cela, sans trop me soucier de l'équilibre , mais bon. :?
Mes années d'anorexie me font dire que c'est mal... 4 ans que je n'ai pas mangé de lasagnes, de pâté, je redécouvre et du coup je suis "excitée" à l'idée d'avoir le droit de remanger ce que je veux à nouveau.
Je serais tentée de faire comme tu l'a écris mais je retomberais dans la restriction.

mais là j'ai l'impression de tomber dans l'hyperphagie et ça fait peur.
54 ans 671
Salut Cecilia !

J'ai lu tes autres posts. Si tu as bien farfouillé dans tous les coins de ce forum tu peux constater toi-même qu'il est très difficile de se sortir tout seul de l'engrenage des TCA, même en lisant des livres ou en se faisant aider ici sur le forum.

Mon avis est que, en complément de ton suivi psy, il serait bon pour toi de trouver un soutien spécifique pour ta RA par un spécialiste affilié au GROS (nutritionniste ou autre).
Sans lâcher ton psy !

Parce que, après tes années d'anorexie, on peut comprendre que tu risques de basculer dans l'hyperphagie ou la boulimie - selon la théorie de la restriction cognitive (voir le site du GROS).

Fais-toi aider par un professionnel de la RA qui saura te guider selon tes besoins qui sont très spécifiques.
Et tiens-nous au courant !
44 ans Salon de Provence (13) 617
Pour moi, ce n'est pas tout à fait la politique du "ce qu'on veut quand on veut". C'est plutôt "ce dont on a besoin, quand on en a besoin".

Tu débutes ta RA, alors c'est parfaitement normal que tu aies envie de rattraper les années de frustration, d'interdiction de certains aliments en ne mangeant plus qu'eux. Je crois qu'il faut passer par cette phase et aller au bout. Tu vas t'apercevoir toute seule au bout de quelques temps, que tu as aussi envie d'autre chose. Il ne faut pas faire l'inverse et refuser de manger des légumes au prétexte que ce sont des aliments "régime".

Je voulais juste souligner qu'à mon sens l'accent est trop souvent mis sur le fait qu'on peut manger ce qu'on veut sans problème en RA. C'est un peu court je trouve, une fois qu'on a avancé dans la RA. Il se trouve qu'en apprenant à écouter ton corps, il te demandera tout seul de varier ton alimentation. Mais il faut vraiment, vraiment bien écouter, et c'est difficile au début. Il ne faut pas partir avec des a priori ni dans un sens ni dans un autre, juste s'écouter vraiment et se faire confiance. Et parfois, un peu d'éducation alimentaire peut être nécessaire, même si la plupart d'entre nous serait capable de donner des cours de diététique avec tous les régimes qu'on a suivis !

Et puis, il y a des fois où on n'arrive pas à répondre à ses besoins organiques, où satisfaire les besoins psychologiques est plus fort. Les aliments ont un sens pour chacun de nous en fonction de notre histoire. Quand je suis malade, je me nourrirais exclusivement de coquillettes au beurre- jambon blanc. Si je fais ça un soir et que je vais mieux dès le lendemain, c'est bien. Si mon rhume dure, que je me nourris comme ça pendant 3 jours, je suis constipée, j'ai la bouche pateuse et mauvaise haleine. Pourtant, j'ai beaucoup de mal à manger autre chose. Or, des fruits et légumes pour la vitamine C me seraient bien plus utiles. Si je fais un petit effort de réflexion, je troque mes coquillettes contre une soupe de légumes maison, même avec des pommes de terre, même avec des matières grasses, des fruits frais et tout rentre dans l'ordre.

Je ne peux que te conseiller de ne pas aller plus vite que la musique, de prendre le temps de comprendre les choses. Pour l'instant, tu travailles sur les sensations de faim et de satiété. C'est déja suffisamment compliqué sans que tu te préoccupes en plus de l'équilibre alimentaire. Ca viendra en son temps. Encore une fois, je voulais juste apporter un petit bémol à ce que je lis très souvent et qui me semble un peu caricatural dans cette méthode. La variété alimentaire est nécessaire pour l'organisme et une RA bien menée doit y conduire sur le long terme, en douceur. Dire qu'on peut se nourrir de chips à vie sans danger si on n'en mange que quand on a faim, ce n'est pas la même chose.
T
59 ans bordeaux 19
c'est tres interessant ces posts et mrci pour l'aide !je viens d'acheter le livre de Zermati "maigrir sans régime" et je suis suivi par une diet de l'assos "gros"
pour le moment c'est tres tres tres difficile mais bon comme vous dites il faut le temps

cecilia chocolat prends aussi le temps ,et regarde d'ou tu viens ...
38 ans Orléans 852
une question ceciliachocolat est ce que tu aimes ces aliments dont tu parles(fruits légumes laitages)? si c est le cas il y aura un moment ou ton corps va te les reclamer et a ce moment le tu en auras envie!
de plus il me semble (mais ca fait longtemps que je lai lu ,je me trompe peut etre)qu avec la ra on parle plutot d equilibre "alimentaire"(concernant les differents nutriments dont le corps a besoin) sur la semaine voir sur le mois donc si c est juste quelques jours sans fruits ou légumes ca n est pas un probleme du moment que tu respectes tes sensations alimentaires !
de plus si tu t es privée pendant des années de certains aliments c est normal que tu en ai envie maintenant
une fois que ton corps aura compris que tu peux les manger quand tu en as envie, tu en auras automatiquement moins envie tout le temps
c est comme quand tu es ado et qu on t interdit quelque chose si tu reflechis bien c est pour ca que tu en as envie
je voulais un tatoo quand j etais ado et ma mere me l interdisait.je me suis dit des que je n habite plus chez mes parents,je le fais
et bien quand j ai eu le droit et la possibilite de le faire finalement j en avais plu envie
53 ans 14650
Voila, Supanama, c'est exactement ca à quoi je fais allusion dans mon poste et à quoi je pense.

Je sais qu'au debut de ma RA j'etais pareil car j'avais trop de restes d'idées sur les interdits.

Après un temps ca c'est changé et maintenant je mange vraiment varie y compris des fruits mais surtout les legumes.

Je pense que ca va changer aussi pour Cecilia ;)
41 ans Centre 141
Vous allez trouver cela bizarre mais je ne sais pas si j'aime les légumes. Je me suis forcé à les aimer au plus profond de mon anorexie, mais finalement je en sais pas si c'est mon truc.
D'autant que je me souvienne, avant tous ces problèmes, j'étais plutôt orientée pâtes, riz et pomme de terre. J'ai du faire une overdose de légumes, des années à ne bouffer comme repas 250g de légumes bouills, 1 yaourt nature 0% et une demi-pomme, ça calme.
Ce week end a été mieux, et puis cela va changer car à partir de demain je bosse, alors pas le temps de faire une crise !

Merci pour vos messages. ;)
41 ans Centre 141
tifen a écrit:

cecilia chocolat prends aussi le temps ,et regarde d'ou tu viens ...


;)
37 ans 4422
Le "ce que je veux quand je veux", je crois que c'est une étape très importante en début de RA.
Apres comme dit Sugar, on peut essayer de voir si finalement on n'a pas de carence. Mais je pense qu'ill y a un risque de tomber dans le tout mesuré, pesé etc. Intégrer qu'il n'y a plus de tabou, ce n'est pas facile, et vraiment uné étape qu'il ne faut pas négliger !



Les légumes peut-etre que tu n'aimes pas ca, ou seulement certains légumes. Profite de la RA pour gouter un peu de tout, varier les cuisons, les assaisonnements, les plaisirs !

Moi j'ai découvert que je n'aimais pas les yahourts natures. J'en étais rendue à ne plus manger de produis laitiers à un moment de ma RA. J'ai réalisé que je pouvais simplement prendre des yahourts aux fruits ! C'est aussi simple que ca..

Fais toi confiance !
B I U